Beauté

Bien dormir

28 avril 2015

Je n’ai jamais eu vraiment de problèmes pour bien dormir et trouver le sommeil. D’ailleurs, je fais partie de cette catégorie de gens qui aussitôt la tête posée sur l’oreiller, s’endorment dans les 5 minutes qui suivent – et je conçois que ça peut être assez agaçant pour la personne à côté pourvu qu’elle mette plus de temps à tomber dans les bras de Morphée. Je détesterais, d’ailleurs, que les rôles soient inversés et entendre respirer l’autre profondément tandis que je me retourne mille fois pour m’installer dans une position propice au sommeil que je ne trouverai que beaucoup plus tard.

Jamais vécu donc des insomnies à répétitions, celles qui nous fatiguent terriblement et nous épuisent nerveusement nuit après nuit nous faisant angoisser du prochain coucher. Jamais ? Enfin si. J’avais 10 ans et sans que j’arrive à comprendre pourquoi, quelques temps après ma rentrée en CM2, j’ai été prise d’insomnies. Je voyais les chiffres lumineux et rouges de mon radio-réveil défiler sans parvenir à m’endormir. Je pleurais, j’avais mal à la tête et quand enfin, je trouvais un peu de paix, ma mère passait une tête par la porte pour venir me réveiller.Bien dormirPendant des mois et des mois, j’ai vécu dans l’appréhension de la nuit suivante. A un moment, n’en pouvant plus, j’ai été réveiller mes parents et l’on m’a donné deux petits cachets ronds et marron d’Euphytose. Je crois que ça m’a un énormément apaisée. Le problème ? L’effet placebo a été tellement fort que jusqu’à l’âge de 14 ou 15 ans, j’étais incapable de dormir sans avoir pris mon bonbon de phytothérapie.

Je partais en colonies de vacances avec un énorme tube, je pouvais en prendre jusqu’à 8 par nuit. Il est arrivé que j’oublie de glisser ce tube dans ma valise : j’ai appelé illico presto mes parents pour qu’on me l’envoie et les quelques nuits passées sans ont été un peu dures. Je ne sais plus quel a été le déclic pour que j’arrête d’en prendre, à quel moment j’ai compris que ça ne m’endormait pas et que mon soucis était psychologique ; mais retrouver un vrai sommeil, sans peurs et cesser de me médicamenter m’a fait un bien fou.

Aujourd’hui, il est très très rare que je ne parvienne pas à dormir. Ça m’arrive, généralement la veille d’événements un peu importants dans ma vie – là où justement il FAUDRAIT que tu dormes correctement – mais globalement, tout va pour le mieux.Bien dormir

Toutefois, j’ai gardé de mes années d’insomnies quelques petits réflexes pour préparer mon sommeil et quand je remarque que sa qualité est dégradée pour  une raison ou une autre, elles me reviennent en tête. Par ailleurs, avec l’expérience (comment ça la vieillesse ?) j’ai aussi appris à mieux préparer le terrain car s’il y a bien une chose avec laquelle je n’ai jamais tergiversé, c’est bien mon sommeil !

Se créer un espace de calme et de repos

Quand c’est possible, il est important de bien délimiter l’espace où vous dormez. Pas toujours évident quand l’on vit dans un studio mais il est toujours possible de séparer le coin nuit par une bibliothèque ou un rideau. L’idée c’est de ne pas vivre H24 ou presque là où vous rechargez  les batteries mais bien-sûr, c’est un conseil à adapter en fonction de son lieu de vie.

Dans la même veine, on évite de manger là où l’on dort (parce que bon retrouver les miettes de son casse-croûte parmi les draps hein). Toutes ces influences négatives et parfois invisibles ne sont pas du meilleur effet sur le sommeil. Le Feng-shui a d’ailleurs établi tout un tas de petites règles pour mieux dormir en ayant un espace dédié qui soit rangé, avec un lit accessible des deux côtés sans rien en-dessous, positionné contre un mur mais pas celui où se trouve la porte d’entrée et la tête au Nord. Bon, à prendre avec des pincettes et à appliquer dans la mesure du possible.

Les conseils de rangement et de circulation de l’air me paraissent être les plus faciles à appliquer. Tout comme il est aisé de ne pas installer une TV dans la chambre (sauf encore une fois à vivre dans une seule pièce) et d’éloigner un maximum son smartphone du lit – bon ça par contre, c’est moins fastoche si on est un peu accro ou que l’on se réveille avec mais dans ce cas, pourquoi ne pas revenir à ce bon vieux radio-réveil ? Bien dormir

Avoir une bonne literie

Ça semble assez évident même si on l’oublie facilement car changer de matelas, ce n’est pas la dépense la plus fun de notre vie mais étant donné que l’on y passe un tiers de celle-ci, autant ne pas lésiner sur la qualité, non ? Selon 60 Millions de consommateurs, un bon matelas tiendrait facilement plus de 10 ans. Quand le changer alors ? Quand on se réveille avec un mal de dos, si le matelas garde la forme du corps au lever, si vous sentez les ressorts, etc. C’est le signe qu’il faut le changer et pour bien faire, on achète son sommier en même temps, en le choisissant de bonne facture également.

Pourquoi c’est important ? Parce que la qualité du soutien est intiment liée à la qualité du sommeil. Ne vous êtes-vous jamais réveillé d’une nuit à l’hôtel (bon pas au Formule 1, on est d’accord) avec l’impression d’être vraiment reposé ? Si vous vous décidez à en acheter un nouveau, ne faites pas l’erreur de le commander sur internet. Un matelas, c’est comme des chaussures : ça s’essaye ! Bien dormir

Des draps tous doux

Maintenant que vous avez un bon matelas, il vous faut une couette réconfortante et les oreillers qui vont bien. Ici encore, c’est très subjectif. Certains aimeront le moelleux quand d’autres privilégieront la fermeté. Si l’on recommande des oreillers en synthétiques plutôt compacts pour un meilleur maintien des cervicales, libres à vous de choisir la densité de couette que vous préférez.

Et eux, quand est-ce qu’on les remplace ? Je me souviens avoir lu il y a quelques années, je ne sais plus vraiment où, qu’au bout de 3 ans, les trois-quart du poids de notre oreiller était constitué d’acariens et d’excréments d’acariens. Quand sait la tête que ça a ces bestioles, on a pas envie d’en faire des compagnons de nuit. Ce n’est pas tellement méchant mais ça augmente les risques d’allergies respiratoires alors on change son oreiller tous les deux ans et on en parle plus.

Pour la couette, c’est un peu différent. On peut la garder entre 5 et 7 ans en l’envoyant une fois par an au pressing pour un grand nettoyage. Pour l’un comme pour l’autre, en raison de ce que cela suppose en termes de souffrance, je vous conseillerais d’éviter les couettes et oreillers qui sont composés de plumes d’oies ou de canards. Aujourd’hui, le synthétique fait parfaitement bien l’affaire ;)Bien dormirQuant au choix de votre housse de couette ou de vos draps, la qualité du tissu ne va pas influer directement sur votre sommeil mais plutôt sur votre bien-être et la facilité de l’endormissement. L’hiver, on opte pour la flanelle qui garde bien au chaud et à l’inverse, on choisit du lin qui a la capacité de réguler la température du corps et de le maintenir au frais en été. J’ai acheté un ensemble chez H&M il y a quelques mois et j’ai totalement adopté cette matière très douce, écologique car le lin est peu gourmand en eau, avec laquelle on ne se prend pas trop la tête au repassage !

Le coton de qualité supérieure (égyptien ou en percale, qui est un tissage fin et dense de coton, par exemple) est aussi une piste à explorer. Carré Blanc m’a fait parvenir l’ensemble Hanoï que vous voyez sur les photos et il est justement en percale de coton. Je sens la différence avec mes précédentes housses un peu rêches. Ici, c’est doux, soyeux et finalement très sensuel, plus propice à la détente.

Alors évidemment, les belles matières ont un coût mais c’est un investissement pour son bien-être à long terme qu’il est préférable de ne pas négliger. A adapter à son budget et ses priorités – mais je vous préviens, quand on commence à acheter du linge de lit de plus grande qualité, on a du mal à revenir en arrière.Bien dormir

User des huiles essentielles

Les odeurs ont un pouvoir sur le sommeil au même titre que les tisanes à la valériane, à la camomille et au tilleul. Au-delà de l’ambiance qu’elle peut créer, l’aromathérapie est une vraie aide pour les insomniaques. Sur le podium des 3 huiles essentielles les plus efficaces pour favoriser l’endormissement, je demande la lavande fine, le basilic, et la camomille romaine – mais il y en a beaucoup d’autres, je vous laisse faire vos recherches ;)

Pour les diffuser, il vous faut un diffuseur – merci Einstein. Le mien m’a été offert par la marque Naturactive et je m’en sers régulièrement depuis un an – d’ailleurs, 10 sont à gagner ici. Je profite généralement de ma douche et de mon démaquillage pour laisser les effluves se répandre dans ma chambre avant d’éteindre et de me glisser dans mon lit.

Pour varier des huiles essentielles simples, j’ai acheté une composition aromatique sur Aroma-Zone d’orange, de mandarine, de benjoin et de verveine qui est relaxant, et dont j’aime beaucoup l’odeur. Enfin, pour les fois où je n’ai pas le temps ou l’envie de faire fonctionner mon diffuseur, je parfume mon linge soit avec un spray à la lavande, soit avec celui de la gamme Aromachologie de L’Occitane. Effet garanti !Bien dormir

Respirer et méditer

Quand on ne parvient pas à trouver le sommeil, rien de pire que de faire une fixette sur l’heure et de calculer dans combien temps on se lève – je vous dis ça car c’est ce que je fais. Plus on va s’agacer, moins on va arriver à dormir, alors… on respire ! Vous le savez sans doute, prendre de grandes inspirations par le nez puis expirer par la bouche aide à se calmer. Plus jeune, je me moquais un peu de ma maman quand elle le faisait mais il faut dire que sur la plupart des gens, bien respirer fait l’effet d’un sédatif.

La méditation, que je pratique très modestement depuis plus d’un mois via l’application Headspace que Juliette m’avait conseillé et dont elle parle très bien ici, insiste sur l’importance de la respiration et des effets apaisants sur l’organisme. Certains exercices de la méditation de pleine conscience peuvent aider à s’endormir comme scanner son corps de la tête aux pieds et se concentrer sur sa respiration en comptant ses inspirations. Ça a un tel effet sur moi que lors de mes premières séances, je m’endormais systématiquement.

Bien dormir

Ritualiser l’heure du coucher

Il vaut mieux éviter de se coucher directement après avoir passé des heures sur l’ordinateur à travailler, juste après le repas ou au retour d’une soirée. Si l’on a du mal à s’endormir habituellement, on ne se sera pas mis dans les bonnes conditions pour se reposer. Ça peut paraître un peu « Mamie de 75 ans avant l’âge » mais, ritualiser le coucher aide à bien dormir.

Personnellement, voici comment ça se passe chez moi : je défais mon lit et aère la pièce pendant 5 à 10 minutes, je referme la fenêtre et diffuse des huiles essentielles le temps de prendre ma douche. Au retour, j’arrête le diffuseur et me glisse dans le lit. Là, ce que je devrais faire plutôt que de jouer à Springfield et scroller mon feed Instagram, Twitter et Facebook jusqu’à ce que mes yeux piquent, c’est lire après avoir programmé mon radio-réveil.

J’essaie de m’y tenir, en me forçant à ne plus regarder mon téléphone passé une certaine heure mais c’est très dur, je rechute souvent. L’idéal pour moi c’est de descendre me préparer une tisane et lire quelques pages avant de m’endormir ; mais je remarque que dès que j’ai mon téléphone en main, je peux veiller plus qu’il ne le faudrait : toujours un truc à regarder, à vérifier, une recherche à faire qui me fait perdre un temps infini. Je m’oblige petit à petit à me sevrer – d’autant que quand on bosse dans le digital, décrocher devient une nécessité – mais j’en viens parfois à penser que le téléphone est un poison moderne.

Bien dormir

A garder en tête

Cet article étant déjà beaucoup trop long comme à ma [mauvaise] habitude, je vais lister ci-dessous d’autres petits conseils pour bien dormir que je n’ai pas pu distiller plus haut :

  • On change sa housse de couette tous les 15 jours et ses taies d’oreillers toutes les semaines. Pourquoi ? Car on transpire là-dedans, on laisse des résidus de crème, de shampoings, des peaux mortes et tout ce petit monde constitue un superbe terrain pour les bactéries
  • Si l’on dort à deux, on respecte les rythmes de chacun. On ne fait pas veiller l’autre tard quand il est crevé et à l’inverse, on ne réveille pas sa moitié parce que nous on pète la forme à 7h30 du matin. Dormir à deux n’est pas ce qu’il y a de meilleur pour le sommeil, donc dans la mesure du possible on achète au moins un lit de 160 avec une grande couette pour ne pas avoir à se battre dans la nuit
  • Si l’on souffre de jambes lourdes, on cale un coussin sous ses mollets : soulagement garanti !
  • On ne fait pas de sport après 20 heures car les endorphines viennent contrarier la sérotonine et la mélatonine, l’hormone du sommeil
  • Pas de café, ni de thé le soir. C’est du bon sens mais il vaut mieux le redire. Privilégiez les infusions, tisanes et rooibos qui n’agissent pas comme des excitants sur le système nerveux
  • Pas de TV, ni de téléphone dans la chambre, c’est vraiment l’une des pires choses que l’on puisse faire à son sommeil (même si je conviens que c’est franchement dur de mettre son smartphone dans une autre pièce que celle où l’on dort). Si comme moi, vous ne pouvez pas vous en passer, couper le son ainsi que les vibrations et éloignez-le de votre tête au maximum = on ne le pose pas sur la table de chevet
  • On allume le radiateur pour qu’il fasse 20 degrés et pas plus dans la chambre. Si, une fois encore, vous êtes comme moi, frileuse, ajoutez une couverture sur votre duvet
  • On cesse de penser que les  heures avant minuit comptent double, c’est de la grosse connerie. Dormez à votre rythme, aux horaires qui sont les vôtres

Vous pourrez retrouver d’autres judicieux conseils dans ce PDF crée par l’INPES. Chacun, pour bien dormir, à ses astuces. N’hésitez pas à partager les vôtres en commentaires, en espérant que vous aurez appris deux ou trois choses dans cet article ;)

Je vous souhaite une excellente journée et puis, dormez bien – enfin, pas au bureau hein, ce soir !

42 Comments

  • Avatar
    Reply Xel0u 28 avril 2015 at 9 h 18 min

    Il faudrait que je retrouve, il existe un site qui t’aide à programmer tes heures de réveil en fonction de tes cycles de sommeil.
    Il part du principe que ton cycle dure 1h30 et qu’il vaut mieux dormir un cycle complet mais se réveiller plus tôt que de se réveiller en plein milieu d’un cycle.
    Je l’ai appliqué quelques temps avant mon départ, j’étais tellement excitée que j’avais du mal à m’endormir et à me lever le matin et je trouve que ça fonctionne plutôt pas mal :-)

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 28 avril 2015 at 10 h 39 min

      Ah oui, j’en avais entendu parler ! J’avais essayé si je me souviens bien mais j’avais trouvé ça un peu laborieux, et disons que c’est surtout pour les personnes qui se réveillent crevées, pas tellement celles qui ont du mal à s’endormir. Mais en tout cas, c’est une piste à explorer quand les réveils sont difficiles :)

  • Avatar
    Reply Fanny 28 avril 2015 at 9 h 47 min

    Cet article ne peut pas mieux tomber que maintenant! Un gros stress ces temps-ci qui m’empêche littéralement de dormir.
    Merci à toi ;)

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 28 avril 2015 at 10 h 40 min

      Ah mince, j’espère que ça va vite s’arranger alors :)

  • Avatar
    Reply Pauline - kissandflyaway 28 avril 2015 at 10 h 33 min

    Que de bons conseils ! Je ne savais pas qu’il fallait changer ses oreillers aussi souvent, et je ne me rappelle absolument pas depuis quand j’ai les miens. Je suppose donc qu’un zoo entier vit sous ma tête !
    Pour ma part, j’ai dans l’ensemble un très bon sommeil, mais voilà mes astuces :
    – le rituel, toujours. Pour moi, mettre de la crème hydratante sur mes mains et lire (bon, souvent je finis par un tour sur Instagram, pas bien).
    – en cas de difficulté d’endormissement, un peu de méditation ou de respiration. Si je n’y arrive vraiment pas, au lieu de tourner pendant des heures dans mon lit, je reprends mon livre pour quelques pages et je réessaie.

    A terme, j’aimerais bien sortir l’iPhone de la chambre mais pour l’instant c’est mon réveil. Je finirai peut-être par me faire offrir un simulateur d’aube !

    Bonne journée

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 28 avril 2015 at 10 h 45 min

      Merci Pauline pour ton commentaire. Oui les oreillers, ça se change souvent (enfin, je dis ça mais je crois que j’ai les miens depuis 6 ou 7 ans, ça craint à mort, il faut que j’aille en racheter des neufs chez IKEA :D) ; plus que pour les acariens, c’est aussi une question de soutien des cervicales qui impact directement sur la colonne vertébrale, donc c’est mieux de ne pas trop déconner avec ça.

      Et moi aussi, c’est mon smartphone qui me réveille, par commodité mais ce n’est clairement pas ce qu’il y a de mieux pour la santé. J’ai offert un simulateur d’aube à ma mère il y a quelques années, elle n’a pas été convaincue apparemment – mais bon, il faut dire qu’elle est difficile. Je lui piquerai bien pour l’essayer tiens !

  • Avatar
    Reply Audrey 28 avril 2015 at 10 h 57 min

    C’est fou, j’ai vécu exactement la même expérience que toi vers 11 – 12 ans ! Impossible de m’endormir, grosses crises d’angoisse, je pleurais à chaudes larmes jusqu’à ce que ma mère m’entende et vienne me chercher… et je finissais sur le canapé du salon à côté de la chambre de mes parents, ça me rassurait. Tant et si bien que le voyage scolaire au ski en CM2, ç’a été la grosse angoisse… Et pareil, j’ai fini shootée à l’Euphytose.
    En fait j’ai fini par comprendre que j’étais une petite dormeuse (à l’époque, ça a bien changé !), et qu’il valait mieux que je lise jusqu’à me sentir prête à m’endormir, plutôt que de stresser parce que je n’arrive pas à dormir.

    Aujourd’hui, je m’endors globalement très facilement, et je dors bien, même si j’ai le sommeil léger (ce qui n’aide pas quand tu vis dans un quartier très étudiant).

    Tes petits conseils sont très utiles : de mon côté, je lis toujours avant de m’endormir, je mets mon téléphone en mode avion (ce qui ne l’empêche pas de jouer la fonction réveil aussi !) dès que je me glisse sous les draps, et j’ajoute des huiles essentielles à mes machines à laver pour parfumer mon linge de lit agréablement.
    Je suis de plus en plus tentée par le diffuseur d’huiles essentielles… mais il faudrait que je désencombre sérieusement mon appartement avant, car là, je ne vois pas trop où le mettre (je suis bordélique…).
    C’est plutôt le lever qui est difficile, je dois dire…
    Merci pour cet article en tout cas !

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 28 avril 2015 at 11 h 06 min

      Ah c’est dingue, tu n’es pas la première à me dire qu’autour de l’âge de 10 ans tu as vécu une période d’insomnies. Apparemment, ça pourrait être lié au fait que l’on ait un parent insomniaque ou qui a des difficultés de sommeil, et qui en répétant à son enfant « tu es comme moi, bla bla bla » finit par intégrer qu’il doit être aussi insomniaque. Bon, je ne sais pas si ce n’est que ça mais ayant eu une mère qui faisait des crises d’angoisses nocturnes, ce n’est pas impossible que ce soit lié (je la voyais prendre beaucoup d’Euphytose, justement). N’empêche, quand je lis l’impact que peut avoir le comportement des parents sur leur(s) enfant(s), je me dis qu’il faut vraiment être attentif pour ne pas refiler ses problèmes à sa progéniture :/

      • Avatar
        Reply Audrey 28 avril 2015 at 11 h 14 min

        Ah, pour le coup, je n’ai aucun souvenir de mes parents partageant leurs problèmes de sommeil avec moi à l’époque …
        J’ai en revanche le souvenir d’un médecin scolaire me faisant les gros yeux parce que je lui disais que je lisais jusque 10 h 30 – 11 h avant de dormir, elle m’a dit que ça n’était pas normal pour une enfant de mon âge… du coup, ça m’a angoissée, et je pense que c’est comme ça que ça a commencé.
        Je pense aussi que ce sont les premiers signes de l’adolescence, les angoisses liées au fait de changer, de grandir, de quitter le monde de l’enfance… qui font qu’à cet âge-là, on peut se sentir angoissé. J’avais clairement besoin de ressentir la proximité de mes parents pour me calmer, et m’endormir.
        En revanche, je ne me rappelle plus trop quand et comment ça s’est calmé !

  • Avatar
    Reply Esthelle 28 avril 2015 at 10 h 59 min

    Bonjour.
    Suite à un passage à vide professionnel, j’ai perdu cette capacité à m’endormir telle la marmotte ; il fut un temps où je dormais en boîte de nuit à côté des enceintes… J’ai essayé tous tes conseils, et celui qui fonctionne le mieux pour moi, c’est le traitement à l’huile essentielle de lavande. J’ai en plus enlevé tous les existants de mon alimentation (café, coca etc). Le pire, c’est que j’ai transmis cela à mon plus grand!
    Quelle poisse.
    Bonne journée.

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 28 avril 2015 at 11 h 10 min

      Ah et bien ton commentaire rejoint la réponse que j’ai faite à Audrey. Je ne suis certainement pas la mieux placée pour donner des conseils en matière d’éducation mais, pour avoir eu une maman qui avait des problèmes de sommeil et avait un tiroir rempli de plein de médicaments calmants, le mieux c’est de ne pas en parler à ses enfants, de garder ça au maximum pour soi – même si les enfants, on a pas besoin de leur parler pour qu’ils comprennent.

  • Avatar
    Reply Julytoseptember 28 avril 2015 at 11 h 33 min

    J’ai tendance à mal dormir et je suis tellement jalouse de tous ces gens (beaucoup dans mon entourage) qui comme toi s’endorment 5 min après avoir posé la tête sur leur oreiller! Chez moi c’est une autre paire de manche, comme tu dis j’appréhende toujours le coucher, entre aller retours aux toilettes sans fin et stress. L’euphytose pour moi c’est super placebo et pour moi ça ne fait vraiment rien. Ma came du moment ça a été le Toplexil, qui est un peu un sirop pour la toux à la base..Bref, pas son utilisation première et ça s’apparente à de l’addiction donc pas top, mais j’avoue que ça me rassure de l’avoir pas loin et de savoir que si vers 2H je ne dors pas je peux le prendre. D’ailleurs, cela m’a fait sourire quand j’ai vu le titre de ton article ce matin, ayant très mal dormi cette nuit (et mon Toplexil étant dans les cartons). Je pense profiter de cet été pour tester des méthodes « naturelles », pourquoi pas l’aromathérapie comme tu dis.

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 29 avril 2015 at 23 h 07 min

      Olala ma pauvre, ça me semble un peu laborieux :/ Je ne saurais que trop te conseiller les huiles essentielles, généralement ça apaise immédiatement et la médiation aussi, juste respirer, se concentrer sur ses sensations et sa respiration :)

  • Avatar
    Reply Sandy 28 avril 2015 at 12 h 50 min

    J’aère aussi ma chambre dans la soirée, un peu avant le dodo, même si je l’aère déjà longuement le matin, j’aime qu’elle sente le « frais » quand je vais me coucher. Parfois j’allume une bougie relaxante à la verveine quand je suis dans mon lit, pendant que je bouquine ou suis sur mon portable – c’est une sale habitude pour moi aussi mais dur de s’en passer ! Et par contre, pour m’endormir j’ai besoin de l’ordi (ou la télé), avec mon copain on met une série (soit les Simpsons soit South Park), on se couche et on s’endort, juste le son nous suffit. En fait c’est psychologique je pense, personnellement ça m’évite de penser ^^ parce que si je m’y mets… mon sommeil est foutu ! Alors que là je reste concentrée sur la série, souvent je rigole mais ça m’empêche pas de m’endormir, et les rares fois où le sommeil tarde vraiment à venir, je mets mon animé préféré dont la musique est très douce, il n’échoue jamais. On ne programme que quelques épisodes et après l’ordi se met en veille, du coup on est pas réveillé par le son :-)
    Et surtout, j’ai pris un meilleur rythme de sommeil, je me couche plus tôt et me lève plus tôt, non seulement je profite de ma journée mais en plus je me sens moins fatiguée, c’est top! Avant je me considérais comme une couche tard et en fait je me suis rendue compte que c’était l’inverse ^^
    Berlioz est trop mignon sur les photos, hier aussi Marley prenait des positions adorables quand il dormait, j’ai pas pu m’empêcher de le mitrailler de photos <3 ces chats sont vraiment trop chou quand ils dorment

    • Avatar
      Reply Sandy 28 avril 2015 at 12 h 51 min

      PS : très bon article, au fait, les insomnies c’est ce qu’il y a de pire !

      • Laëtitia
        Reply Laëtitia 29 avril 2015 at 23 h 10 min

        Ah toi aussi tu es une folle de l’aération ? ^_^ J’adore vivre les fenêtres ouvertes quand c’est possible et c’est vraiment important de faire circuler de l’air frais – apparemment, nos intérieurs, quand on n’aère pas bien, sont 6 fois plus pollué que l’extérieur…

        Mon copain fait ça aussi avec un manga que l’on aime bien tous les deux avec des musiques douces, et je ne sais pas pourquoi mais écouter parler japonais ça me relaxe !

        Hihi, merci est une crêpe au sucre <3 Il n'a aucune pudeur quand il dort, il se met toujours dans des positions adorables contrairement à Mégara qui dort sagement en boule.

      • Laëtitia
        Reply Laëtitia 29 avril 2015 at 23 h 10 min

        Ah toi aussi tu es une folle de l’aération ? ^_^ J’adore vivre les fenêtres ouvertes quand c’est possible et c’est vraiment important de faire circuler de l’air frais – apparemment, nos intérieurs, quand on n’aère pas bien, sont 6 fois plus pollué que l’extérieur…

        Mon copain fait ça aussi avec un manga que l’on aime bien tous les deux avec des musiques douces, et je ne sais pas pourquoi mais écouter parler japonais ça me relaxe !

        Hihi, merci est une crêpe au sucre <3 Il n'a aucune pudeur quand il dort, il se met toujours dans des positions adorables contrairement à Mégara qui dort sagement en boule.

        • Avatar
          Reply Sandy 29 avril 2015 at 23 h 53 min

          Pareil pour moi, quand il fait beau j’ai constamment toutes les fenêtres ouvertes, en hiver 2014 il faisait parfois tellement bon que je dormais la fenêtre entrouverte haha, je ne supporte pas avoir chaud quand je dors.
          Oh, on regarde des animés de Miyazaki parfois, on les a tous on adore, mais l’animé qui m’endort vraiment c’est le Roi et l’Oiseau, un animé français co-écrit par Jacques Prévert, je sais pas si tu connais, personne ne connait quand j’en parle et personne ne comprend mon obsession pour cet animé à part mon copain mais petite je le regardais en boucle, avec sa musique douce, ça doit être pour ça qu’il m’endort et m’apaise ^^
          Bref, comme toi j’ai du mal à synthétiser et j’écris souvent beaucoup trop :-)
          Bonne nuit à toi et bonne sieste à Berlioz et Mégara!

          • Avatar
            Sissi 4 mai 2015 at 8 h 30 min

            Chez nous on adore aussi le Roi et l’Oiseau =)

  • Avatar
    Reply Fay 28 avril 2015 at 13 h 29 min

    Je n’ai aucun problème pour dormir. Ado j’ai eu fais des crises d’angoisse. Et encore maintenant, très occasionnellement je fais des petites insomnies (problèmes au travail, veille de vacances…). Mais malgré tout, j’ai trouvé ton article très intéressant !

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 29 avril 2015 at 23 h 11 min

      Merci Fay :)

  • Avatar
    Reply Bull'Elodie 28 avril 2015 at 13 h 31 min

    C’est vraiment un super article.
    J’ai des périodes où je dors très mal à cause du stress. J’arrive à m’en sortir avec les huiles essentielles, mais des fois ça persiste. je vais prendre bonne note de tous tes bons conseils. Merci =)

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 29 avril 2015 at 23 h 32 min

      Merci Elodie :)

  • Avatar
    Reply Ludivine 28 avril 2015 at 17 h 32 min

    Je suis une vraie marmotte et j’ai besoin de beaucoup de sommeil ce qui n’est pas toujours le cas. Comme toi j’ai du mal à décrocher de mon smartphone et tiens tiens mince encore une demi heure de passée! J’adore dormir dans des draps fraichement lavés et s’ils ont séché dehors c’est encore mieux! J’adore le câlin du soir avec mon chaton (oui oui je sais c’est mal le chat sous la couette mais c’est comme une peluche non?). Un coup de brume d’oreiller relaxante j’adore également et snif je n’en ai plus! mon chéri a adopté pendant un temps cette habitude « tu me mets un coup de pshiiit lol). La lecture avant dormir fait toujours du bien sauf si comme moi c’est ton métier, parfois je perds le plaisir d’ouvrir un livre, encore, le soir. Et quand je me sens particulièrement stressé un petit peu d’euphytose m’apaise bien!

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 29 avril 2015 at 23 h 35 min

      Ce n’est pas moi qui te ferait la morale pour le sommeil partagé avec un chat ^^ (parfois, je vais même en chercher un pour qu’il dorme avec moi :D)

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 29 avril 2015 at 23 h 35 min

      Ce n’est pas moi qui te ferait la morale pour le sommeil partagé avec un chat ^^ (parfois, je vais même en chercher un pour qu’il dorme avec moi :D)

  • Avatar
    Reply katarina 28 avril 2015 at 19 h 41 min

    au moins le chat à l’air de bien dormir ;) Blagues à part les insomnies c’est pas loin d’être le pire truc (avec les migraines).
    joli article :)

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 29 avril 2015 at 23 h 39 min

      Toujours Berlioz, 1er de la classe de sommeil ^^

  • Avatar
    Reply Anaïs - Douceurs du quotidien 28 avril 2015 at 19 h 49 min

    Super cet article! J’ai un sommeil assez compliqué dirons nous.. Mes insomnies fonctionne par passe … parfois je dors bien pendant plusieurs semaines et parfois j’enchaîne les nuits très très courtes. C’est simple, cela varie avec mon anxiété… En général j’arrive à m’endormir facilement mais par contre je me réveil quelques heures après et je n’arrive plus à m’endormir. Comme toi j’ai adopté certains réflexes et je me retrouve donc dans beaucoup des points que tu cites! Depuis quelques temps j’hésite à acheter une brume spécial sommeil aux huiles essentielles mais j’ai peur que les odeurs soient trop fortes et nous empêchent de dormir..

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 29 avril 2015 at 23 h 48 min

      Je te rassure, le spray l’Occitane est très doux, franchement pas entêtant du tout (et j’y suis sensible). Tu peux y aller les yeux fermés (bon par contre, il faut évidemment aimer les odeurs d’HE) !

  • Avatar
    Reply Aline - Inspiré et Créé 28 avril 2015 at 22 h 20 min

    « Au lever, si vous sentez les ressorts, etc » >> j’ai lu « si vous sortez avec les ressorts » et j’ai eu un fou-rire toute seule devant le pc…

    Bref! Pour ma part, j’éteins mon portable la nuit et on en parle plus! Et puis, les ondes électromagnétiques, tout ça, pas cool pour la santé…

    Sinon mes astuces pour dormir se pratiquent sur le long terme pour améliorer le sommeil: réfléxologie plantaire, yoga et méditation et ce, tous les jours!

    Pour les HE: j’utilise la basilic + HV de sésame en massage sur la poitrine et sur le front, effet apaisant garanti.
    Une amie m’a aussi dit qu’on pouvait utiliser de l’HE d’orange douce. ;)

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 30 avril 2015 at 0 h 23 min

      Merci pour ton commentaire instructif Aline :)

  • Avatar
    Reply aurélie 28 avril 2015 at 23 h 41 min

    bonsoir, article très agréable, le sommeil est pour moi un vrai problème depuis mes 11 ans (endormissement, réveil nocturne,insomnie). une amie psychomotricienne a cherché à savoir pourquoi le sommeil était si difficile pour moi. elle a découvert que peut être se serai la pose de mon appareil dentaire, et l’arrêt du pouce. aujourd’hui c’est toujours compliqué, j’essaie comme dans ton article de m’astreindre à des rituels mais pas toujours évident avec mes horaires de travail. alors j’opte pour la sieste qui elle se fait sent problème.
    merci

  • Avatar
    Reply Kallyane 29 avril 2015 at 20 h 38 min

    Super article. Je n’ai pas de problème de sommeil, je ritualise en lisant un bouquin avant de dormir (et même si c’est sur une liseuse, ça me met en sommeil plus que d’être sur le smartphone). A chaque fois je me dis qu’il faut que je récupère mon radio réveil chez mes parents mais j’oublie –‘ j’en ai marre d’utiliser mon téléphone et j’aimerais l’éteindre. Va falloir que j’y songe.
    Merci pour tous ces conseils, qui sont utiles ! Surtout si un jour ça m’arrive.

    xx

  • Avatar
    Reply Délia 29 avril 2015 at 22 h 19 min

    Ah toutes ces années à ne pas trouver le sommeil et à me retrouver au milieu de la nuit angoissée, seule et dépitée.
    Il a fallu attendre que je trouve mon doudou pour bien dormir. Son souffle apaisant quand il s’endort, sa chaleur (moi qui ai toujours les pieds froids!). Et l’instauration d’un rituel comme tu le dis si bien. Un peu long pour moi mais qui m’aide vraiment, même quand je dors seule. Je vérifie tout avant de dormir, je m’assure d’avoir bien fermé la porte de chez moi sinon je ne ferme pas l’oeil (va savoir d’où ça vient, encore je me serais faite cambrioler avant mais bon là …), et puis je bois un verre d’eau, je me mets de la crème sur les mains… Tant de petits gestes qui libèrent mon esprit et apaisent mon corps!
    Je ne dors certainement pas assez la majeure partie du temps avec mes horaires de pâtissière, mais je dors bien!
    Je n’ai jamais pensé aux HE mais tu me tentes, je vais essayer de me trouver une synergie apaisante!
    Chouette article!

  • Avatar
    Reply ClyneJ 30 avril 2015 at 10 h 07 min

    Pareil lorsque j’étais petite (en primaire et au collège) j’avais beaucoup de mal à m’endormir. Sauf que manque de chance, je me levais très tôt (à 7h en primaire et à 6h au collège) et je dormais vraiment très peu. Mon manque de sommeil et mes insomnies étaient malheureusement dûes à une phobie scolaire que j’ai toujours. Sauf qu’en grandissant, j’ai remarqué qu’il me fallait au moins huit heures de sommeil toutes les nuits, donc j’adapte maintenant en fonction de l’heure à laquelle je dois me réveiller, et miracle ! Je n’ai plus besoin de réveil, mon corps se réveille tout seul. :)

    Ma prochaine étape sera d’instaurer un véritable rituel et de mettre mon portable dans le salon, pour avoir un vrai sommeil paisible et vraiment tranquille.

    Merci pour ton article !

  • Avatar
    Reply Fanny 2 mai 2015 at 17 h 41 min

    Ton article tombe à point : je me suis achetée un nouveau lit ce matin même! Même si l’addition est douloureuse, j’ai pris le parti de m’acheter un bon matelas, j’ai pris le temps de l’essayer en magasin mais maintenant j’angoisse que mon dos ne l’aime pas… Oui, oui, je psychose avant même de me coucher!
    En tout cas, je note tes conseils et recommandations, notamment pour les HE :)
    Dernière petite chose que j’ai appris récemment : il vaut mieux ne pas aérer son lit trop longtemps, car toutes les saletés viennent se loger. Alors il y a deux écoles : ceux qui aèrent comme des malades et ceux qui font leur lit sans aérer… hmm hmm…
    Bon weekend!

  • Avatar
    Reply Sissi 4 mai 2015 at 8 h 28 min

    Quelle coïncidence, je viens juste de découvrir l’Euphytose ! En ce moment je ressens du stress et mon sommeil est perturbé : je m’endors bien, mais j’ai des insomnies de milieu de nuit, vers 4h du mat’, comme pendant le 3ème trimestre de mes grossesses. Je crois que c’est hormonal.
    Heureusement l’euphytose marche bien sur moi, je l’ai combinée avec des Fleurs de Bach.
    Ma mère a toujours eu un sommeil très léger et perturbé, mais jusque là je croyais être un vrai loir….
    Bisou !

  • Reply Links I Love #58Whatever Works 5 mai 2015 at 10 h 01 min

    […] Si jamais vous avez des insomnies, pensez à ces quelques conseils pour mieux dormir! […]

  • Avatar
    Reply Alice 13 mai 2015 at 14 h 58 min

    Un très bon article, avec pleins de bons conseils. Ça me donne des idées, notamment l’appli Headspace dont j’avais déjà entendu parler et le fait d’utiliser des huiles essentielles, mais je trouve que les diffuseurs restent assez chers.. Bannir les écrans c’est important aussi, mais pas toujours facile ! Par contre, moi j’ai acheté mon matelas sur lematelas.fr et je n’ai pas eu de problème, lematelas correspondait bien à mes attentes : j’avais appelé pour qu’on me conseille.
    Merci pour cet article !

  • Reply L'été L'Occitane - Eleusis Megara 7 juillet 2016 at 9 h 00 min

    […] depuis un an parce qu’elle m’aide un peu à m’endormir ; je vous en parlais ici […]

  • Laisser un petit mot