Visiter la Sarre : escapade au vert en Allemagne

visiter la sarre

Ville ou nature, pourquoi choisir quand on peut visiter la Sarre et profiter d’une escapade au vert en Allemagne sans renoncer à la culture ? Pour notre quatrième reportage en collaboration avec Allemagne Tourisme, nous avons pris le TGV depuis Paris en direction de Sarrebruck : en moins de deux heures, nous arrivions dans la principale ville de la Sarre que nous connaissons déjà un peu car la famille de Matthieu vit à la frontière. Pour moi ce fut une totale découverte car lorsque nous venons en Moselle, nous nous contentons de transiter par Sarrebruck et jusqu’à présent, nous n’avions jamais passé de temps tous les deux dans cette ville au centre charmant qui regorge de très bonnes adresses pour manger notamment.

L’Allemagne est une destination accessible en train qui réserve de belles surprises aux amoureuses et amoureux de la nature avec une sensibilité pour la culture alternative. Pour plus d’inspiration, n’hésitez pas à lire ou relire mes articles sur Rügen, une île tout au nord du pays aux accents scandinaves et la Thuringe, une région qui mêle son patrimoine culturel à l’avant-garde que seuls les allemands savent imaginer. Et comme à chaque séjour en Allemagne, je vous propose un avant-goût en vidéo à regarder – en HD de préférence, vous-même vous savez – avant de poursuivre votre lecture.

Souvent vous me demandez s’il est facile de voyager en Allemagne sans parler allemand. Eh bien, sachez que je ne parle pas un mot de la langue – tout juste hallo, tschüss et danke soit le minimum syndical – et même si Matthieu est d’un certain secours avec son allemand qu’il juge approximatif, globalement on s’en sort très bien en anglais. Dans la Sarre, du fait de sa proximité avec la France, il ne sera pas rare que vos interlocuteurs et interlocutrices parlent un peu français. Quoiqu’il en soit, on se débrouille et les outils d’aujourd’hui permettent d’aisément traduire une carte dans un restaurant ou de demander une information précise à quelqu’un qui aurait du mal à vous comprendre sans.

Mes bonnes adresses à Sarrebruck

J’ai adoré Sarrebruck, il règne une ambiance décontractée et conviviale dans les rues de son centre-ville historique – je ne cache pas mon contentement à l’idée de pouvoir y retourner facilement ! Rendez-vous au Sankt Johanner Markt pour satisfaire vos papilles : là-bas, vous trouverez de quoi vous sustenter toute la journée, que vous ayez envie de sucré ou de salé. Aux beaux jours, installez-vous en terrasse sur la place principale et profitez des rayons de soleil qui l’inondent – on n’oublie pas son SPF 50 hein.

visiter la sarre visiter la sarre

Que faire à Sarrebruck ? Flâner pardi ! On se déplace sans difficulté à pied dans la ville et vous croiserez sur votre chemin des boutiques vintage, des antiquaires et des disquaires. Je n’ai pas d’adresses en particulier à vous conseiller car nous n’avons pas eu le temps d’y entrer mais je mettrai à jour cet article au fur et à mesure de mes visites maintenant que j’ai décidé que l’on y retournerait régulièrement en venant en Lorraine. Ceci étant dit, vous n’aurez aucun mal à vous faire votre propre avis ; tous les commerces locaux sont regroupés plus ou moins dans le même secteur, autour de Sankt Johanner Markt.

visiter la sarre visiter la sarre

C’est possible que je le souligne à chaque fois mais il est très facile de manger végétarien en Allemagne – et même végétalien d’ailleurs – et c’est l’une des choses que je préfère là-bas. Pour préparer votre séjour dans la Sarre, je partage avec vous mes bonnes adresses à Sarrebruck : je ne les ai pas toutes testées mais elles m’ont été recommandées par notre guide et certaines suggérées par vous-mêmes sur Instagram.

Kalinski Wurstwirtschaft pour un currywurst végétarien

Il paraît que c’est LA bonne adresse pour manger un currywurst à Sarrebruck et bien-sûr, nous l’avons choisi vegan ! Il était 16 heures et c’était très réconfortant de savourer ça avec des frites délicieuses que l’on trempe dans une sauce un peu épicée. On commande au comptoir, on nous donne un biper, on s’installe en terrasse et on attend que la soupe soit sonnée – enfin la soupe, vous m’avez comprise.

The Bakery, une pause goûter autour d’un bon café

Après le currywurst, il vous restera peut-être un peu de place pour une pâtisserie et un bon café fraîchement moulu ? Faites donc une halte à The Bakery : le lieu est tout petit, il peut donc vite être saturé mais c’est supposément la meilleure adresse pour une pause goûter à Sarrebruck. Tout est fait maison – cheesecakes, tartes, pancakes – et l’on peut même y déjeuner – quiches ou tartines – avec toujours plusieurs options végétariennes.

Henry’s Eismanufaktur ou les glaces artisanales à ne pas manquer

C’était fermé le jour où nous avons visité Sarrebruck et rien que pour cette raison, il faudra revenir car vous êtes plusieurs à m’avoir assuré que les glaces artisanales de Henry’s Eismanufaktur étaient les meilleures de la région. Il semblerait que ce soit une véritable institution ! Parfums originaux, crèmes glacées véganes ou pas et sorbets : il y a du choix et la file d’attente vous laissera le temps de faire le vôtre.

visiter la sarre visiter la sarre
Brot & Sinne, un bretzel et ça repart

Encore une étape obligatoire lorsque l’on visite Sarrebruck : aller s’acheter un bretzel chez Brot & Sinne et repartir par la même occasion avec quelques pains tout juste sortis du four, des roulés à la cannelle pour les amateurices et des viennoiseries craquantes – croissants et pains au chocolat plus que validés. L’adresse a récemment ouvert ses portes et ça se bouscule déjà pour y entrer ! On peut également y acheter de quoi déjeuner ou dîner sur le pouce et s’asseoir en terrasse pour déguster son casse-croûte.

Café Kostbar pour dîner en terrasse

On rejoint le Café Kostabar en traversant une cours dallée au fond de laquelle se trouve un petit jardin où plusieurs tables sont disposées sous des guirlandes qui s’allument à la nuit tombée. Le lieu est parfait pour dîner dehors au calme. La carte est simple avec plusieurs alternatives végétariennes et une belle sélection de vins bio. Nous y avons passé un bon moment et n’avons pas été déçus ni par le contenu de nos assiettes, ni par celui de nos verres.

Fruchteria, la petite épicerie d’Andrea Dumont

C’est à la Fruchteria que vous ferez le plein de produits locaux faits maison par Andrea Dumont : confitures, pâtes à tartiner, chutneys, sauces, condiments, sirops, etc. Il y en a pour tous les goûts ! Andrea prépare ses produits en s’appuyant sur des recettes traditionnelles transmises par sa grand-mère et y ajoute parfois sa propre touche pour développer de nouvelles saveurs – une pâte à tartiner mangue & romarin, et pourquoi pas ?

Silo Beer Garden pour boire des bières et faire la fête

Un peu en-dehors de Sarrebruck, installés dans un ancien silo à grains le long de la rivière se trouvent un beer garden, un café, une salle de concert et une boîte de nuit où l’on se réunit pour faire la fête sans déranger les voisins puisqu’il n’y en a pas. C’est un lieu alternatif comme je les aime qui était déserté lorsque nous y sommes allés – évidemment, à 11 heures du matin et compte tenu de la situation actuelle. Le cadre est très agréable et convivial, sans doute l’endroit idéal où se réunir entre ami-e-s quand ce sera possible.

visiter la sarre visiter la sarre visiter la sarre

Visiter la Völklinger Hütte

En apercevant la Völklinger Hütte au loin sous un ciel gris et la pluie, j’ai pensé : wow, plus déprimant c’est possible ? Et puis, je suis entrée et j’ai vite changé d’avis. La Völklinger est une ancienne usine sidérurgique construite à la fin du XIXème siècle et qui cessa toute production en 1986 avant d’être classée au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1994. La visiter, c’est faire un voyage dans le temps et en prendre plein les yeux car le lieu est immense, complètement fou et photogénique. Nous sommes tous les deux tombés sous le charme et je vous conseille d’y passer la journée entière pour prendre le temps à la fois d’explorer les différentes salles mais également pour voir les expositions permanentes et éphémères qu’elle accueille.

Vous pouvez rejoindre la Völklinger en voiture ou en train depuis Sarrebruck, la gare est située à quelques minutes de marche seulement de l’entrée principale. Les billets s’achètent sur place ou en ligne, comptez 17 euros par personne. Le tarif est élevé mais l’endroit est immense, on n’en fait difficilement le tour en une journée car le parcours visiteur s’étend sur près de huit kilomètres – la plupart des salles sont accessibles aux personnes à mobilité réduite. Nous n’avons pas eu le temps de le faire mais il est possible de prendre un ascenseur pour accéder à la « plateforme du gueulard » à vingt-sept mètres de hauteur, elle permet d’avoir une vue d’ensemble de l’usine.

Völklinger Hütte Völklinger Hütte
Les expositions permanentes à la Völklinger Hütte

Durant la Seconde Guerre mondiale, pas moins de 70 000 femmes, enfants et hommes, étrangers ou prisonniers de guerre, ont été contraints de travailler dans les mines et les usines de la Sarre. La Völklinger et ses annexes ont vu passer environ 12 000 d’entre eux. Aujourd’hui, les installations permanentes de l’artiste plasticien français Christian Boltanski leur rendent hommage et entretiennent la mémoire à travers des choix artistiques qui troublent les visiteurs et provoquent inévitablement l’empathie pour ces travailleuses et travailleurs forcés. Leurs uniformes noirs empilés les uns sur les autres, leurs vieux casiers rouillés formant un couloir étroit, leurs noms chuchotés à nos oreilles : difficile de ne pas être ému-e jusqu’aux larmes. Les installations sont visibles jusqu’au 31 décembre 2028.

Völklinger Hütte Völklinger Hütte Völklinger Hütte
Les expositions temporaires à la Völklinger Hütte

La Völklinger accueille chaque année plusieurs expositions temporaires pour mettre en lumière le travail d’artistes de différents horizons. Jusqu’au 1er novembre 2020, vous pourrez voir « L’Afrique vue par les photographes » qui présente quarante-trois œuvres photographiques de neuf artistes africains montrant leur continent au-delà des stéréotypes. Je regrette qu’une seule femme, Alice Mann qui a remporté le grand prix photo du festival de Hyères en 2019, ait été choisie pour cette exposition mais j’applaudis les choix d’images qui ont été faits. C’est une très belle exposition dans un endroit absolument incroyable !

Les lignes, les perspectives, les jeux de lumière naturelle et artificielle, les tons de couleurs des images en harmonie avec celle des lieux : tout est soigneusement pensé et l’on peut y passer deux heures sans voir le temps filer. J’ai beaucoup aimé et je remercie chaleureusement notre guide d’avoir partagé son coup de cœur pour l’exposition avec un enthousiasme communicatif.

Völklinger Hütte
Völklinger Hütte Völklinger Hütte Völklinger Hütte

La boucle de la Sarre & le chemin des cimes

Quittons la ville si vous le voulez bien car à moins d’une heure de route de Sarrebruck se trouve le Baumwipfelpfad Saarschleife (mais entre nous, disons simplement le chemin des cimes si vous n’y voyez pas d’inconvénient – j’ai fait anglais et espagnol au collège et au lycée moi hein) et c’est drôlement joli là-bas. Le point de vue sur la boucle de la Sarre depuis la plateforme montée sur une structure en bois de quarante-deux mètres de haut est à couper le souffle et le fameux chemin des cimes qui traverse la forêt au-dessus des fougères est agréable.

visiter la sarre visiter la sarre visiter la sarre

Parfaitement adapté aux familles, le chemin est jalonné de petites haltes didactiques pour observer l’environnement (on a vu un écureuil roux qui a bien-sûr filé avant que je puisse le photographier) et de jeux pour les enfants – y compris les grands enfants qui veulent faire du toboggan à plus de 30 ans, laissez-les vivre leur vie d’éternels adolescents ! L’entrée est payante : 11 € pour les adultes, 9 € pour les enfants de 6 à 14 ans et gratuite pour les enfants de moins de 6 ans. Vous pouvez réserver vos billets en ligne.

visiter la sarre

Randonner dans la Sarre

L’Allemagne, c’est le paradis des randonnées bien balisées et la Sarre est traversée de nombreux sentiers, plus ou moins faciles et plus ou moins longs, qui vous feront découvrir des paysages variés. Des forêts de pins, des prairies où s’épanouissent une multitude de pommiers et des vallées parfois recouvertes de vignes : randonner dans la Sarre c’est se laisser surprendre par des points de vue que l’on n’imaginait pas. Vous pouvez récupérer auprès de l’office de tourisme de la région une carte des randonnées ou télécharger l’application de la Sarre qui permet d’obtenir toutes les cartes sur son téléphone.

randonnées sarre randonnées sarre
randonnées sarre randonnées sarre

Lors de notre séjour, nous avons marché sur un sentier à proximité de Perl, le Panoramaweg : une boucle d’un peu plus de huit kilomètres qui nous a conduit dans la réserve naturelle de Hammelsberg et offert de jolis panoramas qui tantôt donnent l’impression d’être en Toscane, tantôt dans un vignoble bordelais. Dans nos sacs à dos, nous avions des hamacs que l’on peut facilement étendre d’un arbre à l’autre pour faire une courte sieste en chemin et même si l’on n’arrive pas à fermer l’œil, ce n’est pas désagréable de s’allonger en forêt sans craindre qu’une bestiole se glisse sous son t-shirt – oui bon là, je projette mes propres peurs sur vous. Il est possible de les louer auprès de l’office de tourisme à Sarrebruck entre autres, la liste complète des lieux où vous pourrez les récupérer est ici.

randonnées sarre
randonnées sarre randonnées sarre

Le Bostalsee

Le lac de Bostal ou Bostalsee est le plus grand lac artificiel du sud-ouest de l’Allemagne – ah je vous vois d’ici froncer les sourcils en signe de désapprobation à la lecture du mot « artificiel » mais rassurez-vous, l’endroit est tout à fait charmant et pour préserver le calme, les bateaux à moteur y sont interdits. Depuis la base de loisirs débutent plusieurs parcours vélo sur 300 kilomètres qui laissent l’opportunité d’explorer le pays de St.Wendel à son rythme et en toute sécurité. Nous avions des vélos électriques et compte tenu des paysages vallonnés, l’assistance n’est pas de trop, croyez-moi sur parole.

Que ce soit pour faire le tour du lac ou se perdre dans la campagne, quelques heures ou quelques jours, les balades à vélo sont incontournables ici. Et puis, je ne sais pas vous, mais j’associe beaucoup les vacances au vélo et je suis ravie quand j’ai la possibilité d’en faire. Vous pourrez louer des vélos près du centre d’accueil du lac de Bostal. Enfin, pour déjeuner dans le coin, roulez jusqu’au Johann Adams Mühle : on ne savait pas trop à quoi s’attendre et la terrasse ensoleillée où l’on a mangé une salade avec des pommes de terre sautées a fait s’envoler nos doutes.

visiter la sarre visiter la sarre

Si vous préférez profiter du lac, vous aurez le choix entre farniente, baignade, pédalo, voile et stand-up paddle. On a opté pour cette dernière option et nous avons été gratifiés d’une remarquable éclaircie qui a rendu le moment encore plus plaisant. Debout sur votre stand-up paddle (ou assis-se, c’est bien aussi), vous évoluez tranquillement sur le lac : l’eau est bonne mais je vous recommande d’apporter des petits chaussons pour éviter d’avoir à marcher pieds nus sur les cailloux avant de monter sur votre planche.

visiter la sarre visiter la sarre
visiter la sarre visiter la sarre

Les randonnées du parc national Hunsrück-Hochwald

Avant de reprendre le train pour Paris, nous avons fait une dernière randonnée dans le parc national Hunsrück-Hochwald à cheval entre la Sarre et la Rhénanie-Palatinat. Encore de superbes forêts qui invitent à la marche et c’est ici que l’on aurait le plus de chances de croiser les chats sauvages d’Europe et les cigognes noires !

410 kilomètres de sentiers serpentent à travers le parc et ce matin-là, nous nous sommes dirigés vers le Keltischer Ringwall, les vestiges de l’enceinte celtique d’Otenzhausen qui aurait été érigée 400 ans av. J.-C. Aujourd’hui, c’est un gros tas de cailloux depuis lequel on prend de la hauteur pour contempler les alentours. Dans le parc national Hunsrück-Hochwald, quelques randonnées archéologiques nous emmènent sur les traces des celtes et peuvent être suivies avec des enfants.

Après votre excursion, filez déjeuner au Landhaus Spanier : un ravissant café-boutique-fleuriste où tout est fait maison en partie avec les légumes de leur propre potager, nous nous sommes régalés. L’accueil était très chaleureux et le lieu cosy ; je regrette que l’on n’ait pas eu le temps de goûter leurs pâtisseries ! Vous les testerez pour moi ?

visiter la sarre visiter la sarre visiter la sarre

Où dormir dans la Sarre ?

J’admets volontiers qu’en matière de logements pendant les vacances, j’ai un faible pour les hébergements qui ont du charme et une décoration soignée – ce qui implique parfois un coût supplémentaire. Lors de notre séjour dans la Sarre, nous avons dormi dans des lieux très mignons qui ne coûtaient pas les yeux de la tête. Sauf le Seezeitlodge Hotel & Spa qui m’envoyait du rêve mais dans lequel nous n’avons finalement pas pu poser nos valises – vous pensez bien que désormais, j’ai envie de retourner dans la Sarre aussi pour aller là-bas.

Glamping Resort

Le Glamping Resort comme son nom l’indique propose des hébergements de type camping mais en mieux, en plus douillet. Il est situé juste à côté des Saarland Therme si vous souhaitez en profiter pour vous offrir une journée spa. L’intérieur des petites noisettes est suffisamment spacieux pour deux personnes et on a tout le confort à disposition : cuisine, salle de bain et WC privatifs, terrasse, etc. Le check-in et le check-out se font en autonomie à l’aide d’un digicode et le petit-déjeuner est en supplément. Comptez environ 100 € la nuit. Idéal pour séjourner près de Sarrebruck.

visiter la sarre visiter la sarre
Landgasthaus Girtenmühle

Savez-vous ce qu’est un kota finlandais ? Un abri de chasse en bois dans lequel vous pourrez dormir au sec et à l’abri de la pluie au camping Landgasthaus Girtenmühle. L’ambiance est très détendue et sans chichis : un bar sert des verres pour l’apéro, à nous de commander des pizzas pour le dîner. L’intérieur du kota est confortable, il y a même un radiateur pour les nuits fraîches ! Ici, les douches et les WC sont communs – si c’est quelque chose que vous n’appréciez pas, je préfère vous prévenir. Comptez 70 € la nuit et 10 € le petit-déjeuner par personne qu’il faut commander la veille – le café est bon, les croissants aussi. Idéal pour loger près de Perl.

visiter la sarre visiter la sarre

Franchement, si après tous mes articles sur l’Allemagne, je ne vous ai toujours pas convaincu-e-s d’aller passer vos vacances là-bas, je rends mon tablier ! Blague à part, j’espère que ce nouvel article voyage vous a plu, la vidéo sur laquelle Matthieu a travaillé aussi et que l’ensemble vous a inspiré pour vos prochaines escapades. Vos retours sont les bienvenus et nous feront plaisir :)

Laisser un commentaire

25 commentaires

  1. Avatar

    Marie-Gabrielle

    Oh, mais dis-moi, ça fait bien longtemps que je n’ai pas laissé un petit mot sous tes articles ! Celui-ci est top et bien fourni ! Direct dans mes favoris :D
    Je suis la première à être convaincue par la beauté de l’Allemagne, mais je n’ai encore jamais eu la chance de mettre les pieds en Sarre. Je vais envoyer ton article à l’amoureux. Qui sait, une fois que la situation sera un peu plus calme et que j’aurai un peu plus de temps, ça nous fera peut-être une belle escapade !
    Des bisous ! <3
    PS : Passion noisette, je veux absolument dormir là-bas !

    • Laëtitia

      LaëtitiaAutrice

      Merci toi <3 On y est si vite arrivé en plus à Sarrebruck, j'ai été agréablement surprise par la concentration de bonnes adresses en un seul endroit - tu m'en diras des nouvelles si tu goûtes le currywurst végétarien ? :D

  2. Avatar

    Lou M

    Oh la la, c’est si joli ! Ça fait envie !
    Et ces photos

    • Laëtitia

      LaëtitiaAutrice

      Merci Lou ! Une si jolie découverte que cette région *_*

  3. Avatar

    Emmy

    L’Allemagne en vacances me donne de plus en plus envie grâce à tes articles et photos, Sarrebruck et la Sarre plus particulièrement. La vidéo est très réussie. J’ai pendant longtemps fui l’Allemagne après avoir pris LV2 allemand à l’école et ayant été traumatisée par ma prof au lycée. Mais ce pays m’attire notamment pour sa culture alternative comme tu l’as soulignée ainsi que sa nature foisonnante !

    • Laëtitia

      LaëtitiaAutrice

      Merci Emmy :) L’Allemagne est tellement sous-cotée, je me tue à le dire haha. En tout cas, je suis ravie de pouvoir vous la faire découvrir de plus en plus – reste la Bavière, ça fait des années que j’ai envie d’y aller !

  4. Avatar

    Benjabdn

    J’ai souris, j’ai été émerveillé.
    Tu sais donner envie de partir se mettre au vert, de retrouver du calme et la nature. Merci pour ça. Surtout en ces temps bien triste.

    • Laëtitia

      LaëtitiaAutrice

      Merci Benjamin, ça me fait vraiment plaisir ! J’espère que l’on pourra reprendre une vie relativement normale bientôt, on a tellement besoin de moments comme ceux-là pour juste… je sais pas, profiter de la vie ?

  5. Avatar

    Mélanie

    Quel plaisir de te retrouver avec cet article ! La vidéo est très réussie. Comme chaque fois, ça me donne très envie de visiter l’Allemagne, que je connais très peu. Malheureusement depuis Bordeaux, ça fait un peu loin pour un week-end… mais j’espère pouvoir y passer de vraies vacances bientôt !

    • Laëtitia

      LaëtitiaAutrice

      Merci beaucoup Mélanie pour ton commentaire ! Pour une semaine alors, il y a de quoi faire ^^

  6. Avatar

    Alice

    Très chouette ce récap, ça donne effectivement envie :)

    • Laëtitia

      LaëtitiaAutrice

      Héhé, mission accomplie alors :D

  7. Avatar

    camille

    j’aime tellement tes articles tourisme-bouffe-vidéo.
    l’Allemagne est le pays dans lequel j’aimerai habiter quand on reviendra vivre en Europe, alors je garde sous le coude toute cette série d’articles pour quand ce sera le bon moment !

    • Laëtitia

      LaëtitiaAutrice

      Merci Camille, ça me fait plaisir de te voir par ici ! Et je comprends ton envie d’y habiter, il y a un je-ne-sais-quoi de super détente là-bas que je leur envie – mais moi je suis trop méditerranéenne pour ne serait-ce que m’imaginer vivre là-bas *singe qui se cache les yeux*

  8. Avatar

    Romain

    Les photos sont sublimes ! J’adore particulièrement Sarrebruck et la boucle de la Sarre. :)

    • Laëtitia

      LaëtitiaAutrice

      Merci :)

  9. Avatar

    Céline D.

    Belle surprise de découvrir un article ici ce matin! J’ai supprimé mon compte Instagram, mais le contenu de quelques personnes me manque, dont le tien :)

    Très jolie vidéo, et encore une idée séjour à retenir, de Strasbourg en plus je suis vraiment à côté!

    Bonne journée!

    • Laëtitia

      LaëtitiaAutrice

      Merci Céline ! Je regrette de ne pas réussir à être aussi active ici que je l’aimerais mais en tout cas, je suis contente de savoir que malgré la désertion des blogs, les articles sont toujours appréciés :)

  10. Avatar

    Laurelas

    Quelle mauvaise allemande je fais : tu connais maintenant mieux l’Allemagne que moi !
    En tout cas cet article m’a bien donné envie d’aller dans ce coin-là, surtout que c’est pas siiii loin de chez nous en plus en train tout compte fait (et j’ai super envie d’aller dormir dans les noisettes du Glamping Resort :))

    Les photos, la vidéo sont superbes, bravo <3

    • Laëtitia

      LaëtitiaAutrice

      Hahaha, mais ouiiiii viens donc à Sarrebruck ! Et puis toi tu sais parler allemand, tu seras dans ton élément ^^ En plus, je suis certaine que tu adorerais – mon plus grand coup de cœur reste quand même Rügen, c’est vraiment magnifique *_*

  11. Avatar

    NOEMIE

    Tes photos sont magnifiques, une douce ambiance s’en dégage, on sent l’endroit reposant et ressourçant

    • Laëtitia

      LaëtitiaAutrice

      Merci beaucoup Noémie :)

  12. Avatar

    L&T

    Une escapade variée qui permet de combiner nature et culture, je suis fan. Je ne connais que très peu l’Allemagne (seulement Berlin), mais j’ai de plus en plus envie de découvrir ce pays…

    • Laëtitia

      LaëtitiaAutrice

      Il y a tant à voir, ça ne peut pas être une mauvaise idée d’aller y passer ses vacances :D Croix de bois, croix de fer !