Mes lunettes de luminothérapie

lunettes de luminothérapie

J’ai adopté les lunettes de luminothérapie il y a deux ans. Un accessoire pas si accessoire puisqu’il me permet de mieux vivre les journées trop courtes, l’absence prolongée du soleil qui impacte mon moral et les matins chagrins où il est difficile de se lever. C’est après deux hivers successifs à remarquer à quel point mon humeur et mon énergie étaient dépendantes de la météo que je me suis intéressée à la luminothérapie – à l’époque, j’avais tendance à penser que c’était du flan cette histoire. Pourtant, après un mois d’utilisation des lunettes de luminothérapie j’ai constaté une amélioration de l’ensemble des difficultés que je rencontrais au quotidien quand il fait gris du matin au soir et que la nuit s’invite à 16 heures.

Comment ça marche ?  Les lunettes ou une lampe de luminothérapie recréent le spectre lumineux solaire sans les ultraviolets pour simuler une exposition à la lumière naturelle. Le but est d’atteindre artificiellement le nombre de lux – l’unité de mesure de l’éclairement – d’une belle journée de printemps soit environ 10 000 lux minimum, en utilisant tous les jours des lunettes de luminothérapie ou une lampe à l’intensité adéquate pendant 20 à 30 minutes. C’est d’ailleurs l’un des critères sur lesquels baser son choix lorsque l’on souhaite investir dans un produit plutôt que dans un autre car en-dessous de 10 000 lux, il faut s’exposer plus longtemps.

Pourquoi des lunettes de luminothérapie plutôt qu’une lampe ?

C’est l’article de Cyrielle où elle racontait comment elle surmontait son blues de l’hiver qui a influencé mon choix qui s’est porté sur la Luminette. Les lunettes de luminothérapie ne sont pas plus ou moins efficaces, elles sont seulement plus pratiques car elles n’obligent pas à rester face à une lampe pendant de longues minutes tous les matins. J’utilise les miennes au saut du lit ; le réveil sonne et mon premier réflexe est de les poser sur mon nez pour qu’elles fassent effet avant que le café prenne le relais. Pendant la séance, je peux prendre mon petit-déjeuner et commencer à me préparer – si bien que lorsque je m’installe devant mon ordinateur, la séance est terminée, j’en ressens déjà les effets bénéfiques et je peux attaquer ma journée d’un meilleur pied.

Pour que la luminothérapie ait un impact sur notre bien-être, la constance est de mise. Je savais qu’en optant pour une lampe classique, je risquais de ne pas être régulière. Faire le choix des lunettes de luminothérapie c’était donc prendre en considération mon tempérament qui a du mal à s’imposer des contraintes le matin, autre que celle de se lever tôt pour travailler. C’était aussi faire le choix du gain de place car les lunettes sont largement moins encombrantes qu’une lampe. Bien-sûr, ces avantages ont un coût. Même si l’on trouve des lampes de luminothérapie à tous les prix, les lunettes sont généralement plus onéreuses. A vous de voir ce qui vous convient le mieux !

Les effets de la luminothérapie après deux ans d’utilisation

Verdict sans appel après deux ans d’utilisation : je ne pourrais plus passer l’automne et l’hiver sans. Couplée à une complémentation en vitamine D, l’efficacité sur mon humeur et mon énergie est réelle. J’ai plus de facilité à me mettre en route le matin, je suis moins sujette à la torpeur des journées grises qui se succèdent et ma motivation n’est plus aussi altérée qu’avant. De novembre à mars, je les utilise tous les jours et c’est la clé pour en ressentir les bienfaits car dès que je perds en assiduité, mon corps me le fait savoir – fatigue et instabilité émotionnelle, bonjour.

Evidemment ce n’est pas miraculeux. S’aider de la luminothérapie ne fait pas s’envoler tous nos états d’âmes mais si vous sentez que le manque de soleil joue un rôle dans votre bien-être, vous auriez tort de vous priver d’un tel coup de pouce. C’est une façon de prendre soin de soi comme une autre.

Laisser un commentaire

4 commentaires

  1. Avatar

    sey

    Merci pour cet nouvel article

    • Laëtitia

      LaëtitiaAutrice

      Avec plaisir, si ma petite expérience peut servir :)

  2. Avatar

    Audrey - Explorer le quotidien

    J’étais déjà tentée après avoir entendu Sonia Sélaire parler du miracle qu’avait représenté pour elle ses « luminettes », je suis encore plus convaincue avec ton article !
    Etant sujette à la dépression saisonnière, je pense que cet investissement me serait d’une grande aide !
    Merci de ton retour.

    Audrey

    • Laëtitia

      LaëtitiaAutrice

      On est toutes et tous différent-e-s mais je crois que la luminothérapie à suffisamment fait ses preuves pour que je puisse te l’affirmer : franchement ça change la vie, go go go !