Ethique animale

Le massacre légalisé des chiens errants en Roumanie : on en parle et on agit ?

29 octobre 2013

Au début du mois, Céline m’a envoyé un mail qui m’a profondément touchée et elle a eu cette phrase qui a fait écho en moi : « j’ai peur que certaines ne veulent pas « salir » leur joli petit blog » pour parler d’un sujet tout sauf léger. Si vous me lisez depuis un moment, vous savez que je n’hésite pas à aborder les thèmes délicats de l’éthique animale et que je ne me contente pas de relayer des informations sur les réseaux sociaux.

Aujourd’hui, je reprends du service sous l’impulsion de cette lectrice bien intentionnée qu’est Céline et qui souhaitait que je partage avec vous non seulement la triste situation des chiens en Roumanie, mais aussi les différentes actions de l’association Mukitza qui leur vient en aide.

542794_344981145548357_2022897306_n

En septembre dernier, la Roumanie a adopté une loi visant à légaliser le massacre des chiens errants. Dans les faits, ces animaux sont capturés, puis gardés en refuge pendant une quinzaine de jours, en attendant de potentiels adoptants. Si adoptants il n’y a pas, les chiens sont tués. Cette loi a été promulguée suite à la mort d’un petit garçon causée par des morsures canines et bien qu’une partie des roumains n’y soit pas favorable – là-bas, certains chiens sont nourris et soignés par un ensemble individus, on les appelle « les chiens communautaires » – d’autres ne cachent pas leur haine et leur désir de les voir disparaître.

Pour comprendre cet étrange phénomène bien roumain des chiens errants, je vous invite à regarder un extrait d’un reportage diffusé en 2012 sur Arte. Vous y découvrirez que c’est au début des années 80, sous le régime totalitaire de Nicolae Ceausescu, que la possession d’animaux domestiques est interdite. Les chiens se retrouvent dès lors à la rue et se reproduisent comme des lapins – disons ça comme ça. La solution des parlementaires ? Les tuer.

Aujourd’hui, cette affreuse loi est passée. Ne vous imaginez pas que les chiens sont euthanasiés dans « de bonnes conditions ». Non, ils sont parfois massacrés à coups de pelle, avec les moyens du bord. L’association Mukitza oeuvre pour sauver et réhabiliter les chiens de Roumanie et de Serbie. Ils sont à ce jour complètement dépassés par la situation et c’est pour cette raison que Céline m’a contactée, elle qui a déjà été famille d’accueil et qui a à cœur d’aider au mieux cette association.

Nous autres blogueuses, on fait souvent appel à nous pour influer sur des comportements d’achat. Pourquoi ne pas le faire aussi dans un but un peu plus… louable ? Je sais que vous êtes nombreuses à aimer les animaux, à choyer les vôtres et à ne pas rester insensibles au sort des moins bien lotis. Je sais que vous ne pourrez pas toutes agir et que cet article est sans doute une bouteille à la mer ; mais même si vous n’êtes qu’une ou deux à répondre à cet appel, ou simplement si vous partagiez cet article, en parliez autour de vous, ce serait déjà ça.

Alors concrètement, que pouvons-nous faire ?

  • Le geste le moins engageant reste le don. L’association a ouvert deux cagnottes sur Leetchi pour soulever des fonds et aider les refuges d’Anda et de Pascani. Vous pouvez également leur faire parvenir de l’argent par virement ou par chèque (bien entendu, la somme que vous versez est déductible de vos impôts). Vos dons serviront à soigner les animaux mais également à entretenir les refuges et à garantir aux chiens plus de sécurité.
  • Parrainez un chien. Cela vous en coûtera 60 € pour lui offrir ce qui lui est nécessaire (soins et nourriture). Si cette démarche vous intéresse, vous pouvez contacter directement l’association avec le nom du chien que vous souhaitez parrainer et avoir plus d’informations sur sa situation : mukitzacontact@gmail.com. Vous trouverez tous les chiens qui ont besoin de votre aide sur la page Facebook de l’association.
  • Si vous avez du temps et de l’espace, devenez famille d’accueil. Je crois que sans hésiter, si j’avais une maison à moi, je le ferai. Etre famille d’accueil suppose que vous gardiez le chien le temps qu’il trouve un adoptant. En attendant, vous prenez soin de lui et surtout, lui épargnez l’enfer qu’il pourrait vivre dans son pays d’origine. Les frais vétérinaires sont réglés par l’association, reste à votre charge de lui faire de gros câlins et de le nourrir.
  • Adoptez- en un ! C’est encore la meilleure solution mais évidemment loin d’être la plus évidente. Les frais d’adoption varient entre 175 euros et 220 euros, et les chiens arrivent tous pucés, vaccinés, castrés et avec un passeport européen. Consultez l’album mis en ligne sur leur page Facebook pour choisir votre futur protégé, puis contactez l’association. Je vous invite à vous rendre ici pour en savoir plus sur les modalités d’adoption.

Mais s’il y a bien une chose simple et rapide à faire pour aider indirectement ces pauvres chiens, c’est le partage. Parlez-en autour de vous, diffusez cette article, partagez les publications Facebook de l’association, tweetez, et bloguez.

Utilisons aussi la force des réseaux sociaux et des blogs pour des causes justes. Soyons pour une fois un peu terre-à-terre, un peu pragmatiques, il y a des petits chiens qui comptent sur nous !

1378802_636349309744871_1454042814_nHensel et Gretel, chiots placés en famille d’accueil
cherchent gentils maîtres plein d’amour.

1378731_636349409744861_1739162105_nQashqai, mâle croisé cherche parrain, famille d’accueil ou pour la vie.

1379398_636363706410098_1272803841_nBunny, femelle croisée, réservée en famille d’accueil
mais toujours à l’adoption.

1379882_640159952697140_1167217363_nFairy, la petite femelle à droite est toujours en fourrière
et a besoin d’un parrain, d’une famille d’accueil ou d’une famille tout court.

1391708_640162709363531_839207228_nBulle, tout récemment arrivé blessé en fourrière. Je vais le parrainer mais
si vous avez envie d’être sa famille, allez-y !

Retrouvez tous les chiens qui ont besoin de vous ici. Merci pour eux et n’oubliez pas : par-ta-gez ! ♡

Rendez-vous sur Hellocoton !

21 Comments

  • Reply Jû rock-or-not 29 octobre 2013 at 9 h 23 min

    C’est aberrant de voir ca..
    Mais le pire c’est que c’est loin d’être les seuls.. A force de parrainer sur Actuanimaux, je déteste les iles ou les animaux sont traités comme de la vermine, et laissés à l’abandon ou la cruauté des hommes bat son plein sans que personne ne dise rien….

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 30 octobre 2013 at 10 h 55 min

      C’est évident que ce n’est pas un cas isolé et que lorsque l’on se penche sur tous les problèmes liés à la maltraitance des animaux, ça donne le tournis. Je suis également inscrite à la newsletter d’Actuanimaux et ça me désespère de voir que la cruauté ne recule pas :(

  • Reply Céline 29 octobre 2013 at 9 h 45 min

    Merci mille fois Laëtitia pour cet article qui résume parfaitement la « situation » en Roumanie et surtout, comment AIDER ces petits innocents pour ne pas les abandonner au massacre en faisant l’autruche… Tu es une très belle personne, et j’espère de tout mon cœur que la plupart de tes fidèles lectrices le sont également, et se joindront à nous pour faire chacune un petit geste de plus vers ces loulous au destin si noir.
    Grosses bises, prend soin de toi et merci pour « Bulle », c’est merveilleux.

    Céline

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 30 octobre 2013 at 10 h 56 min

      Merci à toi Céline de m’avoir contactée :)

  • Reply Melgane 29 octobre 2013 at 9 h 49 min

    J’ai tweeté ton article ! :)
    J’avais lu que l »interdiction d’avoir des animaux vennait du fait que des immeubles ont commencés à remplacer les maisons et que ce n’était pas pratique d’avoir des chiens chez soit. Mais les gens ont continué de les nourrir en bas de chez eux et du coup ils ne sont pas mort et ont en effet pût de reproduire.

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 30 octobre 2013 at 10 h 56 min

      Merci Melgane pour le partage !

  • Reply juliette 29 octobre 2013 at 10 h 05 min

    Oh les p’tits choux, j’ai les larmes aux yeux :/

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 30 octobre 2013 at 10 h 56 min

      Moui :(

  • Reply Coline 29 octobre 2013 at 11 h 22 min

    Merci pour ton article, tu as raison quand tu dis que si on se bouge tous, à travers les réseaux sociaux et la blogosphère, on arrivera peut être à faire quelque chose.
    Personnellement je me sens impuissante, de l’argent je n’en ai pas du tout (je ne trouve pas de petit job étudiant) et je vie en appartement donc je ne peux pas adopter.
    Je trouve ça tellement déplorable de la part des habitants même qui choisissent la solution de facilité : tous les tuer. Si on tuait tous les hommes qui font des conneries comme tous les chiens qui mordent… c’est facile de repousser les problème, de dire : c’est pas mon soucis, et de n’avoir aucune empathie pour ces chiens.
    D’ailleurs ça me fait penser que l’autre jours M6 infos demandait s’il fallait donner un statut à l’animal (aujourd’hui encore considéré comme un meuble). Certes il y a eu 90% de personnes favorables, mais quand on y pense… il y a quand même eu 10% de personnes contre. 10% qui pensent que les animaux ne souffrent pas, n’éprouvent pas de joie… comment peut on être aussi égoïste ?

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 30 octobre 2013 at 11 h 10 min

      C’est malheureusement beaucoup d’ignorance. Il y a un vrai travail à faire en France (et pas que, mais quand tu vois le respect animal qu’il y a au Royaume-Uni ou en Allemagne, tu te dis que l’on a du boulot) au niveau de la sensibilisation et de l’éducation au bien-être animal.

  • Reply eeleesible 29 octobre 2013 at 11 h 55 min

    Bravo pour ton article !!! Ça me tue toute cette souffrance animale, et s’il y avait qu’en Roumanie … Rien qu’en France parfois, c’est pas joli .. Comment on peut être aussi cruel?
    Ma mère nourrit beaucoup de chats errants, tout ça parce que les gens ne font pas castrés/stérilisés leurs chats. C’est un autre débat, mais c’est juste pour montrer que les gens sont irresponsables, et qu’il n’y a pas qu’en Roumanie qu’on peut voir des choses atroces.
    Pour ces pauvres chiens je me sens tellement impuissante, j’aimerais avoir l’argent et encore plus une maison pour les accueillir. Je vais relayer en tout cas, encore bravo !

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 30 octobre 2013 at 10 h 59 min

      Il y a trop d’irresponsables (j’entends encore dire que c’est contre-nature de stériliser un animal… alors que ça reste tout de même l’assurance de ne pas se laisser déborder par une surpopulation que l’on ne sait gérer et qui par conséquent, souffrira…). Merci pour le relaie :)

  • Reply Paws&Shoes 29 octobre 2013 at 11 h 58 min

    Selon moi, un blog c’est fait pour parler de coups de coeur mais aussi de coups de gueule, de choses futiles et d’autres qui nous sont plus essentielles alors bravo pour cet article !
    Il y a tellement de petits malheureux partout, c’est dur de les aider tous… et pourtant, à chaque regard c’est un crève-coeur. J’espère que les partages seront nombreux et qu’ils porteront leurs fruits !

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 30 octobre 2013 at 10 h 59 min

      J’espère aussi !

  • Reply larcenette 29 octobre 2013 at 14 h 10 min

    Si il y a bien quelque chose que je ne supporte pas, c’est bien la cruauté gratuite envers les êtres vivants, et là, on y est complètement. Un animal n’est pas un objet qu’on peut posséder et jeter comme un vieux meuble…
    J’ai tout sauf la place d’adopter (et pourtant, il y a des bouilles qui me feraient bien craquer).
    Je relaie et je donne un peu de sous :)

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 30 octobre 2013 at 11 h 01 min

      « Un animal n’est pas un objet »… Tout le monde est loin de penser ainsi. Déjà en France, on est assez frileux à l’idée de leur donner un nouveau statut dans le code pénal alors en Roumanie…

  • Reply charlotte 29 octobre 2013 at 18 h 40 min

    Bonjour,
    C’est la première fois en plusieurs années de lecture assidue que je commente un de tes articles (le stress… ^^). Je suis allée en Roumanie lors d’un périple européen de plusieurs mois avec mon compagnon, il y a de cela 3 ans (déjà). Avant de préparer mon voyage, je n’avais pas connaissance de cette situation. C’est lorsque j’ai vu mon médecin généraliste un mois avant le départ et qu’il m’a regardé avec des yeux comme des soucoupes en me disant « la Roumanie? Vaccin contre la rage de suite », que j’ai compris qu’il s’y passait de drôles de choses. Pour être tout à fait honnête, je ne cautionnerais jamais un acte de barbarie tel que « tuer un chien à coup de pelle », mais la Roumanie est totalement dépassée par la situation. Il y a des chiens partout. En ville comme à la campagne. Les poids lourds foncent dessus volontairement quand ils en croisent un( sérieux…), il faut faire attention à tout ce que tu fais (tu ne te promènes pas en mangeant ton sandwich, tu suspends toutes tes affaires dans les arbres quand tu fais du camping, tu essaies de repérer les « rageux potentiels » quand tu te balades…) les dispensaires de campagnes ont tous un stock de vaccin antirabique, mais beaucoup de gens décèdent encore aujourd’hui, et la régulation des populations reste un vrai problème. Je ne poste pas ce commentaire pour justifier les actes des connards qui tuent et torturent les chiens errants, mais pour évoquer la détresse sanitaire dans laquelle sont plongées pas mal de villes roumaines, et pour évoquer ce gros problème qu’est la rage. En tout cas bravo pour diffuser ce genre d’info, encore une fois tu prouves qu’il est possible de marier questions éthiques et vernis à ongles dans un même blog! ^^ Bonne continuation.

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 30 octobre 2013 at 11 h 07 min

      Merci Charlotte, j’ai lu ton commentaire hier soir et il m’a fait très plaisir. J’aime quand les lectrices sortent de l’ombre ;)

      Je ne jette pas du tout la pierre sur le peuple roumain, d’ailleurs dans mon article, je souligne bien qu’une partie de la population ne souhaite pas qu’on les tue mais qu’on les stérilise. Je comprends parfaitement les enjeux sanitaires mais voilà, moralement, comment s’attribue-t-on le droit de les tuer quand il existe d’autres solutions ? Je trouve déplorable qu’un comité éthique ne se soit pas réuni pour décider de mettre en place telle ou telle action pour limiter la propagation des chiens dans leur respect et dans l’intérêt des populations.

      Merci pour ton éclairage en tout cas et à bientôt :)

  • Reply Gravity 1 novembre 2013 at 12 h 05 min

    Article et commentaires très éclairants…

    C’est aberrant de voir comment l’homme se laisse dépasser par un problème à priori simple à rélger s’il était pris à temps, et comment on en vient à prendre des mesures radicales (et complètement folle, tuer un chien à coup de pelle, non mais WTF?)

    Passé un temps, quand je suis arrivée à Paris et que je voulais prendre un chat (finalement il y en a une qui m’est tombée dessus sans prévenir, et voilà!), je passais beaucoup de temps sur les sites des associations qui les recueillent. Et c’est incroyable ce qu’on peut lire comme horreur… Certes, chez nous, aucune loi n’autorise à tuer les bêtes à coup de pelle, mais ça n’empêche pas certains de pratiquer d’autres atrocités.
    Et comme ça a été dit par une autre lectrice, il y a tellement d’animaux à aider partout qu’on ne sait plus ou donner de la tête!

    En tout cas bravo pour ton article (et ton parrainage!), et bravo aux associations qui se démènent avec souvent peu de moyens.

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 3 novembre 2013 at 17 h 55 min

      Merci beaucoup, je suis contente que cet article ait été partagé et de temps en temps, suivi des faits :)

  • Reply Laurelas 11 novembre 2013 at 23 h 48 min

    Je croyais que j’avais déjà commenté cet article mais faut croire que non en fait.
    Dès que je lis ce genre de choses, ces maltraitances faites aux animaux, j’ai deux réactions: la colère (envers les humains sans coeur) et la tristesse (face à ces petites bêtes d’amour qui n’ont rien demandé à personne)

    Voilà, ça m’a brisé le coeur, et si je pouvais, j’adopterais tous ces petits chiens et je vivrais dans une grande ferme et ce serait la paradis. En attendant, je vais me pencher sur ce que je peux faire à mon échelle…

  • Laisser un petit mot