Cuisine

11 nouveaux livres de cuisine végétale

12 avril 2016

Mon cheminement vers le végétalisme se fait petit à petit et sans frustration. Depuis quelques mois, je mange plusieurs jours d’affilié végétalien sans m’en rendre compte. Nous sommes bien loin de mon échec cuisant il y a maintenant un peu plus de 3 ans qui m’avait, je le confesse, beaucoup découragée. Au fil de mon végétarisme, j’ai ouvert mes horizons culinaires : j’ai tenté des choses ; j’en ai aimé certaines, d’autres pas.

Aujourd’hui, je prends vraiment plaisir à manger sans produits animaux et toutes mes anciennes habitudes (le beurre dans les haricots, le fromage en dessert, les biscuits industriels, le fromage blanc avec mes céréales du matin) ont été remplacées en douceur parce que j’ai découvert des alternatives qui me convenaient.

Mieux encore, certains aliments que j’adorais autrefois, m’écœure désormais à la lumière de tout ce que l’on découvre sur l’industrie laitière ou sur celle des œufs pour ne citer qu’elles. Comme quoi, on mange aussi et surtout avec sa tête.

Néanmoins, le fromage est ma faiblesse et l’offre de faux-mages n’est pas des plus satisfaisantes. Ça me demande un énorme renoncement – vous me direz, c’est ça la véritable éthique – et pour vous avouer la vérité, pour l’instant je n’y arrive pas. J’avais déjà évoqué le sujet avec vous mais j’ai le sentiment que ça me couperait trop de ma famille, notamment en Italie. Mon équilibre à moi pour le moment, c’est de manger un maximum végétalien chez moi et je redeviens végétarienne à l’extérieur.

En attendant, je continue mes explorations alimentaires systématiquement aidée de livres de cuisine végétale. Derrière les fourneaux, je prends assez peu d’initiative et je ne suis pas du genre à inventer des recettes, je n’ai pas ce talent. J’ai besoin d’être guidée et qui sait, peut-être qu’un jour je ferai mes propres expérimentations.

Récemment, j’ai eu le plaisir de recevoir de nombreux livres de cuisine des éditions La Plage et L’Age d’Homme, deux maisons très engagées ainsi qu’un guide pour accompagner ses premiers pas en tant que végétariens. Voici 11 nouveaux livres de cuisine végétale à découvrir sans attendre : tous n’ont pas été un coup de cœur mais beaucoup ont su trouver leur place dans ma bibliothèque culinaire.

Bébé Veggie – Ophélie Véron

bébé veggie

Un bébé peut-il grandir et s’épanouir en mangeant végétarien ? La question mérite d’être posée car comme le souligne très justement l’auteure dans l’introduction de son livre, en France, les croyances ont la dent dure et les produits animaux sont considérés comme indispensables à la bonne santé d’un enfant. Quand les parents qui optent pour une alimentation végétale pour leur descendance ne sont pas carrément taxés d’indignes alors même que de l’autre côté de l’Atlantique, l’alimentation végétarienne et végétalienne est vue d’un bon œil à tous les stades de la vie.

Bébé veggie est surtout un guide nutritionnel rassurant qui combat les idées reçues et qui pose les bases d’une alimentation cruelty free équilibrée. Il est par ailleurs intéressant pour les parents d’enfants qui présentent des intolérances alimentaires.

La plupart des questions que l’on peut se poser autour de la grossesse et des premiers repas de son petit sont abordées : les protéines, les vitamines, les minéraux, la supplémentation en B12 et en fer, l’allaitement, les laits infantiles végétaux, etc.

Ophélie passe en revue tous les besoins nutritionnels des enfants selon leur âge à travers un tableau clair et concis, en insistant notamment sur la diversification alimentaire à partir de 6 mois pour accompagner les parents. On trouve dans son livre de nombreux conseils pratiques et pragmatiques (que faire quand son enfant ne mange pas par exemple) ainsi que – bien-sûr – des recettes vegan adaptées à l’âge de l’enfant : des compotes, des purées, des veloutés, des desserts aux fruits, des jus et des smoothies, des crèmes, etc.

On trouvera également des recettes pour toute la famille, histoire de commencer à instaurer des traditions qui ne reposent pas sur la souffrance animale : des biscuits façon choco BN pour le goûter à partager avec maman, des galettes de millet le samedi midi préparées avec amour par papa, des boulettes de couscous le dimanche soir que l’on mange avec les doigts devant un dessin-animé. Les parents omnivores curieux et les futurs parents veggie/vegan ainsi que les femmes végéta*iennes trouveront dans Bébé veggie tout ce qu’ils ont besoin de savoir pour fonder une joyeuse famille gourmande !

Disponible au prix de 13,50 €

Noël Vegan – Marie Laforêt

noël vegan

Ce n’est plus tellement de saison mais cette sélection de 11 nouveaux livres de cuisine végétale n’aurait pas été complète sans Un Noël vegan de Marie Laforêt aka la reine de la cuisine végétale en France. La période des fêtes est communément considérée comme une période de partage, d’amour et de compassion. Des valeurs qui entrent directement en contradiction avec les traditionnels plats que l’on sert à Noël et au Jour de l’An : foie gras, chapon, homard, etc.

Autant d’animaux qui auraient sans doute préférés ne pas finir dans nos assiettes. Pour les végétariens et les végétaliens, les fêtes sont aussi synonymes d’exclusion, de railleries, de salades tristes et de surgelés – sauf si vous avez une famille formidable qui ne veut pas que vous vous sentiez mis de côté.

Le livre de Marie est là pour réconcilier tout le monde et se réinventer des traditions inspirées de celles qui ont généralement accompagnées nos repas d’autrefois : terrine façon foie gras, bouchées royales aux marrons, seitan wellington, bûche glacée agrumes et meringues, etc.

Une quarantaine de recettes faciles à réaliser qui vous demanderont simplement de pousser la porte d’un magasin bio. Et si on fêtait Noël autrement l’année prochaine ? ;)

Disponible au prix de 12 €

La Pâtisserie crue – Ophélie Véron 

la pâtisserie crue

Des desserts vegan et crus ? Beurk ? Non, non. Et pourtant, j’ai eu beaucoup de mal à être convaincue par le sucré version végétalienne. Pour moi, un gâteau ne pouvait être moelleux qu’avec des œufs, une pâte à tarte ne pouvait être réussie sans beurre, et un cheesecake sans fromage serait forcément raté – il faut dire que ma première expérience de pâtisserie vegan a été un fiasco, des cupcakes absolument insipides et compacts.

En un mot, j’avais beaucoup de préjugés et ils ont volé en éclats à Bali où j’ai découvert la pâtisserie crue (meilleure tarte au chocolat de toute ma vie, j’en rêve encore). Pour vous dire la vérité, j’avais déjà reçu le livre d’Ophélie avant mon séjour sur l’île et il avait fini rangé dans ma bibliothèque après avoir été vaguement feuilleté. Fin de l’histoire.

A mon retour, je l’ai ressorti et j’ai testé le cœur coulant au chocolat : gros succès autour de la table ! Des saveurs incroyables et pas de sensation de lourdeur une fois le dessert terminé. Une vraie révélation. Alors forcément ça a piqué ma curiosité – et ma gourmandise – et bien que je n’ai pas encore essayé d’autres recettes, plusieurs me donnent envie comme les crukies (des cookies crus), les tartelettes au citron meringué et bien-sûr, la tarte chocolavocat.

L’intérêt de la pâtisserie crue et vegan, c’est qu’elle vous fera découvrir de nouvelles saveurs gourmandes que vous n’auriez pas soupçonnées mais surtout, vous renouerez avec le vrai goût des aliments que la cuisson a tendance à masquer.

Tenez, par exemple, dans le cœur coulant au chocolat, la seule trace de chocolat c’est de la poudre de cacao en proportion que je considère relativement faible (35 grammes) et pourtant, le mariage avec les autres ingrédients fonctionne tellement bien que l’on sent parfaitement le chocolat sans en être écœuré. A tester d’urgence pour épater vos papilles et vos amis ;)

Disponible au prix de 13,50 €

Manger végétarien – Alexandra Chopard 

manger végétarien c'est malin

Lorsque l’on prend la décision de devenir végétarien, on peut se sentir un peu perdu : quelles protéines pour remplacer la viande et le poisson ? vais-je être carencé ? dois-je faire attention à l’association des céréales et des légumineuses entre elles ? Souvent toutes ces questions d’équilibre alimentaire, on ne se les posait pas avant et soudain, on est submergé d’interrogations. Ce livre est une véritable bible claire, concise et accessible pour tout newbie veggie ;)

Le thème de la transition d’une alimentation omnivore à végétarienne est traité avec beaucoup de pragmatisme et sans pression : chacun y va à son rythme et l’on peut même être étonné de constater que l’on mange déjà souvent végétarien sans s’en rendre compte.

Le livre répond à la majorité des questions qui nous traversent l’esprit au début de notre végétarisme et s’attarde sur les carences pour justement les éviter – notamment un point très instructif sur la B12, mais également sur la vitamine D et les oméga 3 et 6.

L’auteure parle également du cas des enfants en citant, tout comme Ophélie dans Bébé veggie, l’Association Américaine de Diététique qui affirme « qu’une alimentation végétalienne bien planifiée et les autres types d’alimentations végétariennes sont appropriés à toutes les périodes de la vie, y compris la grossesse, l’allaitement, la petite enfance enfance, l’enfance et l’adolescence ». Tous ces conseils sont accompagnés de témoignages dans lesquels chacun pourra peut-être se reconnaître.

Vous découvrirez dans ce livre toutes les alternatives aux produits animaux et leurs vertus : les steaks de soja, les galettes de légumes, les simili-carnés à base de soja, de lupin ou de seitan, les falafels, etc. Tout pour vous construire un nouvel équilibre alimentaire sans frustration avec des recettes de base très simples et des idées pour donner toujours plus de goût à vos repas.

Ce que j’ai beaucoup aimé, c’est qu’Alexandra guide son lecteur petit à petit avec bienveillance jusqu’au végétalisme qui est justement abordé en donnant quelques pistes pour remplacer œufs et laitages dans son alimentation ; et l’on referme son livre avec enthousiasme et apaisement. A mettre entre toutes les mains !

Disponible au prix de 15 €

Kansha – Elizabeth Andoh

kansha

Avec Kansha, on ouvre la porte d’un monde qui mêle philosophie et appétit. L’expression signifie la gratitude et renverrait au mode de vie japonais qui en est imprégné. L’idée de la cuisine Kansha, c’est d’éviter le gaspillage et de protéger les ressources de notre planète en nous nourrissant avec ce que la nature nous offre en abondance : les végétaux. On y apprend que même les épluchures des fruits et des légumes peuvent être utilisées pour créer des soupes, des sauces, des beignets, des pickles, etc.

On parcourt le livre en découvrant page après page que rien ne se perd et que par exemple, l’eau de rinçage de riz peut servir à blanchir  les légumes. Bien-sûr, les recettes sont essentiellement à base de riz, de nouilles, de soja mais également de soupes et de bouillons ; et il faudra aller au-delà de l’absence remarquée d’images pour se figurer à quoi ressemblera notre plat, exception faite de quelques recettes.

Une bible pour les amoureux du Japon et de sa cuisine qui m’a pour ma part laissée de marbre. Trop de textes, trop d’informations, trop élitiste, trop lourd (au sens propre).

Je ne dis pas qu’il n’est pas intéressant, loin de là, mais il m’a découragée (rien que le parcourir pour cet article a été douloureux, c’est vous dire) et ce ne devrait pas être le cas d’un livre qui nous fait découvrir une culture totalement différente de la nôtre. Kansha aurait mérité d’être plus concis et plus accessible : davantage de photos et une mise en page plus aérée avec un aspect beaucoup plus ludique. On a l’impression d’avoir un manuel scolaire entre les mains et on est tenté de le refermer plusieurs en pensant « c’est bon, ça me prend la tête ».

Ceci dit, la quatrième de couverture met en garde le futur acquéreur : ce n’est pas un livre de recettes ordinaire. C’est le moins que l’on puisse dire ! Vous êtes prévenus.

Disponible au prix de 25 €

Les Desserts vegan de Chloé – Chloé Coscarelli

les desserts véganes de chloé

Chloé est américaine et son livre a ce côté très propret, sourire Colgate et histoire façon american-dream-tout-est-possible qui peut agacer mais il faut absolument passer outre cet aspect puisque ses recettes sont tout simplement formidables pour qui aime le sucré par-dessus tout ! On trouve en introduction une liste d’ingrédients de base pour des desserts vegan réussis.

A noter que beaucoup de recettes peuvent être adaptées à un régime sans gluten. Elles sont essentiellement empruntent de la culture américaine – de fait, les dosages sont indiqués en cup/tasse – et classées par type de repas : petit-déjeuner, encas, tartes et crumbles, chaussons, gâteaux et cupcakes, etc.

La plupart des ingrédients utilisés sont faciles à trouver ; nul besoin d’aller dans un magasin bio ou spécialisé. Chloé recourt souvent au bicarbonate de soude pour préparer ses brownies, carrés au citron, cookies et autres cupcakes ; et ça, on peut en acheter partout.

J’ai beaucoup aimé la façon dont la pâtisserie vegan est abordée avec simplicité ; on ne prend jamais peur et on se dit que l’on peut reproduire facilement la même chose chez soi. Parfait pour les auto-proclamés nuls en cuisine et les novices.

J’ai testé son cake au citron et à l’huile d’olive, un délice ! Impossible pour qui ne sait pas que ce gâteau ne contenait pas d’œufs de le deviner. Il me reste désormais 99 autres recettes à tester pour mettre K.O à jamais ce que je pensais autrefois des desserts vegan.

Disponible au prix de 22 €

Dans la cuisine de Chloé – Chloé Coscarelli

dans la cuisine de chloé

Pour les becs salés, ce second livre de Chloé Coscarelli vous fera saliver plus d’une fois. Dans la lignée de son livre dédié aux desserts vegan, elle propose 125 recettes accessibles, gourmandes et saines à la fois que chacun pourra préparer sans grande difficulté avec des ingrédients facile à trouver.

On navigue entre les recettes de basiques, de classiques revisités et de plats innovants, de l’amuse-bouche au dessert : salade césar, bruschetta au vinaigre balsamique, écrasé de pommes de terre à l’ail, pizza BBQ-ananas, mini-burgers aux falafels et à l’houmous d’avocat, macaroni and cheese au four, gnocchis de patates douces, seitan à la mongole, etc.

Il me semble que c’est l’un des livres de recettes vegan le plus accessible, celui que l’on pourrait mettre entre les mains d’un omnivore sans l’effrayer.

Idéal pour les premiers balbutiements en cuisine végétale lorsque l’on est encore attaché aux ingrédients de la cuisine traditionnelle tout en étant prêt à ouvrir ses horizons.

Quasiment toutes les recettes tiennent sur une page et possèdent très peu d’étapes. On les prépare presque les doigts dans le nez après une journée de boulot pour se réconforter. Pour clore son livre, Chloé propose des idées de menus pour différentes occasions : un dîner en amoureux, un buffet, un anniversaire d’enfant, un festin de Noël, un soir de match, une soirée pyjama, etc. Adjugé, vendu ?

Disponible au prix de 22 €

Faux-mages véganes – John E. Schlimm 

faux-mages véganes

Je vous l’ai avoué en introduction, le fromage et moi on a du mal à rompre. Sa version végétale ne m’a pas encore suffisamment convaincue et je ne suis pas la seule à ressentir ça, il paraît que le fromage agit comme une drogue sur l’organisme notamment à cause de la caséine qu’il contient et bien que cette étude soit remise en question ; le fait est que lorsque je craque pour du fromage, j’arrive à terminer le morceau sans m’en rendre compte tout à fait.

L’auteur de Faux-mages véganes a bien compris que le fromage était la dernière étape, la plus difficile sans doute, à passer pour les végétariens en transitions vers le végétalisme. Les fabriquer soi-même serait une façon de s’approprier cette alternative végétale, soit.

Pour autant, j’ai été assez déçue par ce livre qui ne propose pas 125 recettes de faux-mages comme le sous-titre le laisse à penser mais 27 recettes de bases déclinées dans des plats : petits-déjeuners et brunchs, soupes et salades, sandwiches, dîners, mac’n’cheese, etc.

Comme quelques autres titres de la collection L’Age d’homme, ils sont destinés à un public d’initiés. On se sent vite noyé devant tant de choix et d’options ; j’aurais aimé plus de recettes de faux-mages à tartiner tout bêtement sur une tranche de pain croustillante même si l’idée de les incorporer dans des recettes est intéressante. Toutefois, le livre de John est extrêmement complet et on ne saurait trouver mieux pour les addicts au fromage.

Disponible au prix de 23 €

Certains l’aiment cru – Laura Veganpower & Sébastien Kardinal

certains l'aiment cru

Même si je ne suis pas pour une alimentation 100 % crue, je dois dire que la raw food – comme disent nos amis anglophones – est particulièrement intéressante sur le plan gustatif et nutritif. Les saveurs et les vitamines sont préservées de la chaleur du four, on a tout a y gagné !

Le livre de Laura et Sébastien guide donc le lecteur dans la découverte de l’alimentation dite vivante : une présentation des ingrédients et du matériel idéal pour cuisiner cru avant de passer aux recettes.

On ouvre le bal avec les boissons où un blender fait parfaitement l’affaire, on poursuit avec les sauces qui requerrons parfois un mixeur plongeant, puis avec les entrées, les plats et les desserts. Seulement quelques recettes font appel à un déshydrateur (pour préparer des crackers, des cookies ou encore des fonds de tartes) qui coûte tout de même une petite somme lorsque l’on souhaite investir ; mais il paraît que c’est génial.

Toutes les recettes sont appétissantes et fraîches, c’est pile poil ce dont on a envie quand l’été arrive. Faciles à réaliser pour la grande majorité, elles vous feront délaisser votre four pendant un temps : salade de kale à la béarnaise, taboulé libanais, pizza du jardin, cookies au sirop d’érable, key lime pie, crème chocolat/bergamotte, etc. C’est cru et c’est bon, qui l’eût cru ? (ok, cette vanne est naze et a sans doute été déjà faite mille fois)

Disponible au prix de 16 €

A la française – Sébastien Kardinal 

à la française

On termine cette sélection de 11 nouveaux livres de cuisine végétale par un second ouvrage de Laura et Sébastien – qui se cachent aussi derrière l’excellent site VG-Zone – cette fois dédié aux classiques de la gastronomie française. Vous savez, la cuisine traditionnelle, celle que l’on brandit tel un bouclier dès que l’on parle de végétarisme en société : ah non hein, on ne touche pas à ma sacro-sainte blanquette de veau ! Il fallait s’y attaquer, Sébastien l’a fait.

Et c’est drôlement bien fait : foie gras à la truffe noire, saucisson brioché, quiche lorraine, bourguignon, blanquette, choucroute, cassoulet, pot au feu, tomates farcies, petit salé aux lentilles, hachis parmentier, fondue savoyarde, andouillettes, etc. Rien n’est oublié et tout adoucirait n’importe quel carniste endurci.

Le challenge fou de réconcilier la cuisine française de nos terroirs à la cuisine végétalienne relevé haut la main. Une nouvelle preuve que les cuisiniers vegan sont particulièrement inventifs et qu’aujourd’hui, manger végétal ce n’est pas que manger des salades.

Un livre à s’offrir et à offrir à nos proches les plus têtus, les plus chauvins et aux végétariens anciens amateurs de poulet basquaise. Pour le clin d’œil et pour le palais.

Disponible au prix de 16 €

Ainsi se termine cet article sans doute un peu trop long mais qui a tenté de vous présenter le mieux possible 11 nouveaux livres de cuisine végétale qui vous feront peut-être découvrir de nouvelles saveurs, qui sait ? Passez une belle journée et à bientôt :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

26 Comments

  • Reply Jade from Paris 12 avril 2016 at 10 h 56 min

    Hello ! Super article très complet ! Je ne suis pas végétarienne comme tu le sais mais les desserts vegan m’intéressent beaucoup car je dois réduire le beurre et les oeufs dans mon alimentation :) Grâce à toi j’ai quelques pistes à suivre !

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 15 avril 2016 at 10 h 11 min

      Merci Jade ! Le livre de Chloé autour des desserts devrait vraiment te plaire – et celui sur la pâtisserie crue aussi, c’est vraiment très bon :)

  • Reply juliette 12 avril 2016 at 11 h 05 min

    Chouette, ça donne envie d’aller dévaliser mon libraire ^^ J’ai Vegan de Marie Laforêt dans ma bibliothèque, il faudrait que je le ressorte, j’avais testé deux ou trois recette prometteuses !

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 15 avril 2016 at 10 h 12 min

      Je l’ai aussi et il faudrait aussi que je le ressorte – je suis une grosse feignasse en cuisine, je dois remédier à ça :D

  • Reply Leslie - Tache de Rousseur 12 avril 2016 at 11 h 08 min

    J’ai dans ma bibliothèque Bébé Veggie (bien que je ne sois pas maman j’étais curieuse !) et Noël Vegan (grâce auquel toute ma famille a délaissé la dinde pour goûter aux cannellonis) que j’aime beaucoup. Je ne connaissais pas les deux livres de Chloe mais ils me tentent :)
    Je te conseille aussi vivement Saveurs Vegan d’Ellen Frémont, une pépite. Et les autres livres de Marie Laforêt comme 25 assiettes vegan.

    Sinon concernant l’alimentation je suis exactement comme toi, je suis végétalienne chez moi, mis à part quelques recettes où je mets encore du fromage (les pâtes hebdomadaires et quelques tartes salées) mais à l’extérieur je redeviens uniquement végétarienne par simplicité et confort personnel. Et ça me convient très bien. J’ai testé plusieurs fromages végétaux et à part un (le fromage à tartiner au poivre de Sojami, qui avait un goût de Boursin allégé) j’ai été très déçue, voire dégoûtée car j’ai souvent dû jeter à la poubelle tellement c’étit mauvais. J’ai aussi essayé d’en faire moi même selon une recette d’Ophélie Véron mais idem, grosse déception.

    Pour finir ce long commentaire, la pâtisserie crue. Comme toi j’étais hyper sceptique mais la semaine dernière je cherchais une recette de gateau d’anniversaire pour mon copain et je suis tombée sur une recette de Sweet and Sour, un cheesake crue à la vanille et aux framoises très joli sur ses photos. Je l’ai testé, même en le préparant je doutais fortement du résultat et finalement ce fût un pur délice ! Je vais m’y pencher plus sérieusement :)

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 15 avril 2016 at 10 h 16 min

      J’ai eu une super mauvaise expérience avec le Sojami moi, après 2/3 jours d’ouverture il avait rendu beaucoup d’eau. C’était dégueulasse :x Le seul qui passe bien, c’est celui à fondre que j’achète chez Un Monde vegan pour faire des tartes, des pizzas, des grilled cheese… Mais à part ça… Je cherche encore :x

  • Reply Laurelas 12 avril 2016 at 15 h 18 min

    Oh cet article est mauvais pour ma wishlist de livres (enfin, c’est bien hein, mais c’est dangereux!) hihi!

    Les livres de Chloé me tentent beaucoup par exemple… Merci pour les inspirations!

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 15 avril 2016 at 10 h 16 min

      Haha pardon :D Ceux de Chloé sont vraiment cool, et surtout surtout : les recettes sont très simples !

  • Reply Hide&Seek 12 avril 2016 at 16 h 19 min

    Bébé Veggie me fait vraiment de l’oeil ! Je crois que je vais bientôt craquer. Sinon, dans ta liste, j’ai Noël Vegan et il est top ! Les rillettes marines sont bluffantes, tout comme les chaussons aux poireaux et les « bouchées à la reine ».

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 15 avril 2016 at 10 h 18 min

      Je crois que toutes les recettes de Marie sont géniales, je n’ai jamais été déçue !

  • Reply Claire 12 avril 2016 at 17 h 19 min

    Super article ! j’en connais certains mais ça me donne envie de compléter ma collection ! merci

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 15 avril 2016 at 10 h 19 min

      Merci Claire :)

  • Reply Camille 13 avril 2016 at 4 h 05 min

    Top, cette sélection ! Bon, je vais pas en trouver la moitié à Montréal, mais je vais les garder comme idée de cadeau quand mes parents cherchent comment combler les colis ! ^^
    Pour les fromages végétaux, j’ai fait un atelier il y a quelques semaines là dessus, j’ai commencé à faire un petit billet pour le blog, c’étaient 4 recettes hyper faciles et qui font bien la job quand on a un gros craving de fromage. Après, j’avoue que moi j’ai plus ou moins réussi à me passer de cette drogue (mais j’ai considérablement augmenté ma consommation de houmous et de guacamole pour compenser !).

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 15 avril 2016 at 10 h 20 min

      Ah je suis curieuse, hâte de lire ton article du coup !

  • Reply Camomille 13 avril 2016 at 12 h 40 min

    Merci pour les références, je commence à manquer un peu d’inspiration! « A la française » me tente beaucoup, ça doit être fun de revisiter les classiques en tout végétal! Celui sur la cuisine japonaise me tentait bien aussi de par son thème, mais j’aime mieux quand il y a des photos! J’irai le feuilleter en librairie. Et Manger végétarien me servirait bien car j’ai besoin de m’informer davantage sur les besoins nutritionnels.

    Il ne figure pas dans ta liste mais je pense que je vais m’offrir Barbecue Vegan de Marie Laforêt: ça va être mon premier été sans viande, il faut que je trouve des idées pour aller aux barbecues qui vont immanquablement se multiplier dans les prochains mois! ;)

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 15 avril 2016 at 10 h 22 min

      OH OUI ! Je suis au taquet aussi sur le livre Barbecue de Marie, il a l’air tellemeeeeent bien. Ça donne envie que l’été arrive plus vite :)

  • Reply Marie-C 13 avril 2016 at 14 h 22 min

    Cool! Moi qui manque justement d’inspiration en ce moment en cuisine j’étais en train de chercher un livre adapté à la « cuisine de tous les jours » histoire de me rebooster un peu et de changer un peu mes habitudes et j’avoue que le livre Dans la cuisine de Chloé me tente bien! ;)
    Merci pour ton article qui tombe à pic!
    Bonne journée à toi!

    Marie

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 15 avril 2016 at 10 h 23 min

      Ça me semble être le choix le plus adapté oui :)

  • Reply La pause douceur #7 – Les tribulations d'une loutre lectrice 13 avril 2016 at 18 h 32 min

    […] 11 nouveaux livres de cuisine végétale : Un peu dans la continuité de l’article précédent, vous trouverez dans cet article une sélection de livres touchant à la cuisine végétale (pâtisserie, livres plus « théoriques » qui accompagnent dans le changement d’alimentation, alimentation pour les bébés, recettes faciles, cuisine crue et faux-mages – entre autres) qui peuvent vous donner des idées et vous pousser à tenter de nouvelles choses. En tout cas, ça me donne envie de dépenser mes sous en livres de cuisine ! […]

  • Reply Mae 13 avril 2016 at 20 h 21 min

    Merci pour cette belle sélection ! Je suis en train de changer mes habitudes et je pense acquérir « Dans la cuisine de Chloé » et « A la francaise » car j’ai encore du mal à cusiner « autrement » donc ces deux livres semblent être bien pour commencer.

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 15 avril 2016 at 10 h 21 min

      Ce sont tous les deux de très bons choix, surtout le livre de Chloé dont les ingrédients n’effraient pas le nouveau végétarien ^_^

  • Reply Mathilda 14 avril 2016 at 14 h 47 min

    J’aime beaucoup « Certains l’aiment cru »! Je songe à me le prendre pour cet été!

    Sinon, je suis toujours aussi bluffée par ce design qui me plait ENORMEMENT!

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 14 avril 2016 at 16 h 28 min

      Merci de tout cœur <3

  • Reply Un invincible été » Ailleurs sur le web #25 18 avril 2016 at 17 h 50 min

    […] Eleusis & Mégara, Laëtitia nous présente 11 nouveaux livres de cuisine végétale : j’y ai retrouvé ceux que j’affectionne déjà, et fait de jolies découvertes qui […]

  • Reply Links I Love #100Whatever Works 19 avril 2016 at 10 h 00 min

    […] Si la cuisine végétale vous intrigue ou vous fait envie, suivez les conseils de Laëtitia qui vous… […]

  • Reply Julie de Écolorée.com 21 avril 2016 at 16 h 39 min

    Coucou !

    Tous ces livres donnent faim, ahah. Je suis exactement comme toi, je voudrais passer au végétalisme mais le fromage m’en empêchent et ma vie sociale aussi (j’ai que des amis savoyards, donc c’est raclette et fondue à tous les repas entre nous, ahah).
    Sinon dommage pour le livre Kansha, c’est le seul qui m’intéressait dans ceux que je n’ai pas. En tout cas, si tu as un livre de recettes de cet ordre-là sur la cuisine Jap’ à proposer, n’hésite pas à le partager, ça m’intéresse ;)

    Julie de Écolorée.com

  • Laisser un petit mot