Roadtrip en Ecosse – Perthshire, Sterling et Edimbourg

La semaine dernière, je vous racontais notre exploration des Highlands (et si vous arrivez seulement maintenant, il y a eu aussi l’île de Skye et Loch Lomond, Glen Coe & cie). Aujourd’hui, je clos les récits de notre roadtrip en Ecosse par une région que j’ai particulièrement aimée : le Perthshire. Et puis par les villes historiques de Sterling et Edimbourg – dieu que c’est dur à dire en anglais Edimbourg !

Après notre détour par Glenfinnan, nous avons roulé jusqu’à la petite ville de Strathtay entre Pitchlory et Aberfeldy, connue pour sa distillerie Dewar’s, pour se reposer dans ce charmant B&B (et dans une suite ultra spacieuse pour une presque bouchée de pain, on s’était même fait un petit pote rebaptisé Henri le lendemain matin – et des Henri dans le Perthshire, il y en a partout) le long de la River Tay – cette nuit-là, on a presque dormi la fenêtre entrebâillée pour profiter des rumeurs de la rivière.

Je ne m’attendais pas à tomber amoureuse du Perthshire même si le Lonely Planet en faisait des éloges : une incroyable variété de paysages, des rivières partout, des forêts, des vallées à perte de vue, et bien-sûr, le Glen Lyon. Bénéficiant d’une seule journée pour avoir un aperçu de la région, nous avons fait l’itinéraire « Au cœur des Heartlands » du guide qui nous a mené de villes en villes à travers du Perthshire aux Trossachs. Enfin, qui aurait dû. Il fallait bien que tout ne se passe pas comme prévu ;)

Première étape ? Kinloch Rannoch. C’est mignon, mais on en a fait vite le tour après s’être attardés sur une jolie cascade qui se prête bien à la pose longue. On reprend la route direction Kenmore, une petite ville pittoresque, avant d’aller déjeuner (dans un adorable pub où l’on nous a servi une soupe de brocolis à mourir et des sandwichs brie/cranberries divins) à Fortingall considéré comme l’un des plus beaux villages d’Ecosse. Si je n’ai pas eu cette impression, j’ai en tout cas trouvé l’endroit paisible et reposant.

roadtrip en écosseroadtrip en écosseroadtrip en écosseroadtrip en écosseAprès une balade digestive dans Fortingall, nous avons continué l’itinéraire vers le sublime Glen Lyon. Ce jour-là, il faisait un temps superbe et il n’a pas plu une seule fois. Idéal pour apprécier d’autant plus les paysages et l’atmosphère si singulière du Perthshire. Les routes étaient bordées d’immenses pins calédoniens, les couleurs automnales des sols et des végétaux contrastaient avec celles des montagnes enneigées, et tout au long, la River Tay descendait (ou remontait, j’en sais trop rien).

Nous sommes restés un long moment dans les paysages que vous allez voir sur les photos suivantes. L’eau, les rivières, les cascades, les torrents m’ont toujours fascinée. Quand j’étais petite, nous allions randonner chaque été en montagne avec ma petite sœur et mes parents. Notre récompense à la fin de la journée, c’était de déchausser nos grosses bottines et plonger nos pieds dans les eaux glacées – pour vous dire, à 8 ans, c’était bien ma seule motivation que de faire trempette. Ce jour-là, je n’ai évidemment pas résisté à l’envie de refaire la même chose, les bottes en caoutchouc en plus.

Roadtrip en ecosseroadtrip en ecosseRoadtrip en Ecosseroadtrip en ecosseRoadtrip en ecosseroadtrip en ecosseA contre-cœur, on quitte cet endroit mais pour un autre tout aussi beau : Glen Lyon. Contrairement à Glen Coe, pas de pluie, pas de vent de la mort, pas de brouillard. Un ciel certes un peu lourd mais rien qui puisse nous gâcher la fête… Insoucieusement, on emprunte une route que le Lonely Planet qualifie « de bout du monde » (elle n’est pas sur les cartes et pas vraiment entretenue non plus : on doit rouler au pas en faisant bien attention aux nids-de-poule et aux pierres qui la jalonnent).

On s’extasie devant la beauté de ce qui s’étend sous nos yeux et on s’impatiente à l’idée d’arriver à Killin, dans 20 minutes qu’il dit le GPS. Malgré les remarques de X. sur la neige qui semble s’accrocher par endroits – quand elle n’est carrément pas sur la chaussée – je me dis que notre timing est parfait et que l’on arrivera le soir même à Stirling est ayant pu faire une très bonne partie de l’itinéraire. Quelle naïveté..

roadtrip en ecosseroadtrip en ecosseRoadtrip en EcosseEt voilà, bloqués… par la neige ! Vous me direz, nous étions début mars, on cherchait un peu les emmerdes en choisissant cette époque pour visiter l’Ecosse. Devant nous, une camionnette vide, warning allumés, le conducteur est probablement parti chercher de l’aide ; ici, il n’y a pas de réseau. Finalement, on se dit que ça aurait pu être pire. Que nous aurions pu être à sa place si l’on avait été assez imbéciles pour s’engager – puisqu’après, la route redevenait praticable mais rien ne nous assurait que ce fusse le cas plus loin.

On redescend vers Bridge of Balgie où l’on ne trouvera pas son fameux pont (on a pas bien cherché non plus) et voyant le jour décliner déjà, on décide d’aller directement à Stirling, dans notre B&B pour la nuit. Sur le chemin, les paysages sont incroyables et le soleil couchant leur donne un charme supplémentaire. On s’arrête souvent pour profiter, respirer, s’enivrer. Ce sont nos derniers jours en Ecosse. C’était notre dernière journée en pleine nature écossaise.

roadtrip en ecosseroadtrip en ecosseLe lendemain matin, on se lève assez tard et on traîne jusqu’à 11 heures. Le besoin de repos après plusieurs jours rythmés par des nuits courtes et des miles engloutis se fait sentir. On consacrera quelques heures seulement à la balade dans les hauteurs de Stirling, autour de son château et dans son cimetière aux pierre tombales parfois vieilles de plusieurs siècles – de mémoire, je crois que la plus vieille que j’ai vue datait du XVIIIème siècle.

En bas, la ville est assez banale et puisqu’on repart en France le lendemain, on préfère prendre la route pour Édimbourg. Le temps est redevenu gris et triste ; et si ça ne m’a pas vraiment dérangée les jours précédents, je commence à trouver le climat un peu pénible. Sans doute que le fait d’avoir quitté les grands espaces me fait voir les choses d’un autre angle…

roadtrip en ecosseroadtrip en ecosseroadtrip en ecossePour des raisons pratiques, nous avons choisi de réserver un B&B à Portobello, en banlieue très proche d’Edimbourg car il est compliqué de se garer dans la ville et de trouver un hôtel accessible avec un parking. Je n’ai pas regretté notre choix, nous avons été accueillis comme des rois et un arrêt de bus qui mène directement au cœur d’Édimbourg est à quelques mètres de la maison.

En toute fin d’après-midi, nous nous sommes promenés dans l’Old Town, sur Royal Mile et nous avons attendu que sonnent 21 heures pour faire le très célèbre City of the Dead Tour. A la nuit tombée, en petit groupe, nous suivons un storyteller qui nous emmène dans des sous-terrains et le cimetière de Greyfriars soi-disants hantés par The Mackenzie Poltergeist – sur le site, on trouve plein de photos qu’auraient envoyés des participants après leur visite des lieux. C’est drôle et assez ludique (on apprend de vraies anecdotes sur l’histoire d’Édimbourg et de ses habitants) mais un bon niveau d’anglais est requis pour tout comprendre. Pas aussi effrayant qu’on pourrait le penser, quoiqu’on baisse vite sa vigilance… Je ne vous spoile pas ;)

Mais si vous avez vraiment envie de vous faire peur, faites plutôt une promenade avec Cadies & Witchery, connu pour leurs acteurs déguisés en vampire qui se cachent tout au long du parcours pour vous sauter dessus – très peu pour moi mais bon, pour les amateurs.

roadtrip en ecosseroadtrip en ecosseroadtrip en ecosseExténués (et flemmards), nous rentrons en taxi. Après le dernier Scottish breakfast pris dans l’agréable véranda de notre B&B, on passera seulement deux heures de plus à Édimbourg. Il nous faut rejoindre Glasgow pour prendre l’avion du retour et rendre la voiture de location. Nous n’aurons donc pas vu grand chose d’Edimbourg et pas vraiment profité de tout ce que la ville à offrir et dont nombreuses d’entre vous m’avaient chanté les louanges. Tant pis, ce sera pour une prochaine fois.

Je garde de l’Ecosse un merveilleux souvenir et je me suis rendu compte en écrivant mes 4 articles que j’avais perçu le pays bien différemment de ce que l’on voit sur les photos – si vous les avez trouvées belles, vous verrez, un jour je l’espère, que c’est encore plus beau en vrai. Je suis rentrée en disant à mes proches qu’il n’avait pas fait si mauvais temps que ça alors que de toute évidence, avec le recul, mars n’était clairement pas la meilleure période pour venir dans le pays.

Pourtant, je n’ai pas mal vécu la pluie, le froid ou le vent. Je n’ai jamais vraiment pensé qu’ils troublaient la fête (sinon à Stirling et Édimbourg) mais comme des éléments qui pouvaient mettre en valeur les paysages ; parce que l’Ecosse doit en partie sa beauté à son climat. J’ai bien-sûr préféré les grands espaces aux villes comme vous l’avez sans doute remarqué dans cet article ; et il me reste plein de choses à découvrir comme le Nord, les îles des Orcades et des Shetland, et toute la côte Est que nous avons volontairement ignoré par manque de temps.

Enfin, je n’ai pas pu rédiger le guide pratique pour bien préparer votre roadtrip en Ecosse que je vous avais promis (si vous avez des questions précises auxquelles vous aimeriez que je réponde dans ce guide, n’hésitez pas à me les poser en commentaire) ; mais je me penche dessus la semaine prochaine et vous pourrez le retrouver dans cette rubrique du blog aux côtés des autres guides. J’espère que ces quatre parenthèses écossaises vous auront charmé et je vous retrouve bien vite pour de nouveaux récits de voyages… Les prochains ? La Côte Amalfitaine et Copenhague !

Passez une belle fin de semaine et un bon week-end. Rendez-vous dimanche pour le 30ème Lovely Pretty Stuff :)

Laisser un commentaire

23 commentaires

  1. Avatar

    Camille

    Les jolies photos !
    Je ne suis qu’amour pour Edinburgh, je crois que de tout ce que j’ai vu ça reste éternellement ma ville préférée. L’atmosphère qui y règne est tellement particulière que je ne m’en lasse pas (et j’adore ses cimetières ah ah).

    • Laëtitia

      LaëtitiaAutrice

      Tout le monde m’en a dit un bien immense, je regrette un peu que nous n’ayons pas eu le temps de rester davantage :'(

  2. Avatar

    Clémence PAddington

    Les photos sont dingues ! Ça devait être une super séjour ! Je n’ai jamais fait l’Écosse et ça a l’air vraiment magnifiques ;)
    xx, Clémence

    • Laëtitia

      LaëtitiaAutrice

      Oui ça l’était ! :) Je te souhaite de pouvoir y aller un jour !

  3. Avatar

    Erasmiotaton

    « on se dit que ça aurait pu être pire. Que nous aurions pu être à sa place si l’on avait été assez imbéciles pour s’engager »

    Hm… non. Je sais qu’en hauteur, si, malgré la présence d’un joli soleil, il y a quand même de la neige c’est qu’il y a aussi de la glace et donc impossible de rouler dessus avec notre voiture… Sans camion, je ne me serais tout de même pas engagé ! :p

    • Laëtitia

      LaëtitiaAutrice

      Oui bon roh, je me suis dit ça toute seule :P

  4. Avatar

    Aurélie

    Les paysages sont vraiment à couper le souffle !

    • Laëtitia

      LaëtitiaAutrice

      Et en vrai, c’est encore plus dingue !

  5. Avatar

    argone

    C’est très beau, avec soleil ou pas …. quels paysages ! Dommage que tu n’aies pas pu rester plus longtemps à Edimbourg, c’est vrai que c’est une ville très chouette … mais tu reviendras ! :-) merci pour tes beaux articles qui donnent envie de partir tout de suite ! :-)

    • Laëtitia

      LaëtitiaAutrice

      Oui, ce n’est pas loin du tout et ça se prête bien à un court week-end je pense :)

  6. Avatar

    chocodisco

    Wouah sublimes ces photos ça fait du bien de rêver quelques instants là :) !

    • Laëtitia

      LaëtitiaAutrice

      Merci <3

  7. Avatar

    Laurelas

    Joli, joli ça donne envie de se perdre dans des collines et vallées toutes vertes :)

    (Et une fois que tu sais que Edimbourg se prononce « Edimbreuh » c’est pas si compliqué :D)(Comme Leicester ou Gloucester qui se disent « Lester » et « Gleuster », ah l’anglais <3)

    • Laëtitia

      LaëtitiaAutrice

      On avait cherché le soir même sur un site pour arrêter de passer pour des cons. Il y a 2 façons de prononcer en fait : http://fr.forvo.com/word/edinburgh/#en Edinbreuh en effet et aussi edin-borough (apparemment, la prononciation la plus répandue dans la ville) – ça restait quand même pas très naturelle dans ma bouche ^_^

  8. Avatar

    Camille

    Les photos sont sublimes et je trouve que le côté un peu brumeux de certaines photos donnent encore plus de charme aux paysages. En tout cas c’est beau et ca a l’air calme. L’année prochaine c’est décidé j’y vais !

  9. Avatar

    Audrey

    Merci de m’avoir fait revivre mes deux années écossaises avec ces quatre articles ! #nostalgie

  10. Avatar

    Maïté

    Hello !
    Merci pour ce très joli reportage photo (et vidéo !) qui m’a clairement donné envie d’aller visiter l’Écosse (sisi même au mois de mars) :)
    J’en profite pour glisser une petite idée d’article : j’aurais bien aimé avoir quelques conseils pour une trousse de voyage « au naturel ». Je suis aussi passée aux huiles végétales depuis plusieurs mois et en ce moment je prépare un petit-roadtrip-sac-à-dos et je me demandais ce que j’allais emmener pour nettoyer, hydrater et protéger du soleil mon visage. Comme je porte, j’aurais aimé emmener le minimum. Un conseil ?
    À bientôt !

    • Laëtitia

      LaëtitiaAutrice

      Oh bah tu tombes bien, je prévois bientôt un article dans cette veine ;)

  11. Avatar

    Sissi

    Très belles photos ! J’ai pu admirer plein de fois l’Ecosse (on a de la famille là-bas) et je te rassure à propos du temps : même en été c’est la loterie. L’été 98 a été particulièrement misérable et pluvieux, l’été 2001 était au contraire très sec. L’été dernier était bien meilleur qu’en France…Mais il y a toujours des jours où il pleut à seau… Mais quand le ciel est parfaitement bleu, les couleurs sont moins belles =)
    D’après les écossais la meilleure période, c’est fin Mai début juin.

  12. Avatar

    LadyMilonguera

    Génial ce road trip !

  13. Avatar

    Sandy

    Je peux enfin m’attarder un peu mieux sur ton dernier article à propos de votre roadtrip Ecossais ! Par manque de temps je n’avais pu que parcourir rapidement les photos :)
    Je suis un peu triste que ce soit déjà fini mais sans doute pas autant que vous au moment de partir! Je suis fan de vos photos, elles sont magnifiques, et j’espère vraiment avoir un jour la chance de pouvoir faire un petit roadtrip comme ça je ne sais où, j’attends avec impatience ton guide pratique ^^

    Bisous

  14. Avatar

    Françoise

    Bonsoir, quel beau voyage et quelles belles photos, elles sont superbes, bravoooo

  15. Avatar

    Happy Virginie

    J’ai adoré toute cette série d’article ! tellement que j’ai décidé de mettre l’Ecosse dans mes futures destinations à découvrir !!! je me suis régalée de tes belles photos (ou celles de l’amoureux !) et j’ai adoré tes anecdoctes ! bravo !