Road trip en Ecosse : comment bien le préparer ?

Faire un road trip en Ecosse devient de plus en plus répandu et pour cause : le pays du tartan, des moutons, des kilts et de la cornemuse a beaucoup à offrir. Une incroyable diversité de paysages sauvages – en particulier dans les Highlands – de belles randonnées à n’en plus finir, des châteaux dressés un peu partout et une Histoire passionnante. Il y a tant de raisons de prendre les routes écossaises !

Avant de commencer ce guide du road trip en Ecosse pour vous aider à le préparer, n’hésitez pas à parcourir les 4 récits du voyage publiés sur le blog ici, ici, ici et . Ils vous donneront un petit aperçu de ce que vous pourrez voir durant votre séjour et quelques bonnes adresses que je n’ai pas recensées ici ;)

Guide-du-roadtrip-en-Ecosse

Notez que nous sommes partis 8 jours en faisant une boucle de Glasgow en passant par Loch Lomond, l’île de Skye, Inverness et le Perthshire avant de rejoindre Édimbourg pour quelques jours et de reprendre l’avion à Glasgow. C’est un itinéraire assez classique qui vous permettra d’avoir un bel aperçu de l’Ecosse et qui vous donnera très certainement envie de revenir ! Aidez-vous de guides comme celui du Lonely Planet – qui reste à mes yeux une valeur sûre – ainsi que d’une carte routière pour construire votre propre itinéraire en fonction de vos envies en gardant en tête que les petites routes à une seule voie ralentiront considérablement votre rythme.

Et ce n’est peut-être pas plus mal ! L’Ecosse vous obligera à prendre le temps, à faire de nombreuses haltes – ne serait-ce que parce que les moutons sont nombreux au bord des routes et que l’on a pas envie de les écraser – et à privilégier la qualité à la quantité en fonction du nombre de jours où vous restez sur place. Dans tous les cas, le doute n’est pas permis : vous serez envoûtés à bien des égards. La faute aux fantômes, qui sait ?

Roadtrip en Ecosse - L'île de Skye

Quand partir ? 

Une chose est sûre : on ne vient pas ici pour voir le soleil. On doit la beauté des paysages au temps très capricieux, alors il ne faut guère s’étonner d’essuyer de nombreuses averses et d’avoir à affronter de sacrées bourrasques de vent. Les écossais diraient qu’il n’y a pas de mauvais temps, il n’y a que de mauvais vêtements ! Mais quand le ciel s’éclaircit et que le soleil inonde les vallées, les lacs et les montagnes, le spectacle est magnifique et récompense notre patience.

Bien-sûr, le temps que vous aurez dépend en partie de la période à laquelle vous venez mais rien ne peut garantir que vous n’ayez pas plusieurs jours de brouillard en juillet et un temps épouvantable en septembre. C’est un peu la loterie ! Toutefois, certains mois sont plus cléments que les autres comme de mi-avril à mi-juin et de septembre à octobre. L’été est une période touristique où vous payerez évidemment plus cher et aurez à partager les routes avec davantage de touristes – et à lutter contre les midges.

Selon moi, les deux meilleures périodes pour partir sont le printemps et l’automne. Le temps est statiquement plus sec et les paysages se parent de sublimes couleurs. Nous étions partis en mars et bien que j’ai adoré mon voyage ; si c’était à refaire, je partirais plutôt en septembre. A noter également que l’été vous offre de belles longues journées (avec, paraît-il, de superbes couchers de soleil) tandis que l’hiver, elles sont bien-entendu plus courtes mais si vous allez dans l’extrême nord de l’Ecosse, vous aurez peut-être la chance d’y voir des aurores boréales !

Roadtrip en Ecosse - L'île de Skye

Comment partir ?

Depuis Paris, de nombreux vols sont proposés vers Édimbourg et Glasgow (mais aussi Aberdeen, pour ceux qui seraient déjà venus et qui auraient envie de revenir pour explorer le nord du pays), deux villes idéales pour entamer votre road trip en Ecosse. J’avais fait le choix d’arriver à Glasgow car les billets étaient moins chers. Nous sommes partis avec Easyjet en déboursant 300 € aller/retour à deux avec un bagage en soute chacun.

N’hésitez pas à comparer à l’aide de Skyscanner (en veillant bien à toujours vérifier les tarifs directement auprès de la compagnie car parfois, ceux affichés sur les comparateurs sont gonflés !) et soyez à l’affût des promotions, notamment sur les vols Air France qui proposent souvent des offres vers les grandes villes européennes.

Roadtrip en Ecosse - L'île de Skye

Combien de temps partir ? 

Si vous souhaitez avoir le temps de vous imprégner de l’atmosphère écossaise si particulière et de voir un échantillon représentatif – disons ça comme ça – du pays, il faudra au moins y consacrer une semaine. Idéalement 10 jours voire 15. Dans le cas où vous n’auriez pas ce temps à disposition, vous pouvez profiter des environs de Loch Lomond qui ne sont qu’à une trentaine de minutes de Glasgow en voiture ; ou bien partir à la conquête du sud de l’Ecosse où vous attendront notamment les abbayes en ruine de Melrose.

roadtrip en écosse

Quel budget ?

C’est là que le bât blesse car tout en Ecosse est aussi cher qu’en France, voire un peu plus – pour l’essence en particulier. Ça change quand on a déjà fait un road trip aux Etats-Unis où la location de la voiture et les pleins, c’est presque cadeau ! Je ne l’ai jamais fait jusqu’à présent mais si la période durant laquelle vous faites votre road trip en Ecosse le permet, envisagez de camper pour faire de jolies économies mais également, pour être encore plus immergé dans le décor.

Si ce n’est pas votre truc, le pays regorge de B&B et guesthouses chaleureux et conviviaux. Bien moins impersonnels et plus économiques que les hôtels ; ce type de logement vous permettra d’échanger avec les locaux, de vous balader en chaussettes sur de moelleuses moquettes à carreaux et de goûter aux fameux scottish breakfasts qui, si ce n’est pas déjà le cas, vous feront aimer le salé au petit-déjeuner !

En basse saison, nous avons donc payé environ 400 € pour la location de la voiture avec assurances (qui ne nous a malgré tout pas couverts lorsque nous avons abîmé l’une des jantes) pendant 8 jours, de 60 à 110 € la nuit en B&B avec presque toujours le petit déjeuner inclus – sachant que l’on s’est fait plaisir pour certaines nuits- entre 45 et 60 € pour un plein d’essence (maximum 5/6) et plus ou moins 20 € par personne pour les repas quotidiens.

Donc grosso modo, les 8 jours de road trip en Ecosse durant la saison basse nous ont coûté un peu moins de 2000 € à deux (vols, location de voiture, essence, logements et repas compris). Le budget peut se voir augmenté si, bien-sûr, vous faites des activités payantes mais tout ce qui est vraiment beau là-bas (comme partout) est gratuit. A l’inverse, il peut être considérablement revu à la baisse si vous campez ou logez en auberges de jeunesse. Le montant que je donne est à titre indicatif pour que vous puissiez vous faire une idée :)

Roadtrip en Ecosse - L'île de Skye

Louer une voiture 

Pour louer une voiture en Ecosse, nous sommes passés par l’agence locale (vous verrez sur les routes de très nombreux véhicules leur appartenant) : Arnold Clark. Les prix sont plus intéressants qu’en passant par les loueurs internationaux et si vous louez un petit véhicule, en arrivant après 15 heures, vous aurez de très grandes chances d’obtenir une voiture de la catégorie supérieure (ce fut notre cas).

Si vous n’avez jamais conduit à gauche, il vous faudra quelques heures d’adaptation et beaucoup de vigilance en ville pour tourner correctement, prendre les ronds point dans le bon sens, et vous défaire de votre réflexe de déporter la voiture à droite – d’où la jante abîmé lors de notre road trip. On s’y fait bien !

Enfin, en Ecosse, vous pouvez tout à fait louer une berline ou une petite voiture classique. Pas besoin de 4×4, les routes sont globalement dans un excellent état partout dans le pays. Mon dernier conseil : ne vous fiez pas qu’au GPS ! La bonne vielle carte routière vous sera utile dès que vous quitterez les grands axes pour vous perdre dans les montagnes.

Eilean Donan Castle

Quelles étapes ? Ce qu’il ne faut pas manquer 

C’est une question un peu délicate à laquelle on serait tenté de répondre : ça dépend de ce que vous avez envie de voir. Personnellement, j’ai adoré l’île de Skye et la sublime région du Perthshire ainsi que les alentours de Glenfinnan. En revanche, j’ai moins aimé Édimbourg  car finalement, ce sont les grands espaces qui me plaisent plus que tout ! Voici ma liste de 10 choses à voir ou à faire durant son road trip en Ecosse (attention, liste absolument non-exhaustive) :

  • Passer au moins deux ou trois jours sur l’île de Skye afin d’avoir le temps de l’explorer tranquillement, de faire une longue randonnée à Quiraing ainsi qu’autour de l’Old Man Storr, de paresser dans les pubs de Portree et de marcher sur la péninsule de Trotternish. Il y a tant de choses à voir et à faire, qu’une seule journée ne sera jamais suffisante !
  • Faire une randonnée à Glen Coe si le temps le permet – malheureusement, lorsque nous y sommes passés le temps était épouvantable mais lorsque le ciel est dégagé, l’arrêt est incontournable.
  • A Fort William, faire un peu de shopping afin de rapporter de jolies écharpes en tartan et des bougies, savons et autres sels pour le bain Highland Soap Co. qui propose toute une gamme de produits fabriqués main en Ecosse et cruelty free.
  • S’arrêter à Fortingall, un adorable village près de Glen Lyon, pour manger une soupe aux brocolis divine accompagnée d’un sandwich brie/cranberries dont je me souviens encore dans une toute petite auberge à côté du seul hôtel que vous trouverez. Le petit plus ? Le bois qui crépite dans la cheminée.
  • Aller photographier les deux paysages de cartes postales à Glenfinnan : d’un côté le fameux viaduc qui a servi de décor pour les films Harry Potter, et de l’autre une perspective à couper le souffle avec le monument du soulèvement jacobite, le lac et les montagnes ! Si vous êtes dans la région entre mai et octobre, vous pouvez monter dans The Jacobite train qui passe sur le dit pont et qui vous permettra de découvrir les Highlands autrement – la bonne idée aussi, c’est d’attendre depuis le point de vue à Glenfinnan pour photographier la locomotive à vapeur lorsqu’elle passera par là ;)
  • Faire une halte au Eilean Donan Castle avant de se rendre sur l’île de Skye, c’est LE château écossais emblématique et il est incroyablement photogénique.
  • S’attarder sur les routes du Perthshire entre Pitlochry et Killin, et par beau temps assister au coucher du soleil en se laissant envoûter par la beauté de la lumière qui révèle les chaleureuses couleurs du paysage quelle que soit la saison.
  • A Edimbourg, faire une visite guidée nocturne des sous-terrains et du cimetière de Greyfriars pour écouter une histoire de fantôme et jouer à se faire peur… Vous avez le choix mais les meilleurs organisateurs seraient City of the Dead Tour et The Cadies & Witchery Tour réputé pour ses jumper-ooters qui, comme leur nom l’indique, vous sautent dessus !
  • Faire le tour du Loch Ness pour photographier le Château d’Urquhart, descendre admirer the Fall of Foyers (encore plus belle au printemps) et faire une courte balade sur le Red Squirrel Trail (avec un peu de chance, vous en verrez quelques uns, des écureuils roux).
  • Visiter une distillerie et rapporter une bouteille de whisky ! Ça fera forcément plaisir à vos parents ou vos amis ;)

Roadtrip en Ecosse - L'île de Skye

Où dormir ? Faut-il réserver à l’avance ?

Réserver à l’avance est nécessaire lorsque l’on part en haute saison et si vous aimez que tout soit bien calé avant votre départ. Je suis essentiellement passée par Booking, Airbnb ou les sites des B&B et tout s’est parfaitement déroulé. Voici mon avis sur les différents logements que nous avons expérimentés durant notre séjour :

  • A Glasgow, nous avons dormi chez Jane : elle est adorable, la chambre avec salle de bain attenante est super confortable et l’appartement est à 10 minutes du centre-ville (on peut même y garer sa voiture).
  • La seconde nuit, nous l’avons passée au Apartment Kilchurn Suites entre Loch Lomond et Fort William. Chambre confortable, cuisine équipée, salon immense et salle de bain avec baignoire ; vous êtes comme à la maison ! Apportez vos provisions pour vous préparer à dîner et le petit-déjeuner.
  • Sur l’île de Skye, c’est chez Vicky et Andy que nous avons posé nos valises. Malgré la coupure d’électricité qui nous a privé d’une douche bien chaude et de chauffage dans la chambre, j’ai adoré ce petit B&B dans le nord de l’île. Le couple est adorable et prêt à vous conseiller quelques itinéraires pour voir le meilleur de Skye.
  • Pour la quatrième nuit du road trip en Ecosse, nous avons réservé une chambre au The Old Manse Guest House. La déco est kitch à mort mais c’est confortable, accueillant et la vue sur Loch Carron est agréable.
  • Tout près d’Inverness, nous avons dormi au Chrialdon House où nous étions les seuls pensionnaires : le pied ! La chambre était douillette à souhait et de petites attentions étaient distillées un peu partout : des chaussons, du thé, des petits biscuits, etc. Point très important : le petit déjeuner était bon et copieux.
  • Cinquième nuit passée au Riverwood Strathtay dans le Perthshire, la guesthouse la plus luxueuse que nous ayons réservée. Un peu difficile à trouver la nuit cependant mais les propriétaires sauront vous guider par téléphone. Nous avons dormi dans cette suite d’où l’on entend la rivière voisine couler et ça n’aurait pas pu être plus parfait.
  • A Stirling, c’est au Victoria Square Guest House que nous nous sommes endormis. Rien à redire sinon que l’établissement fait plus hôtel que pension, ça manquait un peu d’âme mais j’en garde un bon souvenir.
  • Nous avons passé notre dernière nuit à Portobello au Abercorn Guest House, à quelques kilomètres d’Édimbourg – impossible de garer sa voiture dans la ville et malheureusement, les hôtels avec parking sont assez peu nombreux ou chers. La propriétaire est adorable et très volubile. Sa maison est parfaite : la décoration, le confort, la véranda dans laquelle on prend son petit déjeuner, etc. Allez-y les yeux fermés !

roadtrip en ecosse

Que mettre dans sa valise ? 

Pluie, vent, froid : le temps écossais va mettre votre patience à l’épreuve et mieux vous serez équipés, moins les conditions météorologiques gâcheront votre séjour. La première chose dans laquelle investir ? Une paire de bottes en caoutchouc ! Elles vous permettront de marcher partout sans vous soucier d’avoir à les nettoyer le soir venu (hop, un petit coup d’éponge et on en parle plus) et de rester au sec. Prenez-les avec une tige haute, une semelle crantée pour éviter de glisser lors de vos balades et pourquoi pas doublées si vous partez en hiver.

De mon côté, j’avais commandé cette paire d’Aigle à la fois élégantes, confortables et pratiques (que j’ai prises une taille en-dessous sur les conseils avisés de Daphné) ; et que j’ai pu reporter en-dehors du voyage. Vous pouvez aussi regarder chez Hunter qui font de jolis modèles, cette paire ou celle-ci Aigle en promotion à l’heure où j’écris ; si vous aimez la fantaisie et les petits prix, les bottes Tom Joule vous plairont (ici, ici ou ici) et à l’inverse, si vous préférez la sobriété, ce sont les modèles de chez Viking qu’il faudra regarder.

Pour un road trip en Ecosse, il ne faudra pas non plus oublier son imperméable (avec capuche obligatoire) ! Le mien est un Petit Bateau qui n’est plus disponible mais vous pouvez tout à fait vous tourner vers l’iconique ciré jaune ! L’idée c’est de rester au sec et à l’abri du vent. La parka est une très bonne option également et vous gardera davantage au chaud. Sous mon imperméable, je portais une doudoune Uniqlo et je n’ai jamais eu froid.

Pour le reste, c’est en fonction de la saison qu’il faudra s’adapter mais les bottes et l’imperméable sont indispensables toute l’année ;)

highland cattle

J’espère que ce guide du road trip en Ecosse vous sera utile. Bien-sûr, il reste subjectif : chaque voyage et chaque voyageur est unique. Vous ne partagerez peut-être pas mon ressenti en revenant de votre séjour ; mais j’ai essayé de vous donner un maximum d’informations factuelles pour être bien préparé et en profiter un maximum.

A bientôt et bon voyage :)

Rendez-vous sur Hellocoton !