Beauté

Atelier BioT

16 mars 2018

En septembre dernier, j’ai été invitée par L’Atelier BioT pour tester leurs colorations végétales et plus exactement, leur balayage à l’argile. C’était la première fois que je faisais des infidélités à ma coiffeuse préférée depuis 2013, Poppy Pantone, et je le dis avec une pointe de culpabilité, je n’ai pas regretté ! Je suis ressortie du salon absolument enchantée du résultat : un balayage qui ensoleille les cheveux très naturellement, apporte beaucoup de brillance et se patine subtilement avec le temps. En toute sincérité, je n’ai jamais été aussi satisfaite d’un balayage et en la matière, je commence à avoir un peu d’expérience puisque j’en fais depuis une dizaine d’années.

L’Atelier BioT a des allures de salon de coiffure haut de gamme – rien que sa situation en plein cœur de la galerie Vivienne à Paris est intimidante. On pourrait se dire que c’est inaccessible et que l’on ferait mieux de passer son chemin.

Et ce serait dommage ! J’y suis retournée vendredi dernier en contactant au préalable l’agence qui m’y avait envoyée la première fois. Je leur ai proposé de rédiger un article en échange d’une seconde prestation : l’idée était bien-sûr de refaire un balayage et de raccourcir mes cheveux par la même occasion mais aussi de pouvoir vous parler de ce temple de la coloration végétale avec un vrai recul puisque plusieurs mois se sont écoulés depuis mon dernier rendez-vous.

En fin d’article vous trouverez un avant/après. D’un côté le balayage à l’argile de l’Atelier BioT sept mois après mon premier passage, de l’autre la coupe et le balayage tout frais. Les images parlent d’elles-mêmes !

Pourquoi opter pour la coloration végétale ?

Ici pas de transformation spectaculaire. L’Atelier BioT sublime plutôt la couleur originelle des cheveux avec des produits 100% naturels qui ne dénaturent pas leur structure en utilisant de l’argile mais aussi des pigments naturels issus notamment des tanins des plantes, des racines, des pistils, des feuilles, etc. Il y a mille avantages à privilégier la coloration végétale plutôt que conventionnelle ; d’abord pour préserver les coiffeuses et des coiffeurs qui sont en contact quotidiennement avec des produits chimiques nocifs pour leur santé et puis bien-sûr pour protéger la nôtre !

Outre cet aspect, les colorations végétales tiennent plus longtemps et améliorent la qualité du cheveu qui retrouve à la fois force et brillance.

Elles sont adaptées aux femmes enceintes, aux personnes allergiques, à celles et ceux qui suivent des traitements médicaux lourds, etc. Si on a peu de cheveux blancs, la coloration végétale permet de fondre ces derniers aux autres naturellement ; quand on a 30 à 40 % de cheveux blancs, dans ce cas-là, l’ensemble de la chevelure est foncé pour obtenir un résultat plus vrai que nature.

Opter pour la coloration végétale, c’est prendre soin de ses cheveux ; Charles-Edouard qui s’est occupé de moi me l’a soufflé au bac : « Si les cheveux sont abîmés par les couleurs conventionnelles, ils retrouvent généralement leur nature au bout d’un an ». J’ai moi-même constaté qu’ils étaient plus beaux, plus souples, plus brillants et plus faciles à coiffer après mon passage – parallèlement, j’ai aussi complètement arrêté d’utiliser des produits contenant des silicones, il est donc difficile d’affirmer que je dois le retour de mes ondulations à mon seul passage à L’Atelier BioT.

Pourtant, je sais d’ores et déjà que je n’irai plus faire mon balayage chez Poppy Pantone tant je suis conquise et que je ne veux plus agresser mes cheveux en croyant les embellir.

Ces prestations ont un coût (comptez 150 € pour un balayage avec shampoing sans sulfate et sans silicone, soin et séchage, et entre 140 et 250 € pour une coloration – pour en savoir plus sur les tarifs, rendez-vous ici) mais je suis prête à mettre ce prix une à deux fois par an pour préserver la beauté de ma chevelure. 

Atelier BioT Atelier BioT

Le savoir-faire de L’Atelier BioT

A L’Atelier BioT 22 teintes sont proposées et seront toutes personnalisées en fonction de notre couleur – et de notre pourcentage de cheveux blancs – grâce aux pigments naturels. Chaque personne est unique et il faut s’adapter à chacune d’entre elle me précise Charles-Edouard. Il m’explique également qu’un même mélange ne permet pas d’obtenir un résultat identique puisque nous n’avons pas toutes et tous les mêmes reflets.

C’est aussi ça la force du végétal, révéler la beauté naturelle et unique du cheveu !

Ainsi, après avoir discuté de nos envies, le mélange est personnalisé. Pour ma part, le coiffeur a utilisé un mélange de rhassoul, d’argile jaune et d’argile orange auquel il a ajouté une poudre bleue afin de rester dans des tonalités dorées pour un effet bain de lumière. Ensuite tout est une question de pose car un balayage végétal, c’est bien ; mais un balayage végétal correctement posé, c’est mieux.

Pour un résultat naturel – dans mon cas, façon retour de 3 semaines sous le soleil – il est nécessaire de placer chaque mèche à main levé en fonction du mouvement des cheveux et d’adapter l’application ainsi que la pose. Par exemple, on ne fait pas la même chose sur le sommet du crâne qu’à l’arrière ; il faut au contraire travailler les différents camaïeux d’une chevelure pour garder toute sa spécificité. Adieu l’effet zébré – et je sais de quoi je parle !

L’Atelier BioT propose également des soins à l’argile qui sont eux aussi personnalisés en fonction de la nature de nos cheveux : normalisants, révitalisants, détoxifiants, etc.

L’idée est de donner un petit coup de pouce à une chevelure qui manque de tonus pour une raison ou une autre. J’avais testé cette prestation lors de mon premier passage pour soulager mon cuir chevelu échauffé par l’été – comme j’ai le plus grand mal à porter des chapeaux, j’ai tendance à prendre des petits coups de soleil sur le dessus de la tête – et ça lui avait fait bien fou. C’est un peu cher mais ça vaut le coup si on sent que nos cheveux ne sont pas au mieux de leur forme.

Atelier BioT Atelier BioT
Atelier BioT Atelier BioT

Les petits plus de L’Atelier BioT

Avant de venir à L’Atelier BioT, je m’étais déjà renseignée sur les salons de coiffure proposant des colorations végétales : ils ne m’ont jamais vraiment donné envie de franchir leur porte d’entrée. Les prix représentaient bien-sûr un certain frein mais leur esthétique aussi. De façon assez superficielle, j’avoue être séduite par les salons de coiffure à la décoration soignée pour rompre avec tout ce que j’ai connu avant d’aller confier mes cheveux à Poppy Pantone – les Jean-Claude Bigoudi & compagnie avec leurs vilains néons et la voix de Christophe Maé qui irrite les oreilles.

Ici, non seulement c’est beau – avec une petite inspiration loft new-yorkais pas désagréable – mais en plus, l’accueil est chaleureux.

Lorsque l’on arrive à L’Atelier BioT, on s’installe autour d’une table pour discuter de nos envies. Après avoir avalé un jus d’herbes (bon, on ne va pas se mentir : ça a un goût de foin, on en fera pas des folies) et une tisane qui ont respectivement des vertus détoxifiantes et reminéralisantes, on se dirige au premier étage pour que les choses sérieuses commencent ! Ici, pas de miroir – sauf si on vient aussi pour une coupe – on découvrira le résultat à la fin.

On est invité à prendre place autour d’une grande table en bois avec des prises au sol et du wifi gratuit pour celles et ceux qui voudraient travailler ou procrastiner sur les internets. Pendant le temps de pose, on peut se peinturlurer les ongles si on veut : des vernis Kure Bazaar sont mis à disposition et ça, c’est hyper chouette !

Au bac, les fauteuils sont massants. Sur les cheveux, tous les produits utilisés sont 100 % naturels et véganes. Je demande à Charles-Edouard si les formules sont bio ; il m’explique alors qu’il n’existe pas de coloration végétale labellisée biologique à proprement parler mais que de leur côté, toutes les matières premières sont contrôlées afin de vérifier qu’elles ne sont pas blindées de pesticides. S’il y a un souci, le lot est refusé.

L’Atelier BioT travaille avec des fournisseurs rigoureux : il en va à la fois de la santé du personnel ainsi que celle de leurs client.e.s mais aussi de leur réputation. Ces lignes peuvent vous sembler un peu trop belles pour être vraies et pourtant, moi qui suis si exigeante, si regardante ; après deux passages au salon, je suis convaincue du bien-fondé de leur démarche. Certes les tarifs des prestations peuvent être plus élevés qu’ailleurs mais le rapport qualité/prix est incontestable !

Atelier BioT Atelier BioT

L’avant/après

On arrive enfin à l’avant/après dont je vous parlais en introduction. Sur la première image, on voit que le balayage posé 7 mois plus tôt a bien vieilli. Mes cheveux ont beaucoup poussé et pourtant, il n’y a pas d’effet racine. Le blond n’est ni terni ni verdi – sans que j’ai eu besoin d’utiliser des produits pour entretenir ma couleur, et alors que ma chevelure n’était pas lavée depuis 4 jours, elle est encore brillante et souple.

D’habitude, avec le temps, mon balayage se patine moins bien et le contraste avec la repousse est plus marqué. Mais là, on a toujours l’impression que c’est ma couleur de cheveux naturelle après quelques jours au soleil.

Sur la deuxième image, le balayage est rafraîchit tout en ayant des tonalités identiques au premier et les mèches se fondent parfaitement entre elles. Qui saurait dire que j’ai fait un balayage ?

Mon seul bémol, c’est la coupe de cheveux qui ne me plaît pas beaucoup. Pourtant, Charles-Edouard a bien coupé à sec et n’a pas effilé pour respecter mes ondulations ; mais le résultat n’est pas aussi satisfaisant que lorsque je vais chez Poppy Pantone. Les cheveux sont plus longs à l’arrière qu’à l’avant alors que je préfère un carré légèrement plongeant – c’est peut-être ma faute, je ne l’ai pas précisé avant que le coiffeur attrape sa paire de ciseaux.

La coupe n’est pas aussi moderne que je l’aurais aimé. On m’a pourtant fait de nombreux compliments mais le rendu un peu retro ne correspond pas à ma personnalité, mes ondulations font trop remonter le carré et je n’ai qu’une hâte : que mes cheveux repoussent pour les recouper. Une semaine après mon passage à L’Atelier BioT, j’en suis désormais sûre ; dorénavant, je confierai mon balayage à leurs mains expertes et ma coupe à celles de Lydiane de Poppy Pantone.

Je suis repartie avec quelques produits de la gamme Bio by Biot – les mêmes que ceux utilisés dans leur salon : le Shampoing Frais qui assainit le cuir chevelu ainsi que l’Elixir Botanic COLOR qui gaine et fait briller les cheveux ondulés. Ils sont rangés précieusement dans le placard de ma salle de bain et je vous en reparlerai dès que je les aurais testés.

Si vous cherchez un salon de coiffure naturel et végane à Paris, vous savez désormais où vous rendre. Même si les prestations m’ont été offertes, mon enthousiasme est sincère et vous me reverrez à l’Atelier BioT probablement à l’automne pour rafraîchir mon balayage. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaire.

Passez un très bon week-end et à bientôt ici ou ailleurs !

Rendez-vous sur Hellocoton !

13 Comments

  • Reply Chloe 16 mars 2018 at 18 h 05 min

    Moi aussi je suis devenue accro aux coloration végetales, et clairement mes cheveux apprecient beaucoup! C’est fou! En revanche je vais dans un autre salon, les belles plantes, dont lea prix sont un peu plus doux mais le cadre tout aussi soigné.

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 20 mars 2018 at 12 h 10 min

      Oh mais oui je vois très bien où est ce salon ! J’ai été voir les prix sur leur site et je crois que c’est plutôt équivalent en ce qui concerne le balayage :)

  • Reply Azilis 16 mars 2018 at 19 h 12 min

    Jean-Claude Bigoudi ^^
    Merci pour ce retour d’expérience. Je ne trouve pas ça trop dingue les prix en effet pour la qualité de la prestation. Je paye 115€ pour des mèches et une coupe, une fois par an ;)
    Et le cadre est en effet très beau !

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 20 mars 2018 at 12 h 25 min

      C’est un peu plus cher avec la coupe (vu que ça n’a pas non plus l’air d’être leur expertise première, il vaut mieux y aller juste pour les techniques et les soins) mais c’est vrai que si tu n’y vas qu’une à deux fois par an, c’est tout à fait raisonnable :)

  • Reply Des reves plein la vie 16 mars 2018 at 22 h 27 min

    Moi j’adore la coupe ! Et ca me motive à tenter… Je ne supporte plus aucune coloration chimique et je suis au henné depuis 2 ans… La prochaine fois, je mettrai sans doute un peu de gaité dedans grâce au balaygae à l’argile ! Mon salon en propose…

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 20 mars 2018 at 12 h 28 min

      Oh bah oui, il faut tester, le rendu est vraiment plus naturel, plus lumineux et surtout plus respectueux des cheveux qui n’en sont que plus beaux :)

  • Reply Ornella 18 mars 2018 at 11 h 38 min

    C’est vrai que la coupe fait un peu années 70, mais ca repousse vite, ça va aller ! La couleur est très jolie en tout cas et le lieu fait rêver.

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 20 mars 2018 at 12 h 29 min

      Hahaha, je vais aller chez Poppy Pantone sans trop attendre je pense, je les attache tout le temps là :/

  • Reply mzelle fraise 18 mars 2018 at 11 h 43 min

    Tu m’as convaincue ! Je vais 1 à 2 fois chez le coiffeur dans l’année (Poppy Pantone ou Ismérie ^^) et la prochaine fois je tente BioT !

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 20 mars 2018 at 12 h 30 min

      Cool, tu me diras si tu y vas ce que tu en as pensé ? :)

  • Reply Books & Tea 19 mars 2018 at 13 h 53 min

    Sur le coup, j’ai écarquillé les yeux en lisant le prix des prestations. Après, j’ai réfléchi et je me suis dit qu’en fait, c’est moi qui bloque sur les séjours chez le coiffeur… Parce que, clairement, pour des bons produits, pour être chouchoutée, pour seulement 2 passages par an, je pense que ce n’est pas si excessif que ça. Je crois que le souci c’est que quand il s’agit de me faire ce genre de plaisir, je bloque.
    Pour le résultat, je trouve ta coupe vraiment jolie et le balayage très beau… Mais bon, je peux comprendre que si toi la coupe ne correspond pas à ce que tu souhaitais tu puisses être déçue…
    En tout cas, je vais essayer de me renseigner vers Nantes… Pas de cheveu blanc (j’ai cette chance…) mais une couleur supra monotone au naturel. Je suis brune sans reflets, c’est triste. Quand je fais des belles coiffures avec des tresses, on ne voit qu’une masse noire et c’est tout.
    Bref, j’arrête de raconter ma vie. Merci pour cet article et encore une fois, c’est une belle coupe de cheveux…

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 20 mars 2018 at 12 h 36 min

      Oui je suis tout à fait d’accord avec toi – même si on pourrait me dire que je suis bien aisée de dire ça alors que je n’ai payé aucune des deux prestations mais clairement, je suis prête à y mettre le prix la prochaine fois que j’y retournerai – car je préfère mettre plus cher et avoir un résultat naturel avec des produits qui n’abîment pas mes cheveux que mettre un peu moins pour un rendu plus artificiel avec des produits qui sensibilisent la fibre capillaire :)

  • Reply Marelune 29 août 2018 at 21 h 17 min

    Hey ! Je t’avais demandé il y a un vrai moment ce fameux coiffeur dont tu avais parlé sur Instagram. Tu m’avais renvoyé vers cet article et je n’avais absolument pas pris le temps, ni de le lire, ni même d’aller faire un balayage chez le coiffeur. Super retour d’expérience, merci. Depuis que j’utilise des produits sur les cheveux ils sont beaucoup moins abîmés. Je voudrais maintenant tester le coiffeur. Allez !

  • Laisser un petit mot