Beauté J'ai testé des trucs

En janvier, j’ai testé.

1 mars 2012

Cette fois-ci, on commence avec un test spécial puisqu’il s’agit d’un soin en institut que mes parents m’ont offert à Noël. Viendront ensuite d’autres produits qui ont jalonnés ce premier mois de l’année. Dans l’ordre, nous nous intéresserons donc au :

  • Soin hydradermie de Guinot en institut
  • Shampoing Amino Acid de Kiehl’s
  • L’après-shampoing volumateur de Kiehl’s
  • La crème pour le corps Yes to carrots
  • La BB crème de Clinique
  • Mascara They’re real de Benefit

Si vous avez raté l’article du mois de janvier – consacré aux produits de décembre donc – vous pouvez le retrouver ici.

Le soin hydradermie de Guinot

En théorie : Pour retrouver un visage éclatant et un teint lumineux, le soin Hydradermie avec son Sérum Gel Hydratation représente le soin idéal grâce à l’élimination des cellules mortes du visage. Le programme d’hydratation rend dès la fin du soin la peau plus éclatante et lumineuse. Une heure de soin pendant laquelle de précieux actifs viendront compenser la déshydratation de la peau pour renforcer sa protection naturelle et améliorer sa souplesse.

En pratique : J’avais déjà eu l’occasion de tester ce soin il y a quelques années et j’avais beaucoup aimé. Après le démaquillage de rigueur et un bon gommage, l’esthéticienne vous applique une sorte de crème jusque dans votre cou et votre décolleté, vous confie une électrode dans une main et à l’aide de rouleaux métalliques, modèle votre visage. La première fois, je n’avais ressenti aucun picotements dans les doigts, seulement un goût de fer dans la bouche dû au courant qui passe dans le corps. Cette fois-ci, les deux sensations ont été au rendez-vous et cela m’a assez dérangée. Après le modelage aux rouleaux, l’esthéticienne retire la crème, vous en applique une autre après un léger massage et passe un petit instrument rond – qui fait un bruit de rasoir électrique – sur tout votre visage, votre cou et vos épaules. C’est l’étape « ionisation »(ne me demandez pas à quoi ça sert). Enfin, elle retire l’excédent de produit, vous pose un masque hydratant et vous laisse seule pendant dix minutes. A son retour, elle rince le produit et vous masse pendant quelques minutes. That’s it ! Côté résultat immédiat, rien à redire. Mon visage était aussi rebondi que celui d’une petite fille, le teint frais et reposé, la peau souple et lumineuse.

J’étais plutôt contente mais… Car oui, il y a un mais ! J’attends d’un soin qu’il soit efficace mais également qu’il me détende ! J’ai fait celui-ci dans un institut près de chez moi, j’ai été chaleureusement accueillie mais j’ai vite déchanté. Première chose, le soin est censé durer 50 minutes. Je suis arrivée à 13 heures et lorsque j’ai regardé l’heure dans ma voiture après ma sortie, il était 13h44… Sachant que le soin a probablement commencé à 13h05 – le temps que j’enfile la tenue et la charlotte sexiness – et qu’il m’a fallu vraisemblablement le même temps pour me rhabiller. On m’a donc sucré 15 minutes de soin. Super. Deuxième chose, le fil de l’électrode que j’ai tenu une bonne vingtaine de minutes était trop court donc j’avais le bras plié, dans le vide, forcément à l’extérieur de la couverture et j’avais froid. Troisième chose, les fils des rouleaux métalliques étaient eux aussi trop courts, je me suis par conséquent retrouvée, durant le soin, avec des fils en travers du visage. Enfin, pour couronner le tout, l’esthéticienne respirait très fort (je sais, je suis pointilleuse mais j’ai un soucis avec les fortes respirations, c’est un peu comme les tic tac de réveils) et m’a retiré plutôt vivement la couverture pour me faire comprendre que c’était terminé.

Ce qu’il faut donc retenir est que ce soin est au point et très efficace mais il faut bien choisir l’institut où on le fait…

Pour 50 minutes de soin, comptez entre 64 et 80 €.

Shampoing Amino Acid de Kiehl’s

En théorie : Enrichi en acides aminés et noix de coco, il assouplit et hydrate en douceur grâce à une mousse riche et onctueuse. Il donne brillance et corps aux cheveux fins.

En pratique : J’ai découvert cette petite merveille de shampoing dans la Joliebox d’octobre qui célébrait les 160 ans de Kiehl’s. Après la première utilisation, j’ai été conquise mais un peu rebutée par le prix – qui, bonne nouvelle, vient récemment de baisser. A Noël, l’amoureux m’a offert un coffret de la marque où j’ai retrouvé un petit flacon de ce shampoing. Une fois vidé, je me suis décidée à aller me l’acheter pour l’embarquer avec moi en Suisse. C’est un excellent shampoing, très doux, sans silicone qui donne de l’épaisseur aux cheveux fins et de la tenue. Je l’apprécie car il permet d’appliquer un après-shampoing et un masque ensuite sans que le tout alourdisse les cheveux. Il convient à toutes les natures, peut être utilisé quotidiennement, il a une odeur de coco très fraîche, mousse et se rince facilement. En somme, un très bon basique.

17 € les 250 ml (existe en 500 ml, 29,50 €).

L’après-shampoing volumateur de Kiehl’s

En théorie : Notre soin après-shampoing léger est formulé à partir d’un mélange de protéines naturelles et de miel pur pour revitaliser et ajouter du corps aux cheveux fins et sans vie. Les chimistes de Kiehl’s ont utilisé la dernière découverte de la science du soin des cheveux – un complexe volumateur enveloppant le cheveux pour lui donner vitalité et épaisseur. Ils lui ont combiné les effets bénéfiques et bien connus des protéines de riz et de blé pour donner du corps aux cheveux sans les dépouiller de leurs lipides naturels. Cet après-shampoing hydrate délicatement les cheveux sans les alourdir. La formule aide à démêler les cheveux et lisse les fourches et les mèches rebelles. Les cheveux apparaissent plus épais, brillants et doux.

En pratique : Pas convaincue et un peu déçue. La vendeuse me l’a vendu comme un petit bijou d’après-shampoing et après deux utilisations, je n’ai pas vraiment trouvé que mes cheveux étaient plus volumineux. Peut-être ne mets-je pas assez de produit ? En fait, en matière de volume j’en recherche surtout au niveau des racines (je suis plutôt une grande admiratrice des brushings vavavoom) et pour le coup, ils sont toujours aussi raplaplas. En revanche, cet après-shampoing donne de l’épaisseur aux longueurs. Depuis que je l’utilise, j’ai moins l’impression d’avoir les cheveux fins et quand je fais des boucles au fer, elles tiennent bien mieux. Avis mitigé donc, mais je vais persévérer en l’appliquant des racines jusqu’aux pointes, c’est peut-être ça la clé mais j’ai peur de voir mes cheveux regraisser plus rapidement ensuite. A voir.

21 € les 250 ml.

La crème pour le corps Yes to carrots

En théorie : Un nouveau soin pour nourrir délicieusement votre peau ! Cette Crème Ultra-Riche pour le Corps, spécialement formulée pour les peaux sèches, exerce une action hydratante immédiate. Ce soin se caractérise par une texture douce et fondante qui pénètre instantanément dans la peau et laisse un doux parfum d’huiles délicates.

En pratique : Achetée durant les soldes chez Sephora, je l’ai utilisée sans grande conviction. L’odeur ne me plaisait pas beaucoup, pas plus que la texture très épaisse. Elle est très longue à pénétrer et laisse une sensation assez désagréable sur la peau : je l’appliquais après ma douche le soir et le matin, j’avais encore l’impression d’être collante… Pour ce qui est de son pouvoir hydratant, je n’ai pas été convaincue. Il y a quelques semaines quand en France les températures étaient négatives, la peau de mes demi-jambes (allez savoir pourquoi !) était très sèche et même en appliquant religieusement cette crème tous les soirs, je n’ai vu d’amélioration que lorsque les températures sont remontées. En somme, je passe mon chemin.

12,90 € le pot de 250 ml.

La BB crème de Clinique

En théorie : Cette Base Protectrice Quotidienne Anti-âge est un soin unificateur de teint multifonction qui unifie, corrige, protège, illumine et hydrate votre teint en un seul geste. Votre peau est éclatante et unifiée tout en étant protégée contre les signes prématurés du vieillissement. Sa formule issue d’une haute technologie a été spécialement conçue pour respecter la nature des peaux asiatiques (considérées comme étant les peaux les plus réactives) et s’adapter à leurs besoins cosmétiques tout en convenant aux peaux caucasiennes les plus claires.

En pratique : Je l’ai – je l’avoue – achetée par défaut car la BB cream d’Erborian, celle que je ne lâche plus depuis un an, n’était pas disponible. Si vous reprochez à cette dernière d’être trop foncée pour votre carnation, vous allez sans doute beaucoup apprécier la BB cream de Clinique. C’est ce qui fait que je ne l’aime pas, elle est trop claire pour moi (on m’a vendu la teinte n°2). J’ai pour habitude de mélanger ma crème teintée à ma crème hydratante pour un résultat plus naturel, ça fonctionnait très bien avec la BB Erborian mais pas avec celle de Clinique (c’est comme si je n’avais rien appliqué). J’ai donc zappé le mélange et tartiné mon visage avec la seule BB crème. Le résultat est trop clair, je n’ai pas l’impression d’avoir bonne mine voire même plutôt le contraire. En revanche, la texture est agréable, facile à étaler et laisse la peau souple. Idéale pour les peaux très claires, fines et sèches. Point bon également pour la protection solaire d’indice 30 qu’elle procure. Un achat que je regrette un peu car le produit ne convient ni à mon type de peau, ni à ma couleur. Dommage.

29,50 € les 40 ml.

Mascara They’re real de Benefit

En théorie : Le mascara à ne plus en croire ses yeux ! Cette invention audacieuse allonge, donne du volume et recourbe les cils pour un regard spectaculaire ! Sa formule noire glossy longue tenue ne coule pas, ne bouge pas et ne dessèche pas… pour des cils renversants toute la journée !

En pratique : J’en avais entendu beaucoup de bien et ce nouveau venu de Benefit tient ses promesses ! Aucun bémol. L’application est facile, pas de paquets à signaler, la brosse est vraiment bien pensée (tout en picots pour attraper chaque cil et un embout rond très pratique pour travailler les cils du bas), la tenue est époustouflante, on ne se retrouve pas avec des petits morceaux noirs sous les yeux à la fin de la journée et enfin, il fait une frange de cils incroyable (bien séparée, longue et recourbée). Un vrai coup de coeur ! J’ai lu que certaines se plaignaient de ce mascara quand vient le moment du démaquillage. Pour ma part, je n’ai eu aucun soucis. Après un bon nettoyage à l’eau et un démaquillant biphasé, on en vient facilement à bout.

22,50 € le 8,5 grammes.

Le mois prochain, on parlera d’un nettoyant visage pour peaux mixtes Kiehl’s (encore eux !), du gommage Formula 10.0.6, du masque purifiant Sanoflore, du masque pour resserrer les pores Formula 10.0.6 et de l’anti-cernes Boi-ing de Benefit.

N’hésitez pas à me faire vos propres retours des produits en commentaire. Deux avis valent mieux qu’un ;)

2 Comments

  • Avatar
    Reply Laetitia (Née dans une rose) 1 mars 2012 at 18 h 02 min

    Salut

    Ah bien ça donne vachement envie d’aller dans ton institut…Moi je n’aurais pas aimé d’être aussi vite expédiée surtout s’il y a un temps donné à la base et que ce n’est pas respecté.

    Sinon le mascara Benefit dont tu parles me tente bien, généralement j’évite le mascara parce que j’ai toujours tendance à me frotter les yeux mais bon…

    • Coppélia
      Reply Coppélia 2 mars 2012 at 12 h 29 min

      Ah oui c’est embêtant ;)

    Laisser un petit mot