Cet été, j’ai testé

Reprenons les bonnes habitudes et parlons de mes récents (et moins récents) tests de produits de beauté. Vous le savez – car je vous le répète à chaque fois – je ralentis très nettement ma consommation de cosmétiques pour me concentrer sur ce qui me convient. D’une façon générale, j’évite de trop souvent changer de produits, à part pour les crèmes hydratantes visage et corps, les shampoings et tout ce qui n’est pas maquillage du teint.

Cet été, je me suis quand même accordée quelques plaisirs : j’ai testé une autre eau micellaire que ma bien-aimée Bioderma, j’ai troqué mon démaquillant biphasé habituel contre un à la composition plus naturelle, j’ai continué d’utiliser un dissolvant qui n’agresse pas les ongles, j’ai éclaircis mes cheveux progressivement et j’ai fait semblant d’avoir des jambes bronzées.

Voilà, voilà… Allons-y.

En théorie : Grâce à sa formule unique, sans paraben, sans silicone, ce 2 en 1 ultra doux, démaquille avec soin vos cils et vos paupières. La phase à base d’huile d’olive naturelle élimine parfaitement le maquillage, même waterproof, tandis que la phase à base d’extrait de feuilles d’olivier respecte la zone sensible du contour de l’œil.

En pratique : Le Petit Olivier est une marque que j’affectionne tout particulièrement parce qu’elle fait du beau, du bon, pas cher et en hypermarchés. Je suis une grande consommatrice de démaquillant pour les yeux biphasés (la faute à l’eye-liner) mais lorsque l’on se penche un peu plus attentivement sur l’étiquette des ingrédients, il ne faut pas avoir peur et j’ai beau ne pas avoir les yeux sensibles et fragiles, je me dis qu’il ne faut pas trop déconner avec ce que l’on met dessus. C’est pour cette raison que je me suis tournée vers ce démaquillant à la composition un peu moins chimique que ses petits concurrents. Verdict ? Adopté et adoré. Il démaquille parfaitement sans avoir besoin de frotter comme une cinglée (d’ailleurs, il ne faut surtout pas faire ça ! Le bon geste est d’appliquer le disque en coton sur son œil en effectuant un mouvement de haut en bas, vous verrez, vous perdrez moins de cils à chaque démaquillage), il ne laisse pas de film gras et est économique. Très peu de produit suffit pour qu’il soit efficace. En deux mois d’utilisation, je n’ai même pas vidé la moitié de mon flacon. En un mot, en un seul : je rachète !

3,90 € le flacon de 125 ml.

Eau micellaire Caudalie

En théorie : Cette eau nettoie et démaquille en un seul geste le visage et les yeux, même les plus sensibles. Hydratée et apaisée, la peau est nette, douce et confortable. Formule haute tolérance, testée sous contrôle dermatologique et ophtalmologique. Sans savon. Hypoallergénique. Sans rinçage. Toutes peaux.

En pratique : Même si je ne jure que par la Créaline de Bioderma, j’ai eu envie d’un peu de nouveauté dans ma salle de bain et il faut dire que le packaging de l’eau micellaire Caudalie est plus attrayant que celui de Bioderma (fichu marketing !). Sa douce odeur de raisin rend l’application vraiment agréable mais qu’en est-il de son efficacité ? Je l’utilise à présent depuis plus d’un mois et je n’ai remarqué qu’une toute petite différence avec son prédécesseur : ma peau qui tire un peu et qui a besoin d’une dose d’hydratation supplémentaire. Pas sûre donc qu’elle convienne aux peaux très sèches. Cependant, pour des peaux normales/mixtes/grasses/raisonnablement sèches, elle est parfaite. J’ai remarqué qu’après l’application – notamment le matin – ma peau était comme repulpée, plus fraîche et moins fatiguée. Un très bon point ! Il se pourrait donc bien que j’aille la racheter après la fin de mon traitement Procuta quand ma peau aura retrouvé son niveau d’hydratation normal ;)

13 € le flacon de 200 ml.

dissolvant huile soin une beauty

En théorie : Le premier dissolvant 100% d’origine naturelle, sans parfum qui respecte l’ongle et les cuticules. 3 bénéfices en un passage de coton : 1/ Démaquille instantanément l’ongle ; 2/ Ne blanchit pas l’ongle ; 3/ Assouplit les cuticules.

En pratique : Un dissolvant aux ingrédients 100 % d’origine naturelle ? Moi je dis : banco ! Quand on sait toutes les saloperies que l’on trouve dans les dissolvants classiques et que l’on voit l’effet qu’ils ont à terme sur les ongles (vous savez, cette merveilleuse invention du bain dissolvant – pratique, certes – qui te dédouble les ongles ?), on revoit un peu son jugement. Je ne quitte plus le dissolvant UNE depuis le mois de février. Je l’aime d’amour parce qu’il retire tous les vernis aussi efficacement qu’un autre et qu’en plus, il prend soin de mes cuticules en facilitant leur assouplissement. Autre aspect très positif : il ne blanchit vraiment pas l’ongle. Et je ne sais pas vous mais moi ça me rassure un dissolvant qui n’agresse pas mes ongles que je recouvre si souvent de couleur.

9,90 € le flacon de 50 ml (bientôt de retour sur leur e-shop, en attendant vous pouvez aller l’acheter chez Monoprix – en plus il y a – 20 % sur la marque jusqu’au 20 septembre).

En théorie : Avec la gelée éclaircissante, éclairez légèrement vos cheveux. Trois applications sont possibles pour obtenir trois effets ensoleillés différents: un effet « Soleil », un effet « Méché », ou un effet « Tie & Dye ».

En pratique : Ça fonctionne. Et ça fonctionne mieux qu’un spray éclaircissant qui a tendance à jaunir le blond (en tout cas, j’en avais fait la mauvaise expérience avec celui de la marque John Frieda). Avant d’aller chez le coiffeur refaire mon balayage, j’en avais un peu marre de mon châtain clair/blond foncé fadasse. Le gel éclaircissant était donc la solution pour patienter avant de retrouver un joli blond digne de ce nom. J’ai été assez conquise par l’effet éclaircissant très naturel et progressif. Sa texture gel s’applique facilement ; on peut choisir d’en mettre sur toute sa chevelure ou bien uniquement sur les pointes ou quelques mèches. Pour ma part, j’y suis allée franco : tous mes cheveux y sont passés ! Je l’ai utilisé trois fois et j’ai commencé à vraiment voir l’effet au bout de la seconde application. Après un shampoing + un soin + un essorage en bonne et due forme, j’ai séparé ma chevelure en plusieurs parties pour poser minutieusement le produit. Il ne faut pas être pressée car ça ralentit considérablement le séchage (vous voilà prévenues). J’ai attendu un peu avant de procéder au séchage. On remarque immédiatement que sa couleur est plus claire et lumineuse. L’effet est subtil et naturel, parfait. Mais attention ! Si vous avez les cheveux colorés ou méchés, ou que votre couleur naturelle est plus foncée que châtain, passez votre tour. Bien-entendu, comme tout produit de ce genre, il assèche les cheveux. Veillez donc bien à espacer les applications et bien nourrir vos cheveux en compensation.

10,90 € le pot de 150 ml.

autobronzant bioderma

En théorie : Photoderm Autobronzant est une brume autobronzante qui permet d’acquérir un hâle naturel progressif et uniforme, sans exposition solaire. Il procure rapidement et durablement un hâle très naturel en harmonie avec chaque type de carnation (pas de coloration orangée). Sa formule unique garantit une hydratation durable. Particulièrement pratique d’utilisation, l’aérosol multiposition à séchage instantané permet une application optimale et assure un hâle homogène et progressif.

En pratique : L’autobronzant, ça me fait peur. Après une expérience relativement catastrophique il y a quelques années où je me suis retrouvée avec de magnifiques jambes façon Savane de Brossard mais version carrot cake, j’avais dit non à l’autobronzant. Toutefois, ma quasi interdiction de m’exposer au soleil cette année m’a un peu poussée à revoir mon jugement. Après de longues tergiversations, je me suis tournée vers celui de la marque Bioderma et je suis ravie de mon choix. Son spray est très pratique et diffuse uniformément le produit. Je n’ai décelé aucune démarcations et irrégularités. Un faux bronzage qui fait vrai ! Par ailleurs, il sèche très rapidement. On peut s’habiller tout de suite ou enfiler son pyjama illico. Bien entendu, ça sent l’autobronzant (on ne va pas se mentir) mais comme il a tout bon sur le reste, on ne lui en veut pas.

10,90 € l’aérosol de 150 ml.

A jeudi pour le bilan de 3 mois de sport soutenu ;)

Laisser un commentaire

13 commentaires

  1. Avatar

    Victoria

    Je plussoie pour le dissolvant Une! Je n’utilise plus que lui. C’est assez étonnant au départ de retirer son vernis et d’avoir en même temps la sensation de prendre soin de ses ongles. D’habitude j’avais toujours l’impression de les bousiller, vu effectivement le dépôt blanc et l’odeur infecte. Là ça sent quand même mais moins fort et surtout l’ongle est bien nourri et il fonctionne malgré tout très très bien. Un must-have! Pour la gelée éclaircissante, elle n’existe pas encore en Espagne mais je pense de toute façon que ce ne serait pas une bonne idée pour moi, même si mes pointes sont assez claires, j’ai peur de virer au roux.

    Bisous <3

    • Laëtitia

      LaëtitiaAutrice

      Hm, oui je pense que tu as les cheveux un peu trop foncés pour la gelée. Enfin, à ta place je ne risquerais pas ;)

  2. Avatar

    Lisa

    Je voulais essayer la gelée éclaircissante, mais j’ai le spray de la même marque, et je tourne souvent au  » jaune » du coup j’avais quelques appréhensions.
    Je n’ai pas encore testé le dissolvant Une, mais je crois que je devrais !

    Bises :)

    • Laëtitia

      LaëtitiaAutrice

      Je comprends. Tu as les cheveux naturels ? Je pense que sur moi ça avait viré au jaune parce que j’étais méchée à l’époque :/

      • Avatar

        Lisa

        Oui, j’ai les cheveux naturels….du coup je comprends pas trop pourquoi :/

        Belle journée :)

  3. Avatar

    juliette

    J’avoue, je succombe un peu trop facilement au bain dissolvant, c’est tellement pratique :/ Mes ongles se dédoublent, du coup, mais je pense que je ne suis pas prête à renoncer au confort que représente ce petit objet miraculeux ^^

    • Laëtitia

      LaëtitiaAutrice

      Han CEYMAL ! :p

  4. Avatar

    Julie

    J’adore l’eau micellaire Caudalie ! J’utilise aussi le lait car je me démaquille plutôt au lait, moins agressif que l’eau micellaire pour ma peau mixte/sensible/déshydratée ;) Mais l’eau me sert les jours de flemmes et j’avoue que je l’a préfère même à la Bioderma pour le rendu « peau repulpée ».

    Le démaquillant me tente bien, je met pas mal de mascara waterproof donc je galère souvent à l’enlever et j’aime pas vraiment la compo des démaquillants classiques !

    • Laëtitia

      LaëtitiaAutrice

      Je suis pareille… Je pense que je testerai aussi le démaquillant fait-maison car apparemment, on peut tout à fait retirer le maquillage des yeux avec de l’huile d’abricot (bio évidemment) :)

  5. Avatar

    Jade

    J’ai le lait démaquillant et la lotion Caudalie, hâte de les tester ! J’attends d’avoir terminé mon eau micellaire Lierac Prescription (super chouette pour les peaux sensibles) :)

  6. Avatar

    Stéphanie K

    Le démaquillant petit olivier me tente bien, je n’en avais pas encore entendu parler :)
    La gelée éclaircissante aussi mais bon j’ai les cheveux blonds foncés, mêchés blond clair donc je ne sais pas ^^

    Bisous