San Francisco – Alcatraz, Fisherman’s Wharf, Telegraph Hill & Chinatown

Après mon récit sur la première partie de mon séjour à San Francisco, voici la seconde. Une belle balade à Fisherman’s Wharf et le long des Pier jusqu’au Ferry Building, l’incontournable visite de la plus célèbre prison au monde, Alcatraz, l’ascension de Telegraph Hill et quelques pérégrinations dans Chinatown.San_Francisco_2017

Il était impensable pour nous d’aller à San Francisco et de manquer la visite d’Alcatraz. Nous avions booké les tickets trois semaines avant notre départ avec la déception de voir que les visites de nuit étaient déjà sold out mais tant pis, de jour c’est bien aussi. Après une balade autour du Pier 39, à Fisherman’s Wharf, et un déjeuner rapide chez Boudin  Bakery (oui, ce nom fait rêver), nous avons donc embarqué pour Alcatraz Island. San_Francisco_2018San_Francisco_2019San_Francisco_2020San_Francisco_2021San_Francisco_2022San_Francisco_2028

La traversée est agréable et dure une quinzaine de minutes. Arrivés sur l’île, une ranger nous a tous accueilli en nous indiquant les différents événements de l’après-midi (des conférences, des visites guidées particulières, des expositions temporaires, etc.) Nous avons ensuite grimpé jusqu’à la prison où l’on nous a remis un audioguide en français qui permet de faire la visite à son rythme et seul au monde malgré les très nombreux [autres] touristes qui nous entourent. San_Francisco_2025San_Francisco_2026

Le récit nous est conté par trois prisonniers et deux gardiens : histoire de la prison, anecdotes (alors, est-ce bien vrai que certains ont réussi à s’évader et comment ?), réputation du block D où l’on y congédiait les détenus les plus violents et les moins obéissants (qui pouvaient être mis en cellule d’isolement, dans le noir complet, s’ils ne se calmaient pas), etc. Tout est parfaitement calibré pour que vous vous sentiez seul et complètement immergé dans cette atmosphère si particulière. Par ailleurs, la vue sur San Francisco – si le temps est dégagé – est superbe. Vraiment, allez-y !

San_Francisco_2027

En rentrant, nous avons été chercher deux cornets Ben & Jerry’s (attention ça pique, 8 $ les deux boules !) que nous avons mangés en observant les lions de mer paresser sur des planches en bois qui ont été aménagées pour eux au Pier 39. Ils sont rigolos à se disputer une place de choix, contorsionnistes et assez bruyants. Fishmerman’s Wharf est un endroit particulièrement touristique, mieux vaut l’éviter en pleine journée. Au coucher du soleil, c’est en revanche plus calme : on peut se balader sur la jetée sans jouer des coudes et admirer le crépuscule tomber derrière le Golden Gate Bridge. San_Francisco_2034San_Francisco_2035San_Francisco_2029San_Francisco_2030San_Francisco_2032San_Francisco_2033

Le lendemain, nous avons été nous balader dans le quartier de Chinatown qui ne porte pas du tout son nom par hasard. Il y a à San Francisco une très importante communauté chinoise (et japonaise aussi). Traverser Chinatown, c’est ne pas avoir l’impression d’être aux Etats-Unis. Nous avons croisé assez peu d’occidentaux et ça ne parlait pas anglais sur les trottoirs ; le dépaysement était complet. San_Francisco_2001San_Francisco_2002San_Francisco_2003

La rue principale, que l’on emprunte en passant par la jolie Dragon Gate est bordée de bâtiments aux toits comme des pagodes et traversée de guirlandes de lanternes chinoises. Plus loin, sur Stockton Street, les habitants se bousculent pour faire leur marché et acheter quelques journaux chinois à la sauvette. San_Francisco_2005San_Francisco_2004San_Francisco_2001

Contre toute attente, c’est un quartier que j’ai beaucoup aimé et je ne saurais vraiment dire pourquoi. Peut-être parce que l’on y a trouvé le meilleur restaurant de San Francisco – enfin de ceux que l’on a pu tester ? Loving Hut qui est un établissement asiatique végétalien. Nous nous y sommes régalés par deux fois. Tout est délicieux et l’accueil est parfait. Il existe d’ailleurs une version française à Paris que je vais m’empresser d’aller tester.San_Francisco_2001-2San_Francisco_2006San_Francisco_2038

Nous avons profité d’être dans le coin pour marcher jusqu’à Coit Tower, tout à côté de Telegraph Hill. Malheureusement, ce jour-là, la tour qui domine la ville du haut de ses 64 mètres était fermée au public. Nous sommes donc redescendus en empruntant les escaliers qui traversent Telegraph Hill, les Filbert St. Steps. Ma balade la plus agréable à San Francisco ! De là haut, s’il fait beau, on a une très belle vue de la ville et de ses rues parfaitement parallèles. San_Francisco_2008San_Francisco_2009San_Francisco_2010San_Francisco_2011San_Francisco_2013San_Francisco_2012

On descend  ensuite vers l’Embarcadero par de petits escaliers en bois et l’on se prend à rêver de vivre dans l’une des maisons nichée en pleine verdure et bercée par les cris des perroquets sauvages. De jolis perroquets que j’ai épiés en vain, de jolis perroquets qui n’ont pas montré le bout de leur bec lors de notre passage. Et cette gentille passante d’en rajouter une couche lorsque nous étions arrivés en bas : have you seen any parrots ? Noooooo ! J’avais envie de pleurer (l’Exagération). Bref, de son conseil, pour être sûrs ou presque de les voir, il vaut mieux venir le matin ou en fin de journée. Pas en début d’après-midi comme nous (quoique ça ne veut rien dire car une amie à moi qui y était en même temps, en avait vu en pleine journée la veille).San_Francisco_2014San_Francisco_2002-2San_Francisco_2015San_Francisco_2016San_Francisco_2001-2San_Francisco_2003-2

Quoiqu’il en soit, la vue sur la baie en haut de Telegraph Hill est sublime et au pied des escaliers, vous n’aurez que quelques mètres à marcher pour atterrir près du Ferry Building et déguster une glace pour vous féliciter ou vous consoler d’avoir vu/de n’avoir pas vu de perroquets sauvages ! Nous avons terminé la journée par une petite pause shopping sur Market Street : Levi’s, Antropologie, Converse, et Westfied, le centre commercial où l’on trouve à peu près toutes les marques US convoitées par nous français(es) comme Bath and Body Works, Victoria’s Secret, Bloomingdale’s, etc. Bref, de quoi dépenser tout son argent.

Petite anecdote : dans le tram que nous avons pris pour grimper Market Street est monté un SDF déguisé en dalmatien marron avec 4 de ses chiens : un dalmatien, un chihuahua et deux autres petits toutous que je n’ai pas vraiment réussi à identifier. Au premier abord, on se serait un peu méfié de lui mais il était loin du cliché du sans-abri violent ou agressif. Il s’est tourné vers moi pour me demander gentiment si ça me dérangeait qu’il ouvre la fenêtre, puis a discuté un peu plus tard avec le couple d’asiatiques assis devant lui avec leur bébé, avant de prendre la pose face à leur objectif avec ses compagnons à 4 pattes.

Ça vous paraîtra peut-être bête mais ça m’a beaucoup émue ; comme si les américains gardaient leur optimiste et leur joie de vivre à toute épreuve. Je ne sais pas comment l’expliquer mais j’ai trouvé ça très différent de chez nous et même si tout cela cache une misère profonde, la capacité de ces gens à vous faire sourire en toutes circonstances est assez incroyable.San_Francisco_2036

La semaine prochaine, nous terminerons notre visite de San Francisco par le bucolique quartier de Hayes Valley non loin des fameuses Painted Ladies, un pique-nique à Mission Dolores Park suivi d’une promenade dans Mission, la partie hispanique de la ville et un sublime coucher de soleil sur le Pacifique – et une photo du Golden Gate Bridge de nuit absolument superbe.San_Francisco_2037

Nous irons aussi nous balader dans le Golden Gate Park et nous instruire au California museum of sciences avant de tenter une traversée du pont à pied pour rejoindre Sausalito. Le gros fail de notre séjour, je vous raconterai pourquoi ;)

En attendant, j’espère que cet article vous aura plu et vous souhaite une excellente semaine !

Laisser un commentaire

10 commentaires

  1. Avatar

    Virginie citronnade

    Encore un bel article !
    J’adore le quartier chinois de SF, je le trouve assez safe et vraiment beau ! Un de nos hotels l’année dernière était dans ce beau quartier, c’était hyper cool !

    Tu me donnes envie avec ton resto végétalien. Il faudra qu’on le teste :)

    Le passage sur le SDF ne m’étonne pas vraiment. J’ai beaucoup entendu de gens parler de SF comme étant la ville des SDF mais pour y être allée 3 fois, en étant objective, je trouve que c’est un peu un cliché. Je ne pense pas qu’il y en ait plus qu’ailleurs en Californie où le climat paraît meilleur pour vivre dans la rue et de toute façon la plupart d’entre eux ne sont pas dans l’agressivité comme tu le racontes !

    Ça n’a jamais été un frein ou un problème pendant nos voyages ! SF est une énorme ville qui est pour autant propre et très bien entretenue <3

  2. Avatar

    Xel0u le l0up

    Waow, tu as un eu temps superbe! Les photos sont magnifiques… Ca ne fait que me conforter dans l’idée que, moi aussi, j’ai envie d’y aller un jour !

  3. Avatar

    juliette

    Mais je veux y retourneeeeeeer ! De mon côté, je n’ai pas vraiment souvenir d’avoir vu beaucoup de SDF. En revanche, un jour, on a croisé plein plein plein de personnes bizarres (on ne comprenait pas ce qu’il se passait) avant de nous rendre compte qu’on était juste à côté d’un hôpital psychiatrique :) Merci pour ces jolies photos et tes explications très intéressantes, j’ai bien rigolé avec Boudin Bakery, huhu ^^

  4. Avatar

    Glad

    Tu me donnes de plus en plus envie d’y aller !

  5. Avatar

    Stéphanie K

    Tes photos sont splendides <3

  6. Avatar

    Raph

    Noooon mais cet article je m’empêchais de le lire et j’avais raison ! J’ai trop trop envie de retourner à San Francisco maintenant. Les photos sont géniales et grâce à ton récit, je me rends compte que nous n’avons pas tout vu (en même temps, c’est toujours difficile quand on est de passage). Il faut donc qu’on y retourne (la bonne excuse =D). J’ai hâte de lire la suite !

  7. Avatar

    Chloé

    Bien sûr qu’il m’a plu, il fait rêver <3!

  8. Avatar

    LaRoux

    ahh j’étais au Portugal quand tu as publié cet article .. vite rattrapée :)