Cuisine

10 livres pour apprivoiser le végétarisme

11 avril 2014

A la suite des billets que j’ai écrits sur le bien-être animal et notamment celui-ci, vous êtes quelques unes à m’avoir demandé des conseils nutritionnels et à être un peu paniquées à l’idée de changer d’alimentation. Ce qui est assez remarquable dans toutes ces questions qui se bousculent dans notre tête au moment où l’on décide de ne plus manger d’animaux et/ou de produits animaux, c’est qu’on ne se les étaient probablement jamais posées avant.

Avant, on mangeait peut-être sans faire vraiment attention, on suivait un peu bêtement les conseils à la noix de l’INPES (enfin pas tous mais pondus en accord avec de beaux lobbies quand même), on envisageait peut-être même de faire des régimes à la Du[c]on et puis voilà que fraîchement veggie, on se met à se demander si l’on ne va pas manquer de fer, si nos os ne vont pas se briser en deux, si l’on va pouvoir continuer à faire du sport et être en forme, et cetera, et cetera.

C’est bien normal de s’interroger et ça prouve une chose : les végétar/liens – enfin la plupart, parce qu’il existe ceux qui bouffent mal évidemment – sont plus calés en nutrition qu’un omnivore lambda – c’est à dire quelqu’un qui se contente de remplir son estomac lorsqu’il gargouille. Et même parfois plus que les médecins, ce qui est très effrayant.DSC_0036

Au premier rang des questions que l’on se pose, on trouve le fameux point protéines. Les sacro-saintes protéines qui, avouons-le, sont bien souvent synonymes de viande dans notre esprit. Dans son étude, le professeur T. Colin Campbell leur consacre un chapitre dans lequel il explique clairement que les protéines végétales sont meilleures pour la santé, que le corps humain est capable tout seul comme un grand de trouver dans ce que nous ingérons les acides aminés dont il a besoin pour bien fonctionner et que si l’on veut à tout prix manger des protéines hautement assimilables, autant devenir anthropophage. Retenons une chose : lorsque l’on mange de la viande, on mange une protéine végétale transformée par un animal. En gros, c’est lui fait tout le boulot et qui nous donne donc nos 8 acides aminés prêts à l’emploi. Pourquoi notre corps ne pourrait-il pas faire le même job ?

On se soucie des protéines alors que notre société moderne en consomme bien plus qu’elle ne puisse en absorber – et vous reins ne vous diront pas merci. Je me souviens avoir eu une discussion avec une amie omnivore à laquelle j’avais conseillé de noter ses repas dans une application smartphone parce qu’elle avait envie de perdre du poids et qu’elle ne voyait pas très bien ce qui clochait dans son alimentation. Résultat des courses ? Près de 100 g de protéines avalées quotidiennement alors qu’elle en avait besoin de moitié moins. La faute à qui ? La viande à presque tous les repas. Pour ceux qui douteraient donc encore des bénéfices d’une alimentation végétar/lienne, lisez ou parcourez cette étude.

Aujourd’hui, je vous propose donc une petite sélection de 10 livres pour apprivoiser le végétarisme et le végétalisme. Cette liste est somme toute très subjective mais vous permettra de vous rendre compte que la cuisine végétale est pleine de saveurs, bien loin des clichés tristounets que l’on veut bien véhiculer, accessible et inventive. Nul besoin d’être un as des fourneaux ou des calculs mathématiques (sachant qu’une protéine de pois chiche contient […] combien aurais-je besoin de… < pan !) pour manger sans cruauté ;)

Le plus dédramatisant – Petit précis pour cuisiner sans produits d’origine animale

DSC_0014Comme son nom l’indique, ce livre est un livre de recettes végétaliennes. Enfin, non. Il est beaucoup plus que ça : il dédramatise le végétalisme en nous apprenant à végétaliser n’importe quelle recette traditionnelle. On a immédiatement l’impression – et ça n’en est pas qu’une – qu’être vegan chez soi, c’est hyper simple ! Vous y découvrirez de nouveaux ingrédients qui donneront du goût à vos plats et qui sont en plus de super-aliments (la poudre de maca, la sriracha, la pâte de tamarin, les graines de chia, etc.) et des recettes faciles (muffins salés au chutney, coleslaw au potiron et aux noix pimentées, pesto-patates au four, brownies extravagants, burgers lentilles-butternut – si avec tout ça vous ne salivez pas déjà) dont certaines sont adaptées pour ceux qui évitent le gluten, le soja, le sucre blanc ou encore les graisses.DSC_0016

Le Petit précis pour cuisiner sans produits d’origine animale nous donne les clés pour végétaliser les recettes familiales, celles qui sont nos petites madeleines, et nous aide à prendre de nouveaux réflexes pour manger mieux, différemment et plus éthique – tant pour soi, que pour les animaux et la planète. Par ailleurs, il y a un aspect didactique dans ce livre de cuisine pas comme les autres. On nous explique ce qui pose problème avec tel ou tel produit et les idées reçues sont mises à mal, histoire de nous conforter dans nos choix.

La préface dit : « Nous avons écrit ce livre pour démystifier l’alimentation végétalienne et permettre à chacun de cuisiner au quotidien des plats à la fois sains et savoureux, sans produit laitier, sans oeuf, sans viande ni ingrédient issu de produits animaux« . Mission réussie haut la main.

Le plus complet – Les savoir-faire de la cuisine végétarienneDSC_0034

Quand les auteurs annoncent « savoir-faire », ils ne déconnent pas. Je conseille plutôt ce livre à ceux qui ont déjà fait leur premier pas dans le végétarisme et qui souhaitent aller plus loin et explorer de nouvelles pistes culinaires. Il est divisé en chapitres de façon à vous apprendre tour à tour à vous servir d’un extracteur de jus, de détourner un moulin à poivre (pour faire des poudres d’oléagineux ou du parmesan végétal entre autre), de torréfier des petites graines, d’utiliser une mandoline pour notamment faire des chips de légumes ou encore un déshydratateur pour faire sécher des légumes, etc.

A chaque fois, des recettes sont proposées pour mettre en application ce qui a été appris ;) Vous verrez aussi comment préparer des légumineuses, faire germer ses graines (c’est siiiiii bon les graines germées, ne faites pas comme moi, n’attendez pas 4 ans de végétarisme pour en manger), réaliser soi-même un steak de seitan, faire des laits végétaux, fabriquer son tofu, concocter des purées d’oléagineux ou du gomasio.
DSC_0035Mais ça ne s’arrête pas là, non non, vous verrez comment utiliser les huiles essentielles ou les eaux florales en cuisine, préparer des algues fraîches, se servir de l’agar-agar, faire des rillettes végétales, une mayonnaise végétale, du « faux-mage »,  du yaourt végétal et une longue liste d’autres choses que je ne vous énumérerai pas ici.

Cet ouvrage est une véritable bible du végétarisme. L’auteure met particulièrement l’accent sur le fait que, comme dans la cuisine non végétarienne, cuisiner est important pour avoir les meilleures saveurs possibles. Le goût est mis au dessus de tout et vous prouvera, une fois encore, que végétarien ne rime pas avec ennui. D’ailleurs, ça ne rime vraiment pas, haha.

Le plus gourmand – Veggie burgersDSC_0032

Si le livre précédent était la bible de la cuisine végétarienne, celui-ci est la bible du veggie burger. Le veggie burger qui est quand même le symbole que la mal-bouffe peut être saine et aussi certainement le plat qui réconcilie omnivores et végétariens. Dans cette bible donc, vous trouverez pas moins de 101 recettes de veggie burgers ! Ça donne presque le tournis.

Bon si je vous dis que l’auteure est une passionnée de cuisine, qu’elle est californienne (tiens, comme c’est étonnant) et que l’avant-propos a été rédigé par un ami à elle, artiste-dessinateur, qui vit à Portland (et qui doit rouler à vélo, porter des chemises à carreaux et boire de la bière bio) ; vous allez me dire : what a cliché ! Oui mais non.DSC_0033

Avec ce livre, vous pourriez vous nourrir entièrement de veggie burgers pendant un bon tiers de l’année : burger à l’oignon confit, burger falafel, burger pizza, burger BBQ haricots noirs, cheeseburger de seitan, burger patates douces et chipotle, burger haricots verts et amandes, etc. Ils sont classés par type de cuisine : pour petit-déjeuner (si, si), asiatique, orientaux, italiens, américains, latinos et du monde entier – bon, cette dernière catégorie est un peu fourre-tout, il faut bien le dire, mais on y trouve quelques petites pépites.

Vous trouverez également quelques recettes de sandwichs à la « viande », des conseils pour faire soi-même ses condiments et ses sauces ainsi que ses buns et ses pains. Sans parler des accompagnements et des quelques desserts proposés. A la fin du livre, vous découvrirez les coups de cœur des « cobayes-goûteurs » de la cuisinière et leurs petites astuces. Ça permet de savoir par où commencer parce que l’on a l’embarras du choix. Seul bémol ? Je regrette qu’il y ait peu de photos.

Le plus inspirant – Green, glam et gourmandeDSC_0030

C’est ma plus récente acquisition et je dois dire que j’ai été enchantée du début à la fin par ce livre qui n’est pas qu’un livre de recettes mais met à l’honneur tout un art de vivre sain. Et par sain, on entend pas ennuyeux, triste, anti-social, non. L’auteure, Rebecca Leffler, est une journaliste américaine qui a vécu 9 ans à Paris et qui a dû changer de régime alimentaire pour des questions de santé. A travers son premier livre, on sent son optimiste, sa joie de vivre et son amour pour la cuisine.

Mis à part les innombrables recettes qu’elle nous propose, classées par saison, elle distille au fil des pages ses bons conseils pour se sentir bien, être en forme et mieux manger, évidemment. Elle nous prend vraiment par la main, sans jamais tomber dans l’injonction et les jugements de valeur. On découvre avec plaisir quels sont les aliments les meilleurs pour notre santé, ses « best friends foods » comme elle aime à les appeler, établit 6 règles pour bien manger (beaucoup de fibres, au moins 9 portions de fruits et de légumes par jour, des oméga 3, etc.), nous confie quelques secrets de beauté et une part belle est faite au yoga (les postures sont bien expliquées et illustrées).
DSC_0031J’aime énormément ce livre qui satisfait toutes mes envies du moment : prendre soin de moi, mieux me nourrir sans renoncer à la gourmandise, diversifier mon alimentation et être plus à mon écoute. Il est complet, clair, beau et son prix très raisonnable. Si de tout ceux que je vous présente aujourd’hui, je ne devais en garder qu’un, ce serait celui-ci sans hésitation. Foncez, foncez, vous ne le regretterez pas.

Le plus estival – Peace ‘n’ Food : La cuisine des hippies en 40 recettes

Ce n’est pas exactement la première fois que je vous parle de ce livre mais je l’aime tellement que je ne pouvais pas ne pas l’inclure dans cette liste. Avec l’été qui arrive (oui oh, c’est dans un peu plus de trois mois, ça va), je vais le ressortir avec plaisir. Toutes les recettes sont inspirées de la culture californienne (ce goût pour les légumes, la fraîcheur des ingrédients et le cru) et ce que j’aime beaucoup c’est que presque toutes les recettes sont rapides à préparer, 15 minutes grand maximum lorsqu’il n’y a pas de cuisson.

DSC_0029Si vous raffolez des salades, vous serez comblés ! Salade de roquette, prunes et feta ; salade de laitue, pommes, avocat et noisettes concassées ; salade de quinoa aux airelles et amandes, etc. Ce sont des mélanges à la fois très simples et surprenants. Pour le reste, nous ne sommes pas… en reste. Pancakes, cocktail, tomates farcies au fromage de chèvre frais, ananas grillée à la menthe, risotto à la patate douce, cupcakes myrtilles et marshmallows. Avec tout ça, on a juste hâte de se mettre autour de grandes tablées avec les personnes que l’on aime. Peace and food on a dit ;)

Le plus facile – 100 % végétal et gourmandDSC_0020

Il s’agit du tout premier livre de Marie, la géniale auteur du blog 100 % Végétal que je suis depuis trois ans et qui m’a vraiment permis d’envisager la cuisine végétalienne avec un autre regard – oui parce qu’avant, je trouvais ça extrémiste, que c’était pousser le bouchon un peu loin ; comme quoi il n’y a vraiment que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Depuis, il a été réédité et son look à changer mais il constitue toujours une belle entrée dans le monde incroyable de l’alimentation végétale (où tout n’est que licornes et bisounours).
DSC_0021Je vous l’avais d’ailleurs présenté en détails à l’époque et mon avis est resté le même. J’aime particulièrement l’introduction rassurante (le fameux point protéines y est abordé comme celui du fer et du calicum). On y découvre les principaux ingrédients de la cuisine végétalienne avant de parcourir des recettes de base (cake salé, crêpes, cookies, mayonnaise, pâte brisée, …), des recettes classiques (courgettes farcies, tarte flambée, etc.), des recettes light (crumble de pommes crus, soupe de fraises et sa crème de menthe) et puis, bien entendu, des recettes gourmandes (brownies, financiers pistache-framboises, madeleines à la bergamote).

Si le végétalisme vous effraie, c’est le livre qu’il vous faut ;)

Le plus protéiné – Protéines vertes : Tofu, lentilles, pois chiches, azukisDSC_0025

C’est un livre que j’ai acheté un peu par hasard il y a deux ans – il faisait partie de la même commande que celui que je vous ai présenté juste avant – et je l’avais un peu oublié dans un coin. Je me souviens qu’il m’avait fait un peu peur, que je ne comprenais rien à la moitié des recettes et qu’il y avait trop d’ingrédients qui m’étaient inconnus. Je crois, qu’à l’époque, je n’avais pas encore tout à fait fait le cheminement qui m’a amenée à manger aujourd’hui des choses différentes, des choses que l’on ne trouve pas dans un supermarché classique (enfin parfois si), et à ouvrir mes horizons culinaires.

Les auteurs sont tous les deux sportifs et végétaliens. Une place importante est faite au soja (qu’il vaut mieux manger de façon raisonnable quand même) sous ses différentes formes : edamame (ça c’est hyper bon à grignoter lors d’un apéritif par exemple), tempeh, tofu ferme, tofu soyeux et yaourt. On apprend à le préparer, comment le conserver et toutes les recettes qui le mettent à l’honneur sont plus alléchantes les unes que les autres, surtout si comme moi vous aimez le sucré-salé.

DSC_0026Viens ensuite le chapitre sur les pois qui sont eux aussi très riches en protéines (19 g pour 100 g, c’est moins que le soja – 35 g pour 100 g – mais c’est très bien quand même) : samosas aux pois chiches, brocolis et petits pois, velouté aux pois cassés, chou-fleur et lait de coco, barre sportive abricot et pois chiches caramélisés sont autant de recettes que vous pourrez déguster. Puis celui des haricots (21 g de protéines pour 100 g) et des lentilles (25 g de protéines pour 100 g), sans oublier la cacahuète qui est bon allié pour la santé – à consommer avec modération hein, ça ne nous autorise pas à nous jeter sur le paquet à 19 heures. C’est très bon pour relever une sauce, apporter du croquant à une salade, gratiner un plat de légumes ou tout simplement, à tartiner sur une tranche de pain. Certes, c’est riche en lipides mais quitte à craquer sur du gras, autant le faire avec un aliment qui nous apportera de l’énergie !

A tous les flippés, les « Où vais-je trouver mes protéines maintenant ?« , je vous recommande chaudement ce livre qui, une fois que l’on a capté que l’on allait devoir composer avec d’autres ingrédients désormais, vous familiarisera avec les protéines végétales.

Le plus exotique – Coco : Lait, beurre et eau de cocoDSC_0018

Encore un autre livre de Marie qui met cette fois à l’honneur un ingrédient on ne peut plus exotique : la noix de coco – donc si vous êtes allergique, passez votre chemin. L’auteure commence par nous détailler les bienfaits de cet aliment que l’on peut boire (sous forme d’eau ou de lait) et manger. Tous les gourmands s’y retrouveront – et les amoureux de coco surtout !

DSC_0019Des recettes sucrées comme les truffes coco, le crumble coco-amande, le cheesecake coco-mangue (celui sur la couverture du livre) ou encore la panna cotta coco-kiwi ; des recettes exotiques comme le tofu laqué au caramel de coco, le curry de seitan thaï (que je m’étais préparée à Noël et qui m’a rendue accro), les petits chaussons indiens, etc. Et des recettes vitaminées telles que les macarons crus ou des barres citron-coco. Tout est facile à réaliser et nul besoin de se rendre dans des magasins très spécialisés pour trouver les ingrédients dont on aura besoin. C’est le livre de Marie que je préfère parce que j’aime les cuisines d’ailleurs et que généralement, elles se prêtent bien au végétalisme.

Le plus sucré – Desserts gourmands sans oeufs ni laitDSC_0023

Les recettes de Marie (non, non je ne suis pas amoureuse :P) me font toujours rêver et moi qui suis un bec sucré, en parcourant ce livre, je me dis qu’être végétalien, ce n’est pas si compliqué que ça. Ma première expérience avec la pâtisserie vegan n’avait pas été des plus satisfaisantes et c’est le cookie de chez MOB qui m’a fait changer d’avis ; et les recettes de Marie. Ici tout est bon et beau. Et pas effrayant du tout puisqu’elle revisite les classiques de la pâtisserie.DSC_0024

Au début de son livre, elle explique comment remplacer les œufs dans une recette (graines de lin, agar-agar, fécules, tofu soyeux, compote de pommes, etc.) ainsi que les produits laitiers (crèmes et laits végétaux, margarine et huiles végétales, …). Un petit aperçu des douceurs que vous pourrez réaliser ? Des cookies caramel-cajou, des barquettes à la framboise, une tarte au citron (testée et approuvée), des tartelettes pêche-romarin, un cheesecake aux fruits rouges, une crème brûlée, un mi-cuit au chocolat, un carrot cake, des pancakes, de la brioche et plein d’autres choses encore. Vous ne pourrez plus dire que les pâtisseries vegan sont insipides.

Le plus healthy – Ma detox made in HollywoodDSC_0041

C’est un livre un peu à part que je n’aurais pas mis dans cette sélection s’il n’avait pas contenu plusieurs recettes végétales parce que, devinez quoi, c’est meilleur pour la santé et la silhouette. Bon vous y trouverez quand même de la volaille et du poisson mais ce n’est pas majoritaire. Les premières pages dressent la liste des ingrédients les plus intéressants pour notre organisme et l’on trouvera un classement de fruits par saison.DSC_0042

Plus loin, vous découvrirez des journées types pour entamer une détox de 10 jours. Je ne vous le conseille pas pour ça vous l’aurez compris – d’ailleurs, j’ai vraiment du mal avec la notion de détoxification de son organisme pour faire peau neuve mais n’ayant pas essayé, je ne trancherai pas sur la question – mais j’aime bien m’en inspirer pour mes déjeuners et mes encas. Smoothies, soupes, salades, compotes, galettes, granola, tout est savoureux et vous procurera beaucoup d’énergie et de bien-être.

Il y a bien d’autres livres qui vous aideront à changer vos habitudes alimentaires – pour le mieux – et cette liste n’est absolument pas exhaustive. Il manque ceux que je n’ai pas mais qui me font de l’œil comme Mon premier dîner végétarien dont j’ai entendu beaucoup de bien – dans la même collection, Graines céréales & légumes secs me tente aussi puisque les légumineuses sont les meilleurs amis de notre santé – ou encore ceux qui ne sont pas sortis, à l’instar du prochain livre de Marie Laforêt (punaise la groupie) qui sera disponible à la fin du mois : Vegan.

Enfin, dans une autre catégorie, je vous invite à lire L’enquête Campbell qui achèvera sans doute de vous convaincre que nous n’avons pas besoin de produits animaux dans notre alimentation pour être en bonne santé, bien au contraire ! Jetez également un œil au blog d’Antigone XXI qui propose non seulement des recettes simples à réaliser en faisant des points sur la nutrition mais aussi qui aborde des questions éthiques comme la laine, nous propose de fabriquer nos produits de beauté nous-même, parle consumérisme, etc. Je trouve cette fille particulièrement inspirante et positive.

En parlant de blogs, il y en a qui ne manquent pas de recettes veggie/vegan comme celui de ma chère Victoria, de Marie évidemment, Mély qui est naturopathe dans la vie et une vraie passionnée, Saveurs végétales qui ne blogue plus depuis des mois mais ses recettes sont toujours en ligne, etc. Les blogs végétar/liens, on en compte un beau nombre. Allez fouiller dans les blogroll de ceux évoqués pour en découvrir de nouveaux ;)

J’espère que parmi cette liste vous trouverez votre bonheur. N’hésitez pas dans les commentaires à en conseiller d’autres si certains qui ne sont pas cités ont été un coup de coeur pour vous. C’est valable aussi pour les blogs.

A très vite et bon week-end !

36 Comments

  • Avatar
    Reply Miss Blemish 11 avril 2014 at 9 h 28 min

    C’est assez terrible car si je m’intéresse au végétarisme (moins le végétalisme je l’avoue)(sans être fermée, j’utilise déjà de nombreux laits végétaux dans ma vie de tous les jours mais je mange encore du lait de vache et des oeufs), que je commence à lire des livres sur le sujet et que je ne consomme pas et n’ai jamais consommé de la viande à tous les repas et encore moins tous les jours (et je m’en porte très bien) je ne me vois pas arrêter totalement. Et je m’excuse d’avance pour tous les végétariens qui vont lire mon commentaire et vont être choqués car j’ai bien conscience que c’est pas pur goût et habitudes personnelles. Je ne me vois pas renoncer aux hamburgers, au poulet rôti de ma grand-mère et à la truite saumonée. Sincèrement, j’en ai honte. Quand je lis des articles/livres sur le sujet je suis à 100% d’accord et pourtant je ne me sens pas prête/capable d’effectuer ce grand pas vers un régime sans aucun produit animal.
    Alors, en attendant, j’essaie de réduire ma consommation au quotidien, d’introduire progressivement d’autres laits, d’autres produits pour substituer ceux d’origine animale. Ce n’est pas suffisant, ce n’est pas du végétarisme, mais, c’est déjà un pas je crois…
    Et pour ce qui concerne les protéines et autres apports, je confirme que oui on peut substituer facilement ces apports. Je mettrai juste un petit bémol concernant les sujets âgés et en mauvaise santé n’ayant pas été habitués à ce régime qui avec leur appétit souvent réduit peut avoir un bénéfice à manger de la viande plutôt que des substituts, mais cela concerne vraiment très peu de gens.
    Bises

    • Avatar
      Reply Laura 11 avril 2014 at 14 h 00 min

      Tu n’es peut être pas prête maintenant, mais cela ne veut pas dire que tes convictions ne prendrons pas le dessus sur tes habitudes.
      Avant j’habitais avec mes parents, je ne mangeais pas de la viande tous les jours, mais on avait de temps en temps du poulet rôti, de la blanquette etc.. Maintenant je vis avec mon copain (végétarien depuis toujours) et depuis 2 ans je mange moins de viande, petit à petit j’ai réduis, jusqu’à n’en consommer qu’en sortie. Et quand j’allais chez ses parents végétariens je me régalais à chaque fois (avec des substituts). Et c’est seulement depuis le début de l’année que j’ai décidé d’arrêter complètement la viande. Et si tu m’avais dit ça 2 ans auparavant je ne t’aurais pas cru ! ;)

      • Laëtitia
        Reply Laëtitia 14 avril 2014 at 8 h 53 min

        Rien à ajouter ;)

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 14 avril 2014 at 8 h 51 min

      Alors, je te rassure tout de suite, c’est normal de passer par un cap où l’on se dit que c’est un régime alimentaire qui ne nous ira pas. L’inconnu fait peur, c’est bien… connu ^_^

      En revanche, ce que je note c’est que ça te met mal à l’aise et c’est là que ça pose question. Je crois que peu à peu, à force de t’informer (et en te forçant aussi à regarder la vérité en face = regarder des vidéos pas franchement plaisantes mais qui montrent une réalité non édulcorée), ça viendra. Continue de garder les yeux ouverts et de ne pas faire l’autruche ; et puis, il y aura certainement un moment, où dans un morceau de viande, tu ne verras rien de plus, qu’un morceau de cadavre. Véridique. Au début de mon végétarisme, la viande ne me dégoûtait pas autant que maintenant. On se déshabitue. On change :)

      Concernant ton point sur les personnes âgés, je crois moi, bien au contraire, que l’on peut devenir végétarien à tous âges. C’est très bénéfique pour la santé – bien plus que la consommation de viande ! Il suffit simplement de manger équilibré (mais ça c’est valable aussi quand on est omni).

      Bonne semaine :)

  • Avatar
    Reply Justine 11 avril 2014 at 10 h 21 min

    Veggie burgers et Green glam et gourmande sont sur ma wishlist depuis un moment, tu viens d’en ajouter plein d’autres!

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 14 avril 2014 at 8 h 58 min

      Héhé ! ;)

  • Avatar
    Reply Julie 11 avril 2014 at 10 h 25 min

    Très chouette sélection que j’approuve à 100%. Le petit précis pour cuisiner sans produits d’origine animale est vraiment parfait pour débuter dans le végéta*isme, les conseils qu’il donne sont vraiment rapide et peu compliqués à appliquer au quotidien! J’aime aussi beaucoup le Green, glam & gourmande et Les savoir-faire de la cuisine végétarienne. En revanche, je ne me suis pas encore laissée tentée par les livres de Marie mais ça ne saurait tarder. Je lis aussi pas mal de livres américains (Superfood kitchen…), il y a des auteurs vraiment fantastiques mais bien sûr, il faut toujours avoir un dictionnaire sous le coude! ;-)

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 14 avril 2014 at 8 h 57 min

      Les livres de Marie – tu l’auras compris dans l’article ^_^ – je les conseille plus que chaudement ! Je suis une fan inconditionnelle de ses recettes que je n’ai jamais trouvées ailleurs.

  • Avatar
    Reply Maghily 11 avril 2014 at 10 h 39 min

    J’ai failli acheter le livre de Rebecca Leffler ce week-end et je l’ai finalement déposé à la dernière minute en me disant qu’il faisait très « girly-tendance » et que ça risquait encore d’être un livre vide, publié pour répondre à la nouvelle « mode » saine qu’on voit de plus en plus dans les magazines et les sur le blogs. Maintenant, si toi qui est un peu [beaucoup] plus calée que moi sur le sujet, tu le conseilles, je vais peut-être me laisser tenter. ;)

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 14 avril 2014 at 8 h 58 min

      Je comprends que l’on puisse croire ça du livre de Rebecca parce qu’il est hyper bien marketé mais le contenu est excellent, vraiment. Une mine d’or !

  • Avatar
    Reply Pink Blizzard 11 avril 2014 at 10 h 55 min

    Merci beaucoup pour cette sélection super complète! J’ai acheté Green, glam et gourmande peu de temps après que tu en aies parlé sur IG et je le trouve top à la fois par la présentation fraiche et girly, son ton léger et par le fait qu’il ne se borne pas qu’à des recettes et des conseils culinaires. Je ne suis pas végétarienne mais j’ai énormément fait évoluer mon alimentation depuis un an (dans un premier temps parce que trop de produits transformés ont affecté mon immunité) en introduisant beaucoup plus de fruits et légumes, en limitant au maximum le lait de vache et en le remplaçant des laits végétaux, en diminuant ma consommation de viande (qui était déjà faible) et en découvrant les steaks de soja que j’adore!

    Je souhaite vraiment continuer dans cette voie parce que je me sens bien mieux ainsi (dans mon corps mais aussi dans ma tête) et ton article est d’une grande aide pour m’aider à m’orienter dans mes choix de livres sur le sujet :)

    Je te souhaite une très belle journée!

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 14 avril 2014 at 8 h 59 min

      Je te souhaite aussi de continuer dans cette voie, tu me sembles bien partie pour en tout cas :)

  • Avatar
    Reply amélie lily 11 avril 2014 at 11 h 01 min

    Chouette article, merci ! En arrivant à la fin de ta liste de livres, je me disais qu’un tel article sur les blogs VG aurait été bien pour compléter la série, et là que vois-je? Des liens de blogs =) Merci pour ta sélection ! J’ai récemment acheté « cuisinez gourmand sans gluten, sans lait, sans oeufs » de Valérie Cupillard, mais il comporte assez peu de recettes salées.

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 14 avril 2014 at 9 h 00 min

      Ha mais j’avais pensé à tout ;)

  • Avatar
    Reply marion 11 avril 2014 at 11 h 13 min

    Je rajouterai également le livre Clea Cuisine végétarien qui est génial

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 14 avril 2014 at 9 h 01 min

      Je ne connais pas, je vais aller jeter un œil !

  • Avatar
    Reply En Balades 11 avril 2014 at 12 h 35 min

    Miam miam miam, cette sélection me donne l’eau à la bouche ! Celui sur les burgers réconcilierait surement mon chéri avec le végétarisme !!! =)

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 14 avril 2014 at 9 h 01 min

      Je mets mes deux mains à couper que oui ! :D

  • Avatar
    Reply Les causettes de Célestine 11 avril 2014 at 14 h 03 min

    Super, merci pour cette liste!
    J’ai déjà le « Green, glam et gourmande » que j’adore, mais je note précieusement les autres, notamment « Le petit précis… » qui a l’air génial!
    Célestine :)

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 14 avril 2014 at 9 h 02 min

      Il l’est oui, je ne regrette pas du tout de l’avoir acheté :)

  • Avatar
    Reply Stéphanie 12 avril 2014 at 10 h 45 min

    Hello!

    Ah j’en connais plein de ces livres, feuilletés à la FNAC. J’avais eu peur du livre Veggie Burgers, certains ingrédients me paraissaient bizarres :)
    Comme certaines lectrices ici, je n’ai pas franchi le pas, peut être le ferais-je un jour. Pour l’instant, je ne cuisine pas de viande, je n’en mange que si je suis invitée. Je mange local si je peux, je ne me goinfre pas et j’adore manger des graines! M’acheter des livres de recettes végétariennes m’a élargi de façon considérable l’horizon culinaire! Le tofu c’est super sympa à cuisiner, la cuisine indienne est à tomber!

    A bientôt!

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 14 avril 2014 at 9 h 06 min

      Bizarres ? Nouveaux et inconnus sans doute ;) Je crois qu’il ne faut pas se laisser « impressionner » par ce que l’on ne connait pas. Au contraire, il faut en être curieux. Ce livre permet de faire des veggie burgers absolument divins. Croix de bois, croix de fer ^_^

      • Avatar
        Reply Stéphanie 17 avril 2014 at 21 h 39 min

        Ah alors je verrais si j’arrive à surmonter ça. Les protéines texturées et autres ça m’a pas parlé vois tu :) Et puis en Lorraine… j’imagine pas la galère à trouver tout ça
        Mais autant tester les 1000 sortes de tofu et de légumineuses et graines ça m’éclate :)

  • Avatar
    Reply Jean-Louis 12 avril 2014 at 16 h 32 min

    Bonsoir Laëtitia,
    Je découvre votre blog sur « recommandation » d’un virtuel ami (lui en France, moi en Thaïlande, dur de se rencontrer…) qui m’a parlé de votre article de bouquins sur le végétarisme.
    J’aime bien votre style et le blog a un look rafraichissant, si, si, sans flagorner.
    Moi le vieux barbon, je me permets un petit commentaire sur un blog futile pour filles futées, pour vous parler de ma « démarche » vers le végétarisme ; en fait, je sais maintenant que je suis flexitarien à tendance végétaux, ce qui est très sensiblement différent ;-)
    Il y a 4 ans lorsque j’ai commencé à vivre en Thaïlande, je me suis aperçu que mes « indicateurs » de sévère hypertension artérielle et de taux de cholestérol étaient bien plus raisonnables qu’auparavant. Comment cela pouvait-il se faire ?
    Très rapidement, j’ai mis le doigt sur la seule raison qui me paraissait plausible : la nourriture.
    Relativement peu de viande, poisson, riz (en grains, en nouilles, etc.), légumes à feuilles vertes en pagaille peu cuits, soja sous toutes ses formes, cuisine très peu grasse, etc. Sans oublier les fruits d’ici, qualifiés chez nous d’exotiques.
    J’ai alors tenté la réduction de mes magiques potions, j’ai même fini par en supprimer (avec accord de mon médecin en France) et je continue de me porter super bien !
    Moi, hors sujet ? Bin non, car dans certains commentaires de cet article, il m’a semblé percevoir une légère appréhension « face » à l’expérience végétarienne et je voulais donc en parler car, personnellement, grand carnivore, je n’ai eu aucun problème pour m’adapter à une nouvelle cuisine qui, si elle n’est pas végétarienne, n’en est pas loin.
    De plus, je connais maintenant les propriétés des végétaux – euh… pas tous, hein – mais de nombreux, excellents pour la santé, que je partage dans un blog.
    Alors, un conseil, pour votre santé le végétarisme est excellent, et si vous avez un peu peur de franchir le pas, passez par la case flexitarisme, vous apprivoiserez + facilement ce végétarisme.
    Bien à vous,
    Jean-Louis

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 14 avril 2014 at 9 h 07 min

      Merci pour votre passage ici et d’avoir pris le temps de laisser un commentaire alors :) En effet, la case flexitarisme est une option quand le « tout végétarien » effraie.

  • Avatar
    Reply itcamille 12 avril 2014 at 21 h 51 min

    Peut-être que je me laisserai tenter par le livre de Rebecca Effler dont on me dit du bien, mais moi aussi j’ai l’impression que c’est ultra marqueté. Genre Les Paresseuses, que j’ai toujours trouvé assez vide comme gamme de bouquins… Bref je mange de la viande parce que j’aime ça, mais assez rarement tout de même. Je suis comme Victoria, en un peu moins green^^ Ce que je fais en ce moment, c’est aller chez Naturalia et La vie claire et je cuisine plein de trucs avec du sucre de coco, du sirop d’agave, de la farine bio, du sans gluten ! C’est vraiment délicieux, et j’ai l’impression que ça me détoxifie. J’étais pas mal déprimée et j’ai mangé n’importe comment ces derniers mois… Et c’est sympa, ça change de la routine alimentaire française^^ Sinon, je fais mes courses au rayon bio de Carrefour, il faut reconnaitre que dans les super marchés, c’est beaucoup plus abordable même s’il y a moins de choix. Et le livre sur la noix de coco, je ne l’ai jamais vu. Sais-tu si on y trouve des recettes avec de l’huile de coco parce que je n’ai pas vu grand chose et au niveau des proportions, je ne suis pas toujours sûre de moi. En tous cas dans un cake ou des cookies, c’est 1000 fois mieux que le beurre !
    Pour le vegan, je suis capable de faire parfois des gateaux sans oeufs, mais c’est pas forcément toujours pratique. On m’avais filé une recette de tiramisu sans oeuf, bah c’était pas très probant. J’essaye de ne pas en surconsommer, mais j’en achète quasiment toujours des bio et surtout toujours des poules de plein air. Et j’arrête de raconter la vie de mon assiette !

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 14 avril 2014 at 9 h 12 min

      Alors oui, le bouquin de Rebecca est très bien marketé et dans l’air du temps MAIS c’est une mine d’or ! Comme c’est bien plus que de simples recettes et que tu y glanes des infos nutritionnelles intéressantes ; c’est un livre que tu feuillettes même dans ton lit en prenant des notes. Tu sens que la nana maîtrise son sujet.

      Dans le livre Coco de Marie, il y a quelques recettes à base d’huile de coco (mais aussi de beurre, de lait, etc.). Et bon, oui le tiramisu vegan, moi aussi, j’ai un gros doute… Il y a des recettes qui se prêtent bien à la végétalisation mais clairement pas toutes. Et puis, on est habitué aussi à un goût, une texture, etc. La panna cotta par exemple est l’un de mes desserts préférés, je n’ai jamais testé la version vegan (il faudrait que je me lance) mais ça m’effraie un peu au fond. J’ai peur de ne pas retrouver le goût d’une « vraie » panna cotta. Mais c’est le jeu aussi, il faut éduquer son palais :)

  • Avatar
    Reply Laurelas 13 avril 2014 at 0 h 51 min

    Ton article est une mine d’or! Bon, maintenant faut que je trouve de la place, enfin du temps, dans ma vie pour LIRE (j’ai plein de bouquins chez moi à lire, dont certains sur le healthy living mais je me « contente » de lire mille blogs depuis toujours)

    Bref, je vais remplir ma wishlist amazon je crois…

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 14 avril 2014 at 9 h 14 min

      Si tu jouais pas à Final Fantasy, t’aurais le temps haha :P (je te taquine hein)

  • Avatar
    Reply Julie 13 avril 2014 at 11 h 12 min

    Super article très bien fait ! Et oui, je confirme, lorsque j’ai cessé de manger de la viande, je suis devenue de plus en plus calée en matière de nutrition et de santé en général.
    Sinon, petite question qui n’a rien à voir avec le sujet du post, mais où as-tu trouvé cet adorable petit calendrier que l’on aperçoit sur la première photo ?
    Bisous !

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 14 avril 2014 at 9 h 15 min

      Je l’ai ramené des US, il vient de chez Rifle Paper & Co. Il y a un site internet mais les frais de port vers la France sont assez prohibitifs : 33 $ si mes souvenirs sont bons :/ http://riflepaperco.com/

  • Avatar
    Reply Mamzelle Bulle 13 avril 2014 at 22 h 22 min

    Merci beaucoup pour cette super sélection, je cherchais justement des livres pouvant m’aider à manger mieux, comme beaucoup de gens qui ont commenté je ne suis pas végétariennes mais je ne mange pas beaucoup de viande et je suis toujours à la recherche de nouvelles recettes pour mieux manger… J’ai déjà ma détoxication à Hollywood et je viens de commander 100% végétal et gourmand (quel bonheur de voir qu’il venait d’être réédité :)) et Green glamour et gourmand :)

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 14 avril 2014 at 9 h 18 min

      Ah bah tu reviendras me dire ce que tu en penses des deux petits nouveaux que tu as commandés ? :)

  • Avatar
    Reply Clara 20 avril 2014 at 21 h 27 min

    Mmh ça donne envie *_*
    Je suis végétarienne depuis mes 7 ans mais je ne possède aucun de ces livres (j’en ai d’autres)!

  • Avatar
    Reply Charlotte 13 août 2014 at 20 h 57 min

    Tentant le livre ¨le plus complet¨ ! Peut-être mon prochain achat…

  • Reply Links I Love #8Whatever Works 6 mars 2015 at 13 h 11 min

    […] Ma copinette Laëtitia a partagé ses 10 livres favoris sur le végétarisme et ça m’a donné… […]

  • Laisser un petit mot