Cuisine

Le SuperBlender Artisan KitchenAid

14 novembre 2017

Article en collaboration avec KitchenAid.

C’est en devenant végétarienne puis en m’intéressant de plus en plus à la cuisine végétale que j’ai ouvert mes horizons culinaires. Par paresse et méconnaissance, j’avais autrefois plutôt l’habitude d’acheter des aliments qui ne demandaient pas – ou peu – de préparation. A part une bouilloire, un grille-pain et un blender tout juste bon à préparer des soupes maison et du houmous ; je n’avais pas de matériel.  J’ai d’abord investi dans le fameux robot KitchenAid Artisan pour pouvoir faire mes propres pâtes à pizza et faciliter la préparation des pâtisseries ; puis un extracteur de jus.

J’avais bien songé à m’offrir un super blender mais le coût me refroidissait : il faut souvent débourser plusieurs centaines d’euros pour en acquérir un digne de ce nom.

Alors évidemment lorsque KitchenAid m’a proposé en janvier dernier de recevoir leur SuperBlender Artisan, je n’ai pas réfléchi longtemps ! Après plusieurs mois d’utilisation, je peux enfin vous en parler en toute transparence et enthousiasme pour que vous puissiez vous faire un avis et envisager de casser votre tirelire ou pas.

Pourquoi le SuperBlender Artisan KitchenAid ?

A la différence d’un blender classique, les super blenders toutes marques confondues se distinguent par leur vitesse de rotation. Le SuperBlender Artisan KitchenAid est à ce jour l’un des plus puissants du marché avec ses 24 000 tours/minute et son moteur de 3,5 CV. Ça veut dire quoi concrètement ? Les aliments même les plus durs sont pulvérisés en un temps record et l’on obtient des préparations particulièrement lisses et onctueuses – je ne vous dis pas les houmous de dingue que l’on fait en un clin d’œil !

Ses 4 lames de 3 mm en acier inoxydable garantissent une homogénéité parfaite sans devoir faire tourner le SuperBlender Artisan KitchenAid pendant longtemps.

Il possède 11 vitesses, un mode impulsion à 2 vitesses et 4 programmes prédéfinis : smoothies, jus, soupes et auto-nettoyage. Son point fort, c’est aussi la largeur et la contenance de son bol à double parois : 2,6 L pour pouvoir régaler toute une famille.

Bien-sûr avec une telle puissance, quand il tourne ça fait un peu de bruit. Du bruit compensé par la vitesse avec laquelle on parvient au résultat désiré : des soupes quasi aériennes, des jus verts délicieux sans extracteur, des purées d’oléagineux divines, des laits végétaux qui ne nécessitent pas d’être filtrés, des citronnades sans effort, des farines maison, des pâtes à tartiner sans avoir besoin de faire fondre le chocolat au préalable, des glaces minute, des beurres végétaux, des compotes de fruits en un claquement de doigt, etc.

Les possibilités sont infinies ! Le seul petit bémol, c’est que le SuperBlender Artisan KitchenAid aime les quantités généreuses. La première fois que je l’ai essayé, j’ai voulu faire une purée de noisettes avec une quantité insuffisante de matière première : il fallait sans cesse stopper le blender pour remettre la poudre de noisettes au centre et espérer en extraire l’huile. Au bout de 10 minutes, il a fallu se rendre à l’évidence ; il manquait des noisettes.

Une fois que l’on sait ça, on s’adapte et on ajoute dans le bol les aliments en bonne quantité. Pour la conservation, je mets tout dans des bocaux en verre et je congèle si nécessaire. Ça nous permet d’avoir toujours de la purée de noisettes ou du houmous à la maison – à peu près la base de notre alimentation.

Mieux cuisiner et mieux manger

Indiscutablement, le SuperBlender Artisan KitchenAid nous permet de manger plus sainement et d’avoir une alimentation plus variée. Il est rare qu’il se passe une semaine sans que nous l’utilisions et Matthieu qui adore cuisiner – et qui le fait bien mieux que moi – apprécie improviser avec. Depuis que nous planifions à l’avance nos menus pour la semaine, nous pensons à ce qu’il peut nous apporter et puis, il faut bien l’avouer, on aime aussi impressionner nos invités en les régalant lorsque c’est possible d’un repas fait-maison de A à Z.

On cuisine plus, on cuisine mieux. Ça demande forcément un peu de temps et d’investissement mais l’on est souvent récompensé.es : personnellement non seulement je prends plus de plaisir à manger mais j’ai aussi plus d’énergie. Il ne disait pas des conneries Hippocrate !

L’arrivée du SuperBlender Artisan KitchenAid m’a aussi, mine de rien, aidée à manger de plus en plus végétalien à la maison. En me concentrant sur ce qu’il était possible de préparer avec, j’ai plus facilement fait une croix sur les produits laitiers – bien qu’il m’arrive de craquer encore pour du fromage mais ça c’est une autre histoire. On se régale de plats végétaliens sans même plus se féliciter de le faire comme avant ! C’est devenu normal, habituel, familier.

Nous nous sommes tout simplement mis plus à cuisiner parce que l’on devait exploiter au mieux le SuperBlender pour pouvoir vous en parler ; et j’ai hâte de vous montrer dans le second article, qui fera suite à celui-ci, ce que nous préférons faire avec. En attendant, voici un petit tour d’horizon de ce que l’on a testé.

Que faire avec SuperBlender Artisan KitchenAid ?

Que l’on soit une quiche en cuisine (j’aime l’humour) ou plus expérimenté.e, le SuperBlender Artisan KitchenAid peut être utilisé de bien des manières. J’ai d’abord commencé par des préparations simples que l’on peut, la plupart du temps, faire aussi avec un blender classique. Le test de la révélation ? L’houmous ! Le mixage est si puissant et efficace que la texture n’en est que plus légère et onctueuse.

Je me suis ensuite essayée aux purées d’oléagineux, assez pénibles et longues à faire sans super blender. C’est fascinant de regarder comment on passe de 500 grammes de noisettes grillées entières à une Mason Jar bien remplie de purée en à peine 5 minutes.

Si vous vous attardez un peu sur les triptyques vidéos que nous avons réalisés, vous verrez comment les ingrédients sont pulvérisés progressivement au début, puis à mesure que l’on augmente la vitesse du SuperBlender, deviennent liquides ou presque.

Ce qui m’a le plus bluffée c’est de mixer des carrés de chocolat avec de la noix de coco pour en faire une pâte à tartiner choco-coco divine sans avoir autre chose à faire que tourner un bouton. Pas besoin de sortir une casserole, les aliments sont chauffés grâce à la friction provoquée par la vitesse de rotation des lames…

Un atout et pas des moindres qui permet de préparer des soupes à la bonne température directement dans le bol du SuperBlender Artisan KitchenAid ! Pour cela, il suffit de laisser ses légumes à température ambiante, de les couper grossièrement et de mixer le tout progressivement. D’abord sur les vitesses 4 et 5, puis 7 et 8 avant de descendre jusqu’à 11 quelques secondes, le temps d’obtenir une soupe plus-lisse-tu-meurs. C’est à la fois plus rapide mais surtout, les ingrédients sont chauffés moins longtemps : on préserve ainsi leurs qualités nutritionnelles.

Pour les boissons il nous est aussi très utile :

  • Des citronnades bien fraîches
  • Des smoothies incroyablement lisses – et quand on n’apprécie pas vraiment l’épaisseur d’un smoothie vs un jus, c’est le paradis
  • Des jus – justement – qui rivaliseraient presque avec ceux de mon extracteur
  • Des mojitos maison accompagnés de glace pilée grâce à la fonction impulsion
  • Des granités rafraîchissants l’été

Je vous l’ai dit, les possibilités sont infinies… Que ce soit pour se désaltérer ou se remplir le ventre. Pour nous inspirer, on feuillette souvent le livre de recettes Superblender et l’on essaie de les décliner à notre sauce. Une fois que l’on a compris comment se servir au mieux de son SuperBlender Artisan KitchenAid, envisager son quotidien sans lui est un peu compliqué. Définitivement, il y a un avant et un après.

J’ai découvert que de nombreux produits que j’achetais tout faits étaient faciles à faire maison avec du bon matériel ; les tartinades sont le meilleur exemple pour qui aime se nourrir de soupes et de tartines les midis et soirs de flemme. On peut imaginer plein de recettes différentes avec des aliments que l’on aime bien : tomates séchées, olives, figues, noix de cajou, avocat, etc.

Faciliter son quotidien et faire des économies

Certes, acheter un super blender est un sacré investissement. Le SuperBlender Artisan KitchenAid ne coûte pas moins de 800 € et tout le monde n’a ni les moyens, ni l’envie de mettre une telle somme dans du matériel de cuisine – d’autant plus quand on a peur de s’en servir une fois tous les deux mois. Moi-même je crois que si je ne l’avais pas reçu, je serai encore probablement en pleines tergiversations.

Pourtant avec le recul, je suis forcée de constater qu’il nous a poussé.es à cuisiner davantage et donc à acheter principalement des produits bruts dans notre Biocoop.

Je vois une réelle différence sur le montant des tickets de caisse les semaines où l’on remplit notre sac de courses presque uniquement de fruits, de légumes, et d’aliments en vrac et celles où par manque de temps, on se rabat sur des produits transformés. Vous allez me dire, pas besoin de super blender pour ça !

Vous avez raison mais les produits bruts, il faut bien les cuisiner et c’est là que le SuperBlender Artisan fait la différence si l’on est un.e fin.e gourmet.te et que l’on a pas du temps à revendre. Car non seulement sa puissance mixe les aliments plus vite mais il a une botte secrète dont je ne vous ai pas encore parlé : le programme auto-nettoyage. Comme son nom l’indique, c’est un mode qui permet de nettoyer le bol sans se fatiguer. On verse de l’eau, on ajoute une petite goutte de produit vaisselle et on active le mode magique.

Si nécessaire, on renouvelle l’opération une seconde fois mais la plupart du temps, la première est la bonne – sauf pour les oléagineux, là il faut y aller à la main. Il ne reste ensuite plus qu’à rincer à l’eau claire et laisser sécher. Un jeu d’enfants !

J’espère que cet article aura été éclairant si vous hésitez à investir. Sachez que même si c’est un article en collaboration avec KitchenAid mon enthousiasme est sincère et réel. Venez prendre l’apéro à la maison, vous verrez ;) Un merci tout particulier à Matthieu pour son aide, sa patience et ses conseils toujours avisés : c’est lui qui a eu l’idée des petites vidéos, ça vous a plu ?

Si vous avez des questions, j’y répondrai avec plaisir en commentaires à mon retour de vacances car ce soir, je m’envole en famille pour l’île de la Réunion. Pour suivre ça de loin, rendez-vous sur Instagram, Twitter et Facebook. A très bientôt !

Rendez-vous sur Hellocoton !

28 Comments

  • Reply Azilis 14 novembre 2017 at 10 h 01 min

    Alors du coup, on s’organise comment pour l’apéro ? On dit vendredi soir ?^^
    J’ai le vitamix depuis 2 ans, et c’est vrai que ça change la vie! Comme tu le dis très bien : la texture du houmous ou des soupes n’a plus rien à voir avec ce que l’on connaissais! Et comme toi, ça à aider à me passer de fromage dans certains plats (oui, ça reste encore problématique pour moi le fromage…)
    Ce qui a l’air chouette avec le kitchen aid, c’est que le bol est en verre! Est-ce que le fond se démonte pour le nettoyage (quand c’est compliqué j’entends), mon ancien magimix se dévissait, je trouvait ça tellement pratique!!
    Tes petites vidéos sont super! Une petite précision quand tu parles de jus, ce sont en fait plutôt des smoothie non ? Car le jus fait à l’extracteur enlève les fibres, ce qui n’est pas le cas au blender (sauf si tu le filtres après ?), du coup, ça n’est pas tout à fait pareil, pas forcément en terme de goût, mais je pense que la nuance peut -être importante pour certaines personnes qui tiennent à ne pas avoir de fibres…
    Bises!

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 14 novembre 2017 at 10 h 35 min

      Haha, je ne serai pas là mais je vais voir avec Matthieu s’il peut t’accueillir ;) Alors non le bol du blender est aussi en plastique : tu trouves ça mieux en verre toi ? Le fond ne se dévisse pas mais il est si large que tu peux le nettoyer sans problème si jamais il reste des petites choses accrochées même après l’auto-nettoyage – généralement, ce n’est pas le cas car ce mode est très efficace !
      Pour les jus ce n’est techniquement pas les mêmes que ceux avec l’extracteur. C’est simplement un mode qui mixe si finement les fruits/légumes que l’aspect est proche de celui des jus (mais nutritionnellement parlant, ça ne t’apporte pas les mêmes bénéfices en effet ^_^)

      • Reply Azilis 14 novembre 2017 at 12 h 50 min

        Ah c’est marrant il à l’air en verre! Je ne sais pas, sur mon ancien magimix, il était en verre, je trouvais ça plus rassurant que du plastique, mais en même temps, maintenant que j’ai du carrelage, j’aurais trop peur de le faire tomber te de le casser^^
        Le vitamix se nettoie de la même manière aussi, et ça marche très bien, mais des fois, pour les préparations épaisses/collantes, je trouve ça galère de tout racler, si celui ci a un fond plus large, ça doit être un poil plus facile en effet!

  • Reply padoune 14 novembre 2017 at 10 h 13 min

    Ok pour l’apéro, on vient à quelle heure ?
    Non mais sans blague, je l’avais déjà repéré sur tes stories il y a quelques mois, mais là tu me tues, cela fait déjà des années que je suis à la recherche d’un simple blender mais jamais trouvé celui qui me conviendrait… c’est clair que là, le prix est un frein, mais bon, de ce qu’on peut en lire, l’investissement a l’air bon… mais propre à chacun… comme toi je ne sais pas si cela vaudrait le coût, je ne me sens pas assez « cuisinière » dans l’âme pour le moment pour mettre autant d’argent dans un blender, mais qui sait ? je vais montrer ça à mes super amies qui adorent ça, et peut-être qu’en l’essayant en vrai, je serai conquise… En attendant, tu mets quoi dans ta super purée de noisettes qui nous fait de l’œil plus haut là ? :x
    Belle journée à toi,
    Alex

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 14 novembre 2017 at 10 h 39 min

      Haha quand vous voulez :D Je ne suis pas très cuisinière non plus par flemme mais c’est vrai que depuis qu’on l’a sur le plan de travail, je me motive plus souvent à cuisiner, préparer des petites choses rapidement parce que je sais que l’on va se régaler après ! Souvent Matthieu improvise avec ce que l’on a dans le frigo aussi ; je crois que je ne pourrais plus m’en passer ou en tout cas, je ressentirais un grand vide haha !
      Pour la purée de noisettes, il y a seulement des noisettes grillées entières, rien de plus ;)

  • Reply Ornella 14 novembre 2017 at 11 h 01 min

    Merci pour cette belle étude de ce robot. Moi, j’ai un robot Magimix qui pour l’instant me satisfait pleinement, je n’ai pas à me plaindre.

    C’est vrai que celui que tu nous montres a l’air d’être la nouvelle Rolls du Robot Mixeur.

    A très vite !

  • Reply Ornella 14 novembre 2017 at 11 h 01 min

    Merci pour cette belle étude de ce robot. Moi, j’ai un robot Magimix qui pour l’instant me satisfait pleinement, je n’ai pas à me plaindre.

    C’est vrai que celui que tu nous montres a l’air d’être la nouvelle Rolls du Robot Mixeur.

    A très vite !

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 13 décembre 2017 at 19 h 31 min

      Je te confirme ^_^

  • Reply Antigone 14 novembre 2017 at 11 h 34 min

    Il a l´air vraiment bien cet appareil. J’ai le kitchen aid artisan pour les pâtes, chantilly etc, et ce blender serait un super complément ! La où ça me parle particulièrement c’est quand tu évoques les’ soupes et les compotes. J’ai une petite fille de 5 mois qui commence à « manger » et je me dis que ça doit être hyper pratique pour lui faire du fait maison facilement… ça et les tartinades – houmous pour les apéros, je crois que j’arriverais à l’utiliser souvent en fait! En tout cas hâte de lire la suite de cet article avec tes utilisations. Merci pour la découverte ! Et bon voyage

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 14 décembre 2017 at 20 h 44 min

      Si tu aimes cuisiner, c’est un vrai bon allié ! Tu ne seras pas déçue et ça risque même de te donner envie de cuisiner encore plus :)

  • Reply mirza 14 novembre 2017 at 12 h 05 min

    Jusqu’à ce que je voie le prix, je me disais « il-me-le-faut-il-me-le-faut-il-me-le-faut ». Et puis, gloup, je suis donc maintenant en tergiversation :) Ça a l’air vraiment génial, je pense que j’y songerais le jour où mon blender actuel rendra l’âme. Et bravo pour les petites vidéos, ça donne vraiment une bonne idée du fonctionnement, c’est bien plus parlant que de simples photos!

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 14 décembre 2017 at 21 h 15 min

      Oui c’est un sacré investissement cuisine, il faut aimer cuisiner et vouloir prendre du temps pour mais la dépense est largement rentabilisée si on fait un maximum de choses soi-même :)

  • Reply Sandy 14 novembre 2017 at 13 h 49 min

    Merci pour cet article.
    Je lorgnais sur ce blender depuis que tu en avais parlé sur Instagram mais quand j’ai lu la partie sur les grandes quantités, j »ai su de suite que ce n’était pas ce qu’il me fallait.
    J’ai déjà un Magimix Cook Expert (adversaire du Thermomix) et mon problème justement c’est qu’il a besoin de trop grandes quantités (pour les purées d’oléagineux, les mayonnaises, crèmes de cajou etc…) et que des fois je veux juste faire des petites préparations.
    Je vais donc économiser et investir dans un mixeur plongeant haut de gamme de chez Bamix (environ 200€). Il me sera plus utile qu’un gros blender pour le moment. Mon Magimix fera très bien l’affaire en attendant. La fonction blender n’est pas aussi top qu’un vrai appareil dédié mais c’est quand même plutôt pas mal, surtout pour faire les soupes.
    Et puis j’aurai mon super blender plus tard, d’ici 3 ou 4 ans. Ce sera plouf plouf entre celui là et le Vitamix.

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 14 décembre 2017 at 21 h 18 min

      Ça doit être le principal défaut des super blenders et du coup, oui tu fais bien de plutôt t’offrir un mixeur plongeant – on en utilise un aussi pour faire des guacamole super onctueux qu’il faudrait préparer en grande quantité pour obtenir un résultat similaire (certainement mieux mais bon) avec le blender :/

  • Reply Camille 14 novembre 2017 at 19 h 15 min

    Il n’y a vraiment que toi pour me faire baver devant des photos de blender, je crois.
    J’ai un superblender depuis quelques années, et effectivement, c’est assez fou comme ça change la vie ! J’achète encore de temps en temps du houmous, parce que, bon, parfois, j’oublie de faire tremper les pois chiche la veille et quand j’ai une envie de houmous, il faut l’assouvir tout de suite, mais depuis, je fais tous mes laits végétaux et mes farines un peu originales chez moi, et c’est tellement plus économique !
    il me reste encore les purées d’oléagineux à essayer, mais entre le prix des noix + le fait d’être obligée d’en faire une grosse quantité, je me suis jamais encore lancée.
    Et pour l’apéro, laisse-moi juste le temps de traverser l’océan et je débarque – j’apporte le guacamole, quand même.

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 14 décembre 2017 at 21 h 21 min

      Haha, merci ! Concernant les purées d’oléagineux, pour te donner un ordre d’idée, j’en achète environ 400g pour remplir une maison jar et cette quantité là est suffisante pour que le blender ne tourne pas dans le vide :)
      Ok, je t’attends :D

  • Reply Lilouuuu 14 novembre 2017 at 20 h 25 min

    Il à l’air top, j’aimerai bien l’avoir mais il coute un peu trop cher, ça doit être super pratique pour faire tout plein de recettes !
    Gros bisous

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 14 décembre 2017 at 21 h 22 min

      Tu payes le prix du moteur très puissant :)

  • Reply Chapsyk 15 novembre 2017 at 16 h 50 min

    Ton article est vraiment super complet !

    On a investi dans un Vitamix cet été et je suis d’accord avec tous les points que tu as écrits. C’est mon passage au végétarisme qui m’a également poussée à plus cuisiner et en fait moi qui pensais détester ça il y a quelques années, je me retrouve aujourd’hui à passer parfois des heures en cuisine avec plaisir ^^

    Le gros avantage du superblender pour nous, c’est effectivement la rapidité comme tu l’as décrit. Et ça nous a beaucoup aidé à moins gaspiller aussi (« on fait quoi des fruits un peu flétris là ? On les mixe ! Et la courgette qu’on a oubliée ? On la mixe ! »)

    Le seul défaut que je pourrais trouver c’est qu’effectivement il faut préparer en grande quantité pour avoir un bon résultat et qu’il y a de la perte en raclant les bords pour récupérer la préparation (mais c’est commun à tous les blenders je pense). Du coup j’ai quand même gardé mon mixeur plongeant qui est plus pratique pour les sauces ou les tartinades que je prépare en petite quantité.

    Evidemment le prix n’est pas accessible à tout le monde mais pour des personnes voulant cuisiner plus sainement, c’est clairement un bon investissement ! Depuis qu’on commence à racheter de bons ustensiles de cuisine (nos poêles et casseroles en Teflon ont rendu l’âme), on a beaucoup plus de plaisir à cuisiner et même si le prix fait un peu mal sur le coup on sait qu’a priori nous n’aurons pas besoin d’en racheter (ou alors dans plusieurs dizaines d’années ^^).

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 14 décembre 2017 at 21 h 25 min

      Ah c’est clair que côté gaspillage, ça permet de le réduire considérablement ! On a aussi gardé le mixeur plongeant, bien plus pratique pour se faire un guacamole à deux. On obtient pas la même texture aérienne mais bon, ça fait l’affaire ^_^ Et comme tu dis, avoir du bon matériel ça donne encore plus envie de cuisiner – tu me fais penser que je devrais aussi racheter des poêles dignes de ce nom parce qu’elles font un peu la tronche les nôtres :x

  • Reply Operti michele 16 novembre 2017 at 7 h 21 min

    Bonjour et merci pour cet article très tres complet ! Ma fille m’a offert le duper blender mais je ne m’appercois en lisant votre article que je n’utilise pas toutes ses fonctions ! Vous parlez d’un livre de recettes ? Où puis je me le procurer ?
    J’ai essaye par 2 fois de faire des soupes et il y a eut des débordements catastrophiques ( meme en reduisant les quantités la 2 eme fois) par contre les veloutés sont veloutés ! Mhummm mais du coup je n’exploite que cette fonction et c’est dommage ! Je vous souhaite de bonnes vacances.

  • Reply Gaelle 28 novembre 2017 at 13 h 10 min

    B onjour à toi , je viens de découvrir ton blog , je trouve très sympa , ton article sur le blender est très complet , je pense changer le mien bientôt , une bonne idée merci à toi je t’invite aussi sur mon blog laviehealthydegaelle.com pour échanger des idées à bientôt :)

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 14 décembre 2017 at 21 h 29 min

      Merci Gaelle :)

  • Reply Agathe 3 décembre 2017 at 0 h 26 min

    A Noël il y a 2 ans je me suis fait offrir un mixeur multi fonction (mixeur + mélangeur + rapeur + batteur + presse agrume et avec il y a un blender « simple »), et c’est vrai qu’il manque de la puissance pour des tartinades, ou alors il faut rajouter du liquide… Mais avec cet appareil j’aurais des fonctionnalités en doublon avec un super blender donc je reste sur cet équipement (ce qui ne m’empêche pas de baver devant ce super blender !)

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 14 décembre 2017 at 21 h 30 min

      Qui sait un jour quand ton mixeur aura rendu l’âme ? ;)

  • Reply Elise 9 décembre 2017 at 9 h 09 min

    Oh lala, le fond, la forme, la plume, c’est toujours aussi beau, frais et stylé par ici ! Je surlike.
    Et, les vidéos … c’est carrément top ! (Merci Mat!) !
    Je crois sincèrement que Kitchenaid n’aurait jamais pu faire mieux pour promouvoir son produit ! :-)
    De mon coté, j’attends déjà d’avoir un appart plus grand pour y songer … ^^
    Belle et douce journée
    Nb: superbes photos de la Réunion !

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 14 décembre 2017 at 21 h 34 min

      Huhu merci Elise pour ton gentil commentaire (j’ai transmis le compliment à Matthieu ^^).
      C’est vrai qu’il faut avoir un peu de place sur le plan de travail de sa cuisine… On a eu de la chance en dégotant l’appart dans lequel on est ; la cuisine est grande et on a pu mettre le blender, la bouilloire, le robot Kitchen classique et le four à micro-ondes – bon pas l’extracteur du coup (comment ça j’ai trop de trucs ? :x)

    Laisser un petit mot