Cuisine

Ma semaine végétalienne #1

12 septembre 2012

Depuis que je suis végétarienne, je suis sans cesse confrontée à des questions du type : mais tu manges du poisson ? et les oeufs ? La confusion entre végétarisme et végétalisme règne dans l’esprit de beaucoup. Quand j’explique que non, je continue à manger des produits d’origine animale (soit oeufs, lait, beurre, yaourts, miel, etc.), je me pose face à mes propres contradictions. Je l’avoue, le végétalisme m’effraie un peu et je me retrouve bêtement dans la situation de la personne qui adore la viande, qui trouve que le végétarisme est respectable mais qui se dit que non, il ne pourra décidément jamais se passer de poulet. Eh bien moi, j’ai du mal à m’imaginer ne plus manger de fromage, abandonner la pâtisserie classique, les petits gâteaux à base d’oeufs, les pâtes fraîches de ma grand-mère et tout ce nombre infini de choses composées de produits d’origine animale.

Toutefois si l’on réfléchit un peu, le végétalisme est la suite logique du végétarisme. Quand on devient végétarien parce que l’on ne supporte pas de manger de la chair animale et donc de contribuer à faire prospérer une certaine industrie agro-alimentaire, que l’on trouve affreux les conditions dans lesquelles sont élevés et abattus les animaux, la question du végétalisme viendra se poser obligatoirement. En effet, qui dit lait, dit veau et qui dit veau dit viande. Autrement dit, quand on achète un paquet de yaourts, on accepte, quelque part, qu’un veau meurt – et que sa mère aussi, quelques années plus tard. Sans parler des conditions dans lesquelles les vaches vivent et sont traitées : comme pour la viande, on les considère comme des machines, des objets qui donnent du lait.

Les oeufs aussi supposent leur lot de souffrances. Puisque seule la poule pond – vous vous en seriez douté – les poussins mâles sont directement tués et d’une façon plutôt horrifiante : jetés vivants sur des tapis roulants qui les mènent sous une broyeuse ou au mieux dans une chambre à gaz. C’est une réalité qui me noue autant la gorge que celle des abattoirs. Alors, pour me sentir moins coupable, je n’achète que des oeufs biologiques. L’idéal étant d’aller directement chercher ses produits chez un petit producteur.

Inspirée par les jolies recettes de Marie Laforêt, je souhaite me lancer un petit défi personnel, une expérience que j’ai envie de partager avec vous : manger pendant une semaine végétalien. Je ne me sens actuellement pas prête à abandonner le beurre, le fromage blanc et autres produits laitiers mais je veux dépasser mes petites peurs et expérimenter un nouveau régime alimentaire plus sain et plus respectueux encore des animaux.

Grâce à Louise, j’ai découvert cette illustration qui dédramatise le végétalisme. J’en avais besoin ! Je prévois de préparer mes menus à l’avance et d’en profiter pour découvrir de nouveaux aliments, de nouvelles saveurs.

Je profite de cet article pour avoir mon quart d’heure Guy Bedos. Je lis souvent sur Twitter ou ailleurs, des nanas qui se moquent un peu des filles qui se préoccupent de savoir si leurs produits sont testés sur les animaux mais qui parallèlement continue à porter du cuir et manger de la viande. J’ai envie de dire, et alors ? Vous êtes humaines, vous avez le droit d’avoir vos contradictions, vous avez le droit d’être sensibles à une cause sans pour autant être 100% cohérentes. Personne ne l’est jamais vraiment et je considère qu’un petit peu, c’est toujours mieux que rien. Continuez donc à penser aux animaux, même si c’est à une moindre échelle.

Voilà, quart d’heure terminé ;)

Et vous, que pensez-vous du végétalisme ? Je vous donne rendez-vous dans quelques semaines pour un premier bilan !

30 Comments

  • Avatar
    Reply Stéphanie 12 septembre 2012 at 8 h 07 min

    Je suis à peu près dans la même situation que toi, si ce n’est que je ne conçois pas de porter du cuir, cela va de pair avec mon explication pour les gens qui ne comprennent pas mon choix de vie (« je ne consomme rien qui implique la mort directe d’un animal »).
    Je suis végétarienne depuis neuf ans et j’ai conscience de l’imperfection de mon régime. Depuis peu, j’ai donc adopté le lait de soja (en pâtisserie, avec mes céréales) et la crème de soja (en pâtisserie, dans les sauces), qui en plus d’être très light, sont au moins aussi bons que leurs équivalents d’origine animale. Je te recommande d’essayer, tu seras peut-être étonnée! Maintenant, je préfère vraiment le lait de soja allégé avec mes céréales, plus digeste et avec un léger goût de vanille.
    Pour les oeufs, par contre, je n’ai rien trouvé de mieux que de les acheter bio. Quant aux cosmétiques, je fais de mon mieux, et je crois que 98% de mes produits de beauté sont clean (merci Lush, Lavera, Logona, et UNE!). J’ai un petit doute sur mes produits L’occitane et Phyto, qui (si je ne me trompe pas) n’ont pas de label, même s’ils affichent une politique opposée aux tests sur animaux.

  • Avatar
    Reply Virginie 12 septembre 2012 at 10 h 39 min

    Je commence par applaudir (très vigoureusement) ton dernier paragraphe : « Vous êtes humaines, vous avez le droit d’avoir vos contradictions, vous avez le droit d’être sensibles à une cause sans pour autant être 100% cohérentes. » Parce que c’est exactement comme ça, que je suis arrivée aux mêmes réflexions que toi.
    La contradiction de départ ? Je suis végétarienne mais j’ai des sacs en cuir, pour résumer. Lassée des remarques acerbes, j’avais tenté une explication (http://www.pawsandshoes.fr/2012/07/11/cause-animale-mode-inconciliables/) qui m’a finalement poussée à remettre en question pas mal de choses.
    Et puis, en découvrant le végétalisme, j’ai fini par me dire que mon végétarisme était un investissement limité pour les causes que je défends, en me disant que je devrais m’efforcer de servir encore mieux au quotidien mes convictions (au travers de mes choix de consommation) et ce n’est pas toujours évident. Une vie sans fromage ? Au secours !
    Au final, je me suis dit que j’allais différencier un problème de fond d’un problème de fait (je l’explique ici : http://www.pawsandshoes.fr/2012/09/01/vegetarienne-lobotomisee/) tout en faisant de plus en plus attention à mon alimentation, mes produits de beauté, etc…
    Pour conclure, j’admire le végétalisme que je comprends beaucoup plus aujourd’hui (et non plus comme une dérive extrême) et j’essaie d’en apprendre et de m’en inspirer le plus possible. Vivement ton bilan en tout cas ;).

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 12 septembre 2012 at 19 h 42 min

      Non, ce n’est pas toujours évident. Il y a les belles idées et il y a la vie. On doit s’efforcer en effet de faire au mieux, au plus proche de nos valeurs, pour être en paix avec soi. Pour moi c’est aussi très important, de ne pas se forcer pour coller à un idéal. Je pense que peu à peu, on peut s’approcher du but : vivre sans faire souffrir d’autres êtres vivants. Le chemin est long mais si l’on peut au moins commencer par l’emprunter – même imparfaitement – je trouve ça très bien.

  • Avatar
    Reply cherrylou 12 septembre 2012 at 10 h 58 min

    Alors ça c’est une très bonne décision et je suis impatiente que tu nous parles cette expérience!
    Végétarienne depuis 6 ans, je me pose de plus en plus la question du végétalisme, qui apparait comme tu dis, comme une suite logique. Autant je me passe sans problèmes et sans m’en rendre compte de beurre, de lait, autant le fromage et les oeufs c’est plus compliqué. Et puis, sans vouloir me chercher des excuses, mais en France ça reste bien plus compliqué qu’à l’étranger! Quand tu croises des fast-food, restos et autres spots vegans dans chaque rue de L.A. tu es bien triste en rentrant en France! ^^
    Par rapport aux sacs en cuirs et compagnie, autant je tolère complétement nos « incohérences », autant j’ai du mal à comprendre qu’on veuille respecter les animaux en ne les mangeant pas, en fuyant les cosmétiques qui les testent, en refusant la souffrance animale mais…. en se baladant avec un sac ou des chaussures en cuir, qui il faut bien se le dire, est de la peau tannée d’animal mort! Je m’en fous, je critique pas, mais ça me paraît incroyablement pas logique!
    Bonne journée poulette, et il me tarde que tu nous racontes ta semaine vegan!
    (Ah et j’ai trouvé ce graphique hyper intéressant aussi, sur ce qui arrive aux vaches dans le circuit industriel http://www.archive-host.com/files/1710447/0dba2cba353c8927cffcb4fe014e3197050a02d9/la-vie-une-vache-info.jpg )

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 12 septembre 2012 at 19 h 54 min

      Je suis tout à fait d’accord avec toi quand tu dis qu’en France, c’est la mouise. J’ai l’impression que devenir végétalien ici c’est faire une croix sur les resto entre amis tellement ce doit être un casse-tête et puis manger des crudités, au bout d’un moment… Merci. J’avais vu ta liste d’adresses vegans à L.A. et ça donnait tellemeeeeeent envie.

      Pour le cuir, là encore, j’approuve mais je suis moins catégorique que toi dans le sens où je considère qu’une paire de Repetto ou une paire de chaussures de bonne qualité en cuir d’une manière générale, va durer dans le temps. J’ai les miennes depuis deux ans et elles sont loin d’être mortes. Du coup, j’achète des chaussures en cuir que très rarement et quand je sais que je vais les porter souvent mais parfois, c’est dur de concilier confort et synthétique. Surtout pour les escarpins en fait… En revanche, pour le reste, zéro cuir. J’ai seulement un perfecto Topshop acheté sur Ebay – vive la fille qui se justifie à mort :x Mais c’est vrai que j’ai des difficultés à renoncer au cuir pour les chaussures alors que pour les sacs et les vêtements ça ne me pose aucun problème.

      • Laëtitia
        Reply Laëtitia 12 septembre 2012 at 19 h 56 min

        Et merci beaucoup pour le lien ! Il est vraiment à partager !

  • Avatar
    Reply Mélanie 12 septembre 2012 at 11 h 25 min

    Très intéressant ! Merci !
    J’ai eu une période végétarienne suite à une grosse intoxication alimentaire et puis je n’ai pas réussi à garder ce régime alimentaire mais ma consommation de viande reste tout de même assez pauvre. J’ai hâte que tu nous en dises plus et si tu as des recettes à partager cela m’intéresse beaucoup ! Bises

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 12 septembre 2012 at 20 h 01 min

      Je note pour les recettes ;)

  • Avatar
    Reply Smooth 12 septembre 2012 at 11 h 32 min

    Je découvre ton blog grâce à une copine et je l’en remercie parce qu’il m’a l’air très sympa ! :)
    Elle est chouette cette illustration, limite à coller sur le frigo, haha !

    Je suis hyper d’accord avec ton dernier paragraphe : personne n’est parfait, on n’est pas des saint(e)s, on fait de notre mieux et selon nos moyens !

    (de mon côté, je suis devenue végétalienne il y a peu, sans passer par la case végétarisme d’abord – hop, direct le grand bain – mais j’avais déjà supprimé les produits laitiers auparavant… comme tu le dis, c’est un nouveau rythme à prendre, de nouvelles habitudes, mais aussi de nouvelles saveurs… et penser à tout ce qu’on abandonne est un peu dur, mieux vaut y aller au jour le jour et penser à toutes les nouveautés, plutôt) :)

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 12 septembre 2012 at 20 h 03 min

      Eh bien, félicitations ! :) Je pense aussi qu’être végétalien en France est encore moins évident qu’ailleurs…

  • Avatar
    Reply Sandrine 12 septembre 2012 at 11 h 51 min

    Je vais justement m’y mettre aussi, je pensais passer une commande aujourd’hui sur unmondevegan.com .
    Le Faux-mage ça m’intrigue quand même pas mal !

    J’ai hâte d’avoir tes impressions sur cette semaine végétalienne, à bientôt!

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 12 septembre 2012 at 20 h 04 min

      Le faux-mage ? haha ils ont de l’humour ces végétaliens !

      • Avatar
        Reply Cherrylou 12 septembre 2012 at 20 h 29 min

        Il y a le faux-gras aussi ;)

        • Laëtitia
          Reply Laëtitia 12 septembre 2012 at 21 h 08 min

          Je connais mais jamais goûté… Et toi ?

  • Avatar
    Reply La Comtesse 13 septembre 2012 at 21 h 48 min

    Elle m’intéresse ton image, car ne buvant pas de lait, ni ne mangeant ni yaourt ni fromage, je voyais pas où trouver mon calcium…
    Je ne savais pas que les poussins mâles étaient ainsi tués. Heureusement, je mange des oeufs de poule du jardin là où je vis actuellement, et elles sont trèèès bien traitées, je les chouchoute personnellement ^-^ (gros calins et tout)

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 14 septembre 2012 at 15 h 36 min

      Ah ça c’est un peu mon rêve d’avoir de gentilles petites poules dans mon jardin et de manger leurs œufs. Tu as (et elles aussi) bien de la chance ! ;)

    • Avatar
      Reply Mlle Pigut 29 septembre 2012 at 19 h 23 min

      Pour info, les produits laitiers sont loin d’être la seule source de calcium. On en trouve dans les choux, certains légumes verts, certains oléagineux comme le sésame et l’amande. D’ailleurs c’est bien indiqué dans le petit dessin sur l’alimentation végétale.
      :-D

  • Avatar
    Reply Ludivine 14 septembre 2012 at 12 h 47 min

    je fais partie de ses filles qui n’ont aucune cohérence, quoi que, un peu peut être. J’aime les animaux, j’adore les animaux même, je ne supporte pas de faire du mal à un animal MAIS je mange de la viande, du poisson des oeufs. tant que c’est pour me nourrir je me dis que ça fait partie du processus de la chaîne alimentaire… je fais des petites efforts à ma mesure, je me refuse de manger de l’aileron de requin car je sais qu’on les tue UNIQUEMENT pour ça, j’achète des oeufs de poule élevé en plein air (c’est déjà mieux qu’en batterie non?). Quand aux végétaliens je pense que le tout n’est pas de ne plus rien manger venant d’un animal mais du « savoir acheté », pourquoi ne mangerais-tu pas les oeufs que ta poule pond dans ton jardin? ou de la petite caille que tu as acheté au marché et dont tu prends soin chaque jour comme un animal de compagnie? Pourquoi ne boirais-tu pas le lait de la brave vache du fermier du coin? etc voici mon petit avis

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 14 septembre 2012 at 15 h 41 min

      Ah mais j’approuve 100% la démarche d’acheter chez des petits producteurs ! En fait le végétalisme de nos jours – en tout cas, c’est comme ça que je le conçois – est une réaction face aux méthodes de nos industries agroalimentaires. Je ne suis pas contre le fait de manger des produits d’origine animale – puisque je le fais – mais c’est compliqué, aujourd’hui, quand tu habites en ville, de le faire de façon éthique. Du coup, je n’achète plus que du bio pour les produits laitiers mais je sais aussi que quand j’achète un pot de glace, je cautionne d’une certaine façon la manière dont ont été traitées les poules qui ont pondu les œufs qui s’y trouvent. Mais c’est une bonne raison pour acheter les glaces Ben & Jerry’s ;)

      • Avatar
        Reply Ludivine 24 septembre 2012 at 16 h 00 min

        J’habite à la « campagne » (oui ok avec le développement c’est de moins en moins la campgane avec le développement) et mes parents sont habitués des marchés et de la ferme, j’ai ces bonnes habitudes là (ouais ok je dévie parfois…)

  • Avatar
    Reply arnoG 14 septembre 2012 at 18 h 29 min

    Hello ! je me posais moi même les mêmes interrogations existentielles, mais pourtant aujourd’hui je peux t’affirmer que ça n’est pas si difficile. Tu peux remplacer le beurre par de très bonnes margarines végétales, la crème par de la crème de soja, et utiliser les laits végetaux qui sont des merveilles diététique.
    Chez naturalia on trouve également de la mayomi (une mayonnaise végetale qui est en fait bien meilleure ) bref il faut dé.dra.ma.tiser le végétalisme ! tu peux également visiter ce superbe blog : http://viabeavegan.com/
    good luck !

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 14 septembre 2012 at 20 h 31 min

      Oui, ça je sais qu’il y a beaucoup de choses bonnes végétaliennes mais mon soucis c’est plutôt mon goût très prononcé pour le fromage et les pâtes aux oeufs de ma grand-mère :x Je ferai un tour chez Naturalia, la mayo végétale me tente bien.

  • Laëtitia
    Reply Laëtitia 14 septembre 2012 at 20 h 34 min

    J’ai trouvé ça adorable ton « Je suis végétarienne depuis toute ma vie » ^_^ Tes parents le sont ? Acheter du bio, c’est toujours mieux ;)

    • Avatar
      Reply Laurelas 6 octobre 2012 at 23 h 45 min

      (en fait c’est ma soeur là hihi) Et donc pareil, et je soutiens ce que tu dis, et réfléchis moi même à un article de ce genre bientôt sur mon blog. Je ne m’y suis pas encore mise par simple manque de temps… :)

      • Laëtitia
        Reply Laëtitia 7 octobre 2012 at 11 h 08 min

        Voui, vous êtes trop mignonnes toutes les deux <3 J'ai hâte de lire ce que tu diras sur le sujet !

  • Avatar
    Reply Mlle Pigut 29 septembre 2012 at 19 h 33 min

    Bravo pour la façon dont tu remets en question tes actions !
    Je suis pour ma part végétalienne (d’ailleurs si tu cherches des recettes ou des conseils, je suis là :-p), mais je suis « restée seulement » végétarienne pendant très longtemps avant de sauter le pas du végétalisme. [A ma « décharge », c’était avant l’explosion du net et toutes les infos qu’on y trouve, et j’étais très jeune.] Effectivement, tu l’as pointé, des incohérences, nous en avons tous, mais si nous les regardons en face, avec le temps, elles s’effacent petit à petit. L’important est de vivre en conscience et de ne pas fermer les yeux, ensuite, tout le monde a besoin de suivre son propre cheminement. Ca peut prendre plus ou moins de temps, on peut prendre des chemins détournés, mais j’ai vraiment l’impression que l’important est de rester les yeux et l’esprit bien ouverts et je crois que c’est ce que tu fais, alors bonne route à ta réflexion !

  • Avatar
    Reply Mlle Pigut 29 septembre 2012 at 19 h 34 min

    PS : Il existe effectivement des « fauxmages », les versions industrielles sont pour certaines délicieux (mais d’autres ne sont pas terribles, je vous préviens), mais on peut aussi en faire des « maisons ». C’est aussi délicieux et les ingrédients sont biiien plus intéressants, je vous encourage à tester !

  • Reply Bilan d'une semaine végétalienne 24 janvier 2013 at 20 h 13 min

    […] il y a quelques mois je vous parlais de végétalisme et de mon envie de m’essayer à ce régime alimentaire qui […]

  • Reply Quel genre d'être humain ai-je envie d'être ? | Eleusis Megara 12 mars 2014 at 9 h 01 min

    […] pose irrémédiablement. On ne peut pas passer à côté. Je vous en avais d’ailleurs parlé ici et avais testé le végétalisme pendant une semaine, une semaine que je n’avais pas trouvée […]

  • Laisser un petit mot