Archives du mot-clé vacances en italie

Un trancio d’Italia

Je suis rentrée d’Italie hier. Une semaine c’était court mais ça m’a permis de vraiment me reposer, de refaire un peu le plein des batteries et surtout, de retrouver ma petite grand-mère adorée qui fait tellement bien à manger que tu ne peux pas résister. Parce que je ne m’en suis rendue compte qu’en regardant les photos de mon compte Instagram : j’ai vraiment BEAUCOUP mangé. Des piadine, des pâtes, des pizza, des glaces, des tartes, etc. J’ose à peine monter sur la balance :x

Pour vous dire la vérité, je n’ai pris que très peu de photos (hormis celles avec l’iPhone) pendant ces vacances car je voulais filmer de belles images de la ville où je vais en vacances depuis  26 ans. Je n’en ai donc pas à vous montrer puisque je mise sur la vidéo… Je m’attaquerai cette semaine au montage, on verra bien ce que ça va donner. L’idée était de partager avec vous un peu de mon quotidien là-bas. (Je ne vous promets pas quelque chose de formidable hein…)

Début août,  nous devions aller dans la région des Cinque Terre et à mon grand regret, le voyage a été annulé. Tant pis, Prague arrive bientôt pour me consoler ! En attendant la vidéo, voici des photos issues de mon compte Instagram, des petites tranches d’Italie. Ce sera peut-être redondant pour celles qui me suivent sur ce réseau social – je m’en excuse d’avance – mais j’avais envie de les partager avec vous, ici sur le blog ;)

 italiaEn Italie, ce que l’on fait avant tout ? Manger !
Des piadine avec des légumes frais et de la mozzarella savoureuse…

italia9… Les gnocchis della Nonna avec la meilleure sauce tomate du monde (sans déconner)…

italia8… Des pizze quattro formaggi à la pâte fine et croustillante…

italia5… Mais aussi des mini pizza à 11 heures sur la plage… 
(oui ben hein, pour se récompenser d’avoir nagé 10 minutes)

italia13… des raviolis faits-maison au beurre de truffes <3

italia4… des glaces avec mes deux parfums préférés : bacio et nocciola.

italia11On se rafraîchit et grignote en famille après une intense journée de farniente
(NB : ici, on ne paye que nos boissons, le reste est offert par la maison…)

italia12Quand il fait 35 degrés à 10h du matin, le seul endroit où tu es bien c’est dans l’eau…

italia1Ou à l’ombre d’un parasol…

italia14Ou à la piscine…

italia3Ou à la mer…

italia2… à faire la débile sur un matelas pneumatique.

italia15A la fin de la journée, tu profites du soleil sans la chaleur intense
et tu bouquines tranquillement avant de rentrer.

italia6Après la douche, tu passes un coton imbibé d’eau de rose Roberts sur ton visage
et tu te tartines d’après-solaire qui sent bon la coco et la papaye
(deux produits que j’adore rapporter d’Italie)

italia7Tu enfiles ensuite une jolie robe dos-nu
(qu’il va falloir reprendre parce qu’elle baille un peu)

italia16Quand arrive la fin des vacances, tu fais un dernier tour de vélo dans la ville…

italia17… et tu vas dire au revoir à la mer.

A très vite ! :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quelques jours à Bellagio – Un tour du lac et la visite de la villa del Balbianello.

Nous continuons la visite des environs du lac de Côme en taxi boat. Un bon attrape-touristes qui vaut le détour et la somme déboursée dans le sens où ce que nous voyons depuis le bateau est unique : une vue d’ensemble du lac et de somptueuses villas. Nous avons partagé le taxi boat avec deux couples d’anglophones ce qui nous a valu une visite commentée en anglais. Je suis alors devenue l’interprète de la guide italienne – qui s’efforçait à parler un anglais intelligible – pour mon papa italien qui ne comprend pas l’anglais quand moi-même je ne le maîtrise pas bien : elle a dit quoi là ? Ben, je ne sais pas. J’ai pas compris. Ah. Bon... On marchait un peu sur la tête !

La villa Carlotta. Elle appartient à l’état et abrite un musée exposant les oeuvres d’Antonio Canova – entre autres.

Pour la petite anecdote rigolote, les propriétaires de la villa suivante  (je n’ai pas été assez réactive pour la prendre en photo) ont suspendu un écriteau sur lequel était signalé « NO GEORGES » car dans la tête de bien des touristes, Lac de Côme = Georges Clooney (je vous en avais déjà parlé dans mon premier post). Les guides se voient donc souvent répondre à la question « Où est la villa de Georges ? Des fois que je pourrais apercevoir un de ses cheveux gris au loin. »

Le prix du « Lake Tour » (c’est fou, nous sommes en Italie et systématiquement les panneaux d’informations sont en anglais et on nous parle anglais dans les restaurants avant même que l’on ait ouvert la bouche ; je trouve ça un peu dommage) comprenait la visite de la plus belle villa du lac sans aucun doute : la villa del Balbianello.

La villa a été construite sur la roche même et les ruines d’un couvent (la tour blanche de la chapelle que vous voyez ci-dessus est tout ce qui en reste) en 1787 par le cardinal Durini. Elle eut de nombreux propriétaires dont Guido Monzino, fils du fondateur d’une chaîne de magasins très connue en Italie (la Standa) et grand voyageur (c’est lui qui mena la première ascension italienne de l’Everest) qui rénova entièrement la villa et les jardins à son goût. N’ayant pas d’héritier (la femme qu’il aimait a été accidentellement tuée lors de la Seconde Guerre mondiale), il a légué l’endroit à la F.A.I (Fondo Ambiente Italiano soit une fondation pour la préservation de l’environnement).

Vous ne verrez malheureusement pas de photos de l’intérieur de la villa puisqu’il fallait payer 3 € pour avoir l’autorisation d’en prendre. Ce n’est pas tant le prix qui m’a dérangé mais plutôt la démarche attrape-nigauds-touristes qui m’a déplu. Tout est prétexte à faire de l’argent.  Pourtant, ils n’en manquent pas entre les tournages de films (Stars War, Casino Royal, etc.) et les mariages luxueux qui y ont lieu… Comptez 200 000 € si vous voulez vous y marier (hey, il y a la chapelle sur place quand même !). Ce qui est « amusant » dans les rénovations de Monzino ce sont les innombrables cachettes, passages secrets et trompe-l’oeil probablement là pour rappeler l’ombre des brigades rouges qui pesait alors sur les familles fortunées de l’époque.

Monzino était un amoureux de la nature et souhaitait que l’on se sente chez lui comme dans un bateau. C’est chose faite puisqu’il n’y a pas une fenêtre d’où on ne puisse voir le lac. Une pièce du dernier étage de la villa est entièrement consacrée aux expéditions que l’homme a menés. Comme dans un véritable musée, on peut y voir tout ce qu’il a ramené de ses voyages et tout cela organisé continent par continent (un pan de mur = un continent). Au milieu de la pièce, son traîneau recouvert de la peau d’un ours polaire (le pauvre) attire tous les regards.

Après 1h30 de visite, nous avons repris le bateau et terminé notre tour du lac avec le rêve fou d’avoir un jour notre propre résidence ici-même (tiens, celle ci-dessus me ferait bien envie…), les pieds dans l’eau et dans un écrin de  verdure. Bon, je vais d’abord commencer par quitter le domicile parental, ce sera déjà un bon début !

Demain, on achève ces quelques jours à Bellagio par une rapide visite de Côme et de la jolie exposition Boldini e la Belle Epoque.

Rendez-vous sur Hellocoton !