Photographie

Conseils pour faire de belles photos #1

10 octobre 2014

« -Joli Bokeh ! Tu étais à combien là ?
– J’ai ouvert à 1.4.
– Avec quelle focale ?
– Le 35.
– En revanche ce n’est pas un peu bruité ?
– Oui, déjà que j’étais à 1/20 et ça ne suffisait pas donc j’ai monté les iso à 1250 !
– Et le boitier, en faible luminosité, son af accroche ? »

Pour ceux qui ont compris ce petit dialogue, la lecture de cet article vous sera d’une utilité modérée. En revanche, pour les autres, vous l’aurez compris, on va parler un peu technique. Non pas pour vous ôter la frustration de ne rien comprendre quand des amateurs de photos parlent entre eux, mais surtout pour vous aider : soit à sauter le pas et à vous diriger vers un réflexe numérique (qui vous faisait peur jusqu’alors car « trop compliqué ») soit à enfin exploiter le mode Manuel (M) du réflexe que vous possédez déjà.

Il faut certes appréhender ce mode, faire quelques efforts pour comprendre son fonctionnement (et je sais que cet article pourra paraître légèrement indigeste), mais c’est le mode qui vous offrira le plus de liberté puisque vous pourrez choisir absolument tous les réglages et donc le rendu de votre photo.

Avant toute chose il faut savoir qu’une photographie, ce n’est rien d’autre que de la lumière (photo) qui vient s’écrire (graphie) sur un capteur (qui est dans votre réflexe numérique). Par conséquent, il faut que la lumière arrive à votre capteur, tout comme la lumière qui se reflète sur votre environnement arrive à vos yeux. Pour ce faire, en mode Manuel vous avez 3 paramètres principaux pour ajuster la quantité de lumière qui arrive : la vitesse ; l’ouverture et les iso.

La vitesse

Lorsque vous appuyez sur le déclencheur, à l’intérieur de votre appareil, un miroir (qui bloque l’accès de la lumière au capteur) se lève rapidement et permet à la lumière d’arriver au capteur de votre appareil. Si vous n’avez jamais vu ce phénomène, vous l’avez forcément entendu, c’est le fameux « clac-clac » que fait votre boitier quand vous prenez une photo.

Ce miroir va se lever – la lumière arrive au capteur – et se baisser à nouveau (le capteur ne reçoit plus de lumière) très rapidement ou très lentement selon votre réglage. Ce premier réglage a plusieurs noms : vitesse d’obturation, temps de pose, ou plus communément, quand on est habitué : la vitesse.

Cette vitesse est donnée par votre boitier sous cette forme : 1/20 – 1/250 – 1/4000, etc. Ce sont des fractions de seconde. En somme si votre boitier affiche : 1, votre temps de pose est d’une seconde (le miroir reste levé pendant 1 seconde avant de se rabaisser et de bloquer la lumière) ; s’il affiche 1/200, votre temps de pose est d’un deux-centième de seconde, etc. Plus la vitesse est rapide (1/4000 par exemple est plus rapide que 1/500) moins de lumière a le temps d’arriver au capteur. Comment choisit-on ce temps de pose ? Tout simplement en évaluant la quantité de lumière ambiante : par exemple, s’il y a un grand soleil, vous devez opter pour une vitesse rapide. Voici un exemple :

Image 1 : vitesse : 1/400
04102014-ELM_1695

Image 2 : vitesse : 1/10004102014-ELM_1696

Image 3 : vitesse : 1/80004102014-ELM_1697

Comme vous le constatez, la photo 1 est la meilleure en terme de luminosité (il n’y a ni de zone trop blanche, ni de zone trop sombre), on dit qu’elle est bien exposée. La 2 est trop lumineuse car la vitesse est trop lente, on dit qu’elle est sur-exposée. La 3 est trop sombre car la vitesse est trop rapide, on dit qu’elle est sous-exposée.

Ainsi, en soirée, vous devrez choisir des vitesses faibles : 1/20 – 1/50, alors qu’en plein jour et à l’extérieur, vous devrez augmenter la vitesse : 1/400 – 1/2000. En revanche, si vos photos sont floues en soirée c’est que votre vitesse est trop faible. Il faut savoir que la lumière s’écrit sur votre capteur pendant le temps de pose ; ainsi, une pose de 1/4 signifie que votre capteur enregistre toute la lumière qui lui arrive durant un quart de seconde et avec un temps aussi long, vous bougez forcément ce qui rend votre photo floue – dans ce cas il faut opter pour un trépied, poser votre appareil sur un support qui ne bouge pas ou alors ouvrir le diaphragme et augmenter les iso si nécessaire.

L’ouverture

L’ouverture [du diaphragme] est un réglage qui permet surtout deux choses : choisir la quantité de lumière qui entre dans l’appareil et jouer avec le flou. Il s’exprime sur votre appareil avec le nombre qui s’affiche derrière le « f/ » (f/1.8, f/5.6, etc). Ce « diaphragme » se situe dans votre objectif. Pour faire simple, plus le chiffre après le f/ est bas plus votre diaphragme est ouvert et laisse donc entrer une quantité importante de lumière. Plus le chiffre est élevé, plus votre diaphragme est fermé et laisse donc entrer peu de lumière.

Par rapport au flou (le flou d’arrière plan s’appelle bokeh), plus le chiffre après le f/ est faible plus le flou est important et plus le chiffre après le f/ est grand, moins il y a de flou. Par exemple, si vous voulez un beau flou derrière l’objet principal de votre photo, vous devez choisir un chiffre faible (donc ouvrir votre diaphragme), en revanche, si vous voulez très peu de flou, vous devez fermer votre diaphragme (donc choisir un chiffre élevé). Le problème c’est que lorsque vous fermez il y a moins de lumière qui entre, du coup la photo est sous-exposée, vous devez alors baisser la vitesse. Pour faire simple, si vous fermez d’un cran le diaphragme, vous devez augmenter d’un cran la vitesse.

Reprenons la photo de tout à l’heure :

04102014-ELM_1695

L’exposition de cette photo est bonne. Nous avons une vitesse de 1/400 et une ouverture de f/1.4. Grande ouverture par conséquent, ce qui explique qu’en-dehors de la bougie tout est flou. Maintenant, si nous voulons avoir la maisonnette et le lapin nets nous devons fermer le diaphragme et donc augmenter le chiffre après le f/, voici ce qui se passe :

04102014-ELM_1699

Sur cette photo je n’ai changé que l’ouverture pour la mettre à f/7.1. J’ai gagné en netteté sur la maisonnette et le lapin mais du coup beaucoup moins de lumière arrive au capteur. Par conséquent, ma vitesse qui était de 1/400 doit changer, je dois la baisser :

04102014-ELM_1700

Ici, mon ouverture est toujours de f/7.1 comme sur la photo « sous-exposée » au-dessus mais j’ai baissé la vitesse de 1/400 à 1/20. Résultat : une bonne exposition et beaucoup plus de netteté (le bokeh est moins beau car trop visible – d’ailleurs vous pouvez enfin dire coucou à Mégara -la masse marron au fond du jardin- que vous n’aviez pas remarquée jusqu’à présent à cause du flou).

Pour résumer, si vous voulez mettre en avant un seul élément il est préférable de flouter tout l’arrière plan et donc de choisir une grande ouverture (chiffre faible après le f/). Et si vous souhaitez beaucoup de netteté alors il faut fermer (donc chiffre élevé après le f/) et baisser la vitesse afin de compenser le manque de lumière due à cette fermeture du diaphragme. Cependant, faites attention à ne pas trop baisser la vitesse car si vous tenez votre appareil dans vos mains, en-dessous d’une certaine vitesse la photo sera floue (ou si ce que vous photographiez est en mouvement). Mais que faire si vous avez ouvert au maximum et que votre vitesse est très faible et que ça ne suffit toujours pas ? C’est là qu’intervient le troisième paramètre : les iso.

Les iso

Si j’en parle en dernier c’est parce qu’il faut utiliser les iso en dernier recours et faire tout son possible pour ne pas avoir besoin de les augmenter. Pour faire simple les iso sont la sensibilité du capteur à la lumière ; quand on augmente les iso, on augmente la capacité du capteur à percevoir la lumière et donc, quand vous ne pouvez plus baisser la vitesse ou ouvrir le diaphragme, il faut augmenter les iso. Mais il y a une contre-partie… une perte significative de la qualité de votre photo. Plus vous augmentez les iso, plus vous aurez des défauts, notamment du « bruit numérique » et/ou une perte de netteté.

Voici un petit exemple de l’augmentation des iso :

Photo 1 : vitesse : 1/50 – ouverture : f/14 – iso 100

04102014-ELM_1703

Photo 2 : vitesse : 1/50 – ouverture : f/14 – iso : 125004102014-ELM_1704

Comme vous le voyez, en modifiant uniquement les iso, l’appareil est beaucoup plus sensible à la lumière. A 1250, le bruit n’est pas présent sur une image aussi petite, mais en HD on peut voir des défauts dans les zones sombres. Tous les appareils ne gèrent pas de la même manière la montée en iso. Les appareils dits « entrée de gamme » ne peuvent pas monter beaucoup en iso sans causer une perte de qualité à la photo, en revanche les appareils professionnels peuvent monter à des valeurs assez élevées tout en conservant une qualité acceptable.

Quand les utiliser ?

En dernier recours…

  • Exemple 1: Vous êtes en soirée, dans un bar et vous voulez photographier « sur le vif » vos amis qui discutent. La lumière ambiante est plutôt faible (disons une ambiance cosy) – vous allez donc ouvrir votre diaphragme au maximum pour recevoir le plus de lumière possible (disons f/1.8), ensuite vous allez régler la vitesse pour avoir le maximum de lumière également mais vous ne pouvez pas descendre trop bas car vous photographiez des personnes qui bougent et donc une vitesse basse engendrera du flou : vous choisissez 1/80 qui est, dans cette situation, la vitesse la plus basse possible pour éviter d’avoir du flou. Mais si votre photo est trop sombre (sous-exposée) alors votre dernière solution est d’augmenter les iso.
  • Exemple 2 : Vous voulez photographier un paysage urbain de nuit, vous pouvez baisser la vitesse car le paysage ne bouge pas. Baissez-la autant que vous le pouvez. Avec de l’entrainement, on peut descendre à des vitesses plutôt basses sans engendrer du flou (car là, si le paysage est flou c’est uniquement car vous avez bougé pendant la prise, c’est à vous de rester immobile). Disons 1/50 – vous voulez que tout le paysage soit net, par conséquent vous êtes obligé de fermer le diaphragme un minimum… disons f/5.6. Il ne reste plus qu’à augmenter les iso si la photo est sous-exposée.
  • Exemple 3 : Un concert. Les artistes bougent beaucoup plus que vos amis dans le bar cosy, par conséquent il faut une vitesse plus élevée, en général 1/125 est la vitesse la plus basse possible pour cette situation. Vous ouvrez le diaphragme à son maximum et vous augmentez enfin les iso si l’exposition ne vous satisfait pas.

Voilà tout ce qu’il faut savoir pour débuter en ce qui concerne les 3 paramètres pour choisir l’exposition de votre photo : on parle aussi du « triangle d’exposition ». Savoir cela vous permettra de maîtriser le résultat final de votre photo et non pas laisser votre appareil choisir (mode automatique).

Maintenant que vous avez tout lu, je vous propose un petit défi : essayez de deviner les réglages choisis pour faire cette photo et de m’expliquer comment vous êtes arrivé à cette conclusion. Vous ne trouverez peut-être pas les chiffres exacts mais vous vous en approcherez si vous avez compris cet article ;)

Petits indices si vous avez du mal (surlignez la zone ci-dessous) :
– Le cycliste passe devant moi au moment où je prends la photo.
– Mes modèles ne bougent pas.
– La différence entre les protagonistes est donc le mouvement. Pourquoi le cycliste est-il flou alors que mes modèles sont nets ? Quel paramètre permet de faire cet effet ?
– Dès que vous avez répondu à cette question, vous avez une idée plus ou moins précise du réglage de ce paramètre. Maintenant, ce réglage engendre un autre réglage, qu’ai-je dû faire pour avoir une exposition convenable sachant que nous sommes en pleine journée ?

ER4_0953J’espère que cet article qui inaugure la catégorie « Faire de belles photos » vous a plu. Prochains thèmes abordés ? Composer une image et réussir ses photos pour blog mode ; si vous avez d’autres idées, des questions, n’hésitez pas à réagir en commentaire.

Je vous souhaite une belle journée et un excellent week-end ! Rendez-vous dimanche pour un nouvel article :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

75 Comments

  • Reply Megane Stonem 10 octobre 2014 at 9 h 36 min

    Très interessent cet article ! (même si j’ai un hybride). Hâte de voir la suite :)

    & quelle chance d’avoir un cheri douée en photo, et de partager entre autre cette passion.

    Mégane

  • Reply Sabrina 10 octobre 2014 at 10 h 11 min

    Très très chouette initiative ! Je n’ai pas encore tout lu, j’attends d’être au chaud ce week-end pour prendre le temps. J’ai investi dans un réflexe il y a bientôt 1 mois mais je l’utilise (toujours à regrets) en mode auto. Tu me donnes envie de faire l’effort de l’utilisant en programmant mes propres réglages. Affaire à suivre ;) MERCI et vivement les prochains articles !

  • Reply Virginie B 10 octobre 2014 at 10 h 26 min

    merci pour ce billet trés bien réalisé !

  • Reply Johanna 10 octobre 2014 at 10 h 28 min

    Je ne commente jamais, mais merci, merci MERCI pour cet article, et cette nouvelle catégorie.
    Je me suis mise à la photo il y a quelques mois, donc cet article m’est d’une « utilité modérée » ;) mais il est très très bien expliqué, ludique et accessible (et une piqure de rappel ne fait pas de mal).
    J’ai déjà hâte de lire les prochains :)

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 10 octobre 2014 at 10 h 47 min

      Il faut relever le petit challenge et deviner les réglables alors si tu gères ;)

      • Reply Johanna 10 octobre 2014 at 12 h 53 min

        Je joue le jeu alors :D
        Je dirais :
        ISO : 200
        Ouverture : f14
        Vitesse d’obturation : 1/20
        Ca reste difficile de deviner quand même :)
        J’ai voulu vérifier avec les EXIFS, mais vous les avez masqués, filous !

        Sinon, une idée pour un prochain article: je suis allée voir le blog de ton copain, et une photo m’interpelle dans son post du 14 Mai 2014; il s’agit de la cinquième, celle où l’on voit les 2 mariés face au maire.
        Les époux sont nets, mais le maire en avant plan et la foule en arrière plan sont flous.
        Concrètement, je ne sais pas quelle ouverture utiliser pour avoir DEUX éléments nets de la sorte qui se détachent d’avants et arrière plan flous :) (en gros, petite ouverture ? Comment faire la mise au point ?)

        • Reply Erasmiotaton 10 octobre 2014 at 14 h 00 min

          Je vais te répondre maintenant car je doute faire un article sur cela prochainement : tout comme il y a du flou en arrière plan, il peut y avoir du flou en premier plan. Il suffit de faire la mise au point sur un plan intermédiaire (ici le second) et de placer quelqu’un ou quelque chose au premier plan. La zone de netteté est comme une « ligne » (très peu épaisse si on ouvre beaucoup et très large si on ferme beaucoup), tout ce qui est sur la ligne sera net, en-dehors c’est flou, que ce soit au premier plan, second plan ou troisième plan.

          • Johanna 11 octobre 2014 at 21 h 36 min

            D’accord, je comprend mieux, merci ! Je ne voyais pas la zone de netteté comme une ligne, mais plutôt comme un point (le collimateur en fait), et j’imagine que cette idée vient du fait que j’ai tendance à beaucoup fermer lorsque je veux un bokeh.
            Du coup, en faisant la mise au point sur le marié, qui est sur la même ligne que la mariée, celle-ci est dans la zone de netteté également, si j’ai bien tout compris ?

          • Erasmiotaton 12 octobre 2014 at 13 h 34 min

            Si tu veux un bokeh il faut beaucoup ouvrir alors ;)
            Oui pour la mise au point, tant que ça reste sur la même ligne tout va bien ^^

  • Reply Laura 10 octobre 2014 at 10 h 28 min

    Super article! Je veux depuis un moment me lancer et je suis curieuse de savoir quel était le modèle de Nikon que ton copain utilise?
    Merci encore!

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 10 octobre 2014 at 10 h 29 min

      Le D3s ;)

      • Reply Laura 10 octobre 2014 at 11 h 36 min

        Merci! :-)

  • Reply pinklaety 10 octobre 2014 at 10 h 29 min

    Super article j’ai hâte de lire la suite même si ça je connaissais déjà :)

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 10 octobre 2014 at 10 h 32 min

      Alors il faut répondre à la petite devinette à la fin ;)

  • Reply Vic 10 octobre 2014 at 10 h 55 min

    Je suis vraiment super contente de cette nouvelle rubrique ! Merci à vous deux, j’espère pouvoir faire des photos potables désormais !

  • Reply juliette 10 octobre 2014 at 10 h 57 min

    Allez, je joue ! Alors vu que le cycliste est flou, je dirais que la vitesse était assez lente (genre euh, 1/40 – ahah je dis ça au pif). L’ouverture, huuum, 8 ? Et les ISO 200. J’ai tout faux ? ^^

    • Reply Erasmiotaton 12 octobre 2014 at 13 h 36 min

      C’est bien ça !
      1/30 – f/10 et les iso importent peu :)

  • Reply Maya 10 octobre 2014 at 11 h 10 min

    Coucou !
    Alors, si j’ai bien compris la vitesse est basse vu que le cycliste est flou alors qu’on distingue nettement les personnages qui ne bougent pas, donc il faut fermer le diaphragme, le chiffre après f/ doit donc être un assez grand. On n’a pas forcément besoin de modifier les iso.
    J’ai juste maître ? ;-)

    Super article, merci beaucoup ! :)

    • Reply Maya 10 octobre 2014 at 11 h 12 min

      Oui, je ne donne pas de chiffres parce que je pense que je risque de dire des âneries ^^

    • Reply Erasmiotaton 12 octobre 2014 at 13 h 37 min

      C’est tout bon ! ^^

  • Reply Aurélie 10 octobre 2014 at 11 h 14 min

    Absolument géniale cette nouvelle rubrique! C’est clair, bien illustré et on comprend bien :) De très bons conseils à mettre en pratique, merci!

  • Reply Bleu 10 octobre 2014 at 11 h 47 min

    Très bonne idée, cette série d’articles ! :)

  • Reply Tiphaine 10 octobre 2014 at 11 h 52 min

    Super article !! Précieux conseils!

  • Reply Hiddenlifee 10 octobre 2014 at 12 h 00 min

    Cet article est génial, moi qui ai du mal avec les photos par moment :)
    Merci beaucoup pour tout ces précieux conseils !

    Bisous x.
    Hiddenlifee

  • Reply Luciole 10 octobre 2014 at 12 h 40 min

    Merci pour cet article! J’adore photographier depuis trèèès longtemps (je voulais devenir photographe quand j’étais ado) mais je l’ai toujours fait au feeling sans comprendre grand chose du point de vue technique alors ça ne me fait pas de mal d’apprendre un peu. Donc, si j’ai bien tout compris, la dernière photo a été prise avec une vitesse assez basse genre 1/20 ou 1/50 puisque le cycliste est flou parce qu’il est passé devant alors que le miroir est resté levé longtemps pour laisser entrer la lumière. L’ouverture doit être…petite? Pour que les personnes en arrière plan ne soient pas floues mais là, j’ai un doute. Et pour que ce soit pas sous-exposé à cause de l’ouverture, faut augmenter les iso. Ça donne quelque chose comme: vitesse 1/50 – ouverture f/12 – iso 1200. C’est difficile de deviner les chiffres quand même… mais le raisonnement est bon?

    • Reply Erasmiotaton 12 octobre 2014 at 13 h 40 min

      C’est presque bon ! Comme on était en plein jour, le fait de choisir une vitesse faible implique de devoir fermer le diaphragme (pour éviter qu’une quantité trop importante de lumière n’entre). Donc j’ai fermé le diaphragme, pas pour que les modèles derrières soient nets mais pour limiter la lumière entrante. Les modèles sont nets car ils ne bougent pas et même à faible vitesse tout va bien. Les iso n’ont aucune importance puisque la lumière est réglée avec le couple vitesse/ouverture ! :)

      • Reply Luciole 13 octobre 2014 at 0 h 36 min

        J’ai pas encore compris toute la logique de la chose. J’avais compris qu’en fermant le diaphragme, on rétablissait aussi la lumière pour que ça ne soit pas surexposé mais j’ai été trompée par la première photo qui explique les iso je crois, puisque dessus avec une vitesse 1/50 et une petite ouverture en plein jour, c’est tout sombre…. C’est que l’ouverture ne doit pas être aussi petite que f/14 pour la dernière photo, je suppose. Je comprendrai mieux à l’usage, quand j’aurai trouvé le bouton pour changer l’ouverture…

        • Reply Erasmiotaton 13 octobre 2014 at 0 h 56 min

          Oui, sur la dernière photo c’est 1/30, donc plus de lumière entre par rapport à 1/50 et c’est f/10, donc là encore plus de lumière entre par rapport à f/14 et ces différences font que les iso n’ont pas besoin d’être à 1250 ^^
          En plus, ce n’est pas le même jour, la lumière ambiante joue un rôle, elle devait être plus forte pour une photo.

  • Reply Maude 10 octobre 2014 at 12 h 59 min

    Merci beaucoup pour cet article et tes explications très claires et des exemples tops ! J’ai un appareil numérique mais j’avoue que je l’utilise toujours en mode manuel car je n’ai jamais rien compris aux réglages de la vitesse, de l’ouverture et des iso. C’est surtout parce que je ne savais pas du tout à quoi chaque paramètre sert et avec ton article tout est beaucoup plus clair. du coup je me suis un peu amusée avec mon appareil pour mettre ton petit cours en application ! :)
    Pour le petit défi, le cycliste qui passe devant toi est flou car tu as choisi une vitesse faible (du fait que tes modèles soient complètement immobiles) ce qui engendre un flou sur les éléments en mouvement. Mais comme la photo est prise en pleine journée il y a une bonne luminosité, il faut donc fermer un peu le diaphragme afin que le photo ne soit pas sur exposé du fait de la vitesse faible. Pour les chiffres en revanche je ne sais pas précisément les réglages…
    J’attends avec impatience le prochain cours ! :D

  • Reply Aline Éa 10 octobre 2014 at 13 h 10 min

    Super intéressant et instructif cet article, je trouve que vous vous y prenez bien pour expliquer. J’utilise toujours un réflexe mais j’apprécie grandement ce petit rappel qui m’aidera j’espère à dorénavant me débrouiller quand je n’obtiendrai pas ce que je veux. Merci !

  • Reply Iris 10 octobre 2014 at 13 h 21 min

    Coucou :)

    Merci pour cette article, c’est très bien expliqué et claire. Tout ça me donne envie de m’acheter un reflex !

    Bonne journée à tout les deux

  • Reply Nolwenn 10 octobre 2014 at 13 h 24 min

    Mille mercis pour cet article, en grande débutante il me sera fort utile et je compte bien appliquer minutieusement tes conseils. Bon we !

  • Reply Les Pavés Bordelais 10 octobre 2014 at 13 h 38 min

    Très chouette article, moi qui n’utilise que le mode « automatique » il faut vraiment que je m’y mette.

  • Reply Charlotte 10 octobre 2014 at 13 h 48 min

    Merci pour cet article.
    Les explications sont claires et précises, tout à fait adaptées à des néophytes comme moi :-)
    J’attends la suite avec impatience.

  • Reply Tequi 10 octobre 2014 at 18 h 00 min

    Génial cet article ! Vivement les prochains sur le même thème. en attendant je le mets dans mes favoris ! ;)

  • Reply TIFFANYMAGINE 10 octobre 2014 at 18 h 43 min

    J’adore ton article. Moi qui me débrouillait un peu à l’arrache pour mes photos sans vraiment savoir ce que je faisait, ça va être beaucoup mieux :)

  • Reply Les idées du Samedi 10 octobre 2014 at 21 h 58 min

    Merci pour ces conseils! Y a plus qu’à mettre en application. Je remonte mes manches et j’y vais. J’attends la suite avec impatience!

  • Reply Mademoisellevi 10 octobre 2014 at 22 h 26 min

    Mais mille merciiiii pour cet article
    Vivement le prochain opus, qui me servira tellement c’est sûr <3

  • Reply Elodie 10 octobre 2014 at 22 h 57 min

    Ton article tombe à pique moi qui part en voyage la dernière semaine d’octobre je vais avoir le privilège d.avoir le bel appareil de ma tante. Encore faut il le maîtriser. Je vais relire tt ça et tester en live afin de chopper et comprendre les trois techniques. Je joue pas peur de me taper la honte lol. Je vais attendre la suite de cette rubrique très intéressante et à force je me lancerai ds les quizz. Merci encore ;-)

  • Reply Mes favoris de Septembre | Hidden Life * 11 octobre 2014 at 0 h 08 min

    […] nouvelle Lightbox pour vous proposez des photos de meilleures qualités. En plus l’article de Eleusis Megara m’a aidé à (tenter) de faire de jolies photos. Je ne vous garantis pas une qualité de […]

  • Reply Amélie 11 octobre 2014 at 0 h 09 min

    Génial !! Je crois que j’ai enfin compris le coup du diaphragme… À relire pour en être sure !! Merci beaucoup

  • Reply Faby 11 octobre 2014 at 8 h 34 min

    Article que je garde précieusement quand j’aurai enfin acheté un appareil photo réflex. J’ai envie de m’y mettre et cet article est un petit bijou. Merci !

  • Reply Elodie 11 octobre 2014 at 17 h 01 min

    Hey, c’est un article très intéressant sachant que j’utilise mon appareil photo en automatique ou en guide. Je vais donc essayer de faire des photos avec les réglages que tu as précisé ici.

    Merci

  • Reply Cousons peu mais cousons bien 11 octobre 2014 at 18 h 56 min

    Merci pour ces explications!
    Je suis en train de regarder la chose de près pour faire des photos de mes créa et franchement ce n’est pas évident!!
    Ferez vous un chapitre #2: créer son petit studio photo à la maison? lol
    Bon week-end!

  • Reply Pauline - kissandflyaway 11 octobre 2014 at 20 h 39 min

    Merci beaucoup pour cet article ! Je l’ai pas lu tout de suite, parce que je sentais arriver les termes techniques et je voulais prendre le temps.
    Sauf qu’en fait, c’est super clair et pédagogique !
    J’utilise un peu les fonctions semi-automatiques de mon réflex (priorité à l’ouverture ou à la vitesse), mais j’ose pas trop utiliser le mode manuel, j’ai un peu peur de pas m’en sortir.

    Enfin, maintenant je crois que je vais me jeter à l’eau, d’abord pour les paysages (parce que là, si je mets 3 plombes, personne ne râlera) !

    Merci à vous deux

  • Reply papa et sa tribu 11 octobre 2014 at 22 h 23 min

    salut! beau post ;) par contre il faut conseiller un APN digne de ce nom !

  • Reply Jade&Alexia 12 octobre 2014 at 0 h 17 min

    Merci pour les astuces, l’article est juste top et les conseils sont super précis. Merci encore !

  • Reply Laura 12 octobre 2014 at 9 h 02 min

    Bonjour,
    Mille mercis pour cet article, très bien expliqué et instructif pour la débutante que je suis ;)
    J’aurai juste une petite question: où as tu acheté la sangle de ton appareil photo? Elle est tellement jolie.
    Merci d’avance pour ta réponse, bonne continuation, vivement le prochain article!

  • Reply Hélène 12 octobre 2014 at 9 h 04 min

    Merci beaucoup ! enfin j’ai compris grâce à vous comment faire un beau  » filé »

  • Reply Charlotte 12 octobre 2014 at 9 h 43 min

    Ton article est vraiment bien fait! Même si je m’y connais en photo j’ai apprécié le lire. Tu as pris du temps à prendre des photos sous différentes exposition/iso/focales & c’est vraiment très compréhensif!
    Sur ce, bon dimanche à toi! Bises :)

  • Reply AblaCarolyn 12 octobre 2014 at 18 h 51 min

    Merci pour cet article, j’en ai marre de mes photos moches sur mon site grâce à toi je vais peut-être réussir à faire qqchose !

  • Reply JennyOnTheBlogMode 12 octobre 2014 at 19 h 16 min

    Merci pour ces explications qui sont juste claires limpides et efficaces .
    Bravo!
    Bises
    Jenny
    http://jennyontheblogmode.com

  • Reply Laurelas 12 octobre 2014 at 19 h 47 min

    Chouette cette rubrique – même si je continue à prendre des photos semi-manuellement (avec le mode qui me laisse régler l’ouverture, laissant l’appareil choisir la meilleure vitesse). Je suis une semi-paresseuse!

    Hâte de savoir quels seront les prochains sujets abordés :)

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 12 octobre 2014 at 19 h 49 min

      C’est l’occasion ou jamais de tester le mode manuel pour des photos encore plus jolies ;)

  • Reply pearletgommette 14 octobre 2014 at 14 h 22 min

    Superbe article :) très clair :)
    Je compte mis mettre sous peu j avoue que les réglages me font un peu peur !!!
    Merci

  • Reply Cha 18 octobre 2014 at 13 h 47 min

    Merci beaucoup pour cet article ! J’ai acheté un hybride il y a un an et je prenais toutes mes photos en automatique, faute d’explication simple ! Grâce à cette lecture j’ai pu commencer à prendre mes premières photos en manuel et je commence à être contente du résultat :) J’ai ouvert un blog avec une amie il y a peu et ça me permet de prendre des photos beaucoup plus belles même si j’ai encore des progrès à faire. J’ai donc hâte de lire les prochains article.

  • Reply Lovely Pretty Stuff #23 - Eleusis Megara 19 octobre 2014 at 21 h 45 min

    […] il est plus exigeant – autant vous dire que je m’exerce à fond en manuel et que l’article d’Erasmiotation a été une bonne piqûre de rappel – et demande de l’entraînement ; pour tout vous […]

  • Reply Fifi 20 octobre 2014 at 15 h 45 min

    Je me souviens qu’il y a fort longtemps, tu avais parlé sur ta page Facebook de cet article à venir et secrètement je l’attendais avec impatience. Un peu plus de deux ans que je possède un reflex et malgré une lecture attentive du manuel, je restais pourtant bloquée sur le mode automatique…. Pas très glorieux tout ça ! Je te (je vous !) remercie donc mille fois pour cet article et les prochains à venir car en prenant le temps d’expliquer tous les détails pas à pas avec des photos et des annotations, je parviens enfin à assimiler des bases que je peinais à mémoriser auparavant. :) A présent il ne me reste plus qu’à mettre tout ça en pratique avant le prochain cours, histoire d’être une élève attentive et figurer dans le peloton de tête ! :D

  • Reply Le bilan 2014 - Eleusis Megara 4 janvier 2015 at 19 h 18 min

    […] aussi que la catégorie « Faire de belles photos » sera plus régulière car le premier article vous avait beaucoup plu et avait motivé Erasmiotaton à continuer de vous donner ses conseils. Il […]

  • Reply gugu 20 janvier 2015 at 16 h 02 min

    Mon dieu !! je comprends ENFIN quelque chose ..
    Merci pour cette explication super simple et claire, tes exemples en photo sont tout simplement très pédagogiques ♥

  • Reply #1 bla et bla et bla | WordPress 13 mars 2015 at 20 h 44 min

    […] de ce genre si c’était pour utiliser le mode automatique. Puis un jour je suis tombée sur cet article de Laëtitia et ça m’a paru très simple! Sur ses conseils j’ai opté pour un Nikon […]

  • Reply Conseils pour faire de belles photos #2 - Eleusis Megara 21 avril 2015 at 9 h 01 min

    […] nourrirait cette rubrique régulièrement et puis ben… Plus de six mois ont passé depuis le premier article qui faisait le point sur le mode manuel qui offre de plus grandes possibilités pour faire de […]

  • Reply Elisabeth 30 juin 2015 at 7 h 24 min

    Bravo pour cet article ! Avec les exemples on comprend vraiment bien les 3 paramètres sur lesquels on peut jouer, merci beaucoup ! Plus qu’à s’entraîner :)

  • Reply Lovely Pretty Stuff #32 - Eleusis Megara 6 septembre 2015 at 19 h 45 min

    […] faire de belles photos » (si vous avez manqué les premiers, séances de rattrapage ici et là) ; du coup, vous retrouverez surtout Erasmiotaton et son avant-propos à la composition […]

  • Reply Conseils pour faire de belles photos #3 - Eleusis Megara 8 septembre 2015 at 8 h 01 min

    […] le troisième article (les deux premiers, c’était ici et là) de la catégorie « Conseils pour faire de belles photos ». Pour cette […]

  • Reply Virginie 14 septembre 2015 at 10 h 55 min

    Merci pour cet article très bien expliqué :)
    Je m’intéresse de plus en plus à la photo. Je n’ai pas encore de reflex, pour l’instant je joue beaucoup avec mon petit numérique, surtout au niveau des compositions. Malheureusement je n’ai pas ces options sur mon petit numérique (à part la vitesse ISO), mais c’est pas grave, c’était très instructif :) Merci !

  • Reply La photographie ; Tout un art | 23 janvier 2016 at 10 h 01 min

    […] premier article concernant les 3 paramètres principaux pour obtenir une jolie photo : l’ouverture, la […]

  • Reply Faire de la photo (essayer ! ) | Illumidées 14 février 2016 at 12 h 47 min

    […] me suis appuyée sur les articles du blog Eleusis et Megara, très simple et efficace avec des conseils et des photos à l’appui qui […]

  • Reply Soline 17 décembre 2016 at 18 h 40 min

    Merci pour cet article qui m’a aidé même si deux ou trois choses m’échappent encore …
    Soso

  • Reply nathalie 17 avril 2017 at 20 h 26 min

    Bravo!enfin des explications claires sans entrer dans la complexité
    des termes techniques .Très parlant d’avoir des exemples de photos aussi !j’archive cet article comme aide mémoire.Bonne continuation.

  • Reply Camille 9 janvier 2018 at 17 h 15 min

    Merci beaucoup pour cet article HYPER clair ! moi qui commence à peine je me noie dans les dialectes et ça fait vraiment plaisir de comprendre un petit peu de quoi on me parle !

  • Reply fabienne 14 février 2018 at 15 h 36 min

    vos explications sont simples et clairs.
    Je prends des cours photos depuis septembre et pour la vitesse c’est pas évident. je vais donc suivre vos articles et vous en remercie

  • Reply Jacques 18 février 2018 at 12 h 14 min

    La vitesse ou plus justement le temps d’exposition n’est pas déterminé par le temps de déplacement du miroir mais par l’obturateur qui se trouve entre celui-ci et le capteur. Le mlroir sert uniquement à renvoyer l’image fournie par l’objectif vers le viseur, il n’est pas étanche à la lumiére. L’obturateur est un ensemble mécanique capable de s’ouvrir pendant un temps de plusieurs secondes à 1/8000 ème de seconde.il fonctionne dés que le miroir est en position haute. Quant l’obturateur se referme le miroir redescend.

  • Reply Denis 12 avril 2018 at 10 h 09 min

    Articles très interessants. Bien expliqué et très bien présenté

  • Laisser un petit mot