Archives du mot-clé test aquabiking

Les effets de l’aquabiking après trois mois d’assiduité.

En juillet dernier, je testais l’aquabiking et je vous en parlais ici. A partir du mois d’août je me suis inscrite aux cours collectifs à raison d’une séance hebdomadaire de 45 minutes. J’ai été très assidue et certaines semaines je faisais jusqu’à trois séances espacées d’une journée. Trois mois après, quels sont les résultats ?

Il faut savoir que l’intensité de la séance et le travail effectué dépend vraiment d’un maître nageur à l’autre. Autant, je me suis royalement ennuyée durant certains cours avec des femmes pas très dynamiques – aucun mépris de ma part – et que l’on voulait ménager ; autant je suis sortie lessivée de la piscine après une séance où j’avais déjà envie de mourir au bout d’un quart d’heure.

Parce que l’on ne se contente pas de pédaler les fesses délicatement posées sur la selle. Non, non. On alterne accélérations, simulations de montées de côte (en danseuse), on passe derrière la selle (comme sur la photo ci-dessus) et on se met à pédaler en faisant la brasse avec les bras, puis on se met devant la selle tout en continuant notre pédalage sans se tenir au guidon et en poussant sur ses jambes pour monter et descendre tout en maintenant son équilibre. Quand on croit que l’on a plus aucune ressource, il faut se placer entre les deux manches du guidon pour faire des tractions pour ensuite revenir derrière son vélo, prendre appui sur la selle et effectuer des mouvements de pompe, etc.

L’aquabiking peut donc être une promenade de jouvence comme une activité très physique et endurante. Pour ma part, je préfère en baver sec ! On est là pour se dépenser non ? ;)

Je vais répondre à présent à la question que toutes les filles se posent : est-ce que ça fait disparaître la cellulite ? J’ai un avis plutôt mitigé. Après trois mois de cours, j’ai toujours cette saleté de peau d’orange mais en beaucoup moins grande quantité ! Il faut aussi prendre en compte que je ne fais absolument pas attention à ce que je mange et que le sport compense juste mes excès.

Cette activité a eu un effet très probant sur la qualité de ma peau (plus ferme, plus tonique et moins de cellulite en haut des cuisses). Je pense que si elle est combinée à une alimentation plus équilibrée que la mienne – à savoir avec beaucoup moins de sucreries et des repas à heures fixes – elle peut faire des miracles. Je me suis d’ailleurs promis de manger mieux en novembre, je verrai si ça paye :)

L’autre aspect positif de l’aquabiking est que l’on ne voit pas le temps passer durant la séance grâce à son côté ludique et au fait que l’on alterne les exercices. A l’exception, d’un ou deux cours beaucoup trop mous  pour moi, je ne me suis jamais ennuyée. Les maîtres nageurs savent se renouveler et faire de chaque séance un cours unique.

Comme je l’écrivais dans l’article pour Urban Girl, j’ai la « chance » de vivre dans une campagne non loin de Paris où les séances coûtent entre 10 et 12 €, ce qui n’est pas le cas partout je le sais bien. Si ce sport vous tente, je vous conseille de vous rendre dans une piscine de banlieue qui propose des cours d’aquabiking. A Paris, c’est hors de prix (j’ai vu des tarifs allant jusqu’à 30 € la séance !) et je trouve ça vraiment scandaleux sachant qu’un vélo s’achète environ 2500 € et qu’il est très vite rentabilisé…

Et vous, vous pensez quoi de l’aquabiking ? Déjà testé et approuvé ?

Rendez-vous sur Hellocoton !