Sport et bien-être

Médecine douce : et si on se faisait rembourser ?

30 mars 2018
da.fr

Article en collaboration avec DA.fr 

J’ai grandi avec une maman qui privilégie les médecines douces – ou devrait-on dire plus exactement, les MAC soit les Médecines Alternatives et Complémentaires – depuis longtemps : l’acupuncture et la sophrologie l’ont aidée à mieux gérer ses angoisses quand la médecine allopathique lui proposait plutôt d’avoir recours aux antidépresseurs qu’elle a toujours refusé. Aussi loin que je m’en souvienne, j’avais l’habitude de me moquer d’elle et de penser que ces alternatives étaient l’apanage d’une poignée de charlatans – il y en a bien-sûr mais aujourd’hui, on peut facilement les éviter.

En vieillissant, j’ai revue ma copie. Même si la médecine douce ne remplacera jamais la médecine conventionnelle, les deux sont parfaitement complémentaires et peuvent nous apporter plus de bien-être au quotidien.

Il y a quelques mois, j’écoutais une émission de Grand bien vous fasse sur France Inter où il était question de l’entrée des médecines alternatives à l’hôpital telles que l’ostéopathie ou encore l’homéopathie. C’est un premier pas encourageant car elles aident à mieux vivre une maladie – notamment la méditation de pleine conscience dans les cas de cancers – et pourtant, elles restent la plupart du temps à la charge du patient.

J’ai accepté de collaborer avec DA.fr parce qu’ils proposent des assurances sur-mesure avec des tarifs ajustés mais aussi – et surtout – une surcomplémentaire qui rembourse les consultations de médecine douce.

En tant que travailleuse indépendante, j’assume seule mes différentes assurances : entre celle pour couvrir mon activité professionnelle, ma mutuelle santé et ma prévoyance ; ça me coûte une coquette somme chaque année – alors que je vais très rarement chez le médecin, préférant me soigner naturellement quand c’est possible. Forcément quand il s’agit d’aller consulter pour une pratique qui n’est pas remboursée, j’y réfléchis à deux fois.

Dans cet article, je vous parlerai donc de DA.fr et plus particulièrement de son offre bien-être Daïa ainsi que des ateliers organisés dans les locaux de l’assureur. Mais aussi d’ostéopathie puisque c’était le thème de l’atelier auquel j’ai participé en compagnie de deux d’entre vous.

da.fr da.fr

Une mutuelle personnalisée et adaptée aux indépendant.e.s

Je vous le disais en introduction, du fait de mon statut d’auto-entrepreneure, je ne bénéficie pas d’une mutuelle de groupe avantageuse. Les mutuelles individuelles coûtent chères et remboursent assez mal – notamment sur l’optique et le dentaire. Résultat ? Je me traîne les mêmes lunettes depuis 5 ans retardant bêtement mon prochain rendez-vous chez l’ophtalmologue, je demande systématiquement des devis pour des prestations dentaires et renonce souvent devant certains prix effarants en sachant qu’une grande partie sera à ma charge.

Ce qui est intéressant avec DA.fr est qu’ils proposent un formulaire en ligne de 8 questions qui permet de mieux cerner les besoins.

Evidemment, avant de vous en parler, je l’ai moi-même rempli et l’offre qui m’est proposée (Hector Force 2) correspond plutôt bien à mes attentes – et j’apprends que grâce à la Loi Madelin, je peux déduire mes cotisations de mon revenu imposable –  pour un tarif abordable. Cerise sur le gâteau ? 8 consultations en médecine douce sont remboursées chaque année !

A ce contrat, on peut ajouter des extensions de garantie comme celle nommée Betty qui permet d’anticiper et d’accompagner les cancers féminins en versant un capital de 10 000 à 50 000 euros pour permettre de financer les dépassements d’honoraires, l’achat d’une perruque, la reconstruction mammaire, etc. Mais aussi de compenser une perte de revenus liée à la maladie.

da.fr da.fr da.fr

Se faire rembourser les médecines douces

La surcomplémentaire Daïa permet de rembourser les médecines douces. En proposant une enveloppe de 1500 à 2000 € par an, elle prend en charge à la fois les consultations chez des praticiens conventionnés (ostéopathe, acupuncteur, diététicien, physiothérapeute, chiropracteur, podologue, orthophoniste, etc.) mais aussi la contraception, les tests de grossesse, l’aromathérapie, l’homéopathie, les packs de sevrage tabagique, etc.

Deux formules sont proposées à des prix accessibles : un peu plus de 19 ou 25 € par mois en fonction de nos besoins.

Les médecines douces sont intéressantes pour réduire son stress, prévenir et soulager certaines douleurs, lutter contre la dépression, prendre moins de médicaments mais aussi pouvoir échanger plus longuement avec un professionnel de santé qui a généralement davantage de temps à nous consacrer – et le simple fait de pouvoir parler et d’être écouté.é, ça fait déjà du bien. Une prise en charge plus globale, plus humaine, qui manque parfois à la médecine allopathique – j’ai conscience que dans la médecine traditionnelle, le personnel fait ce qu’il peut avec les moyens qui sont les leurs, il ne s’agit donc pas d’une critique mais d’un constat.

Lorsque l’on doit faire face à une maladie quelle qu’elle soit, il est légitime de vouloir être entendu.e et de se tourner vers les médecines douces en complément.

Ce qui est moins normal, c’est de devoir assumer les frais quand on a pas toujours les moyens de le faire. C’est pourquoi je trouve la surcomplémentaire Daïa utile et que j’y songe pour moi-même – notamment pour tenter de soigner mon genou droit qui m’empêche de courir longuement depuis des années pour une raison encore inconnue malgré les différents examens qui ont été faits. C’est aussi un moyen d’éviter d’aller consulter des charlatans en se faisant conseiller – DA.fr travaille avec Médoucine : un réseau qui recense des thérapeutes de confiance.

da.fr da.fr

Les ateliers DA.fr

Il y a quelques jours, j’ai participé au premier atelier bien-être DA.fr sur le thème de l’ostéopathie. Sur la trentaine de participantes ce soir-là, j’étais la seule à n’avoir jamais consulté d’ostéopathe – elles étaient toutes si élogieuses, qu’évidemment maintenant j’ai envie de prendre rendez-vous pour voir ce qu’il est possible de faire contre mes trapèzes douloureux, mon genou qui coince et ma boule au ventre qui a bien du mal à me quitter depuis quelques mois.

L’atelier était animé par Camille et Tiffany, deux ostéopathes qui nous ont expliqué dans quels cas une consultation était bienvenue, comment elle se déroulait et quels gestes il était possible de reproduire chez soi pour soulager les trigger points – ces points de tension que l’on peut déceler au toucher – et comment masser son ventre ou son crâne pour apaiser ses émotions.

Ce que j’en ai retenu ? Il faut écouter son corps attentivement et ne pas ignorer une douleur qui s’installe car elle est le symptôme que quelque chose ne va pas. Et puis que l’ostéopathie, ça a l’air vachement bien – d’ailleurs si vous avez déjà consulté, je suis curieuse d’avoir vos retours en commentaire ! D’autres ateliers bien-être seront organisés par DA.fr dans l’année : si vous souhaitez être informé.e.s des prochains thèmes et participer, n’hésitez pas à les suivre sur Facebook ou Instagram.

Passez un bon week-end et à très vite :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 Comments

  • Reply caroline 30 mars 2018 at 18 h 02 min

    c’est dommage qu’ils ne remboursent pas les naturopathes:)
    certaines mutuelles (rares) le font partiellement.
    pour l’aromatherapie c’est bien mais uniquement sur prescription… je ne connais pas encore de médecin qui prescrit des He et fleurs de bach…

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 5 avril 2018 at 13 h 52 min

      C’est peut-être l’occasion de leur en parler ? :x Mais oui, je suis d’accord, ça n’est pas encore parfait cette offre mais elle a au moins le mérite d’exister ^_^

  • Reply caroline 30 mars 2018 at 18 h 02 min

    c’est dommage qu’ils ne remboursent pas les naturopathes:)
    certaines mutuelles (rares) le font partiellement.
    pour l’aromatherapie c’est bien mais uniquement sur prescription… je ne connais pas encore de médecin qui prescrit des He et fleurs de bach…

  • Reply Julie 30 mars 2018 at 18 h 12 min

    Merci pour cet article très intéressant, je trouve que c’est une initiative particulièrement positive ! Je note ces informations et je m’y repencherai quand je serai en situation de m’intéresser d’un peu plus près à une couverture santé sur mesure, adaptée à mes projets etc. Pour le moment, je suis encore sur la mutuelle de maman et j’ai un peu de mal à comprendre comment tout cela fonctionne…

    Je souhaitais réagir à deux points, aussi, que tu évoques dans ton article.
    D’abord, je trouve que les genoux sont des parties du corps assez complexes et visiblement assez mal connues par certains médecins. J’ai eu régulièrement, et cela m’arrive encore, des problèmes de blocage du genoux. Pour l’anecdote, la dernière fois c’était en essayant des chaussures dans une boutique – situation idéale quoi… ! Heureusement la vendeuse n’a pas paniqué, elle connaissait quelqu’un à qui ça arrivait aussi. En gros, suite à certains mouvements précis, un blocage total de la jambe en position pliée ; seule solution : étendre la jambe petit à petit jusqu’à sentir « quelque chose » se « ré-emboiter » non sans douleur… et c’est chaque fois plus difficile.
    Bref, je raconte ma vie haha ; ce que je voulais dire c’est qu’aucun médecin n’a su me dire ce qu’il m’arrivait – et pourtant je crois que ça arrive à pas mal de gens ! Un jour, ça m’est arrivé en cours de sport et les professeurs ont fait venir les pompiers pour m’expédier à l’hôpital, mais je n’ai obtenu aucune explication. J’en ai parlé récemment à quelqu’un de ma famille qui a eu beaucoup de problèmes de genoux, et enfin j’ai su ce qu’il se passait ! J’aurais donc des ligaments croisés un peu plus lâches ou détendus que la moyenne ; censés maintenir le genou en place, et notamment sécuriser le ménisque, ils peuvent ne pas remplir ce rôle de manière suffisante à l’occasion de certains mouvements, et du coup laissent sortir le ménisque de son emplacement (d’où la sensation de quelque chose qui se déboite puis se ré-emboite alors que cela ne se voit pas du tout), bloquant l’ensemble. Bon désolée, je suis interminable mais je trouve ça toujours assez fou quand la médecine classique n’arrive pas à expliquer certaines choses qui parfois peuvent en plus ne pas sembler très compliquées à comprendre. Je ne peux pas m’empêcher d’interpréter cela comme de la mauvaise volonté… – je parle seulement de mon expérience, bien sûr. J’espère que tu pourras trouver ce qui cloche de ton côté, pour ton genou !

    La deuxième remarque était sur l’osthéopatie. Je pense que ça peut faire beaucoup de bien à certaines personnes, mais qu’il faut être très prudent avec cette pratique – et attentif à bien choisir un praticien adapté à son problème, avec qui ça fonctionne, en qui on a confiance etc. (ce n’est pas parce que ça a fonctionné avec d’autres qu’il faut y aller sans se poser de questions). Je dis cela parce que ma maman a eu de nombreux et sérieux problèmes de dos, qu’elle a été voir un osthéopate qui faisait des miracles sur l’une de ses collègues, pour que finalement il aggrave ses douleurs sans la prendre au sérieux.

    Je suis incapable de courts commentaires, tu m’excuseras…
    En plus je voulais terminer sur une petite recommandation musicale : j’avais adoré ta sélection d’artistes lors de ton bilan culturel 2017, et j’aime beaucoup tes BO de la semaine aussi, alors je me suis dit que j’allais te glisser le nom du groupe français Feu! Chatterton, que j’ai découvert il y a quelques jours et pour lequel j’ai eu un énorme coup de cœur. En particulier pour leur dernier album, L’Oiseleur, que, c’est bien simple, je trouve incroyable du début à la fin ! Les titres Souvenir et Ginger sont juste… ah, merveilleux. J’aime bien Zone libre aussi. Peut-être les connais-tu déjà ? Ils font assez « dandys parisiens » et au départ ça avait tendance à me refroidir, mais alors les textes, si beaux, la voix atypique du chanteur et le côté un peu planant des instrus m’ont conquise.
    Allez, j’espère que mon commentaire ne t’a pas trop lassée haha ! Et encore merci pour cet article ;)

    • Reply Isie 5 avril 2018 at 10 h 24 min

      Bonjour Julie,

      Je suis Isie de la team DA.fr :) Enchantée ! Votre témoignage concernant vos problèmes de genoux et l’impuissance de la médecine traditionnelle à vous aider, c’est le cas d’un certain nombre de nos adhérents qui se tournent vers les médecines douces, plus adaptées à leurs besoins.

      Sachez que Daia est une surcomplémentaire, c’est à dire qu’elle vient compléter le remboursement effectué par votre mutuelle. Par exemple, pour une consultation chez l’ostéopathe estimée à 60€, les mutuelles ne prennent pas en charge ce type de soin ou alors jusqu’à un montant d’environ 20€. C’est là que votre surcomplémentaire Daia rentre en jeu et prend le relais en vous remboursant les frais manquants (de 40€ à 60€ dans cet exemple) jusqu’à un montant de 2000€ par an.

      Sachant que cette formule est à 19,64€ par mois, les frais sont très rapidement amortis ! Si vous êtes intéressée et que vous voulez en discuter plus amplement je vous invite à nous contacter soit par mail svp@da.fr ou par téléphone au 01 77 75 04 49.

      Très belle journée :)

      Isie

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 5 avril 2018 at 13 h 55 min

      Coucou Julie, oh non ne t’excuse pas : j’aime les longs commentaires moi :D Effectivement, pour l’ostéopathie, il faut être prudent.e.s mais j’ai quand même bien envie d’essayer – il paraît que d’un.e praticien.ne à l’autre, ton expérience peut vraiment être différente.

      Merci pour ta recommandation, je connais déjà un peu Feu! Chatterton mais je n’ai jamais vraiment pris la peine de m’y intéresser vraiment : je vais rectifier le tir ;)

  • Reply Tlse 1 avril 2018 at 9 h 01 min

    Bonjour,
    Je suis une adepte de médecines douces depuis des années. Elles soulagent mes angoisses mais aussi tout un tas de petites douleurs liées notamment à ma posture de travail. J’ai ,en particulier, recours à l’acupuncture et à l’ostheopathie. L’acupuncture soulage mes angoisses profondes mais a également soulagé des maux de tête récurrents, des douleurs dans les jambes, des problèmes digestifs … (ces problèmes avaient probablement une origine psychosomatique….). Pour l’ostheopathie, j’y ai recours une à 2 fois par an même sans problème paticulier et ce depuis ma grossesse il y a 11 ans. J’y amène également ma fille à chaque grande étape (naissance, marche, forte croissance…) C’est une excellente médecine préventive.
    J’ai malheureusement une mutuelle de groupe obligatoire par le biais de mon employeur et je ne peux pas choisir une formule adaptée à mes besoins. Ces soins restent donc presqu’entièrement à ma charge (j’ai droit avec ma mutuelle à 2 séances l’ostheopathie remboursées à hauteur de 20 euros). Bien cordialement

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 5 avril 2018 at 13 h 57 min

      Ah bah du coup, la surcomplémentaire peut être d’autant plus intéressante pour toi ! Ton commentaire est en tout cas très encourageant : je ressens moi-même des douleurs dans les trapèzes à cause de mon bureau trop bas et de mon fauteuil de bureau design et beau – certes – mais finalement pas très confortable :(

  • Reply Ornella 2 avril 2018 at 10 h 30 min

    Ma mutuelle me remboursait déjà deux séances d’ostéo par an, ce que je trouvais bien cool! En espérant que les choses bougent de plus en plus !

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 5 avril 2018 at 13 h 58 min

      C’est déjà bien oui ^_^

  • Reply Paul-Adrien GRIVEAUD 2 avril 2018 at 12 h 17 min

    Bel article. Les choses avancent dans le bon sens afin que ces médecines puissent être accessibles à tous!
    Bonne journée !

    • Laëtitia
      Reply Laëtitia 5 avril 2018 at 13 h 58 min

      On croise les doigts ! :)

    Laisser un petit mot