Voyages et escapades

Road trip dans les Dolomites – Episode 1

25 mai 2018
road trip dolomites

Il y a presque un an, Matthieu et moi avons décidé d’explorer les Alpes italiennes et plus particulièrement les Dolomites ; un massif montagneux aux sommets acérés, classées au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Nous sommes partis en juillet 2017 en traversant l’Allemagne et l’Autriche ; sur la route les paysages du Sud-Tyrol se dessinaient petit à petit et laissaient présager une semaine de belles découvertes.

Quand on pense à l’Italie, on pense à ses villes historiques, ses côtes baignées de soleil et ses lacs apaisants mais rarement à ses montagnes.

Pourtant, elles ont tant à offrir pour qui aime la nature et la randonnée, pour qui rêve du Canada ou de la Patagonie sans pouvoir se payer le billet d’avion. Les Dolomites sont une destination accessible qui prouve – à supposer que nous ayons encore besoin de preuves – qu’il n’est pas nécessaire d’aller à l’autre bout du monde pour en prendre plein les mirettes.

C’est aussi une destination dépaysante à plus d’un titre : le Trentin-Haut-Adige fait partie – avec la Vallée d’Aoste, la Sicile, la Sardaigne et le Frioul-Vénétie julienne – des 5 régions italiennes autonomes. Elles ont un statut spéciale dû à leur histoire et/ou leur situation. Dans le Sud-Tyrol, on parle italien et allemand ! Ne vous étonnez donc pas de croiser des panneaux de signalisation traduits dans les deux langues et de déguster una buona pizza margherita avant de terminer votre repas autour d’une part de ein leckeres apfelstrudel.

Les Dolomites, c’est l’Italie comme vous ne la connaissez pas et il me tardait d’enfin vous raconter cette magnifique semaine que nous avons passée là-bas. Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, je vous invite à regarder le 1er épisode vidéo de notre road trip monté avec amour, patience et perfectionnisme par Matthieu.

J’avais très envie de tester un format similaire à celui de Juliette car je souhaitais vous proposer un contenu plus vivant, qui vous permette de vivre ce voyage autrement qu’à travers mes mots et mes photos.

C’est un sacré boulot mais je me réjouis de pouvoir désormais illustrer mes articles voyage différemment. On espère de tout cœur que ça vous plaira, vos premiers retours sur ma page Facebook nous ont fait très plaisir et nous ont beaucoup encouragé.e.s ! Le second épisode verra le jour au début du mois de juin avec un petit bêtisier parce que bon, il faut bien rigoler.

En passant par le château de Neuschwanstein

Hein ? Quoi ? Le château de Neuschwanstein ? Mais tu viens de nous dire que tu parlerais des Dolomites ? Oui mais cet emblématique château bavarois était sur notre route et nous avons décidé d’y faire une halte. J’avais réservé un hôtel franchement moisi où l’on a à peine dormi : le réveil était réglé un peu avant le lever du soleil. Lorsqu’il a sonné, on a sauté dans nos vêtements, attrapé nos appareils photo et conduit jusqu’au parking encore désert.

Nous voulions profiter de la vue depuis le Marienbrücke sans devoir jouer des coudes avec les autres touristes et photographier le château éclairé par la douce lumière du matin.

De 6 à 8 heures, nous sommes resté.e.s là rien que tous les deux. Après le pont, on a grimpé un peu plus haut pour admirer tout ce qui nous entourait ; d’un côté le Neuschwainstein devant une étendue verte à peine vallonnée et de l’autre, les Alpes autrichiennes qui commencent à se dresser. On s’est assis par terre, on a regardé la lumière changer, écouté les oiseaux chanter et savouré la quiétude qui n’allait pas durer.

Lorsque nous sommes redescendu.e.s, les premiers cars déversaient leur flot de touristes-à-selfie-sticks et on s’est félicité.e.s d’avoir trouvé le courage de se lever aux aurores. Si ce paragraphe peut bien vous apporter quelque chose – autre que l’envie d’aller voir le Neuschwanstein de vos propres yeux – c’est ça : n’hésitez pas à émerger (très) tôt si vous voulez profiter d’un lieu (très) touristique sans la foule habituelle. Ça change tout !

chateau de neuschwanstein

Après le check-out, on a emprunté un sentier qui part du parking principal du château et mène à Füssen en un peu plus d’une heure de marche, un chemin très agréable qui traverse des clairières et longe plusieurs étangs. Comme la veille pour le dîner, quand midi douze a sonné, on a été manger dans le restaurant italien Il Pescatore que je vous recommande mille fois – les pizze et les pâtes sont délicieuses.

En début d’après-midi, nous avons repris la route : le temps se couvrait de plus en plus, la traversée de l’Autriche s’est faite sous des trombes d’eau et nous avons croisé les doigts très fort pour que la pluie cesse d’ici notre arrivée dans les Dolomites, histoire de n’avoir pas à monter la tente coincé.e.s dans nos imperméables, les doigts tout fripés d’humidité. Spoiler : ça a fonctionné.

Dormir à deux pas du lago di Dobbiaco

Petit budget oblige, nous avons opté pour le camping. Matthieu a une classique tente Quechua qu’il utilise pour les festivals : une trois places, on sera large. Mouais. Pas d’auvent, pas super résistante aux intempéries et pas vraiment de place pour ranger nos affaires. On a assez vite déchanté.e.s et on a dû se rendre à l’évidence que nous étions mal préparé.e.s… Même si ce n’était pas l’expérience la plus agréable de ces vacances – il faut dire que j’ai souffert d’une cystite les premiers jours et que nous avons vécu une nuit de pluie torrentielle un peu difficile – j’en garde un bon souvenir et j’ai même envie que l’on reparte en tente !

Nous avons séjourné dans le magnifique Toblacher See, un camping 3 étoiles qui se situe juste à côté du lago di Dobbiaco.

Le matin était mon moment préféré, nous allions chercher le café et les croissants à l’accueil et nous prenions notre petit-déjeuner au soleil, parfois face au lac. Le soir, on dînait souvent dans le restaurant du camping où la cuisine – et les vins ! – est délicieuse avant d’aller se doucher. Pour éviter les files d’attente (et les mauvaises surprises), on s’est offert le luxe d’une salle de bain privative.

Ça nous a coûté 15 € par jour en plus du prix de l’emplacement (11,50 €) et ça nous a été d’une telle utilité que l’on ne regrette absolument pas : la salle de bain privative, c’est la possibilité d’y laisser sécher ses serviettes, d’y entreposer ses affaires de toilette, d’y charger ses appareils électroniques tranquillement et de faire pipi sans devoir faire un squat.

road trip dolomites road trip dolomites

L’un des autres avantages de ce camping est qu’il est parfaitement situé pour sillonner les routes des Dolomites : à 40 minutes des fameuses Tre Cime, 30 minutes de Cortina d’Ampezzo et du lago di Sorapis et 20 minutes du lago di Braies. Il faudra en revanche rouler pendant près de 2 heures pour atteindre le Val Gardena où commence la randonnée – ou le téléphérique pour les moins courageux.ses – qui grimpe jusqu’à Seceda.

Si vous venez en tente, inutile de réserver à l’avance car des emplacements se libèrent tous les jours. Concernant le budget, nous sommes resté.e.s 6 nuits et nous avons payé un peu plus de 200 € en comptant l’emplacement pour la tente sans électricité, la salle de bain privative, la place de parking et les taxes. Dernière petite chose : ça caille sévère à la nuit tombée ! Prévoyez des tenues et des sacs de couchage bien chauds pour affronter l’humidité et le froid.

Pour préparer votre voyage, n’hésitez pas à consulter le site du Sud-Tyrol qui m’a été d’une très grande aide pour trouver ce camping de rêve, organiser notre parcours et nos randonnées.

L’histoire du lago di Misurina

road trip dolomites

Premier arrêt de notre road trip dans les Dolomites : le lago di Misurina qui n’est pas sans rappeler le décor de Grand Budapest Hotel. Il est situé sur la route qui mène à Cortina d’Ampezzo et est très fréquenté, on en fait rapidement le tour et on vient surtout pour la photo carte postale. Ce lac tout ce qu’il y a de plus photogénique porte le prénom de la fille du roi Sorapis. Une petite fille qu’il aimait de tout son cœur et à laquelle il passait tous ses caprices… A mesure qu’il exauçait ses souhaits, Misurina devenait plus exigeante et arrogante.

Un jour, elle demanda à son père de lui apporter le miroir magique de la Regina del Monte Cristallo : il savait que cette envie serait difficile à combler mais il n’hésita pas à se rendre chez la reine pour lui faire part du désir de sa fille. Celle-ci n’ignorait pas l’amour que Sorapis portait à Misurina et lui proposa un pacte : elle lui offrirait le miroir magique mais à condition que le roi se transforme en montagne. Si Misurina renonçait au miroir, elle sauverait son père – mais vous le voyez venir gros comme une maison, la petite fille choisit le miroir et son père commença immédiatement sa transformation !

Si bien que Misurina et son précieux objet furent précipités au pied de Sorapis. On raconte que le roi pleura tellement que ses larmes formèrent un lac, le lago di Misurina. Pensez à apprendre cette histoire par cœur pour fanfaronner quand vous y serez.

road trip dolomites road trip dolomites
road trip dolomites

Prendre le temps

En voyage, je faisais partie des personnes qui veulent voir et faire un maximum de choses, rentabiliser au mieux son séjour en se disant qu’on ne reviendra peut-être pas ; quitte à rentrer de vacances plus fatigué.e qu’en partant. Pendant ce road trip dans les Dolomites, j’ai failli retomber dans ce travers et quelques larmes de frustration ont coulé. Parce que le voyage ne se passe jamais comme on l’imagine, parce que le temps n’est pas forcément de la partie, parce que tout un tas d’autres contingences – et parce que la cystite, ça pique. Matthieu m’a aidée à lâcher du lest…

Les routes des Dolomites sont tellement belles qu’elles se suffisent à elles-mêmes, on a pris le temps de les contempler – tant pis pour le retard sur le programme que j’avais imaginé, tant pis si on n’a pas fait tout ce que j’avais en tête.

Il y a tant de choses à voir et de randonnées à faire que l’on peut vite oublier le simple plaisir de ralentir (on est en vacances ou on est pas en vacances ?). J’apprends tout doucement à arrêter de prévoir trop de visites, de courir après le temps alors qu’une destination s’apprécie justement en l’apprivoisant et j’accepte que tout ne peut pas rouler comme on l’aimerait, que ce n’est pas grave et que ça fera quoiqu’il en soit de bons souvenirs.

road trip dolomites road trip dolomites

Randonner autour des Tre Cime di Lavaredo

En parlant de bons souvenirs… La randonnée autour des emblématiques Tre Cime di Lavaredo est incontournable quand on fait un road trip dans les Dolomites. Nous voulions y aller le matin – c’est toujours mieux de randonner le matin – mais la GoPro était déchargée, on avait oublié le câble pour la brancher sur l’allume-cigare, on a été obligé.e.s d’en acheter un, attendre qu’elle charge, et je vous passe les détails qui n’intéressent en réalité personne.

On a fini par déjeuner à Cortina d’Ampezzo avant de rejoindre le début de la randonnée. Pour aller plus vite et s’épargner quelques heures de marche supplémentaires – car ce que l’histoire ne dit pas, quoique dans la vidéo on remarque ma démarche qui fait peine à voir, c’est que mes chaussures de randonnée me faisaient mal, à la fin chaque pas était une souffrance, sans déconner – on a payé le péage (25 € ouch mais on peut l’éviter en se garant avant, il faudra ensuite marcher 7 kilomètres) afin de garer notre voiture tout près du refuge Lavaredo où débute la randonnée.

Il faut compter environ 3 heures pour faire le tour des Tre Cime et ça grimpe un peu (environ 400 mètres de dénivelé). Quand nous sommes arrivé.e.s des dizaines de marcheurs.ses redescendaient et le ciel se couvrait. Ça ne nous a pas vraiment découragé.e.s et on s’est mis en route. Le ciel nous offrait parfois de belles éclaircies mais les nuages se densifiaient toujours un peu plus.

Le spectacle était magnifique : les Tre Cime faisaient barrage aux nuages et le soleil perçaient à travers eux. Nous étions presque seul.e.s à profiter de ce cadre grandiose.

Plus fasciné.e.s par les montagnes que par l’heure qui tournait, on a fini par se rendre compte qu’il fallait presser le pas si nous voulions rentrer avant la nuit. A cause de mes chaussures, je ne pouvais marcher vite et mon rythme nous a mis dans une situation assez stressante. Tandis que le soleil se couchait, le brouillard lui se levait. Et puis d’un coup ; la nuit, le noir, la visibilité réduite à peau de chagrin et la peur de ne pas retrouver notre chemin jusqu’à la voiture.

road trip dolomites
road trip dolomites

Dans nos sacs à dos, point de couverture de survie, point de lampe frontale, point d’encas. Les aventures extraordinaires de deux inconscients qui aiment la montagne mais qui ne mesurent pas à quel point elle peut être dangereuse et qu’il faut être préparé.e.s un minimum – ça nous a servi de leçon, croyez-moi.

Au bout de quelques longues minutes de marche dans la pénombre, j’ai repéré la silhouette d’une poubelle un peu plus haut : là, là, là ! Regarde, une trace de civilisation, une poubelle, une putain de poubelle !

Nous étions trempé.e.s, frigorifié.e.s et fatigué.e.s – vous comprenez maintenant les smileys sur ma face dans la vidéo, je ne pouvais pas me montrer dans l’état dans lequel j’étais, tiraillée entre plein d’émotions contradictoires, notamment la colère contre mes chaussures et notre inconscience. C’est la base mais je préfère vous le dire pour ne pas que vous fassiez les mêmes erreurs que nous :

  • Avant toute randonnée, vérifiez d’abord la météo.
  • Préférez randonner le matin car à la montagne, le temps change très vite et est généralement plus dégagé à ce moment-là de la journée.
  • Marchez avec des chaussures que vous avez déjà éprouvées…
  • Dans votre sac à dos, glissez toujours : une couverture de survie, une lampe frontale, des vêtements contre la pluie, une polaire, de l’eau en quantité suffisante, des barres de céréales, une trousse à pharmacie, une charge nomade pour smartphone, un chapeau, des lunettes de soleil et une Opinel (on ne sait jamais, si vous devez vous couper l’avant-bras vous-même pour vous extirper d’un trou où vous seriez tombé.e).

Vous trouverez d’autres informations intéressantes pour compléter celles-ci ici. Cette fin de randonnée ne gâche pas le souvenir que j’en garde. Les Tre Cime étaient d’une beauté époustouflante sous ce ciel épais et je me sens presque chanceuse de les avoir vues dans ces conditions.

road trip dolomites
road trip dolomites
road trip dolomites

C’est (déjà ?) la fin de cette premier article consacré à notre road trip dans les Dolomites. Dans le prochain qui sera en ligne d’ici le 15 juin, nous vous emmènerons au célèbre lago di Insta… lago di Braies, à Seceda, au lago di Sorapis et je garde la surprise pour le reste.

J’espère que la vidéo, le récit et les photos vous ont fait voyager et donné envie d’en découvrir un peu plus prochainement. Je vous souhaite un agréable week-end et j’ai vraiment hâte de vous retrouver pour la suite :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

52 Comments

  • Reply Constance 25 mai 2018 at 21 h 18 min

    Cette randonnée c’est mon meilleur souvenir d’enfance en Italie, pourtant j’avais du râler en y allant et je me souviens l’avoir trouvée bien caillouteuse. Mais ce paysage!
    J’ai hâte de voir la suite de vos aventures, je ne connais que Cortina et le tre cime alors je suis bien curieuse du reste.

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 6 juin 2018 at 11 h 56 min

      Oh oui bien, bien, BIEN caillouteuse ! (avec mes chaussures qui me faisaient mal, ce n’était pas une partie de plaisir – à tel point que j’étais à ça de vouloir les retirer à la fin tellement je souffrais :x)

  • Reply Lilouuuu 25 mai 2018 at 22 h 05 min

    C’est magnifique les Dolomites, j’adore ce château que je vois très souvent en ce moment ! Digne d’un compte de fée !
    Gros bisous
    http://lilouuuu.com

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 6 juin 2018 at 12 h 01 min

      Oui d’ailleurs il me semble que c’est lui qui a inspiré le château de La Belle au bois dormant de Disney ;)

  • Reply marine 26 mai 2018 at 10 h 16 min

    Bonjour,
    Je ne laisse que très rarement de commentaires, mais je voulais vous féliciter pour votre vidéo. J’ai adoré votre naturel et il s’en dégage quelque chose de complément serein et délicat (je ne sais pas vraiment comment décrire cela !). J’attends le prochain épisode avec impatience. Merci

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 6 juin 2018 at 12 h 02 min

      Merci beaucoup Marine, ça me fait drôlement plaisir car Matthieu y a passé énormément de temps : j’ai vraiment hâte de partager la suite avec vous :)

  • Reply Sur un petit nuage (Virginie) 26 mai 2018 at 11 h 35 min

    C’est magnifique, ça donne tellement envie !
    Je garde l’idée pour un jour parce que WOAH !
    Merci beaucoup pour ce très bel article qui donne envie de partir de ce pas :)

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 6 juin 2018 at 12 h 03 min

      Oh oui oui il faut garder l’idée ! C’est une si belle destination *_*

  • Reply Alicia Foxy Girl 26 mai 2018 at 16 h 39 min

    J’attendais cet article avec impatience. Moi qui habite sur la côte d’azur, pas loin de l’Italie, je rêve depuis 2 ans de faire ce road trip. Je garde ton article de côté pour tous tes bons conseils.
    Merci et belle journée :)
    Alicia

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 6 juin 2018 at 12 h 05 min

      Quelle chance d’être à deux pas de l’Italie ! Depuis chez toi, la route devrait être superbe avec un arrêt obligatoire au Lac de garde – je te conseille d’aller jeter un œil au blog de Miles & Love qui y sont passés, nous ça n’était malheureusement pas sur notre chemin :(

      • Reply Alicia Foxy Girl 17 juillet 2018 at 12 h 41 min

        Merci, du coup je suis allée voir leur article. Ça y est j’organise mon voyage là bas et donc je voulais savoir combien de jours sur place tu me recommandes pour les Dolomites?

        • Laëtitia
          Reply Laëtitia 18 juillet 2018 at 11 h 38 min

          Une semaine est un minimum si tu veux bien profiter :)

  • Reply Ornella 26 mai 2018 at 17 h 21 min

    Wouah quelle splendeur, ça avait l’air fantastique !

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 6 juin 2018 at 12 h 06 min

      Je te confirme ^_^

  • Reply Delphine 26 mai 2018 at 18 h 38 min

    Merci pour l’article. Je le relirai plus tard car cet été je visite les lacs italiens puis les Dolomites.
    Article très bien écrit et c’est appréciable !

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 6 juin 2018 at 12 h 08 min

      Oh génial ! Les lacs italiens en plus des Dolomites, c’est sûr que tu vas en prendre plein les yeux :) (et merci pour ton gentil compliment, ça me fait plaisir)

  • Reply Justine 27 mai 2018 at 19 h 10 min

    Super article, je découvre complètement cet endroit que je ne connaissais pas du tout. Pourtant, je suis allée au Château de Neuschwanstein – sans le voir, lol, trop de brouillard, un peu comme sur votre video, haha . Ça donne vraiment envie en tout cas. Et petit fou rire sur le passage de la cystite : il m’est arrivé la même chose en camping en Norvège. Du coup, direction Oslo pour découvrir le système de santé norvégien – tourisme local quoi.

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 6 juin 2018 at 12 h 11 min

      Quel enfer ça les cystites (j’ai en plus l’impression qu’elles arrivent toujours au mauvais moment – j’en ai fait une carabinée en Suède, on dormait dans une auberge de jeunesse et le nombre d’allers/retours que j’ai faits dans la nuit pour aller aux toilettes communes, j’avais envie de me rouler en boule et de pleurer en priant pour que ça passe) !

  • Reply Charlène 27 mai 2018 at 22 h 20 min

    C’est vraiment joli comme endroit ! Tes photos sont vraiment superbes ! Merci pour ton partage :)

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 6 juin 2018 at 12 h 12 min

      Merci Charlène :)

  • Reply Floriane 28 mai 2018 at 20 h 00 min

    Superbe ta vidéo!!!! Tu m’as embarqué dans ton voyage !!! Quelle trouille vous avez du avoir dans la randonnée des tre cime !!!
    Hâte d avoir la suite

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 6 juin 2018 at 12 h 19 min

      Ah je ne te le fais pas dire ! J’étais tellement soulagée en voyant la poubelle !

  • Reply Gladys 28 mai 2018 at 20 h 23 min

    Première lecture qui fait rêver! Je le garde en mémoire pour la prévision de mes vacances de cet été, j’ai hâte de lire le 2e épisode pour m’inspirer de ton périple et créer le mien! Si tu n’avais eu que 2/3 jours quels auraient été les lieux que tu aurais fait en priorité?
    Merci pour ton partage et tes magnifiques photos!

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 6 juin 2018 at 12 h 20 min

      Oh tu pars dans les Dolomites cet été ? Trop bien ! Alors les lieux à voir en priorité : les Tre Cime (incontournables), le lago di Braies très tôt le matin et le lago di Sorapis :)

      • Reply Gladys 28 juin 2018 at 20 h 58 min

        Merci beaucoup beaucoup pour ta réponse, c’est noté :)

  • Reply Daphné @ be frenchie 28 mai 2018 at 22 h 31 min

    Quel superbe guide – et votre vidéo permet de découvrir votre road trip sous un autre angle, qui complète bien ce que tu écris.

    Je garde un souvenir un peu confus et pas très heureux des Dolomites – mon père alpiniste chevronné m’emmenait petite faire d’interminables marches dans les éboulis et je devais avoir la même tête que toi en arrivant dans la voiture – les chaussures qui font mal aux pieds aussi étaient de la partie.

    Oui, les voyages se passent rarement comme on les imagine – surtout avec 2 enfants, on multiplie les raisons de ne pas vivre de journée idéale. Mais dans le fond, c’est encore mieux que ça – parce qu’il ne s’agit plus d’un simple rêve, d’un projection, mais de quelque chose qu’on vit vraiment. Alors même si c’est souvent frustrant, j’essaie d’apprendre à profiter de l’instant.

    Merci pour ce bel article – on attend la suite !

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 6 juin 2018 at 12 h 23 min

      Merci beaucoup Daphné pour ton commentaire ! Oh oui j’imagine qu’avec des enfants, on est bien forcé.e.s de s’adapter mais en même temps, tu ne peux pas voyager avec eux comme tu le ferais seul.e, à deux ou avec des amis : j’imagine que c’est plutôt le partage, leur faire découvrir de nouvelles choses et ça doit être tout aussi chouette :)

  • Reply Céline - La Marinière en Voyage 29 mai 2018 at 8 h 00 min

    Oh que c’est beau ! Malgré la météo, les photos sont sublimes avec le contraste de lumière…
    Je comprends pourquoi tu fais le parallèle avec le Canada, les paysages ont l’air grandioses ! Et un endroit parfait pour se laisser aller (au bon sens du terme), tu as bien raison d’en profiter !
    Merci pour ce beau reportage !

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 6 juin 2018 at 12 h 39 min

      Oui, c’est ce que je me suis dit a posteriori : qu’on avait eu de la chance finalement de voir les Tre Cime mises en valeur par les nuages <3 Et tu verras dans le deuxième épisode que la ressemblance avec certains paysages canadiens est encore plus frappante !

  • Reply Magali 29 mai 2018 at 12 h 25 min

    C’est magnifique! Moi non plus je ne connaissais pas l’endroit mais je l’ajoute sur mes prochaines destinations!

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 6 juin 2018 at 12 h 41 min

      Ah, ça me fait plaisir ! :)

  • Reply Framboise et Jasmin 29 mai 2018 at 19 h 15 min

    Je suis ravie de lire cet article! Je voyais défiler tes photos sur IG à l’époque tu étais dans les dolomites justement, et je trouvais les paysages simplement à couper le souffle. C’est à cette époque que j’ai ajouté les Dolomites à ma liste de destinations. Ce n’est pas au programme pour cet été, mais ce billet et tes magnifiques photos les font remonter en tête de liste pour l’été 2019 ;-)!

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 6 juin 2018 at 12 h 42 min

      Yeaaaaah ! J’espère que le deuxième article achèvera de te convaincre ;)

  • Reply Framboise et Jasmin 29 mai 2018 at 19 h 15 min

    Je suis ravie de lire cet article! Je voyais défiler tes photos sur IG à l’époque tu étais dans les dolomites justement, et je trouvais les paysages simplement à couper le souffle. C’est à cette époque que j’ai ajouté les Dolomites à ma liste de destinations. Ce n’est pas au programme pour cet été, mais ce billet et tes magnifiques photos les font remonter en tête de liste pour l’été 2019 ;-)!

  • Reply Azilis 30 mai 2018 at 23 h 33 min

    Merci pour cet article, ces photos, cette vidéo, et ton récit sincère ! Tu racontes drolement bien, j’étais avec toi dans la rando qui a failli mal tourner :/

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 6 juin 2018 at 12 h 45 min

      Merci beaucoup, ça me fait drôlement plaisir <3

  • Reply Amélie 31 mai 2018 at 0 h 49 min

    Oh la la, l’avant-dernière photo <3
    Un voyage que j'aurai voulu faire avant le Canada (ma nonna & nonno sont nés dans ces montagnes, je les admire de loin depuis que je suis gamine). Sur ma to-do quand je rentre :)

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 6 juin 2018 at 12 h 47 min

      Merci beaucoup Amélie pour ton passage et ton petit mot ici <3 Oh mais toi aussi tu es d'origine italienne ? Décidément, NOUS SOMMES PARTOUT haha.

  • Reply Sophie 2 juin 2018 at 12 h 30 min

    Magnifique article et quelles photos ! J’adore ton blog et je suis toujours ravie de découvrir de nouveaux articles. Donc j’ai super hâte de voir le prochain épisode :)
    Très belle journée

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 6 juin 2018 at 12 h 54 min

      Merci Sophie, j’ai super hâte de partager le prochain article et la prochaine vidéo (qui s’annonce encore meilleure !) – si seulement j’avais plus de temps libre pour pouvoir le publier rapidement :(

  • Reply Samantha 3 juin 2018 at 0 h 11 min

    Mais quel premier épisode ! Et je vous le redis, chapeau les copains pour le boulot sur la vidéo ! C’est top top top et ca rend tellement plus vivant :) Ca a ce petit bonus en plus dans l’article !
    Je ne suis pas montagne pour un sous, et je laisserais surement Jaja (qui en rêve!) y aller seul un jour, mais quel bonheur à découvrir à travers tes photos et tes mots :) L’ambiance était juste dingue au sommet des Tre Cime ! La magie de cette lumière qui perce… <3

    En tout cas, vivement la suite !!

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 6 juin 2018 at 12 h 56 min

      Merci mon petit chat <3 Oui c'était assez fou, et ça nous a fait oublier le temps qui passait (et moi ma douleur, fichues chaussures de randonnée - tu sais, celles que j'étrennais quand on était au chalet en mai dernier - j'avais envie de les jeter du haut de la montagne tellement elles me torturaient) !

  • Reply Books & Tea 4 juin 2018 at 11 h 22 min

    J’avais regardé la vidéo sur Facebook dès la parution… Depuis que tu avais fait celle sur l’Ecosse, je me suis promis de faire la même chose (en + brouillon j’imagine….) pour nos vacances… Sauf que nous n’avons pas le réflexe vidéo. On prend énormément de photos mais la vidéo n’est pas instinctive. Je le regrette car j’aurais aimé que mes proches comprennent l’ampleur et la magnificence de la Norvège…
    Bref. Sinon, pour la tente, je vous conseille l’igloo dans les premiers prix chez Decathlon aussi. Nous avons fait 3 semaines avec en Norvège et ça s’est bien passé malgré le froid.
    En tout cas, j’aime beaucoup tes photos et la vidéo ! Hâte de lire la suite de vos aventures !

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 6 juin 2018 at 13 h 01 min

      Oh là, celle sur l’Ecosse, j’ai presque un peu honte quand je la revois maintenant :x Mais si ça peut te motiver, je l’avais montée avec Windows Movie Maker haha, comme quoi on arrive à faire des choses pas trop mal même avec un logiciel de base.
      C’est vrai que ça fait de chouettes souvenirs après. La GoPro est très pratique pour filmer en plus (ou en remplacement) de l’appareil. Peut-être que vous pouvez vous répartir les rôles : l’un filme et l’autre photographie ? Ça nécessite un peu plus de matériel mais ça facilite la tâche. Pour moi aussi c’est difficile de switcher de la photo à la vidéo, et le coup de main de Matthieu a été vraiment salvateur ! Beaucoup de plans de ce premier épisode sont tournés avec la GoPro et c’est lui qui l’avait pendant que moi je photographiais :)

      • Reply Books & Tea 8 juin 2018 at 21 h 30 min

        Merci pour tes conseils. Toi, tu t’y connais + en vidéo et tu as + d’exigences envers ton travail que nous je pense. C’est en pratiquant que nous nous améliorerons :-)

  • Reply Doux Dimanche #6 – En chemin – Reflets de lune 24 juin 2018 at 16 h 41 min

    […] semaine, j’ai enfin pris le temps de lire l’article de Laëtitia du blog Eleusis & Megara sur son road trip dans les Dolomites réalisé […]

  • Reply Laura 26 juin 2018 at 10 h 44 min

    Bravo pour ce bel article, j’ai hâte de découvrir la suite de votre voyage !

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 13 juillet 2018 at 17 h 59 min

      Merci Laura, le deuxième article arrive très bientôt !

  • Reply lou 29 juin 2018 at 14 h 55 min

    Les photos sont sublimes comme d’habitude, ton article donne envie d’y aller, j’espère que la pression est quelques peu retombée et les larmes ont finies de couler, j’attends avec impatience le n°2, merci de nous faire voyager ainsi.
    Lou

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 13 juillet 2018 at 17 h 59 min

      Oui je te rassure, quand même ^_^
      A très très vite pour la suite !

  • Reply Corinne - La World Coolture 22 juillet 2018 at 20 h 19 min

    Merci pour cet article. Ca me donne quelques billes pour préparer notre très court passage dans les Dolomites d’ici quelques jours ! Surtout le camping ! Bien évidemment, en s’y prenant au dernier moment, ça va être compliqué d’avoir autre chose ! Alors merci !

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 6 août 2018 at 12 h 35 min

      Oh mais celui du lago di Dobbiaco est vraiment génial (le cadre, les installations, la petite restauration sur place). C’est sûr, c’est moins confortable qu’un hôtel pour dormir mais ça rend le séjour encore plus inoubliable de se réveiller dans la nature je trouve :)

    Laisser un petit mot