Beauté

Bilan final Curacné/Procuta – Retour sur 10 mois de traitement

18 novembre 2013

J’ai avalé mes deux dernières gélules de Curacné/Procuta lundi dernier. 10 mois de traitement (j’avais commencé en décembre 2012) à 30 mg par jour. 10 mois absolument supportables, loin de ressembler à ce que l’on avait pu me dépeindre avant de commencer. 10 mois que je ne regrette absolument pas.

Je me souviens avoir été un peu stressée à l’idée de prendre ce traitement mais c’était mon dernier recours. Pas la patience d’attendre que le chamboulement hormonal post-arrêt pilule se remette en place tout seul, les cures naturelles et antiobiotiques ont échoué, mon moral était au plus bas (vivre avec une couche de fond de teint, se coucher recouverte de pâte grise Payot, chialer quand tu te regardes dans le miroir, merci mais non merci).

Avant de revenir sur ma cure et de vous donner quelques conseils utiles (je sais que vous êtes nombreuses à suivre ce traitement ou être sur le point de le suivre), je vous renvoie à mes précédents articles sur l’acné qui pourraient vous intéresser si jamais vous ne les aviez pas encore lus : L’acné à l’arrêt de la pilule, comment s’en sortir ?Le bilan à six mois de traitementLe bilan à deux mois de traitementMaquiller son acné pendant le traitement – Le bilan après le premier mois de traitement L’article quand j’ai pris la décision de faire le traitement.

questions traitements curacné

Pour cet article, je me suis basée sur mes propres interrogations avant et pendant le traitement. Avant toute chose, sachez que l’on réagit différemment et qu’autant, certaines personnes vont parfaitement bien supporter le médicament sans trop subir d’effets secondaires, autant d’autres personnes vont mal réagir et avoir de nombreux effets secondaires.

Les effets secondaires sont doses-dépendants, c’est-à-dire que plus votre dose quotidienne est forte, plus vous risquez d’avoir des effets secondaires importants. Pour le coup, le parti pris de ma dermato a été de me maintenir à la même faible dose (30 mg) pendant toute la cure, quitte à ce qu’elle soit plus longue.

Pour que le traitement soit un succès, vous devez atteindre une dose cumulée calculée par rapport à votre poids. Admettons que vous faites 60 kg. Pour calculer votre dose, vous devez compter de 0,5 à 1 mg par kilo, par jour. Soit de 30 à 60 mg. A la fin de votre cure, pour éviter au maximum le risque de rechute, votre dose cumulée totale doit être comprise entre 120 et 150 mg/kilo. Quand la dose cumulée est inférieure à 120 mg/kilo, le risque de rechute s’élève à 82 % ! Soyez donc un patient actif et calculez vous-même votre dose pour voir si votre dermatologue respecte bien la posologie.

Pour plus de lisibilité, j’ai ordonné cet article sous forme de questions/réponses. Plus pratique pour vous : vous lisez ce qui vous intéresse. Si jamais vous aviez des questions auxquelles je ne réponds pas, n’hésitez pas à les poser en commentaire, c’est fait pour ça ;)

Typé d'acné

A l’arrêt de la pilule (pour info : Minerva 35, générique de Diane 35), j’ai commencé à être envahie de microkystes sur le menton, le long des mâchoires, le cou, les joues. Des zones qui révèlent typiquement un déséquilibre hormonal, des zones qui avaient été épargnées lors de mon adolescence (pas un seul bouton sur les joues, ni le cou ou les mâchoires).

Ca s’est empiré avec le temps pour se répandre au front, épaules et dos. La totale quoi. Sur le corps, c’était plutôt des lésions inflammatoires alors que sur le visage, j’avais surtout une myriade de petits boutons sous la peau qui se voient surtout à contre-jour et qui donne à la peau un aspect irrégulier.

poussées

Oui et non, ça dépend des personnes. Le principe actif du Curacné peut en effet faire ressortir tout ce qu’il y a en profondeur, ce qui attendait sagement de pointer son nez un jour où l’autre. J’ai vécu cette période et ça a duré un mois et demi environ. J’en parle dans mon premier bilan. Je ne vous cache pas que ça a été assez difficile à vivre.

Tout est sorti d’un coup, au bout d’une dizaine de jours et non seulement c’était franchement dégueulasse (on ne va pas y aller par quatre chemins) mais en plus, comme ma peau se desséchait par ailleurs, j’avais des plaques de boutons matures (glamour, vous avez dit ?) sous des croûtes de peau sèche. L’Enfer.

Dites-vous que c’est un mauvais moment à passer et que ça finit par se calmer sous un à trois mois. Hydratez-vous au maximum, buvez beaucoup et reposez-vous. Ce premier mois de traitement est sans doute le plus éprouvant de tous car vous subissez la poussée + les effets secondaires pour la première fois.

Ah oui et j’allais oublier le plus important : ne touchez pas à vos boutons. Je sais, c’est le truc que l’on ne veut pas entendre mais vous le regretterez par la suite. Sous ce traitement, votre peau cicatrice très difficilement. Par conséquent, évitez de mettre toutes les chances de votre côté pour avoir des cicatrices bien pigmentées et parfois même creuses. Prenez sur vous, faites-vous violence, ce n’est qu’une question de temps.

effets secondaires

Je l’ai souvent dit ici, j’ai eu de la chance car peu d’effets secondaires se sont manifestés : à peine les lèvres sèches (cela dit, je mettais de l’homeoplasmine très régulièrement et je m’endormais avec une bonne épaisseur de cette crème sur la bouche), la peau sèche qui rougit et marque vite, les cheveux très secs (que je lavais histoire de dire mais je pouvais rester 15 jours sans faire un shampooing), les yeux qui piquent et qui larmoient pour un oui pour un non, le nez qui saigne un tout petit peu, de l’eczéma en hiver sur le dos des mains, des douleurs articulaires et osseuses de temps en temps (dos, genoux, chevilles), une tendance à avoir plus facilement des poils incarnés sur les jambes, des rhumes à répétitions cet hiver, le cuir chevelu qui gratte et peut-être un peu plus de fatigue au début du traitement, le temps que le corps s’acclimate.

Comme je l’ai dit plus haut, les effets sont dose-dépendants et varient d’une personne à l’autre. Mon expérience ne sera peut-être pas la vôtre et malheureusement, on ne peut pas prévoir à l’avance comment votre corps réagira. Quoiqu’il en soit, pour limiter la casse, hydratez-vous à souhait (les lèvres, le visage et le corps), c’est le premier bon conseil que tout dermato vous donnera.

temps

Il a fallu un mois et demi pour que la poussée cesse. A partir de là, mes lésions ont disparu progressivement. Je dirai qu’au bout de quatre mois, je n’avais plus de boutons. Ma peau n’avait pas encore l’aspect lisse et très régulier qu’elle a à présent mais c’était en bonne voie. Je pense que le processus dépend de l’acné que l’on a à la base, si elle est sévère ou moins. Soyez patients :)

indispensables

Même si j’ai changé de crème hydratante régulièrement pendant le traitement, une m’a particulièrement aidée cet hiver : TriXéra d’Avène. Je m’en tartinais des pieds à la tête ainsi que sur le visage. Comme depuis presque deux ans, j’ai évité de mettre de l’eau du robinet sur mon visage (ça assèche beaucoup trop la peau) en me démaquillant matin et soir avec la Créaline de Bioderma et en l’aspergeant ensuite d’eau thermale Avène.

Pour le corps, veillez à utiliser un gel douche très doux : le classique Cadum ou la crème lavante Icytane de Ducray ou l’huile lavante XeraCalm d’Avène. L’hydratation du corps est primordiale pour ne pas ressentir de l’inconfort et garder une peau douce. Privilégiez les marques bio ou de parapharmacie (pour le visage aussi en fait, hein). Dans mes récents coups de coeur, il y a la crème pour le corps Bio Beauté by Nuxe qui est à la fois légère et très nourrissante (je vous en parlais ici).

Enfin, l’homeoplasmine pour les lèvres, il n’y a rien de mieux. C’est très efficace et très économique. En dix mois de traitement, à raison de très nombreuses fois par jour, j’ai utilisé et terminé deux tubes, et dépensé seulement 12 €. Vous aurez aussi peut-être besoin de larmes artificielles et de produits anti-irrants à mettre dans le nez pour éviter les saignements.

Inutile de dépenser des centaines d’euros dans des produits, gardez en tête cela : less is more. Une eau micellaire, une eau thermale, une très bonne crème hydratante, de l’homeoplasmine et un baume pour le corps, ça suffit largement. Ensuite, adaptez en fonction des effets secondaires que vous avez.

déprimée

Non absolument pas et je crois sincèrement que ce traitement ne joue pas sur la santé morale. Bien entendu, c’est indiqué sur la notice (une énorme notice qui t’affole bien mais finalement, quand on lit celle du Doliprane, on peut s’inquiéter aussi, non ?) parce qu’il a eu effectivement des cas. La plupart sont des adolescents – cette période où tu es plus fragile psychologiquement qu’à aucune autre.

Quand on fait le traitement plus tard, en ayant posé le pour et le contre, que l’on est bien suivi par un médecin compétent, que l’on reste attentif aux moindres signes de changements d’humeur, il n’y a pas lieu de prendre peur.

Si votre dermatologue fait bien son boulot, il vous demandera chaque mois comment vous allez et comment se passe le traitement (quels effets secondaires vous ressentez, etc.). Curacné n’est pas un médicament inoffensif mais je suis un peu fâchée quand je vois que l’on ne prend pas le recul nécessaire par rapport aux cas de suicide. La personne n’était-elle pas déjà fragile moralement avant le traitement ? Est-ce que l’on ne devient pas un peu parano aussi ? (au début, dès qu’un petit truc t’arrive pendant le traitement, tu te dis « c’est la faute de ma cure ! »).

Néanmoins, on est jamais trop prudents et je vous invite à faire attention à vous si vous vous sentez dépressifs.

cicatrices

Oui et c’est normal que pendant le traitement elles soient plus rouges qu’en temps normal. Au fur et à mesure que votre peau se « blanchit » (comme on dit dans le jargon dermatologique – en gros ça veut dire plus de boutons), elles seront de moins en moins visibles (et très facilement camouflables avec une BB-cream).

C’est en général à la fin du traitement et au fil des mois qu’elles disparaîtront totalement. Pour vous aider, vous pouvez appliquer Cilcafate d’Avène ou comme moi, vous mettre à l’huile d’argan et l’utilisez en sérum de nuit, en remplacement de votre crème habituelle. J’utilise celle de chez Fleurance depuis trois semaines et je suis totalement convaincue par son effet sur les cicatrices d’acné.

Si jamais vous aviez des cicatrices trop pigmentées ou en creux, discutez-en avec votre dermatologue qui envisagera peut-être de vous faire faire des séances de laser.

été

Je redoutais un peu les vacances au bord de la plage avec le traitement mais finalement tout s’est très bien passé et j’ai même pu bronzer, comme quoi ! Bien entendu, je me suis raisonnablement exposée et surtout, très bien protégée avec une crème solaire d’indice 50 Avène (je l’aime beaucoup, légère, elle ne laisse pas de traces blanches) et en évitant d’exposer directement mon visage au soleil (ne jouons pas les kamikazes quand même).

Aucun dégâts à déclarer sauf peut-être une après-midi passée au soleil du sud de la France où je n’avais pas de crème solaire et d’ombre à disposition, j’ai cramé comme jamais. Donc oui, Curacné rend bel et bien photosensible mais si on se protège correctement, il n’y a aucune raison de ne pas pouvoir profiter du soleil ;)

dermato

Honnêtement, je ne l’ai pas fait pour la simple (et pas forcément bonne) raison que je n’avais pas le temps d’y aller chaque mois avec mon stage. Nous avions passé un accord tacite avec ma dermato qui me connaît depuis 13 ans : je fais ma prise de sang, je lui scanne les résultats, elle renouvelle mon ordonnance, je vais la chercher à son secrétariat. Etant donné qu’elle avait décidé de ne pas augmenter ma dose, elle s’appuyait sur ma bonne foi et mes bons résultats de prise de sang (pas de cholestérol, de triglycérides, d’un point de vue sanguin, j’ai aussi très bien supporté Curacné) pour poursuivre le traitement.

J’allais la voir tous les 3 mois, ça lui semblait suffisant mais voilà, elle me connaît très bien, je lui fais confiance et vice versa. C’est à vous d’ajuster le rythme des rendez-vous en fonction de vos besoins et surtout, de votre dermato.

makeup

Evidemment mais il faut prendre certaines précautions. Au début, se maquiller pendant la poussée, c’est la croix et la bannière. J’avais d’ailleurs écrit un article à ce sujet. Pour le teint, préférez des textures fluides et sans silicones. Evitez de poudrer, ça assèche – sauf si vous utilisez une poudre minérale, comme celles de chez UNE.

Quant aux yeux qui peuvent larmoyer, portez un mascara qui limite les allergies. Les lèvres, elles, ça dépendra de leur état. J’ai pu continué à mettre du rouge à lèvres (après avoir hydraté préalablement avec de l’homeoplasmine) mais si les vôtres sont trop abîmées, il vaut mieux éviter.

coup

Oui, mille fois oui. Je ne regrette pas une seule seconde même si j’ai tout à fait conscience que ce n’est pas un traitement anodin et que certains le supportent très mal. Je ne veux pas le conseiller parce que je ne suis personne pour le faire mais vraiment, ça change la vie. Retrouver une jolie peau, ne plus mettre trois tonnes de fond de teint, se coucher avec avec mille onguents sur le visage, se regarder dans le miroir et pleurer, ça vaut les effets indésirables endurés.

J’espère que vous aurez trouvé dans cet article toutes les réponses à vos questions et si ce n’était pas le cas, je le répète, vous pouvez poser les vôtres en commentaires ou en me contactant par mail si vous préférez :)

Belle semaine à toutes et tenez, puisque l’on a parlé de soin, il vous reste quelques heures pour participer au concours Avène, Ducray et Klorane.

113 Comments

  • Avatar
    Reply Blondy Valentine 18 novembre 2013 at 13 h 04 min

    Je suis dans la même situation que toi au début : arrêt du générique de Diane 35, et poussée de boutons localisés aux mêmes endroits (qui n’étaient pas touchés avant. Bon, par contre j’ai eu droit à l’acné pendant mon adolescence. C’est juste que là, ce n’est pas au mêmes endroits: c’est vraiment sur la mâchoire, le menton et les tempes).
    J’ai pris une autre pilule qui m’a donné l’impression de faire empirer ça. J’ai donc changé au bout de 6 mois et là je ne sais pas: en effet, les boutons ne sont pas toujours aussi abondants. Ca dépend des jours. Alors oui, y a des moments où j’ai envie de pleurer, et où j’évite le miroir au maximum, mais j’essaie de me calmer…
    Bon, soyons claires, je n’imagine même plus ne pas me maquiller tellement c’est affreux :( Mais il y a pire…
    Bref, ton article fait du bien car je suis exactement dans la même situation que toi au début… Du coup, je me demande si je ne devrais pas tenter, moi aussi…. J’ai juste peur pour les premiers mois (bah oui, mine de rien, ça fait peur, même quand on voit la fin de ton article ^^)

    Bref, je ne sais pas quoi faire ! Je tente quitte à passer des mois à galerer ou pas ? Telle est la question !

    Bisous bisous
    Blondy Valentine

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 18 novembre 2013 at 16 h 47 min

      Chère Valentine, je comprends ce que tu ressens ! As-tu essayé le zinc ou la bardane ? Ça fonctionne bien sur certaines filles (bon, pas moi mais j’ai lu de bons retours sur ces produits naturels). Le vitex (aussi appelé arbre de chasteté) est assez reconnu pour rééquilibrer des problèmes hormonaux (acné, chute de cheveux, syndrome pré-menstruel, etc.). Sinon un traitement anti-biotiques ?

      Avant de passer au Curacné, envisage toutes les solutions et celle-ci en dernier recours. Je pense que ton corps gère mal les multiples changements hormonaux que tu lui fais subir : arrêt de la pilule, reprise d’une nouvelle, puis d’une autre encore. Laisse le temps à ton corps de trouver son rythme (ça prend 6 mois à 1 an généralement) et puis avise :)

      • Avatar
        Reply Blondy Valentine 21 septembre 2014 at 20 h 33 min

        Coucou ! Je suis de retour sur ton article bientôt un an après ^^
        J’ai testé plusieurs pilules, le résultat est le même et ai consulté un dermato qui m’a prescrit du zinc en gélule ainsi qu’une lotion. Aucun résultat. J’ai changé ma routine : je nettoie ma peau avec précautions matin et soir, j’applique la crème triAcnéal le soir, je me maquille très légèrement avec des produits Vichy etc…
        Mais aucun changement.
        Déjà au début de mon adolescence j’ai eu de multiples traitement et j’ai fini par craquer en prenant la pilule vers 15 ans, au bout de 3 ans d’essais infructueux.
        Retour à la case départ quand Minerva n’a plus été commercialisée et me revoilà, 1 an après avoir laissé ce commentaire…
        Donc je pense à demander ce même traitement, quitte à galérer les premiers mois… Disons que je me dis que ça ne peut plus être pire !
        Du coup, merci pour cet article qui me conforte dans mon choix (encore plus quand je vois qu’il y a un an, je me posais déjà la question ^^)
        Bisous bisous
        Blondy Valentine

  • Avatar
    Reply vanessaZ 18 novembre 2013 at 13 h 08 min

    Merci de ton témoignage j ai tout lu avec beaucoup d’attentions, et je me suis totalement reconnu surtout la phase je pleure devant le miroir, c ets un vrai poison l’acné… j’ai pour ma part eu une violente poussée d’acné depuis cet été mais je ne sais pas trop à quoi à priori je n ai pas toléré le changement de pillule, (mêmes endroits que toi joues machoire menton, alors qu’ado jamais rien eu à ces endroits) là du coup comme je n ai pas eu les memes soucis que toi je suis repassée à la jasmine que j’avais bien avant ma grossesse, bref tout ça pour dire que ma dermato m a conseillé ce traitement mais j’ai eu peur du coup ça me rassure ton témoignage, j ai bien compris que chaque personne est différente, mais quand on lit les témoignages sur le net ça fait très très peur alors un avis positif ça fait du bien, je suis en test de rubozinc pendant 3mois mais déjà le passage à la jasmine a fait des tout petits miracles, moins de poussées depuis 2 semaines, peau moins rouge etc mais tout de même j envisage un stérilet bientôt marre de gober toutes ses hormones…

    Merci encore je vais lire tes autres articles sur le sujet, je n’avais pas tout lu hier !
    donc voilà merci et je m en vais lire tes autres articles

    désolée j ai écrit des tartines !!

    bonne journée

    vanessa

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 18 novembre 2013 at 16 h 53 min

      Coucou Vanessa, avant d’essayer Curacné, il vaut mieux tenter les méthodes naturelles (le zinc c’est très bien en effet mais aussi la bardane en gélules ou en décoction, ou encore le Vitex qui régule les déséquilibres hormonaux souvent à l’origine de l’acné localisé en bas du visage) ou un traitement antibiotiques. D’ailleurs, on ne te prescrira jamais (enfin si le dermato fait bien son boulot) Curacné avant un traitement antibiotiques de 3 mois + crèmes à appliquer localement.

      Bon courage :)

      • Avatar
        Reply vanessaz 18 novembre 2013 at 20 h 32 min

        effectivement c est ce que la dermato m a dit je viens de finir la tolexine + differine cutacnyl sans résultat j ai meme fait une violente poussée encore plus que l’initiale avec ces magnifiques crêmes ; le rubozinc je l’ai commencé ce we donc j ai beaucoup d’espoir !!
        bilan dans 3mois… merci en tout cas
        Vanessa

        • Laëtitia
          Reply Laëtitia 18 novembre 2013 at 21 h 05 min

          Je croise les doigts pour toi et n’hésite surtout pas si tu as besoin de conseils ou des questions :)

  • Avatar
    Reply Amelitalia 18 novembre 2013 at 13 h 17 min

    J’avais hâte de connaître ton bilan.
    J’ai eu exactement les mêmes symptômes que toi (boutons et microkystes tout autour de la mâchoire) mais pendant ma prise de pilule (minidril et puis Varnoline) il y a de ça 1 an et demi. Depuis je suis obsédée par ma peau mais rien ne fonctionne. J’ai demandé conseil a mon médecin en lui parlant de Curacné mais il m’a conseillée de prendre une pilule type Diane 35… Je ne l’ai pas encore commencée mais j’ai peur que ce ne soit pas aussi efficace que curacne. Personnellement je ne me vois pas arrêter la pilule comme moyen de contraception mais ça m’embête de prendre une pilule si « puissante » je sais pas trop quoi faire haha. Peut-être pourras tu me donner ton avis ?
    Profites de ta jolie peau je t’envie :D

  • Avatar
    Reply biscotte 18 novembre 2013 at 13 h 20 min

    Pour info, la publicité sur les médicaments est réglementé. Encore plus celle sur les medicaments pris en charge par la SS dont la publicité est strictement interdite au grand public……
    Je vous conseil au minimum de mettre des liens vers rcp, avis commission transparence. http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/extrait.php?specid=69164379

    Je ne denigre pas votre article qui intéressera certainement des nombreuses personnes. Cependant, attention, surtout sur des sujets sensibles comme celui là !

    J’ai sinon une question, vous avez arrêté votre contraception pendant le traitement ? ? ? ? ? ? ?

    Bonne journée

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 18 novembre 2013 at 13 h 49 min

      Bonjour Biscotte,

      Non, j’ai un DIU. Je n’ai plus le droit à la pilule suite à une thrombose. Je ne pense pas faire de « publicité » pour ce traitement, je suis juste revenue sur mon expérience car quand on fait des recherches sur internet en amont, on tombe sur un peu tout et n’importe quoi. Ma démarche est sincère et honnête, et comme je l’ai dit : « Je ne veux pas le conseiller parce que je ne suis personne pour le faire ». Chacun est libre ensuite de prendre les meilleures décisions pour soi-même.

      Bonne journée.

  • Avatar
    Reply Marie 18 novembre 2013 at 13 h 51 min

    J’ai fais ce traitement en 2007 car à 23 ans j’en avais marre d’aller voir ma dermato pour mes problèmes d’acné. J’ai toujours eu des boutons mais jamais assez pour que ma dermato me prescrive ça, c’était toujours des crèmes mais elles me brulaient la peau et au final je devais laisser tomber. Donc en 2007 enfin elle accepte. Je n’ai pas le souvenir d’avoir eu bcp d’effet secondaire et ma peau est devenue superbe.
    6 ans plus tard (29 ans !) j’ai toujours des boutons, certes moins qu’avant ms bon ça commence à bien faire !
    Je suis allée chez le dermato il y a env 6 mois et il m’a prescrit des crèmes mais au bout de 5 jours de traitement j’ai la peau brulée. J’y retourne vendredi pour voir si je ne peux pas refaire une cure de Procuta, le seul traitement qui pour l’instant à fait ses preuves.
    On verra…..

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 18 novembre 2013 at 21 h 10 min

      Ah mince, c’est revenu alors ? J’avoue que c’est un peu ma crainte… Au bout de combien de temps ?

      Les topiques ce n’est vraiment pas terrible, ça agresse la peau plus qu’autre chose et elle produit plus de sébum pour se défendre. Essaie d’utiliser l’huile de jojoba bio, le soir pour commencer. Elle est excellente pour les peaux grasses à imperfections car sa composition est très proche de celle de la peau et imite le sébum. Par conséquent, la peau en produit moins et moins de sébum = moins de boutons.

      Pour maîtriser les inflammations, tu peux essayer une cure de zinc pendant 3 mois. Ça limite les gros boutons rouges et ça améliore la cicatrisation. La bardane et la pensée sauvage sont aussi des pistes à explorer :)

      Bon courage ! Je suis de tout coeur avec toi :)

  • Avatar
    Reply Elodie Horn 18 novembre 2013 at 16 h 21 min

    Bonjour,

    Je suis ton blog avec beaucoup d’attention, même ce type d’articles (alors que je n’ai pas d’acné, ça prouve que tu es une super blogueuse ;) J’aurai voulu connaître ton avis sur le stérilet (puis qu’apparemment tu as opté pour ce mode de contraception), puisqu’il est en général plutôt déconseillé pour les filles n’ayant pas eu d’enfants, avoir ton opinion serait vraiment une bonne chose, parce que la pilule, je n’ai pas vraiment confiance.. Pas forcément un article non plus hein, juste ton avis, (mais si jamais, tu peux toujours en faire un, je ne pense pas être la seule intéressée ^^)
    Bonne continuation! Elodie

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 18 novembre 2013 at 16 h 40 min

      Bonjour Elodie :)

      Ton compliment me fait bien plaisir. C’est assez délicat de parler de stérilet en « public », enfin, pour moi. Je comprends tout à fait que ça interroge et qu’un article serait le bienvenu (d’ailleurs, je te conseille celui de l’Autruche qui en avait bien parlé il y a plus d’un an : http://www.l-autruche.com/2012/05/god-save-le-sterilet/).

      Je préfère donc te répondre en commentaire :) Ma première gynéco (celle-là même qui m’avait prescrit la Diane 35 comme pilule contraceptive pendant 8 ans, hem hem) était absolument contre : « oui, ça peut créer des infections, rendre stérile, bla bla bla ». En parlant avec une copine qui a fait aussi une thrombose, elle m’a dit : « oh mais la mienne me l’a proposé spontanément ! Tiens son numéro ».

      Cette gynéco (qui est toujours la mienne) m’a dit que certains de ses confrères étaient de la vieille école mais qu’aujourd’hui, on faisait des tout petits stérilets pour nullipares. La plupart des filles le supportent bien et franchement, c’est très confortable. Si tu as des questions précises, je préfère que tu m’envoies un mail à contact@eleusis-megara.fr si ça ne t’embête pas :)

      • Avatar
        Reply Elodie Horn 18 novembre 2013 at 16 h 47 min

        Je te remercie en tout cas, je vais réfléchir à des questions précises et je t’enverrai un mail!
        Continue à écrire!

        A bientôt, Elodie

    • Avatar
      Reply Bulle 18 novembre 2013 at 16 h 51 min

      Ahah, moi aussi ça m’intéresse un article sur le DIU, je me pose un peu la question en ce moment… :p

      • Laëtitia
        Reply Laëtitia 18 novembre 2013 at 16 h 55 min

        Aaaah, bon j’y songerai mais je ne promets rien ;)

  • Avatar
    Reply Anne-Claude 18 novembre 2013 at 16 h 58 min

    Coucou :)
    C’est cool que tu aies enfin une jolie peau :) et que ce médicament ne t’ait pas causé d’effets secondaires trop violents… Mon médecin m’a dit que les prises de sang régulières étaient surtout réalisées pour surveiller l’état du foie car selon les patients (l’hygiène de vie, tout ça…) ce médicament peut parfois le détraquer.
    En tous les cas, je profite de ce post avec ton bilan pour te remercier d’un vieux post où tu conseillais (avant de tester le roacutane) d’essayer les méthodes plus « naturelles » avec le zinc et la bardane. J’ai été sous Diane 35 et ses nombreux génériques pendant 9 ans jusqu’à ce que je ne la supporte plus… Cela faisait 2 ans que j’avais arrêté tout traitement hormonal, et j’avais, bien sûr, récupérer mes « bons » vieux boutons… Ca fait 3 mois que (grâce à la lecture de ton blog) je teste le zinc, la bardane, un nettoyant visage et corps de chez ducray et l’eau thermale d’avène, et ma peau te dit merci ;) J’ai certes encore 1 ou 2 tout petits boutons sur le menton mais alors, le matin, devant ma glace, je revis :D alors encore merci :)
    Bises
    Bonne semaine ;)

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 18 novembre 2013 at 21 h 15 min

      Oh mais ça me fait tellement plaisir de lire ton commentaire, je me sens utile et je suis absolument ravie que les voies naturelles ont été salvatrices pour toi ^_^

      Oui effectivement, Procuta peut être assez mauvais pour le foie et je crois que de ce côté-là, j’ai été épargnée. Bon après, on peut se dire qu’un médicament contre l’acné qui peut détraquer le foie est un non-sens car pour de nombreux naturopathes, l’acné et le foie sont en lien.

  • Avatar
    Reply Melanie 18 novembre 2013 at 18 h 32 min

    Merci mile fois pour tes différents témoignages. Je trouve que tu es très humaine et ça me fait me sentir proche de toi (bien évidemment je pense que le fait d’être passé par le supplice de l’acné post pilule accentue ce sentiment de proximité). Je comprends que tu aies choisi de suivre ce traitement. Perso, j’ai arrêté diane en avril = boutons puis reprise de diane car honnetement c’était invivable. J’ai refusé de sortir tout l’été et je pleurais tous les jours sans exceptions. Aujourd’hui ça fait un mois que je suis sous jasmine et j’ai vraiment très peur de voir les boutons revenir.. je ne sais pas comment je pourrais supporter un retour de l’acné.. Bref je croise les doigts et merci encore pour tes articles!!

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 18 novembre 2013 at 21 h 20 min

      Merci beaucoup Mélanie ! J’essaie d’être vraiment authentique et je sais qu’il y a de nombreuses femmes qui souffrent d’acné et qui recherchent sur internet les moyens de s’en débarrasser. J’avais vraiment envie de partager mon expérience pour essayer de répondre à un maximum de questions que l’on peut se poser autour de l’acné d’adulte/post arrêt pilule et autour de ce traitement.

      Evidemment, ça reste une expérience personnelle qui n’a aucune visée universelle mais bon, si ça peut aider à rassurer ou juste à se dire : j’ai une interlocutrice avec qui parler de ça.

      Je croise les doigts pour toi aussi et je te dis à bientôt sur le blog :)

  • Avatar
    Reply Fleur Japon 18 novembre 2013 at 18 h 51 min

    coucou
    ton article m’a interpellé car curacné est un très bon traitement. quand j’étais plus jeune curacné s’appelait roacutane et j’ai dû moi aussi passer par lui car avant j’avais eu plusieurs traitement pour l’acné et rien y faisait donc roacutane a été un vrai miracle pour moi car après 1 ans de traitement plus rien sur ma peau donc j’étais heureuse et je peux te dire que maintenant j’ai 48 ans et ma peau est restée superbe (aucun boutons)
    voilà je suis intervenue car moi aussi j’ai connu ça de pleurer devant le miroir donc mon avis pour ce traitement est favorable
    bises

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 18 novembre 2013 at 21 h 22 min

      Ah voilà un commentaire qu’il est rassurant ! Parce que quand on termine le traitement, que l’on a retrouvé une jolie peau, on a qu’une seule peur : que ça revienne et revivre le même enfer ! Merci beaucoup :)

      • Avatar
        Reply Fleur Japon 20 novembre 2013 at 12 h 50 min

        je t’en prie mais vu que j’ai eu l’expérience donc je voulais faire savoir mon avis mais par contre après le traitement il m’arrivait d’avoir un petit bouton de temps en temps mais rien de grave ;-)
        si j’ai pu te rassurer tant mieux!
        bises

  • Avatar
    Reply Julie 18 novembre 2013 at 21 h 29 min

    Oh ce post et les commentaires me rassurent …je me sens moins seule. Je suis en plein dans le dérèglement hormonal suite à un changement de pilule, alors tout ce que tu cites au début me parle (chéri raffole de la pâte grise tu imagines bien, on se sent très femme!). J’hésites encore à m’egagner dans un traitement si poussé, j’ai peur que cela joue sur mes hormones et ma capacité à avoir des enfants, je sais que cela est moins risqué qu’avant mais bon…
    Merci de ton honnêteté sur le sujet en tout cas ! Je vais en parler avec mon médecin je pense pour commencer. Bonne soirée

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 21 novembre 2013 at 22 h 15 min

      Non, vraiment, j’insiste, ce traitement doit être envisagé en ultime recours quand on a déjà essayé dans l’ordre, les méthodes naturels et les antibiotiques :)

  • Avatar
    Reply poupimix 19 novembre 2013 at 14 h 42 min

    Bonjour,
    Merci pour ce témoignage, c’est très intéressant d’avoir un avis sur ce traitement! Je crois qu’on est beaucoup plus nombreuses qu’on ne le pense à se retrouver dans ce genre de situation bien après l’adolescence…
    J’ai eu une peau de bébé pendant toute mon adolescence, je n’ai jamais connu les problèmes de boutons de mes copines, et je me trouvais vraiment chanceuse. Et soudain, à 23 ans…. BAM ! Dérèglement hormonal dû à une dystrophie ovarienne . Je me suis retrouvée couverte d’horribles boutons, de microkystes, j’ai connu aussi la peur de se regarder dans la glace, les pleurs car rien ne faisait disparaitre ces boutons, qui se transformaient en cicatrices horriblkes. Honte de soi, de son visage, peur du regard des autres. J’ai testé toutes les crèmes de la terre, tous les masques, toutes les solutions naturelles. Certaines amélioraient la chose (le zinc a été assez efficace) d’autres non (fuyez les produits décapants!!!). Je me suis alors décidée à prendre la pilule, que j’avais arrêtée à 18 ans.
    Depuis les choses vont mieux, mais ma peau n’a jamais retrouvé le joli grain qu’elle avait avant. Il y a toujours quelques trucs sympathiques qui décident de se coller sur mon visage sans raison. Aujourd’hui j’ai bientôt 28 ans, et je pense à avoir un enfant. Mais j’ai une peur bleue qu’à l’arrêt de la pilule tout redevienne comme avant. C’est horrible d’avoir cette trouille de voir tout revenir!
    En tout cas merci pour ce post, car Curacné (ou Roaccutane) est une solution que j’ai fui de toutes mes forces, car j’avais trop peur des effets secondaires. En vous lisant, je me dis que si à l’arrêt de la pilule c’est à nouveau l’anarchie sur mon visage, je tenterai peut être de me faire conseiller par un dermatologue sur ce traitement. C’est super d’avoir un avis sincère. Vos conseils sont toujours précieux et francs, merci ! :)
    Bonne journée!

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 21 novembre 2013 at 22 h 28 min

      C’est étrange quand même le corps humain qui un jour se réveille et te fait la misère – disons ça comme ça. Je comprends cette peur… J’ai rencontré la même quand on m’a annoncé que je ne pourrais plus prendre la pilule. Je te conseille de lire cet article, ça pourrait peut-être t’aider :) http://www.eleusis-megara.fr/2013/09/lacne-larret-pilule-comment-sen-sortir/

    • Avatar
      Reply Cicely 30 novembre 2013 at 0 h 26 min

      Curacné n’est pas compatible avec un projet bébé cependant…

  • Avatar
    Reply Marie 19 novembre 2013 at 16 h 32 min

    Je découvre ton blog en faisant mes petites recherches sur ce doux traitement…
    Merci de nous faire partager ton expérience avec tes pointes d’humour. J’arrive à la fin de mon premier mois de curacné et je suis en pleine « poussée » avec peau sèche, lèvres sèches, cheveux secs (que je lave aussi par principe…).
    Bref, je pars pour 6 mois de traitement et ça me conforte dans mon choix de me lancer la dedans (j’ai 22 ans et 10 ans d’acné, non pas vulgaire mais récurrente à mon actif). Pour moi les effets secondaires sont largement tolérables et j’espère sincèrement que ça va continuer dans ce sens. Les effets sur l’humeur et les douleurs musculaires sont ceux qui m’inquiètent le plus, mais jusqu’ici tout va bien! Sachant que je suis dans la pire période esthétiquement parlant, je suis très confiante sur la suite!
    Je ne commente pas cet article seulement pour raconter ma vie, mais aussi pour que celles qui hésitent à se lancer aient des avis positifs car j’en ai tellement vu des horribles… Il faut seulement être sure de sa décision et être bien entourée car c’est quand même long et lourd. Pendant plusieurs années mon dermatologue me l’a proposé et je l’ai refusé car je ne me sentais pas capable d’affronter mon visage que j’imaginais défiguré par l’acné. Aujourd’hui je suis mieux dans mes baskets, avec un bon fond de teint Dermablend de Vichy, ça le fait, et je ne ressemble même pas à un monstre!
    En définitive, merci pour ton témoignage, et en plus je découvre un super blog que je vais continuer à suivre.
    Marie

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 21 novembre 2013 at 22 h 38 min

      Bon courage alors ! :)

      Ah, le Dermablend, il m’a aussi sauvé la mise pendant un certain temps. Maintenant, je continue de l’utiliser pour finir le tube mais uniquement pour les cernes ;) Merci pour ton commentaire Marie, je suis sûre qu’il saura lui aussi rassurer celles qui viennent sur le blog.

  • Avatar
    Reply Acr0 19 novembre 2013 at 19 h 08 min

    Bravo pour cet article très complet qui vient clôturer ton expérience « pendant » :) Je pense que tu feras aussi quelques articles post traitement ? J’ai réalisé le mien de fin décembre 2011 à début août 2012. J’ai adoré ma peau sous ce traitement, elle n’avait jamais été aussi parfaite… Je l’ai réalisé sur le tard (au vu de mon âge) mais c’était indispensable car l’acné est un souci hormonal et qu’il fallait remettre tout ce petit monde dans le droit chemin. Il m’arrive parfois d’avoir encore quelques boutons, mais rien de dramatique, généralement ils disparaissent bien plus vite qu’avant traitement.
    Je pense aussi que le meilleur allié, c’est l’eau ! C’est l’élément de base de notre vie et beaucoup oublient que c’est aussi notre premier atout « beauté » :)

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 21 novembre 2013 at 22 h 40 min

      Oui, je pense que je ferai un petit bilan dans un an :) Si c’est rien qu’un petit bouton de temps en temps, ce n’est vraiment pas bien grave, je survirai, c’est sûr ! ^_^

  • Avatar
    Reply M 20 novembre 2013 at 14 h 59 min

    Merci pour cet article qui répond à mes nombreuses interrogations puisque j’ai commencé ce traitement hier soir avec une dose de 25 mg.
    Je redoute fortement la poussée meme si je suis TRES motivée.
    15 ans d’acné « soignée » par pilule Diane 35 et Yaz qui ont failli me couter la vie. L’acné qui revenait à chaque tentative d’arrêt dans un laps de temps plus ou moins long, les traitements topiques qui marchent peu ou pas du tout, en tout cas jamais sur du long terme. Bref. On sait ce que c’est et c’est véritablement le traitement de la dernière chance.
    J’ai tellement hâte d’être dans quelques mois et de me sentir plus sereine face à ma peau.
    Je te remercie pour ces différents articles sur la prise de ce médicament, je me sens moins seule pour faire face aux effets du traitement et j’espère avoir aussi peu d’effets négatifs que toi.
    Bonne continuation et encore merci d’avoir partagé ton expérience.

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 21 novembre 2013 at 22 h 43 min

      Qui ont failli te coûter la vie ? :/ C’est exactement ça, « le traitement de la dernière chance » et j’espère que ton traitement se déroulera aussi bien que le mien. N’hésite pas si tu as besoin de conseils ou tu as des questions ;)

      La poussée n’est pas obligatoire, il est possible que tu n’en aies pas et si tu en as, garde en tête ce que m’a dit ma dermato au tout début de mon traitement : si ça sort, c’est que vous réagissez très bien au traitement ! ;)

      • Avatar
        Reply M 22 novembre 2013 at 15 h 08 min

        Coucou Laëtitia,
        J’espère que tu vas bien? Je te remercie d’avoir pris le temps de me répondre.
        Oui, en fait j’ai fait une thrombose veineuse profonde proximal, le caillot se trouve dans ma veine illiaque gauche, dans le bas de mon ventre, il bouche 2 veines et j’ai fais de petites embolies lorsque j’ai été hospitalisée.
        Heureusement pas d’embolie massive.
        En fait je suis un peu « dégoutée » d’avoir pris la pilule Diane 35, puis Yaz après ma seconde grossesse,durant plus de 10 ans j’ai pris ces pilules alors que j’ai un trouble de la coagulation (déficit en proteine C) et peut-etre une maladie génétique(mutation du facteur V leyden) je saurais ça en février car les tests genetiques sont en cours, mais avant de nous prescrire la pilule on ne nous fait aucun examen pour savoir si on a un trouble de la coagulation, c’est plus courant qu’on pourrait le pense et le risque est grand tout de même, j’ai eu énormément de chance dans mon malheur car le caillot n’est pas monté plus haut.
        Ca fait désormais 4 jours que je prend procuta 25mg(pour 54kg), ma peau commence à se déssècher mais ça fait presque du bien de ne plus l’avoir grasse, sauf le matin au réveil, elle l’est toujours.
        J’ai une poussée là où j’en ai habituellement alors je ne sais pas si c’est dû au traitement.
        Mes joues en revanche sont nickel comme avant et les pores de mon nez se resserent déjà.
        J’ai complété ce matin mon « kit de survie » anti peau de croco, j’ai notamment acheté la crème mains et ongles Nuxe qui m’a l’air pas mal et qui sent divinement bon.
        Je vais prendre mon mal en patience, c’est véritablement le cas de le dire.
        Je me dis que c’est bientôt la fin du calvaire. Je devrais avoir des résultats dans quelques semaines et ça représente peu de temps finalement, comparé au temps déjà passé à se battre, en vain, contre ce problème. Il faut essayer de relativiser.
        Je te remercie pour ta gentillesse.
        Bon week end et à bientôt.
        Marlène

  • Avatar
    Reply Gravity 25 novembre 2013 at 15 h 23 min

    Coucou!

    Grand merci pour cet article, car c’est effectivement assez rare de trouver des récits « complets » sur les traitements à l’isotrétonoïne! Beaucoup arrêtent de raconter en cours de traitement, je trouvais ça dommage…
    Pour moi, le 29 novembre sera le D-Day où ma dermato décidera de me mettre sous Procuta ou pas…
    Diane 35 a mis le problème en sommeil pendant 7 ans, mais comme beaucoup d’après ton expérience et les témoignages en commentaire, c’était pour que l’acné reparte de plus belle à l’arrêt de la pilule!
    J’ai tout essayé, y compris tout récemment la cure de bardane pensée sauvage (0 effet) et sauge/reine des près/bardane, mais rien n’y fait.
    Et je dois dire que la lecture de ton parcours a été déterminante pour que je saute le pas et me décide à demander ce traitement!

    Encore merci pour ce récit (et si je commence le traitement, je vais suivre à la lettre tes conseils pour les produits-kit de survie pendant la cure!!)

  • Avatar
    Reply Gravity 4 décembre 2013 at 8 h 59 min

    Re-coucou!

    Bon, ça y est, je démarre le Procuta à 20mg, tadadaaaaaa!!
    Ce qui m’emmène à te poser une question, à la relecture de ton article, je vois que tu parles de Procuta/Curacné.
    Tu as changé sciemment de médicament, genre à cause d’un soucis d’excipients? Ou c’est que ta dermato n’avait rien contre les deux?

    Allez, je file relire à fond tes articles sur le traitement!!
    :-)

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 4 décembre 2013 at 10 h 21 min

      Coucou ! Alors en fait, Procute/Curacné, ce sont les mêmes médicaments, juste des génériques de Roaccutane mais leur actif est le même : l’isotrétinoïne. Bon courage pour ton traitement et n’hésite pas si tu as des questions ;)

      • Avatar
        Reply Gravity 4 décembre 2013 at 20 h 51 min

        Merci pour ces précisions!

        Ma dermato m’a dit qu’elle n’avait pas de soucis avec le Procuta et le Curacné, mais elle m’a vigoureusement déconseillé (c’était presque une interdiction XD) de prendre l’Isotrétinoïne Teva, dont les excipients sont différents et, apparemment, souvent moins bien tolérés par les patients.
        D’où ma question :-)

        Je croise les doigts pour que ça marche aussi bien que pour toi et oui, je viendrais peut-être te poser des questions en cours de traitement!
        Merciiiii! :-)

  • Avatar
    Reply jujue 5 décembre 2013 at 16 h 57 min

    Bonjour,

    J’avais une question par rapport à Roaccutane. Moi je suis sous pilule et mes boutons sont réapparus quand j’ai changé de régime alimentaire (plus de fruits et légumes, moins de riz, gluten, produits laitiers et sucres). Je vis très mal cette crise surtout que je n’avais plus d’acné avant ça (un comble).
    Etant donné que sous Roaccutane on est sous pilule, est-ce que une fois le traitement terminé on peut aussi laisser tomber la pilule ? je me demande ça car j’ai peur de réavoir de l’acné après ça.

    Merci!

    • Avatar
      Reply M 14 décembre 2013 at 14 h 24 min

      Jujue, sous roaccutane tu peux choisir un dispositif intra-utérin au cuivre comme moyen de contraception. Ainsi tu n’es plus  » sous hormones « . J’ai lu que certaines femmes ayant pris de l’isotretinoine par voie oral et ayant arrêté leur pilule après traitement on vu leur acné reapparaitre donc à mon sens il vaut mieux choisir le DIU au cuivre. Laetita, je te remercie pour tous tes articles et renseignements. Cela fera bientôt un mois que je suis à 25 mg et je dois dire que ça se passe plutôt bien. Biensure des boutons sortent mais c’est assez gérable, j’en ai peu, ils ne sortent pas tous d’un coup. Mon grain de peau s’est affiné, lissé, je n’ai plus la peau grasse(ça fait un bien fou), par contre actuellement j’ai des plaques de peau qui pèle autour de la bouche malgré l’hydratation. Aucun effet secondaire, j’espère que mon bilan sanguin lundi, sera bon pour continuer. Je te souhaite par avance de joyeuses fêtes de fin d’année.

      • Laëtitia
        Reply Laëtitia 14 décembre 2013 at 14 h 51 min

        Bonjour Juju et merci à M. d’avoir pris les devants pour te répondre :)

        Alors moi j’ai un stérilet en cuivre donc la question des hormones ne se pose pas. Si tu choisis la contraception orale, tu peux tout à fait l’arrêter une fois le traitement terminé. C’est même mieux en fait si tu n’as pas envie d’être sous hormones et de laisser ton corps fonctionner naturellement :)

        • Avatar
          Reply jujue 30 décembre 2013 at 16 h 01 min

          Merci pour ces réponses. Je sais que c’est pas évident de se faire poser un stérilet si on est nullipares, c’est ça le problème… mais j’en ai marre des hormones.

          Je lis tellement de trucs horribles sur roaccutane que j’ai très peur de me lancer. J’ai revu un dermato qui me met 2 mois sous Doxy Gé et si ça marche pas, roaccutane. J’ai envie de pleurer, j’ai pas du tout une acné sévère alors ça m’inquiète vu les témoignages que je lis sur le net. Comment as-tu réussi à faire abstraction de tout ça ? Je lis des histoires de dépigmentation de la peau, de peau qui reste sèche à vie etc… ça me fait tellement flipper !

  • Avatar
    Reply Nobody 19 décembre 2013 at 19 h 04 min

    Bonjour,

    Et tout d’abord merci pour cet article ! Je me reconnais (malheureusement) totalement là-dedans.

    Adolescente j’avais déjà beaucoup d’acné, après plusieurs crèmes qui n’ont jamais fait effet, mon médecin m’a alors prescris Diane35. Alors là, le miracle a eu lieu ! Beaucoup moins de problème de peau ! Seulement après 4 ans sous Diane, mon médecin souhaite me changer de pilule (Diane me servait également de contraceptif..), et là au bout de 3 mois, le retour en force de l’acné ! Bref, je repasse sous Diane35 pendant 3 ans, jusqu’à cet été, où j’ai souhaité passer sous DIU au cuivre après tant d’année sous pilule et stresse de l’oubli. Verdict, 3 mois plus tard, l’ennemi numéro 1 fait son retour en force ! Acné au niveau des mâchoires, des joues, un peu le front et le dos. Je suis joie et bonheur, tu te doutes bien.

    Après deux mois d’attente et de souffrance j’ai enfin rendez-vous avec le dermato demain (les dermatos c’est comme les ophtalmos chez moi, ils se font plutôt rares alors le délai d’attente est un vrai supplice). J’envisage vraiment de faire une cure de procura, à 23 ans je souhaite en finir avec ces problèmes et que le résultat soit durable ! Je ne veux plus de pilules ou crèmes magiques caches misères qui une fois qu’on les arrête, nous laisse face au retour de l’acné plus forte encore. Je croise les doigts pour que le dermato m’autorise à suivre ce traitement.

    En tout cas, merci de nous donner la possibilité de pouvoir partager autour de ce traitement, en effet ce n’est pas forcément évident de discuter de problèmes de peau, c’est même plutôt assez gênant. Enfin tu dois savoir. :)

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 19 décembre 2013 at 19 h 15 min

      Hello, alors en fait moi je n’ai absolument aucun problème à en parler, ce n’est pas une tare et on y peut malheureusement rien… As-tu eu un traitement antibiotiques bien conduit pendant 3 mois car c’est normalement la condition sine qua none pour entamer un traitement à l’isotrétinoïne ? Je te souhaite en tout cas de tout coeur de te sortir du calvaire de l’acné :)

  • Avatar
    Reply Nobody 19 décembre 2013 at 19 h 27 min

    Non je n’ai pas entamé de traitement antibiotique, enfin peut-être plus jeune dans mon adolescence avec d’autres crèmes, mais j’en ai plus vraiment souvenir.
    Et c’est bien ce qui me fait peur, que l’on me prescrive un traitement qui fera effet uniquement le temps de sa prescription comme cela a été le cas avec Diane.
    A 23 ans je ne veux plus perdre de temps ni me gâcher la vie avec l’acné.. J’aimerais un résultat radical.

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 19 décembre 2013 at 19 h 35 min

      Je comprends mais comme ce traitement est assez lourd, les dermato ont des protocoles à respecter. Enfin, vois avec le tien ce qu’il te propose et n’hésite pas à revenir ici me donner de tes nouvelles :)

      • Avatar
        Reply Nobody 20 décembre 2013 at 19 h 04 min

        Petit retour de mon rendez-vous dermato. Alors traitement de deux mois prévu, avec le matin crème neoliss, le soir une secondre crème très forte et avec tout ça un antibio tetralysal à prendre tous les jours. Je la revois dans 2 mois, si il n’y a pas de changement on passe à roacc. C’est deux mois vont être looong

        • Laëtitia
          Reply Laëtitia 20 décembre 2013 at 19 h 54 min

          Ah oui tu vois, je te l’avais dit, ils ne donnent pas d’isotrétinoïne si on a pas fait les antibiotiques avant ! Bon courage et je te souhaite un traitement couronné de succès !

  • Avatar
    Reply Vic 5 janvier 2014 at 14 h 06 min

    Mhhhhhhhh … J’espère de tout coeur que Roaccutane vous conviendra à toutes …

    Si c’était à refaire, je pense que je referais mes 2 cures de Roaccutane (2 en 2ans à peu près il y’a bientôt 10ans), bien qu’au final, quand l’acné est hormonale voire héréditaire elle reviendra forcément un peu (ou beaucoup) !

    Je regrette d’avoir fait ce traitement pour une chose, m’avoir déclenché un autre problème : La peau sensible qui rougit pour tout et pour rien !

    Je ne supporte plus les différences de température et ce même 8ans après ma dernière cure de Roacc. Dès qu’il fait plus de 23° le rouge me monte au visage et c’est franchement pas la joie, d’autant plus qu’au final, l’acné est toujours là (bien qu’amoindrie certes !) et qu’elle revient de plus belle depuis l’arrêt de ma pilule il y’a 3 mois !

    Bien entendu le traitement peut s’avérer miraculeux pour certain mais pour d’autres c’est l’effet contraire alors réfléchissez bien avant aux côtés positifs, mais aussi négatifs !

    Bon courage !

  • Avatar
    Reply seveloute 29 janvier 2014 at 11 h 22 min

    Bonjour et merci pour ton témoignage! Je commence le Procuta ce soir, j’ai 29 ans, acné hormonal …. Là j’en ai sur le visage,sur le dos, sur les épaules et entre les seins…. pfff…

    Donc prise de sang faite hier et ok, j’attaque aujourd’hui….

    J’espere ne pas avoir trop de boutons au départ…

    Si certaines veulent me suivre, je vais mettre l’evolution de mon acné mois par mois sur mon blog (d’ailleurs il faut que je pense à prendre des photos pour comparer.)

    Encore merci . biz

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 17 février 2014 at 12 h 12 min

      Bon courage à toi :)

  • Avatar
    Reply Didou 12 février 2014 at 17 h 40 min

    salut les filles, eh bien je vois que je ne suis pas la seule dans cette satanée lutte contre l’acné adulte! j’ai 26ans et je commence curcné la semaine pro à la dose de 30mg pour 51kg ce qui me parrait enorme pour commencer.
    Qu’en pensez-vous les filles? je me tate à negocier pour commencer à 25mg sinon bonjour l’explosion de l’acné!

    merci bisous

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 17 février 2014 at 12 h 11 min

      Hello Didou,

      30 mg ça me semble bien, ce n’est pas 5 mg qui vont changer quoique ce soit, s’il doit y avoir une poussée, il y en aura mais je te rassure, ça ne dure pas plus de 2/3 mois. Après, à toi la jolie peau lisse !

      Belle journée.

  • Avatar
    Reply Marcolita 17 février 2014 at 11 h 59 min

    Bonjour Laetitia et les filles :),

    en cherchant des info sur le roaccuane je suis tombée sur ton blog que je ne connaissais pas et que j’adore déjà (photos, textes…) tu vas rentrer dans ma routine blog !
    Bref, tout ça pour en arriver sur le traitement de l’acné… J’ai 26 ans et de l’acné peu sévère localisée comme toi (+ dos) qui n’a jamais vraiment été traitée car ado, mon dermato refusait de me prescrire du roaccutane. A 26 ans, j’ai envie de laisser ces boutons derrière moi ! Je suis donc allée consulter une nouvelle dermato recommandée par un médecin qui a tout de suite voulu me prescrire du roaccutane ! Comme elle a vu que j’étais assez réticente sur le sujet, elle m’a prescrit 2 mois de tétralysol en me disant que ça ne me ferait rien et que je reviendrai lui demander le remède miracle… Elle a bossé pour les laboratoires Roche et prescrit ce médicament depuis 40 ans… D’ailleurs pendant le rendez-vous, son téléphone n’arrêtait pas de sonner, ce n’étaient que des appels de patiente qui envoyaient leur prise de sang pour avoir leur ordonnance !
    Bref, elle m’a dit qu’en 4 mois de traitement, je n’aurai plus rien mais tout ça me fait un peu peur…
    Suite à la lecture de ton blog, je pense commencer le tétralysol + rubonzinc dès ajd’hui et aviser par la suite..
    Et peut-être demander avis à une autre dermato, la tienne est sur Paris ? Serait-il possible d’avoir ses coordonnées ?
    Un grand merci !!

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 17 février 2014 at 12 h 09 min

      Bonjour Marcolita,

      Oui ma dermato est à Paris, envoie-moi un mail à eleusis.megara[at]gmail.com pour avoir ses coordonnées. Je ne sais trop quoi te dire car 1/ je ne suis pas médecin 2/ je ne connais pas tout ton historique. Prends-tu la pilule ? As-tu fait un bilan hormonal ? L’acné est finalement un symptôme de quelque chose qui ne fonctionne pas dans le corps. Il faut pouvoir identifier l’origine du problème pour le soigner. Dans mon cas, comme tu l’auras compris, le traitement a été miraculeux.

      Fais tranquillement ton traitement antibiotiques, de toutes façons, c’est le protocole classique post-curacné. On ne peut pas te prescrire ce traitement sans avoir essayé autre chose avant :)

      Je te conseille aussi de passer aux huiles végétales qui aident bien quand on a des soucis de peau en tous genres . J’ai d’ailleurs écrit un article à ce sujet : http://www.eleusis-megara.fr/2014/01/les-huiles-vegetales-en-cosmetique/ As-tu aussi essayé les remèdes naturels comme la bardane, la pensée sauvage, le vitex ou le palmier nain ? Si tu redoutes de prendre Curacné, ça peut être une bonne alternative dans un premier temps :)

      Bon courage et tiens-moi au courant.

  • Avatar
    Reply Nobody 18 février 2014 at 23 h 04 min

    Me revoilà !
    Après bientôt deux mois de traitement antibiotiques, le résultat est sans appel, aucunes améliorations ! J’ai même l’impression que l’acné a empiré.. Chouette.. Il me reste 10 jours à patienter avant de revoir ma dermato et enfin pouvoir passer à roacc. J’ai hâte d’en finir avec ces problèmes de peau !

  • Avatar
    Reply mélanie 10 mars 2014 at 11 h 00 min

    Merci, merci, merci !
    Ca fait peut être beaucoup de merci mais j’ai enfin trouvé quelqu’un qui dédramatise ce traitement et ça fait du bien !
    J’en avais assez de la psychose autour du Curacné : dépression, suicide, effets secondaires à tout va …
    Etrangement on ne trouve que des avis négatifs sur la difficulté à suivre le traitement et sa dangerosité mais personne ne parle jamais du positif et des personnes chez qui ça a révolutionné la vie.

    Je suis dans le même cas que toi : mon ancienne pilule (Evepar) était un dérivé de Diane 35, du jour au lendemain parce qu’il y a 2 cas mortels la production est arrêtée sans penser aux millions d’autres femmes à qui ça convient.
    A l’arrêt de cette pilule je me suis mise à bourgonner dans le cou, derrière les oreilles et la poitrine.
    Au bout de 3 mois ça s’est étendu sur tout le buste et le dos, je suis allée voir une dermato qui m’a prescrit 5 mois de traitement sous antibiotiques.
    Ca a fonctionné du feu de dieu mais une fois fini, les boutons reviennent (en moindre quantité certes mais ils sont quand même là et quand t’as 25 ans, la face de calculatrice merci bien …)
    Du coup, ultime espoir : faire une cure de Curacné pendant 6 mois.
    Ma dermato m’a informé des contraintes, j’ai lu des dizaines de fois la brochure expliquants les très nombreux effets secondaires et là j’ai eu peur.
    J’avais l’impression qu’accepter de faire cette cure c’était comme vendre mon âme au diable vu tout ce qui m’attendait comme « dangers ».
    Mais comme j’en avais plus qu’assez d’avoir une peau d’ado à mon âge, je me suis dit que 6 mois de « sacrifice » ça valait quand même vachement le coup pour être (espérons-le) définitivement débarrassée des boutons.
    Puis je suis tombée sur ton site et ça m’a rassuré. Ca m’a reboosté pour commencer mon traitement jeudi et j’y vais sans appréhension.
    Donc encore une fois : MERCI ! :)

  • Avatar
    Reply Laure 18 mars 2014 at 14 h 00 min

    Merci pour cet article très intéressant :-)

    J’ai un parcours similaire au tien (acné kystique et hormonal à 29 ans, arrêt de Diane35, échec des antibiotiques et des crèmes de perlimpinpin). J’avais lu ton article quand tu l’avais rédigé en novembre, au moment où je me décidais à commencer Roaccutane. J’avais apprécié tes conseils et surtout le fait que tu dédramatises les effets secondaires liés à ce traitement. Il subit une très mauvaise publicité alors que pour la majorité des patientes, ce traitement est gérable.

    Ca fait 3,5 mois que j’ai commencé le traitement : je suis ravie et surtout je revis. Mon acné a considérablement régressé et j’ai enfin arrêté de cacher mon corps : alors vive les décolletés et les cheveux attachés !!

    Le traitement a rendu ma peau très très sèche (à la base ma peau est naturellement sèche). J’aurai aimé appliqué ton conseil « less is more » concernant les produits mais ma peau en a décidé autrement. 2 jours sans produits spécifiques aux peaux atopiques, et les plaques d’eczéma apparaissent :-( Heureusement, les pharmacies regorgent de produits adaptés.

    Je tenais surtout à te remercier de ton article positif. Il m’a aidé et je suis sûre qu’il aidera d’autres personnes ! :-)

    Bonne continuation et j’espère que ton acné ne reviendra jamais (c’est ce que l’on peut souhaiter de mieux à une ex-patiente-sous-Roaccutane non?)

    • Avatar
      Reply pascal 29 avril 2014 at 22 h 24 min

      coucou moi j ai 40 ans et je suis sous curacné depuis decembre

  • Avatar
    Reply Charlène 7 mai 2014 at 15 h 10 min

    Bonjour,

    J’ai commencé mon traitement fin septembre. J’étais à 10mg et 15mg (jour pair et impair) puis depuis 2 mois je suis à 20mg. Seulement je commence à avoir des effets secondaires assez graves (baisse de la concentration, vue flou, pb d’audition, fatiguée, pb de mémoire, cernes.. ) je songe à arrêter, seulement c’est déjà la deuxième cure que je fais j’avais arrêté la première en cours de route car j’étais tout le temps fatiguée. Je fais 52kg et pourtant je suis à petite dose, pensez-vous que si j’arrête maintenant cela aurait suffit ? vu ma dose? donc ça fait 8 mois que j’ai commencé. Sachant que je n’ai pas d’acné sévère en temps normal. Depuis je n’ai plus rien..

  • Avatar
    Reply Isaline 7 juin 2014 at 22 h 48 min

    Bonsoir, je fais le traitement aussi, j’en suis presque au 7ème mois. Je prenais 30mg/jour comme toi, mais je commence à diminuer ma dose à 25mg/jour. J’ai eu les mêmes effets secondaires que toi, avec plus d’effets au niveau des yeux, lèvres et je déprime pour un rien. Je n’ai plus de boutons, mais ma peau est très fragile.
    C’est sympa ce que tu fais pour les filles qui veulent des infos :)
    Malheureusement, je l’ai recommandé à ma meilleure amie, et elle n’a pas voulu le faire.
    Bisous

  • Avatar
    Reply Marion 23 juin 2014 at 12 h 12 min

    Bonjour,

    Je me retrouve complétement dans ton expérience du roacutanne, pris à l’arrêt de diane.
    J’ai terminé ma cure de 7 mois depuis une dizaine de jour et j’ai l’impression d’avoir à nouveaux des petits boutons blancs qui sortent sur le nez avec des sortes de petites granulométries. A l’arrêt ma peau était tout simplement parfaite. Les résultats se sont faits ressentir très vite pendant la cure (vers 2 mois) mais je suis quand même allé au bout (dose environ 115 mg/kg totale cumulée).
    As tu vécu cette situation ? comment est ta peau aujourd’hui ?
    As tu immédiatement après la fin du traitement repris des crèmes pour peaux acnéiques type triacnéal etc. ?

    Merci de tes réponses

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 23 juin 2014 at 12 h 26 min

      Hello Marion,

      Oulala, non j’ai complètement laissé tomber les crèmes pour peaux acnéiques & cie étant donné qu’elle ne l’est plus et qu’elle a surtout besoin d’hydratation – d’ailleurs, c’est à mon sens complètement contre-productif, tu agresses ta peau pour rien. A l’arrêt, ma peau est devenue moins sèche et j’ai de nouveaux quelques boutons à la période R du mois mais c’est sans commune mesure avec avant. Aujourd’hui, ma peau est toujours nickelle, les boutons disparaissent vite (mais marquent plus si j’y touche, j’ai l’impression).

      J’ai une routine assez light presque 100 % bio et naturelle (je ne mets que des huiles végétales sur mon visage) et du coup, je pense que ça lui fait du bien :)

  • Avatar
    Reply Marion 25 juin 2014 at 10 h 52 min

    D’accord merci pour cette réponse plutôt rassurante !
    J’ai une dernière question, sans indiscrétion est tu restée sous pilule après le traitement ? si oui laquelle ?

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 25 juin 2014 at 11 h 51 min

      Bonjour Marion, je n’étais pas sous pilule pendant le traitement. J’ai un stérilet ;)

  • Avatar
    Reply Mélissa 30 août 2014 at 10 h 09 min

    Salut Laetitia!

    Merci beaucoup pour cet article super clair, c’est hyper utile de lire ce genre de témoignages!

    Je suis dans le même cas de figure que toi, j’ai 25 ans, un acné hormonal localisé sur le bas du visage qui s’avère récalcitrant malgré les cures de zinc, antibios (qui fonctionnent mais de façon temporaire uniquement). J’en ai eu assez et donc décidé de consulter une dermatho qui m’a dit que je pouvais très bien continuer les cures d’antibio, mais que je reviendrai chez elle tous les ans pendant 10 ans, ou bien prendre du Roaccutane.
    J’ai bien pesé le pour et le contre et je dois avouer que je suis terriblement tentée de sauter le pas! J’ai de l’acné depuis 10 ans et je ne sais quasiment pas ce que c’est que d’avoir une peau jolie et lisse..
    Bref, la seule question que je me pose c’est dans quelle mesure est il possible de continuer à faire du sport pendant la cure? Ma dermatho m’a dit que je pourrais continuer, qu’éventuellement seuls mes performances s’en ressentiraient (mais je m’en fiche un peu si c’est temporaire). J’ai toujours été très sportive et à l’adolescence, lorsqu’on m’avait proposé du Roaccutane justement, c’est ce qui m’avait freinée. Quelle a été ton expérience à ce sujet? Peut on continuer à faire du sport en salle par exemple? Je pensais pousser un peu plus loin cette année en me mettant au trail voir en faisant un semi marathon mais je pense décaler ça à l’an prochain du coup…

    Et j’ai une deuxième question: quand tu parles de la poussée de boutons qui a duré 1 mois et demi, parvenais tu à le camoufler a minima? Je travaille dans le luxe et j’ai peur d’être regardée de travers si vraiment c’est immonde! :) (c’est d’ailleurs pour ça aussi que je veux faire ce traitement, marre de stresser en réu ou en boutique parce que ma peau n’est pas à la hauteur…)

    Merci d’avance pour ton retour d’expérience!!

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 30 août 2014 at 10 h 37 min

      Hello Mélissa, pour répondre à tes deux questions, je commencerai par dire : ça dépend des personnes (te voilà bien avancée). Pour le sport, j’ai continué à en faire sans soucis. Il m’est juste effectivement arrivée de ressentir des douleurs articulaires. Il faut donc savoir être à l’écoute de ton corps et arrêter quand tu sens que ça ne va pas le faire. Ne surtout pas forcer !

      Sinon pour la poussée, en toute honnêtes, non on ne peut pas la cacher. Enfin moi je ne pouvais pas et mettre 3 tonnes de maquillage ne changeait rien. Mon visage était boursouflé, les boutons maturaient dans la journée, ça croutait, c’était franchement dégueulasse et ça me faisait mal ! Mais c’est un mauvais moment à passer et en plus tout le monde ne fait pas de poussée et elles sont toutes différentes. Mon conseil est de bien hydrater ta peau et d’utiliser un fond de teint qui ne plâtre pas et qui soit impérativement dans silicones. Tu peux toujours utiliser un stick vert correcteur pour minimiser les rougeur aussi :)

      Bon courage et n’hésites pas si tu as d’autres questions.

  • Avatar
    Reply Gaëlle 9 septembre 2014 at 14 h 23 min

    Bonjour Laëtitia,

    Merci de ton témoignage très éclairé sur le sujet.
    J’ai 34 ans et comme toi après l’arrêt de Diane 35 (qui me faisais une peux superbe), j’ai commencé à avoir de l’acné hormonale en péri-oral, plus sur les mâchoires et dans le cou. J’ai testé le zinc, de nombreuses crèmes antibiotiques et les antibiotiques oraux et tout a été un échec. J’abandonnais très vite les crèmes car ça me rendait la peau très irritée et je faisais encore plus de boutons ! Quand aux antibiotiques, c’était efficace le temps du traitement et ça revenait après.
    Je suis donc allée voir un ultime dermato qui m’a conseillé Procuta. Je viens de prendre mes 1ers comprimés ce midi… et je dois dire que je stress un peu (beaucoup !)
    On entend tellement de choses négatives au sujet de ce traitement…
    J’ai donc quelques questions : Est-ce qu’à date tu as toujours une belle peau ? Est-ce que ta peau est restée plus fine et fragile après le traitement (ex : ridules, vergetures) ? As-tu eu des problèmes urinaires (liés à la déshydratation) ? Est-ce que tu as eu des problèmes de foie (du mal à digérer, particulièrement les aliments gras) ? Au bout de combien de jours de traitements as-tu commencé à sentir les effets secondaires (sécheresse de la peau et des yeux).
    Merci de tes réponses !
    Gaëlle

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 11 septembre 2014 at 11 h 59 min

      Bonjour Gaëlle,

      Aujourd’hui, presque un an après l’arrêt de mon traitement, j’ai toujours une jolie peau (quelques boutons de temps en temps mais rien ne comparable et ils partent beaucoup mais alors beaucoup plus vite, en deux jours c’est réglé). Ma peau va bien, même si je pense que ça crée quelques petites rides sur mon front, c’est léger mais ça n’y était pas avant le traitement. Pas de vergetures (je ne vois d’ailleurs pas trop le rapport, c’est lié surtout à la prise de poids et le traitement ne fait pas grossir). Pas de soucis de foie, rien. Franchement, je n’ai pas mal vécu le traitement.

      Les effets secondaires sont arrivés vite (notamment les cheveux secs), deux semaines je pense. Mais plus on avance dans la cure, plus ça se calme :)

      Bon courage à toi et belle journée !

  • Avatar
    Reply Juju 11 septembre 2014 at 10 h 34 min

    Je tenais à te remercier pour ton témoignage. Je suis dans le même cas que toi et j’ai commencé mon traitement le 9 septembre. Je stresse un peu par rapport aux effets secondaires (la notice en est farcie !). Tes remarques me remotivent. Je voulais savoir si tu avais plus perdu tes cheveux et si tu avais eu des maux de tête.
    Merci beaucoup pour toutes tes précisions

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 11 septembre 2014 at 11 h 52 min

      Bonjour Julie, non je n’ai pas perdu mes cheveux (ils sont devenus en revanche plus secs et fragiles) et n’ai pas remarqué une augmentation des maux de tête. Bon courage et belle journée à toi :)

  • Avatar
    Reply Noémie 23 septembre 2014 at 17 h 07 min

    Ton témoignage est juste PAR-FAIT, tes articles sont vraiment très complets et rassurants ! Je commence mon traitement dans un mois (j’ai hââââte !!), et voila, j’ai un stérilet aux hormones, la question que je me pose en ce moment est : est-ce que les prises de sang sont à faire à une certaine période du mois ? Parce qu’avec mon DIU hormonal (que j’ai seulement depuis quelques mois), mes cycles sont loin d’être réguliers..
    Je voulais te demander aussi si tu avais utilisé des soins particulier pour les cheveux ou pas ? (je me fais une liste de tous les soins qui pourraient m’être utile pour les mois à venir… ;) )

    Merci d’avance pour tes réponses :)

  • Avatar
    Reply Émilie 30 septembre 2014 at 17 h 34 min

    Bonjour pour faire bref je sors du dermato se midi qui me prescrit se traitement la ! Suite a la liste des effets secondaires je me pause énormément de questions par rapport au traitement si je dois le prendre ou non ! Ma crainte est beaucoup par rapport au risque de tomber enceinte pendant le traitement et le risque qu il y est des répercussion plus tard quand j aurais l envie d avoir un enfant ! Je voudrais donc s avoir si le traitement disparaît au niveau du corps après et si certaine de vous on eu les même crainte merci de votre réponse

    • Avatar
      Reply Hélène 13 novembre 2014 at 17 h 30 min

      Je me permets de répondre à ton comm… J’ai fait CURACNÉ 2 x 6 mois (mais pas assez longtemps car je n’avais pas le dosage suffisant pour éviter la rechute… bref…) et j’ai eu un enfant au mois d’avril et il est en parfaite santé ^_^

      Ma dernière cure de curacné remonte à 2010 et je suis tombée enceinte en 2013…
      Il ne faut avoir aucune crainte à ce niveau….
      :)

  • Avatar
    Reply Christen 5 novembre 2014 at 8 h 05 min

    Bonjour !

    Ton blog m’a beaucoup aidé et je t’en remercie.
    Mon dermato m’a prescrit Curacné mais je me pose encore beaucoup de questions.
    Mon mari est à l’étranger pendant 1 ans, et je le vois tous les 2 mois. En gros, je ne sais pas quand commencer le traitement, au risque d’être défigurée… Pour le moment, je prends un antibio, qui agit pas mal entre nous, mais que je ne peux pas prendre ad vitam eternam.
    Et ensuite je me demande quelles pourraient être les répercussion sur une grossesse après le traitement… J’ai quand même 33 ans…
    Au plaisir de te lire !

  • Reply Arrêt curacné : le bilan un après ! 10 novembre 2014 at 9 h 00 min

    […] mon bilan à l’arrêt de Curacné (ou Procuta, autrement dit les génériques de Roaccutane), j’étais revenue sur mon […]

  • Avatar
    Reply Hélène 13 novembre 2014 at 17 h 25 min

    Bonjour Laëtitia :)
    Je commence aujourd’hui ma (3ème !) cure de CURACNÉ… Et je viens de comprendre pourquoi mon acné revenait à chaque fois au bout de 3 ou 4 ans… J’ai 38 ans et n’ai jamais eu une « peau de bébé » mais pas d’acné sévère non plus, par contre les pores dilatés, des petits boutons rouges disgracieux, etc… CA OUI !

    Ma dermato m’a toujours mis que 25mg et m’arrêtait le traitement au bout de 6 mois parce que tout allait bien (j’avais la chance de voir les résultats trèèèès rapidement ^_^) !

    Sauf qu’en faisant ton calcul de 120 à 150mg/kilos j’aurais dû à chaque fois arriver à une dose cumulée de 5880 mg et que je n’en avais que 4500 !

    C’est lamentable. Je suis allée voir mon généraliste hier en pleurant et en lui expliquant, il m’a sorti exactement les détails de ton article (rapport poids/grammes etc) et m’a prescris 25mg et ce pour 8 mois au moins ! (je dois bien sûr aller le voir tous les mois pour le suivi et la prescription de la PDS etc)…

    En tout cas merci…. J’espère que cette cure sera la dernière.. :)

    Bonne fin de journée ;)
    Hélène

    • Avatar
      Reply Jenn 23 janvier 2016 at 10 h 19 min

      Bonjour. Est ce que un docteur généraliste peut prescrire ce traitement ou il faut obligatoirement passer par un dermatologie? Merci.

      • Laëtitia
        Reply Laëtitia 23 janvier 2016 at 10 h 36 min

        Il me semble que oui :)

  • Avatar
    Reply rita♡ 23 novembre 2014 at 1 h 13 min

    Bonjour/Bonsoir, donc voila je suis presque a la fin de mon traitement il ne me reste plus que 3 mois et c’est incroyable comme je suis suis contente du resultat jai eu exactement les memes effets secondaires que toi et je voulais juste demander apres combien de temps apres larret du traitement tu as pu t’exposer librement au soleil, aah oui jai oublie de dire que j’ai commence le traitement a 14 ans et maintenent jen ai 15 ca fait 12 mois que je suis sous roaccutane javais une acne severe et persistante en plus dune peau tres blanche qui les fesaient paraitre encore plus!! ^_^ bonne chance a toutes/tous celles/ceux qui sont sur le point de commencer ce traitement bisouu

  • Avatar
    Reply Anne-Lise 1 décembre 2014 at 9 h 25 min

    Bonjour, je suis tombée sur ton article un peu par hasard, mais je suis bien contente de l’avoir fait !
    Par contre, j’ai qq questions, notamment pour ton calcul pour éviter la rechute… « A la fin de votre cure, pour éviter au maximum le risque de rechute, votre dose cumulée totale doit être comprise entre 120 et 150 mg/kilo » avec l’exemple de 60kg, tu peux m’éclairer ?
    Je voulais savoir aussi au bout de combien de temps à la fin du traitement ta peau a commencé a s’unifier et les cicatrices disparaître ?
    Merci pour ton article !

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 1 décembre 2014 at 11 h 21 min

      Hello Anne-Lise, je n’ai pas eu trop de cicatrices donc je ne peux pas vraiment te dire et ma peau était déjà bien unifiée sous cure. Mais si tu parles de l’hydratation, compte bien plus de trois mois. Pour répondre à ta question sur la dose cumulée, eh bien tu prends en compte la dose quotidienne que tu ingérais (généralement, les dermato partent sur 0,5 ou 1 mg/ kilo – quand on fait 60 kilos, on peut donc prendre entre 30 et 60 mg/jour). Si tu suis la cure pendant admettons 10 mois, à raison de 30 mg/jour donc 0,5 mg/kilo, à la fin tu auras cumulée 150 mg/kilo. Le calcul à faire est simple. Tu multiplies ta dose journalière par le nombre de jours pendant lesquels tu as suivi la cure, puis tu divises par ton poids :)

  • Avatar
    Reply Rémi 19 décembre 2014 at 3 h 30 min

    Merci pour vos explications ! Je suis un jeune homme de 25 ans et je compte prendre ce traitement dans peu de temps. Ado, j’ai eu de l’acné et ça s’est calmé vers mes 19 ans. Néanmoins, je garde toujours une peau à imperfections et à texture granuleuse malgré tous les soins que j’y applique. Jusqu’à aujourd’hui, j’arrivais à m’y faire et à vivre une vie à peu près normale. Seulement, depuis quelques mois, ma peau n’en fait qu’à sa tête et j’ai l’impression de revivre mon adolescence ! Je sais qu’il y a pire que moi mais j’ai tout de même de plus en plus de mal à me supporter devant le miroir. J’ai lu beaucoup choses sur le Roaccuane (Curacné) et plusieurs choses m’inquiètent encore.

    Durant le traitement, vous est-il arrivé de perdre vos cheveux ?

    A la fin du traitement, votre peau est-elle devenue plus rouge et sensible ? Si oui, est-elle redevenue normale les mois suivants ?

    Avez-vous constaté un vieillissement prématuré de votre peau dû au traitement ?

    Je vous remercie d’avance :)

  • Avatar
    Reply Marie 23 décembre 2014 at 15 h 03 min

    Bonjour à tous :)

    Bonjour à tous,

    J’ai besoin de vos précieux conseils. Voilà je suis une fille de 22 ans, j’ai de l’acné depuis 15 ans (la galère oui bref)… ayant testé tous les traitements possibles et inimaginable cet à dire : 2 fois cure de zinc, 2 fois antibio, homéopathie, huiles, diane 35, 1 an d’application de la crème au peroxyde de benzoyle…. Et j’en passe !! a bout !

    Donc au bout de 7 ans j’en peux plus, mon frère qui souffre du même problème que moi à fait le traitement procuta l’année dernière et depuis il revit. Donc je suis forcément très jalouse ahah 

    Je décide donc d’aller chez le medecin pour me le faire prescrire.
    J’ai donc appris que la pilule était obligatoire avec ce traitement… Chose qui m’a fait flipper !!! Sachant que j’ai pris pendant 3 mois Diane 35 et j’ai fini à l’hopital. Je m’étais juré de ne plus jamais reprendre la pilule. Mais je me dis que ca peut vraiment valoir le coup ! Diane ma rendue zombie (je passais mon temps a etre fatiguée et dormir toute la journée, et puis j’ai souffert de maux de tête qui se sont fini en phlébite au cerveau voila la grosse blague)… Vous comprenez mon inquiétude !

    Donc je commence tout d’abord un mois de traitement de pilule et puis après le traitement pourra débuter. J’ai demandé à mon médecin si je pouvais l’arrêter directement après mon traitement il m’a dit oui pas de soucis. Mais ce qui me fait peur c’est que après l’arret de diane j’ai eu 10 fois plus de boutons c’était la catastrophe. Et je me dis que si j’arrete la petite pilule (il m’a donné la plus faible) après le traitement, que tous mes efforts ai servis à rien et que mon acné revienne. Je me pose surement trop de questions mais je flippe pas mal car déjà que le traitement est lourd donc ça plus pilule = grosse flipette !!

    Merci d’avance pour vos réponses, jai besoin d’être rassurée je pense
    Bonnes fêtes !! 

  • Avatar
    Reply Katy 29 décembre 2014 at 21 h 49 min

    Bonsoir,
    J’ai aussi fait une cure de 4 mois de curacné 20mg le premier mois puis 40 alors que j’avais 17 ans. J’avais vraiment essayé toute sorte de crèmes, antibiotiques mais sans aucun absolument aucun résultat. Mais avec avec suranné tout est parti au bout d’un mois, ça à été impressionnant, j’y croyais pas. Pour moi son efficacité à été de 100%. Après pour ce qui concerne les effets secondaires, effectivement ils dépendent vraiment des personnes car pour moi à part une peau et des lèvres très très sèches j’ai absolument rien eu. En plus ça m’arrangeait aussi de me laver les cheveux une fois toutes les deux semaines moi qui au bout de 3 jours ils étaient gras. Donc je conseille vraiment ce traitement car je pense qu’il peut avoir le même effet sur d’autre personnes aussi, et puis si vous êtes conscients des risques et que c’est un traitement qu’il ne faut pas prendre à la légère essayez le si votre dermato vous le propose, et dans le pire des cas vous arrêterez si des symptômes inquiétants apparaissent, au moins vous aurez essayé ;)
    Bonne chance à tous!

  • Avatar
    Reply Ophelie 19 janvier 2015 at 9 h 16 min

    Bonjour!
    J’ai une question! J’ai 26ans et je suis sous curacne depuis 1mois et demi ! Donc comme vous le savait prise de sang obligatoire chaque mois pour teste de grossesse ! Mon dernier été il y’a 1 semaine et biensur négatif ! Mais inquiète car depuis la début de la prise de ce médicament pas de règles !
    Esque quelqu’un a été déréglé ?

  • Avatar
    Reply Sarah 8 février 2015 at 0 h 16 min

    Bonsoir
    j’ai 25 ans et je soufre tjrs de l’acné plus exact je gallére pendant mon adolescence j’ai eu quelques boutons au début de cette période mais j’ai suivi un traitement d’antibio (tétralysal) et j’avais une peau nette d’ailleurs j’avais aucun probleme d’acné mais a 22 ans ça c déclenché un truc de ouf c devenus insuportable j’ai essayé encore une fois tetralysal pendent presque 6 mois ou plus avec tt genres de cremes c vrai que ça a diminuer mais c temporaire au bout de presque une année les boutons sont revenus tt gonflés inflamés rouges surtout que je ss blanche de peau j’ai vu un dermato qui m’a préscris le fameux curacné mais pour etre honnete je ne l’ai pas pris j’ai eu trés peur de ses effets en plus mon medecin il m’a conseillé de ne pas prendre ce médicament et comme je lui fait confiance car c un très bon medecin ça vais 10 ans que je le connais c vrai que j’en ai marre de l’acné et je me vois pas dans le miroir j’ai plus confiance en moi je vis un enfer en ce moment je ss vraiment déégoutée mais je ne peux pas prendre curacné c plus fort que moi c vrai quand j’ai lu ton article je me suis dit que normal elle va bien et que ya rien de grave qui c passé mais je n’arrive pas a dépasser ma peur ah oui pour vous dire je n’ai jamais pris de pilules en plus j’ai lis dans les commentaires que on peut prendre du zinc que je n’ai pas essayer aussi est-ce-que il est éfficace?
    merci a toi et a tes conseils

  • Avatar
    Reply Tara 24 février 2015 at 11 h 12 min

    Coucou,
    Moi j’ai commencée avec le traitement procuta 20 mg direct sur une période de 10 mois (je vous dit pas comment j’étais contente d’avoir une belle peau ! ) puis à l’arrêt du traitement j’ai eu diane 35 mais que j’ai du arrêter quelques mois plus tard car cette pillule me donnais des maux de tête actroce, et là forcément mon acné est revenu plus forte que jamais !!! pendant deux ans j’ai galérer à trouver un dermato compétent car le mien était partie à la retraite. Bref donc j’ai eu un premier traitement mais qui n’a pas vraiment fonctionné (juste les 3 premier mois) puis Je suis aller voir un autre dermato et je lui est tout déballer et j’ai dis que je souhaitais de nouveau avoir le traitement procuta donc voilà actuellement je suis sous procuta et je ne regrette rien. Comme tu dis moi non plus je n’ai pas eu d’effets de déprime, juste les lèvres un peu sèches et c’est tout :) Ce traitement est vraiment efficace.

    Courage à toutes celles et ceux qui le prennent ça vous changer la vie.

  • Avatar
    Reply indo-dodo 6 mars 2015 at 19 h 06 min

    Bonjour ! Merci pour ton article ! Je ivens de terminer mon traitement et le prenant par mon médecin traitant elle peux difficilement m’aiguiller sur les soins à apporter après. Tu as fait comment ? Comment nettoyer la peau ? Quelle crème ? Avec ce chamboulement où on passe de crème acné, à des soins peaux sèches et agressées… je prends quoi .-) merci en tt cas !

  • Avatar
    Reply Fanny 21 mars 2015 at 21 h 05 min

    Bonjour,
    Merci pour votre article qui me donne beaucoup de courage. En effet, je suis à la fin du 2eme mois du traitement Curacné.
    Après des problèmes d’acné dû à l’implant contraceptif, j’ai essayé plusieurs pillules qui n’ont rien changé. J’ai donc tout arrêté. Je ne voulais plus gober des hormones et je me suis dit que mon corps allait se régler tout seul. J’ai donc attendu 1 an. En vain. Toujours des problèmes d’acné par période. Je suis donc allé chez le dermatologue qui m’a prescrit 3 mois d’antibiotiques (tetracnyl) + crème (cutacnyl). Aucun résultat. J’ai donc demandé à prendre le roycutane. Mais pour cela il m’a obligé à reprendre la pillule car sinon pas de prescription. Il m’a donc prescrit la pillule Yaz. Le problème c’est qu’elle me fait grossir. De plus on préfère ne prendre aucun risque avec mon conjoint même si je prends la pillule donc aucun rapport. Je souhaite donc arrêter cette pillule. Le problème c’est que mon dermato me l’interdit.
    Ma question est donc : peut il voir sur la prise de sang que je fais tous les mois que j’ai arrêté la pilule?
    Merci de votre réponse. :-)

  • Avatar
    Reply zou 15 mai 2015 at 16 h 33 min

    Bonjour,
    Déjà merci pour ton article, il est rassurant, je vais bientot commencer ce traitement que ma prescrit mon gyneco, car j’ai 25 ans et j’ai toujours eue des boutons depuis l’adolescence, il m’a tout d’abord mis sous androcure, qui avait amélioré le problème, mais ne l’avais pas totalement reglé et de plus j’ai pris 7kg en 3-4 mois alors que je n’ai rien changé à mes habitudes… du coup je suis retournée le voir, et il m’a dit qu’on allait tenter ce traitement …. Comme toutes bonne nana qui se respecte, j’ai fais ma petite enquete sur internet pour voir a quelle sauce j’allais être mangé … Et j’en ai vu des vertes et des pas mures sur ce medicament….Mais bien décidée a me débarasser de ces saloperies définitivement, je tente quand même le traitement (ma soeur et mon frere on été sous roaccutane étant ado, et je n’ai pas le souvenir qu’ils aient eue tant d’effets secondaires que ça…) Toujours est il que j’ai vu que certaines personnes ressentaient une grosse fatigue avec ce traitement, et ayant déjà des tendances à être souvent fatiguée, ça m’inquiète un peu …. As-tu une idée pour contrecarré ce phénomène, style vitamines ou autres?? Merci d’avance!

  • Avatar
    Reply Marie 22 septembre 2015 at 22 h 19 min

    Bonsoir ! Merci beaucoup pour ton article très complet, j’adore ! Je suis actuellement sous curacané depuis le 01/02 à la même dose que toi (30mg/jour), j’ai trois questions à te poser : déjà je n’ai pas compris le calcul de la dose maximum à atteindre pour ne pas rechuter ? Est ce que tu as pris le traitement tous les soirs sans faute ou tu as eu quelques oublis ? Et dernière question, lorsque tu as arrêté le traitement, ta peau était tellement « parfaite » ou est ce qu’il te restait encore quelques rougeurs/traces de cicatrices ? Est ce que le traitement fait effet un mois après l’arrêt ? Désolée de t’embêter avec toutes ces questions…
    Mon dermato veut m’arrêter le traitement dans un mois mais je trouve qu’il me reste encore quelques rougeurs et « point » (on ne peut pas appeler ça bouton) rouges.
    Merci par avance, bonne soirée ! Et j’adore vraiment ton blog!

  • Avatar
    Reply juliette 30 septembre 2015 at 17 h 35 min

    salut…j ai beaucoup aimé ton article.
    en effet on nous présente souvent la cure sous un très mauvais jour…
    j’avoue avoir peur de déprimer et autre…mais ton article m a rassuré.
    après aller au travail avec une tonne de bouton le premier mois..c’est pas trop dur?

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 30 septembre 2015 at 17 h 50 min

      C’est pas une partie de plaisir mais qu’est-ce qu’un mois dans une vie ? :)

  • Avatar
    Reply Olivia 12 octobre 2015 at 19 h 12 min

    Salut, c’est rassurant de lire ton article et encourageant.
    J’ai 21ans, j’ai de l’acné depuis 7 ans environ. À 14ans j’avais pleins pleins de boutons inflammatoires surtout.. j’ai testé crèmes antibiotiques rien à marcher, il y avait des périodes où j’en avais moins et des périodes beaucoup.. je suis de nature stressée et nerveuse donc ça vient ça part en fonction de mon humeur…et voilà que j’ai 21ans j’ai toujours de l’acné, beaucoup moins qu’avant mais ça me complexe ( niveau menton, côté du nez, entre les sourcils ) c’est de l’acné hormonal, j’ai aussi des boutons « kystes »… La galère je veux m’en débarrasser.
    J’ai envie de tester ce traitement car j’aimerais qu’il fasse disparaître ces boutons et donne un teint lisse, doux, presque parfait.
    Vu que j’ai moins de boutons que certaines personnes est ce que j’aurais quand même une poussée d’acné? ( j’ai une image à tenir devant les clients en magasin…)
    Les effets secondaires sont-ils supportables?
    Faut-il il être suivis par un médecin chaque mois?
    Merci d’avance, Olivia

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 28 octobre 2015 at 11 h 33 min

      Hello Olivia, pour répondre à tes questions :

      – La poussée d’acné dépend de ce que tu as en profondeur, donc si ton acné est micro-kystique ou pas. De toute façon, même si tu as une poussée c’est rien qu’un mauvais moment à passer. Ensuite on est tranquille ;)
      – Les effets secondaires que j’ai ressentis ont été largement supportables mais encore une fois, ça fluctue d’une personne à une autre

      Bon courage :)

  • Avatar
    Reply Linda 26 octobre 2015 at 9 h 23 min

    Bonjour,

    je tiens à te remercier pour ton témoignage, car quant on lit sur certains forums les effets secondaires, ça fait vraiment peur! J’ai arrêté la pillule Jasmin en juillet et début octobre j’ai chipoté à un bouton qui apparemment est un kyste entre les sourcils. Je n’ai jamais eu vraiment de problème de peau, sauf quelques kystes (boutons de graisses) sur le haut des joues, mais qui partent et reviennent pas forcément au même endroit donc ça m’a jamais dérangé.
    Par contre celui entre les sourcils c’est infecté car trop de triturage, j’ai tout d’abord essayé les produits naturels, pomme de terre, citrons, miel de manuka, huile rose musquée, mais rien à faire.
    J’ai été chez une dermato qui m’a dit qu’elle pouvait l’extraire, et en quelques minutes avec une aiguille me la soit-disant enlevé…(je pense que ça a empiré car le kyste est resté bien voyant et un peu rouge).
    Après qq mois, je me suis décidée à aller chez un autre dermato, qui m’a conseillée le roaccutane. Mais vu que je suis enceinte de 7 mois, je dois attendre la fin de l’allaitement avant de pouvoir commencer le traitement.
    Je trouve que c’est un traitement un peu lourd pour un seul kyste (boursoufflé et près du sourcil donc très voyant).
    J’hésite vraiment à suivre cette cure dans le futur.
    J’ai pris rdv chez un autre dermato pour avoir un deuxième avis, car j’ai peur d’avoir une poussée d’acnée et être complètement défigurée.
    Penses-tu qu »il est préférable que j’essaie quand même le traitement? faut dire que ce kyste m’handicape vraiment, je n’ose plus regarder les gens dans les yeux, dés qu’il y a du soleil je le dissimule sous de grosses lunettes. ça devient vraiment pénible de vivre comme ça. Est-ce que toi tu avais beaucoup de boutons (kystes) sur le visage? Merci encore pour tes précieux conseils.
    Bonne journée

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 28 octobre 2015 at 11 h 28 min

      Hello Linda, difficile à dire – je ne suis personne pour dire s’il faut prendre le traitement ou pas – mais ça me semble être une solution trop radicale pour un seul kyste ! A toi de voir avec ton médecin et surtout, écoute-toi. Peut-être pourrais-tu demander l’avis d’un autre dermatologue ? :)

      Moi avant le traitement, j’avais plein de micro-kystes localisés sur les joues, mâchoires, menton, cou et tempes. Et le Roaccutane était ma seule solution…

  • Avatar
    Reply Vinciane 10 novembre 2015 at 13 h 19 min

    Merci mille fois pour cet article! Je suis tombée dessus longtemps après sa publication mais je suis moi-même sous traitement de Procuta depuis 2 mois et en ne voyant pas cette poussée de boutons s’atténuer, je me suis demandée si ça allait partir un jour… Et ça me fait aussi plaisir de voir qu’il y a des gens qui ne sont pas totalement apeurés par le traitement. Quand on lit des avis sur internet, on a l’impression que c’est un traitement affreux qui gâche des vies (oui j’ai déjà lu ça!) mais personnellement je suis comme toi, je n’ai pas beaucoup de soucis.
    Je ne voulais pas en parler sur mon blog mais je pense que je vais le faire, si ça peut rassurer des gens qui font ce traitement ça peut être pas mal.
    En tout cas c’est rassurant de lire ton témoignage et j’espère que ça va toujours aussi bien au niveau de ton acné. J’espère que ça marchera aussi pour moi :)
    Très belle journée! :)

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 10 novembre 2015 at 14 h 55 min

      Tout va très bien Vinciane et je ne regrette pas du tout, mais alors pas du tout, d’avoir fait le traitement :)

  • Avatar
    Reply Marie 26 novembre 2015 at 21 h 18 min

    Merci pour ton témoignage, ça me donnne du courage… Je vais me lancer dans ce traitement ce mois ci, à 27 ans j’ai envie de dire adieu à mon acné! Le truc qui me fait le plus peur je dois dire, c’est les prises de sang . Je DETESTE ça en temps normal, j’en fais des malaises, alors là l’idée d’en faire tous les mois…

  • Avatar
    Reply Rachel Bénard 29 décembre 2015 at 14 h 08 min

    Coucou , ton article est très intéressant ! Tu m’a appris plusieurs petites choses. J’ai 17ans je pèse 56 kilos, je suis sous curacné depuis le 23 Septembre 2015, le premier mois j’ai pris 20mg, le 2ème mois 30mg, le 3ème mois 35mg. La je suis dans mon 4ème mois avec 40mg. Je ne ressens pas de fortes effets secondaires. J’ai le nez un peu sèche à l’intérieur, les lèvres gercés également ,mal de dos , il m’est arrivé d’avoir de l’eczéma sur les jambes, et aussi des petites blessures sur le bras. J’ai eu aussi quelques saignement de nez au début du traitement. J’ai pris mes précautions et ces effets ont diminué un peu. J’ai que quelques boutons qui poussent , ma peau est un peu plus nettes mais il y a encore du travail malheureusement :/ Au niveau du type d’acné je suis comme toi. J’ai quelques questions à te poser si sa te dérange pas ? :) Quels ont été tes doses tout au long de ton traitement ? Curacné peut-être la cause d’absence de règle pendant 1 mois ? Si on bronze au soleil ça réduit les effets du traitement?
    En tous cas mercii pour ton blog ! J’attend ta réponse ! Bisouus !! :)

  • Avatar
    Reply Jenn 22 janvier 2016 at 21 h 08 min

    Coucou.
    Je découvre ton blog et il est magnifique.
    Je viens d’arrêter ma pilule et ça m’angoisse parce que quand je vois tout ce qui arrive à la peau des femmes qui arrête. J’ai déjà pas une super peau. J’ai toujours été complexée depuis gamine par mes pores dilatés, mes cicatrices de boutons qui ne sont jamais sorties, toutes ces irrégularités qui font une peau pas terrible. J’ai peur que ça soit pire. Utilisant déjà des produits naturels je ne sais que faire. J’aimerais faire ce traitement en connaissance de cause. Penses tu que la peau en serait plus jolie bien que nous soyons tous différents.

  • Avatar
    Reply Audrey 2 mars 2016 at 22 h 27 min

    Bonjour.
    J’ai 30ans, et je me suis fait poser un stérilet en cuivre il ya 2 an après ma deuxième grossesse. 1 an après première poussé de petits boutons sur le front. au fur et à mesure c’est descendu sur les joues et le menton. Et puis j’ai commencé à avoir des boutons sous cutanée ( mycrokyste apparemment). aujourd’hui je dois en avoir 4 ou 5 petits sur le mentons et idem sur chaque joue. Plus des petits boutons retentionnelle qui font que la peau est granuleuse au touché. Rdv ce jour avec un dermatologue, qui me conseil vivement de faire une cure de curacne en commençant par dzs doses de 5mg. Je lui ai parlé des antibiotiques, lotions et crème… Elle me dit que que tous ca fonctionnera en surface mais pas sous cutanée et que du coup j’aurais toujours ces mycrokystes. Je suis perdue, car en plus des boutons et ayant une peau mat, les boutons laissent des taches brunes sur mon visage. Ce n’est pas encore catastrophique mais assez dérangeant pour ne plus sortir sans maquillage (fond de teint) et sans me cacher de mon mari quand je ne suis pas maquillée. Je n’ai jamais eu d’acné, donc si vous voulez ça fait un an que je galère à trouvé la solution naturelle miracle pour en finir. Mais pour l’instant aucun résultat. Je suis actuellement cure de pensée sauvage, ça fait déjà 3 semaines mais je vois pas de changement pour l’instant. pour en revenir à curacne jai vraiment très peur, ce n’étais pas du tout la solution que j’imaginais en sortant de chez le dermatologue. Je ne sais pas quoi faire. en même temps si je ne fais rien j’ai peur que ça ampire. Voilà. J’avais besoin de donner mon ressenti du moment et je lai fait sur cette page !!! Bonne soirée

  • Avatar
    Reply Allison 14 avril 2017 at 14 h 31 min

    Bonjour Laëtitia !

    Merci d’avoir partagé avec nous votre bilan d’un an. Je commence tout juste le traitement et ça m’a beaucoup aidé de lire cet article. Par contre, je vois que vous aviez écrit d’autres articles (notamment un sur le bilan au bout d’un mois) mais qui ne semblent plus exister sur le blog. :( Pourquoi les avoir supprimé ? C’est dommage, j’aurais bien voulu les lire aussi.

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 14 avril 2017 at 16 h 50 min

      Coucou Allison, je ne les ai pas supprimés. C’est simplement l’URL qui n’est plus bonne, tape Procuta dans la barre de recherche : tu trouveras ainsi tous les articles qui en parlent :)

  • Avatar
    Reply selma bnz 22 août 2017 at 22 h 25 min

    coucou
    moi c’est demain que je vais commencer mon traitement sous curacné sa sera pour 20mg et en lisant ton article j’ai un epu peur surtout question corps parce que mon dermato ma prescrite un baume a levre et pour le visage je vais prendre celle de avene je crois , mais je suis tres confiante par rapport a ce traitement je veux en finir avec l’acné une fois pour toute parce que ça me pourrie la vie vraiment , je te ferai part du developpement de mon acné , et merc i pour cet article

  • Avatar
    Reply muteau 5 janvier 2018 at 21 h 04 min

    Bonjour,
    je découvre ton blog à travers cet article mais à naviguer dessus, je l’ai mis dans mes favoris parce que c’est un super blog !
    Je suis désolée de rebondir sur un article ancien mais après des mois et des mois de galère avec l’acné et en ayant tout essayé, je me suis enfin résolue à passer au roaccutane… Je voulais savoir si tu avais eu une rechute ( vu que cela fait maintenant 4 ans). Merci de ta réponse !

  • Avatar
    Reply IKRAM 30 mars 2018 at 10 h 09 min

    Bonjour à toutes!
    J’ai juste envie de dire que ce traitement vaut la peine malgré ses effets indésirables psk ça fonctionne vrmt sans doute ( pour moi en tout cas, c’est mon 4eme mois!)
    ATTENTION: Ne pas prendre la pillule Diane avec ce traitement ! Renseignez vous!

  • Avatar
    Reply Marie-Grâce 9 août 2018 at 11 h 25 min

    Coucou ma belle! J’ai lu ton article sur Curacné et j’apprécie énormément. Je voulais savoir si tu penses que Curacné peut faire quelque chose pour moi parce que mes pores sont très ouverts sur le visage et très disgracieux. Merci

  • Avatar
    Reply Meriem 15 avril 2019 at 12 h 48 min

    Coucou, merci beaucoup pour cet article, ma question est, est ce que une fois le traitement terminé, tu as suivi un traitement particulier a part crème de jour et écran solaire ?

  • Laisser un petit mot